Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Articles avec #soutien - debat

Municipale à Gémenos ... soutenir la liste "le chant des possibles"

9 Mars 2020, 08:21am

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

Marseille 2019 à la loupe par Mathieu Grapeloup

5 Janvier 2020, 08:17am

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

Contribution de FNE13, NOSTERPACA et RAMDAM à la version 0 du projet du PDU métropolitain Aix Marseille Provence

15 Novembre 2019, 07:56am

Publié par jeanyvespetit

FNE13 – NOSTERPACA - RAMDAM

 

 

 

Marseille le 14/11/2019

 

A l’attention de Monsieur le Premier Vice-président

Délégué aux Transports, à la Mobilité et aux Déplacements

 

Objet : compléments sur la Version 0 du PDU métropolitain

 

 

Monsieur,

Notre réseau associatif représenté par FNE13, NOSTERPACA et RAMDAM vous remercie pour la transmission de la version 0 du Plan de Déplacement Urbain (PDU) métropolitain.

Vous trouverez, après nos différentes contributions transmises à la Métropole en novembre 2018, janvier et avril 2019, ci-après, nos propositions de compléments, remarques et suggestions

L’échéancier et le financement :

  • L’échéancier présenté page 85 ne nous paraît pas adéquat. La plupart des actions et des coûts associés (86%) sont donnés pour 2030.
  • D’une part la date nous paraît assez lointaine et pas très ambitieuse, et d’autre part il n’y a aucun jalon intermédiaire permettant un suivi et une vérification que le PDU se déroule comme annoncé.
  • Il faudrait que les étapes intermédiaires soient clairement définies, avec un plan montrant, par exemple, comment le montant moyen annuel de 20M€ sera investi en piste cyclable (où, quand, et à quel prix). Il y a déjà des éléments de réponse dans d’autres documents émis par la Métropole qui devraient être repris dans le PDU.

Transports collectifs en sites propres :

  • Nous demandons la réalisation d’un véritable Réseau Express Métropolitain s’appuyant sur les corridors ferroviaires en assurant des dessertes diamétralisées entre les territoires, avec notamment :
    • une ligne Pertuis – Aix – La Blancarde – Aubagne – La Bouilladisse
    • une ligne Salon – St-Louis – Marseille (La Blancarde ou St-Charles  à terme) – Aubagne – La Ciotat
    • une ligne Miramas – Martigues – St-André – Belle-de-Mai – St-Charles

et des correspondances avec les transports urbains et interurbains dans toutes les gares et pôles d’échanges

  • Nous demandons que la réouverture de la ligne ferroviaire Aix-Rognac au trafic voyageur ne se limite pas à Plan d'Aillane, mais soit réalisée jusqu’à Rognac (Etang de Berre) comme le CPER 2015/2020 le prévoit.
  • Nous suggérons une ligne aixoise de BHNS reliant la Rotonde au parc relais du Colonel Jean-Pierre en passant par République, cours des Minimes et route de Gallice, le Nord du Jas de Bouffan étant non desservi par le BHNS actuel. Cette ligne irait jusqu'au Parc-relais de Malacrida avec un intéressant tronc commun avec la ligne actuelle entre Rotonde et Gaston Berger.
  • Concernant les projets de tramway de Marseille, nous demandons l'inscription d'une prolongation de la ligne T2 de tramway depuis Blancarde sur les voies ferrées dites Prado, puis sur la voirie urbaine par Rabatau et le 2ème Prado jusqu'à la plage et Bonneveine. Au Nord, nous ne voyons pas ce qui justifie d'arrêter le prolongement de la ligne à la cité de La Castellane au lieu d'aller jusqu'au pôle d'échanges de la gare de Saint-Antoine (par la rue du Commandant Thollon) et d'abandonner la prolongation jusqu'à l'hôpital Nord, la liaison par câble offrant un service bien plus performant qu'un tracé tortueux, difficile, voire impossible et plus coûteux par la voirie.
  • Nous demandons :
    • La garantie d’une accessibilité territoriale avec une desserte cadencée (semaine, soir, week-end) sur l’ensemble du territoire métropolitain (communes, quartiers, lotissements, zones d’activités, lieux d’enseignement, …),
    • La modernisation, dès maintenant, de la Gare St Charles en vue d’augmenter sa capacité à recevoir plus de trains sans attendre la réalisation essentielle de la future gare souterraine, prévue dans le projet de la LN PCA, solution à la suppression du nœud ferroviaire que constitue la traversée de Marseille,
    • L’augmentation des capacités ferroviaires pour desservir le GPMM et d’organiser la logistique métropolitaine via un plan et des règles, cela pour réduire la pénétration des camions dans les centres urbains.

Projets routiers

  • Nous sommes en désaccord avec tous les projets routiers structurant sur Marseille (B.U.S. et Linea) ou à l'Ouest de l'étang de Berre (Côte Bleue, Martigues, Istres, Miramas, Fos) par exemple, ainsi que sur les déviations pour éviter des points noirs ou des entités villageoises qui auront pour objet d’amplifier les déplacements en voiture et impactent fortement des terres agricoles directement et indirectement (en ouvrant le territoires à une urbanisation diffuse) par exemple la liaison RD9/RD8N, ou lorsqu'ils ne sont pas réservés uniquement au transport collectif et au vélo, comme le pont sur l'Arc de la Guiramande, au niveau du Krypton.
    • Cela alors qu’il est écrit page 109 « Le réseau routier et autoroutier est particulièrement dense dans la métropole. L'état des lieux du PDU montre qu'il a atteint ses limites : congestion, pollution, insécurité routière. Les solutions d'augmentation de kilomètres de voirie supplémentaire ne sont pas satisfaisantes ... »
    • Et dans le même temps ne pas contribuer financièrement à la réalisation du RER Métropolitain sur le réseau ferré existant.
  • Nous regrettons l’absence de projet pour lutter contre le bruit et la pollution de l’air engendrés par le système autoroutier qui encercle le centre d'Aix et d’autres centres urbains, en dehors des mesures insuffisantes de limitations de vitesse.

Les mobilités actives :

  • Nous demandons l’élaboration d’un plan piétons métropolitain qui vise, enfin, à prendre en compte les besoins et attentes des dizaines de milliers de marcheurs quotidiens
  • En ce qui concerne le vélo, "le système global vélo" ouvre beaucoup de possibilité, mais sa réalisation dans le cadre d’une compétence de la voirie éclatée entre Métropole, Département et communes parait très compliquée et soulève beaucoup d’inquiétude quant à sa faisabilité.
  • Nous notons avec satisfaction que les axes vélos structurants prévus répondent à des critères dont une vitesse moyenne de 15 à 20 km/h. Ce critère exclut ou modifie les pistes empruntant des trottoirs en partage avec les piétons et toutes celles disposant de systèmes anti-intrusion (par exemple sur les aménagements cyclables sur tracé de la L2 à Marseille ou sur la Voie Douce de La Ciotat).
  • Si le principe de la zone 30 généralisée en centre-ville est une très bonne nouvelle, il convient de faire mention des autres mesures légales et réglementaires permettant de favoriser les déplacements à vélo :  matérialisation des double-sens cyclables, signalisation tourne-à droite/tout-droit aux feux, et surtout application systématique de la loi LAURE et de l'article L228-2 du Code de l'Environnement non seulement pour les voies linéaires mais aussi pour les intersections
    •  « A l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l’exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation. L’aménagement de ces itinéraires cyclables doit tenir compte des orientations du plan de déplacements urbains, lorsqu’il existe. »
  • Le réseau associatif est prêt à contribuer à l’élaboration du guide technique dont le PDU fait mention et qui doit aider les collectivités à réaliser les aménagements.
  • La cartographie des aménagements cyclables sont difficiles à lire avec cette résolution et soulève des interrogations quant aux éventuels tracés proposés. Une concertation de proximité est à mettre en place avec le réseau des associations des usagers cyclistes.
  • Il en est de même pour les cheminements piétons

Vous en souhaitant bonne réception et en étant à votre disposition pour plus de précisions.

Bien cordialement,

Jean Yves PETIT,

Président de RAMDAM

 06 14 89 96 28

petitjeanyves@free.fr  

Voir les commentaires

Pétition : interdisons l'épandage de pesticides à côté des habitations

13 Juillet 2019, 06:40am

Publié par jeanyvespetit

Bonjour,

J'ai signé une pétition qui devrait vous intéresser. Il s'agit de demander l'interdiction des épandages de pesticides à proximité des habitations. Pour le demander, il suffit de signer la pétition par ici : https://www.fne.asso.fr/actualites/pétition-interdisons-lépandage-de-pesticides-à-côté-des-habitations

Pour avoir un aperçu des enjeux, France Nature Environnement a réalisé un article plus complet. Il met notamment  en lumière les résultats d'une étude, menée par FNE 82 révélant que les riverains de vergers, sur deux communes enquêtés, ont 2,5 fois plus de cancers ayant un lien probable avec les pesticides. Pour le lire, c'est ici > https://www.fne.asso.fr/actualites/pesticides%C2%A0-des-cancers-plus-fréquents-chez-des-riverains-de-vergers

Merci par avance pour votre mobilisation et belle journée à vous.

Voir les commentaires

Annonces du gouvernement : Un pas vers la suppression des niches fiscales du transport routier

9 Juillet 2019, 17:01pm

Publié par jeanyvespetit

 

Le gouvernement veut enfin revoir une partie des avantages fiscaux accordés au transport aérien et au transport routier. C’est un début de réponse au besoin de justice fiscale et à l’impératif d’agir pour le climat.
 
Le gouvernement doit tenir bon face à la levée de boucliers des fédérations de transporteurs, qui ont pour habitude de faire céder tous les gouvernements, comme nous avons pu le vivre avec le feuilleton de l’écotaxe poids lourds entre 2011 et 2014.
 
La ministre des transports a annoncé que «le remboursement partiel dont bénéficie le transport routier de marchandises sur le gasoil sera réduit de 2 centimes par litre, ce qui représente une contribution de 140 millions d’euros en année pleine». Une mesure qui prendra effet en 2020.
 
Les transporteurs bénéficient actuellement de remboursements de 17 cts/l sur le gasoil. De plus, ils sont exempts de l’augmentation de la Contribution Climat depuis 2016, soit un cadeau fiscal supplémentaire de 6 cts/l entre 2016 et 2018. Leur exonération actuelle se situe donc autour de 23 centimes par litre de gasoil !
 
Dans ce contexte, la remise en cause de seulement 2 centimes de ces exonérations parait modeste et justifiée. C’est un pas dans la bonne direction, que le gouvernement devra compléter et surtout pas remettre en cause.

 

_________
 
Info presse FNE
Les secteurs les plus polluants du transport enfin mis à contribution !
 
A l’issue du Conseil de Défense Écologique qui a eu lieu ce matin, le gouvernement a annoncé qu’il mettra en place dès 2020 une taxe sur les vols au départ de la France et qu’il réduira l'avantage fiscal accordé aux transporteurs routiers sur le gazole. La loi sur les mobilités n’avait pas permis d’avancer sur le dossier, pourtant crucial, des exonérations fiscales accordées au transport routier, malgré notre pétition sur le sujet.
 
Pour Anne Lassman-Trappier, membre du directoire Transports et mobilité durables de France Nature Environnement : « Ce n’est certes pas assez, il faudra aller plus loin pour que la fiscalité sur les carburants devienne réellement juste. Mais nous nous réjouissons de ce premier pas. Nous encourageons donc le Gouvernement à tenir bon face aux protestations qui vont s’élever et à aller plus loin lors du projet de loi de finances qui sera présenté à la rentrée, en proposant une trajectoire de suppression progressive des subventions climaticides et un accompagnement des transporteurs pour leur transition vers un transport plus propre, plutôt que de continuer à financer leur pollution. »
 
_________
 
Pétition
Stop aux cadeaux fiscaux accordés aux camions les plus pollueurs
 
Merci de relayer la pétition pour soutenir la remise en cause des niches fiscales et aider le gouvernement à tenir bon
 
ANNE LASSMAN-TRAPPIER
DIRECTOIRE TRANSPORTS ET MOBILITE DURABLES
DIRECTOIRE SANTE ENVIRONNEMENT
81-83, BOULEVARD DE PORT-ROYAL - 75013 PARIS
06 04 07 81 63 - www.fne.asso.fr 

 

Voir les commentaires

Pollution de l’air, jugement historique...

25 Juin 2019, 18:00pm

Publié par jeanyvespetit

Le tribunal administratif de Montreuil reconnait la responsabilité de l’Etat pour faute, du fait de l’insuffisance des mesures prises en matière de qualité de l’air, dans le recours pour "carence fautive" d'une mère et sa fille atteintes de pathologies respiratoires. La responsabilité de l’Etat est reconnue pour carence dans la mise en œuvre du plan de protection de l’atmosphère (PPA) en Ile-de-France.

 

Ce jugement est une grande première, mais dans doute pas une dernière…

 

D'autres procès vont suivre !

 

RAMDAM ((Rassemblement d’Associations pour les Modes de Déplacements Alternatifs dans la Métropole Aix-Marseille-Provence) fait partie d’un collectif d’une soixantaine d’associations qui, sur le plan national, ont déposé un recours pour forcer la France à agir comme le demande l’Europe.

  • Les effets des polluants sur la santé publique et sur la biodiversité, ainsi que leurs coûts
    sociaux et sanitaires sont établis, et deviennent une préoccupation citoyenne majeure,
  • L’application des textes existants doit constituer l’objet premier des pouvoirs publics,
    des élus, des associations citoyennes. Il convient de sortir d’une insécurité juridique et d’une inapplication récurrente des lois et règlements.

Ci-après, l’article du Monde sur ce sujet.

 

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/06/25/la-justice-reconnait-une-faute-de-l-etat-pour-son-inaction-contre-la-pollution-de-l-air_5481252_3244.html

La justice reconnaît une « faute » de l’Etat pour son inaction contre la pollution de l’air

Le tribunal administratif de Montreuil a donné raison à une mère et sa fille atteintes de pathologies respiratoires lorsqu’elles vivaient en banlieue parisienne. Une première.

Voir les commentaires

NOUS N’EN « POUMONS » PLUS : il y a URGENCE !!!

21 Juin 2019, 06:05am

Publié par jeanyvespetit

lettre ouverte envoyée par FNE PACA aux membres du comité de pilotage du projet LN PCA (Région, Etat, Métropoles AMP, TPM, NCA, CD 06,83,13, SNCF Réseau, SNCF Mobilités, Garant de la concertation, ...

lettre ouverte envoyée par FNE PACA aux membres du comité de pilotage du projet LN PCA (Région, Etat, Métropoles AMP, TPM, NCA, CD 06,83,13, SNCF Réseau, SNCF Mobilités, Garant de la concertation, ...

 

Voir les commentaires

LOI MOBILITÉS : trop de détours avant le virage de la décarbonation ...

19 Juin 2019, 14:57pm

Publié par jeanyvespetit

Les scientifiques du climat nous ont enjoint à diviser par deux nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 afin d’éviter le pire et de ne pas causer un emballement irréversible du climat. La Loi d’orientation des mobilités était l’occasion de fixer une trajectoire ambitieuse dans ce sens pour le secteur des transports, premier émetteur de gaz à effet de serre en France.

Au lieu de fixer des trajectoires claires et ambitieuses, cette loi est hésitante et n’aura pas la portée nécessaire pour répondre aux enjeux climatiques, ni aux enjeux sanitaires liés à la pollution de l’air, ni même aux enjeux sociaux, liés à la trop forte dépendance de nos déplacements et de nos transports au pétrole.

Cette loi aurait dû acter la suppression progressive des exonérations fiscales accordées aux énergies fossiles à tous les modes de transports, en particulier aux transports de marchandises et à l’aérien. Les fonds ainsi générés auraient pu financer la mutation énergétique rapide et indispensable de ces transports et de la mobilité quotidienne en France. Or, la loi botte en touche sur ce point. Une nouvelle réflexion au parlement est annoncée et les réponses seront apportées par le projet de loi de finances. Il faudra donc encore, et toujours, attendre…

La fin des ventes des véhicules à 100% diesel ou essence est fixé à 2040, alors que les spécialistes du GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat) préconisent la date de 2030 et que les constructeurs automobiles eux-mêmes pensent que cette échéance est techniquement atteignable. Avec une durée de vie du parc automobile de 20 ans, ceci signifie que les véhicules légers fonctionnant uniquement aux énergies fossiles seront sur nos routes jusqu’en 2060. Ceci n’est pas en cohérence avec le plan climat de la France, qui prévoit la neutralité carbone en 2050.

Plusieurs excellentes mesures de cette loi ne sont pas rendues obligatoires ou ne sont pas financées, limitant leur efficacité. Le forfait mobilité durable, un dispositif central qui doit inciter les citoyens au changement de comportement et favoriser le recours au covoiturage et au vélo pour les trajets domicile-travail, n’est qu’optionnel. Le plan vélo n’est financé qu’au quart de ses besoins identifiés. Tous les territoires en France seront enfin couverts par une autorité organisatrice de la mobilité, mais imposer cette solution sans proposer de nouvelles sources de financement pour ces autorités (les Régions et collectivités locales), c’est s’assurer que le développement des transports en commun restera encore longtemps à quai.

Nos enfants nous demanderont pourquoi, face aux alertes de la communauté scientifique internationale, nous sommes parvenus à nous contenter de si peu. Face à l’urgence climatique, « chaque geste compte, chaque décision compte, chaque année compte » avertit Valérie Masson-Delmotte, vice-présidente du GIEC.

Cette loi serait satisfaisante si nous avions 30 ans pour réussir le virage de la transition énergétique. Or, nous n’avons que 10 ans !

Le projet de Loi d’orientation des mobilités voté par l’assemblée nationale aujourd’hui est une occasion manquée de mettre la France sur les rails des transports décarbonés.  La France continuera encore, pendant plusieurs années, à foncer à plein gaz vers le mur du bouleversement climatique.

Publié par FNE Haute-Savoie

Voir les commentaires

Climat : Les sujets chauds de la loi mobilités ...

14 Mai 2019, 17:28pm

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

#DéfendsTaMer : merci de votre participation et de votre relais !

27 Mars 2019, 06:55am

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>