Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Articles avec #modes actifs- velos

Municipales 2020 : quels engagements pour le vélo à Marseille ? Réunion avec les candidatEs le 20 février ...

11 Février 2020, 07:58am

Publié par jeanyvespetit

 

Voir les commentaires

Message du Président de la FUB et zoom sur notre territoire ...

16 Janvier 2020, 08:28am

Publié par jeanyvespetit

Bonjour,

Vous trouverez, ci-dessous, un message optimiste et très intéressant d'Olivier Schneider, Président de la FUB.

A ce message qui évoque une année 2019 riche et prometteuse pour l'année 2020, nous pourrions ajouter pour ce qui nous concerne :

  • un plan vélo métropolitain (Aix Marseille Provence) doté de 60M€ sur 5 ans avec 15 actions dont un réseau de pistes cyclables, la lutte contre le vol, le savoir rouler à vélo, l'intermodalité avec l'emport des vélos à bord des cars, ...
  • un plan vélo du CD13 doté de 40M€ sur 5 ans
  • un cadre d'intervention vélo de la Région qui devrait être actualisé afin d'être complémentaire au plan vélo national
  • un renforcement attendu, réel et appréciable du réseau associatif constaté dans la plus part des départements de la région. Ce renforcement est vital pour contribuer et suivre la mise en œuvre de ces plans vélos, cadres d'interventions et dispositions de la Loi d'orientation des Mobilités.
Bien amicalement,
JYP
 

 

-------- Message transféré --------
Sujet : [FUB-Communication] [Vœux] Que 2020 soit l'année du vélo!
Date : Thu, 16 Jan 2020 01:31:51 +0100
De : Olivier Schneider <o.schneider@fub.fr>
 
  Chères toutes et chers tous,
 
2019 a été une année très riche pour le vélo en général et la FUB en particulier.
 
Grâce à votre mobilisation incroyable auprès des parlementaires, la Loi Mobilité (LOM) reconnait enfin le vélo comme un véhicule à part entière. Merci à tout le groupe de travail Lobbying, et notamment Agnès Laszczyk (je me permets de mentionner également notre conseil Maître Blanche Magarinos-Rey). Même si nous aurions évidemment souhaité que le projet de Loi aille plus loin, de nombreux leviers sont créés ou renforcés.
 
Citons-en 3, essentiels pour la FUB et son réseau :
 
Premièrement la confirmation de l'obligation du "savoir-rouler". Alors que votre tête de réseau investi fortement ce domaine depuis plusieurs années (merci notamment à Nicolas et Bernadette, ainsi qu'à tous les acteurs vélo-écoliers!) cette confirmation de l'annonce du conseil interministériel pour la sécurité routière de janvier 2018 permet d'enfin envisager une "génération vélo".
 
Ensuite, l'obligation d'identifier les vélos neufs vendus à partir du 1er janvier 2021. Alors que la FUB s'est lancée il y a 15 ans dans l'aventure du Bicycode, le but a toujours été de tendre vers une telle généralisation, pour lutter à la fois contre le vol et le recel, mais surtout permettre la restitution des vélos retrouvés. Un beau succès pour tous, et notamment Sophie, qui porte le sujet depuis si longtemps. Avec une pensée émue pour Claude Lievens, sans qui le sujet n'aurait pas pu tant avancer.
 
Enfin, les améliorations du code de l'Environnement en ce qui concerne les obligations de réaliser des aménagements cyclables. Alors que la LAURE, votée juste après les grèves de 1995, a permis des avancées, mais au prix de votre mobilisation de tous les instants, espérons que la nouvelle mouture, votée juste avant la grève de 2019/2020 permettra d'obtenir de beaux aménagements cyclables sans passer par les contentieux.
 
Ces 3 avancées issues de la LOM n'en seront réellement que si vous vous en saisissez, notamment en "faisant savoir", soit comme on le dit depuis quelques années, en "parlant vélo".
 
Et je sais que je peux compter sur vous pour faire "parler vélo", en témoigne le beau succès du baromètre (merci et bravo à Rodney, Patrice, Séraphin et tant d'autres). Avec 185 000 réponses et 763 villes classées, il y a de beaux espoirs à porter.
 
Je vous souhaite donc à toutes et à tous que 2020 soit pour vous, dans votre territoire, l'année du vélo.
 
Le contexte s'y prête : les municipales se tiendront dans exactement 2 mois.
 
Vous êtes déjà plus de 1600 à être inscrit.e.s sur le site "municipales 2020 à vélo", et plus de 250 villes ont déjà leurs référents. Près de 50 questionnaires en lignes sont d'ores et déjà préparés à destinations des candidates et des candidats. Je m’émerveille d'ailleurs en lisant chacun de vos "manifestes". Je ne vois pas comment les candidat.e.s pourraient ne pas s'en emparer!
 
Au delà de ce site de plaidoyer participatif, la FUB vous offre de nombreuses opportunités : citons notamment le programme Alvéole, qui finance les abris-vélo et des séances de vélo-école, grâce au travail de Clémence et Eva, mais également la future "labellisation employeur pro-vélo" (ce qui me permet de saluer Camille, que j'aurais pu citer à n'importe quel endroit de ce texte, tant elle est impliquée dans le quotidien de la FUB) pour convaincre les employeurs de vos territoires d'aller plus loin qu'une simple mise en place du Forfait Mobilité Durable. Il y aura bien des choses à raconter à nos partenaires européens de l'ECF (merci à Carole et Charles qui nous y représentent)
 
Cette année, nous aurons de multiples occasions de nous rencontrer, début février à Bordeaux pour le Congrès (je suis sûr que vous brûlez d'impatience de découvrir les résultats du baromètre dans le dossier de presse que concocte Perrine et Anne-Sybille, sous la houlette d'Annie-Claude!) et début mai à Reims pour les rencontres parlons vélo (avec une mention particulière pour le travail de préparation de Joseph et Julie).
 
D'ici là, mobilisez vous! Nous allons prochainement (début de semaine prochaine) communiquer au sujet du site de plaidoyer participatif, il serait donc opportun que votre contribution y apparaisse prochainement. N'hésitez pas à solliciter votre serviteur (éviter contact@fub.fr, François abat déjà un boulot colossal!) si vous avez des questions, des doutes. (en regardant d'abord le guide en vidéo)
 
Il y a encore un an, je n'aurai pas pensé vous le dire aujourd'hui  : vivement une France qui ressemble un peu à la rue de Rivoli un jour de grève! Vous savez, avec pleins de cyclistes souriants, dont des enfants, mais aussi des moins jeunes, des femmes, des cadres, des ouvriers. Rêvons une France sereine à bicyclette. Elle nous tends les bras!
 
Cerise sur le biclou, la FUB va fêter ses 40 ans cette année!
 
Bonne année, bonne santé, pédalez!
 
Olivier SCHNEIDER
président de la FUB
fédération française des usagers de la bicyclette
+33 616 09 12 29
 
PS: quelques dates et jalons à retenir
 
Fin de cette semaine : ouverture de l'accès en open-data aux données cartographique (points noirs, axes prioritaires) du baromètre
Semaine prochaine : communication nationale au sujet du site de plaidoyer participatifs "municipales 2020 à vélo"
6 et 7 février : congrès de la FUB à Bordeaux
15 et 22 mars : élections municipales
du 7 au 10 mai : rencontres parlons-vélo à Reims

Voir les commentaires

RAMDAM : Excellente année 2020 !

28 Décembre 2019, 08:09am

Publié par jeanyvespetit

 

Voir les commentaires

article de Citycle - Métropole Aix-Marseille, les associations vélo unies dans RAMDAM

18 Décembre 2019, 18:13pm

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

Un abri vélo en gare d'Aubagne ... voilà une bonne nouvelle !

5 Décembre 2019, 18:05pm

Publié par jeanyvespetit

Enfin !!! Un abri vélo (voir PJ) en gare d'Aubagne sous forme de casier individuel à fermer avec son propre U. Pas besoin de s'inscrire. Disponible immédiatement.

 

Voir les commentaires

Baromètre 2019 des villes cyclables ... Merci aux 5000 cyclistes de la Métropole AMP !

2 Décembre 2019, 08:30am

Publié par jeanyvespetit

Merci aux 5000 cyclistes situés sur le territoire de la Métropole AMP qui ont répondu à l’édition 2019 du Baromètre des villes cyclables, organisé par la FUB

Ce sont plus de 2000 réponses sur Marseille, plus de 900 sur Aix-en-Provence,  180 à Salon de Provence, 160 à Aubagne, 140 à Martigues, 120 à La Ciotat, plus de 100 à Istres, Bouc Bel Air, Cabries, Vitrolles, plus de 70 à Miramas ou à  Velaux, …

 

La demande est forte en matière d’aménagements cyclables sécurisés. Il est donc essentiel qu’à l’occasion des élections municipales 2020, les candidatEs prennent, enfin, en considération ce mode de déplacement bon pour la santé et pour la planète, bon pour un aménagement apaisé de nos centres urbains. Il est temps de revoir les plans de circulation urbains pour donner la priorité aux vélos.

 
Les cartes issues du baromètre "parlons vélo" 2019 sont en libre-accès sur https://carto.parlons-velo.fr/
 
Pour rappel, les 2 informations affichées sont :
- les points noirs (points bleus, avec des "amas" bleus clairs qui permettent de voir précisément le nombre de points noirs proches)
- les axes prioritaires (sur une échelle allant du rouge fin au orange épais, cette dernière valeur correspondant aux axes le plus souvent déclarés)
Il est possible d'afficher les deux information en même temps
La carte est disponible en fonds sombre (meilleure visibilité) et en fonds clair (pour les impressions papier)
 
Ces informations sont le fruit d'un travail participatif, en effet, plus de la moitié des 184 484 participant.e.s à l'enquête du baromètre des villes cyclables 2019 ont décidé de répondre à la partie cartographique optionnelle.
 
En effet, chaque répondant.e du baromètre pouvait, de manière optionnelle, indiquer les 3 endroits les plus dangereux à vélo dans sa pratique personnelle ("points noirs") et les "axes prioritaires" à aménager au plus vite.
 
Ainsi, ce sont plus de 400 000 points qui, sur le plan national, ont été répertoriés, donnant lieu à la cartographie la plus précise jamais réalisée des demandes citoyennes pour une France à vélo.
 
Les notes et classements nécessitant un travail d'analyse approfondi, les résultats seront annoncés début février.
 
Concernant la participation dans les différentes villes, vous pouvez la vérifier facilement en ligne sur https://public.tableau.com/profile/fub4080#!/
 
Un grand bravo à la FUB pour tout ce travail !

Voir les commentaires

Pas de vélos dans les TGV avant 2030 ? et les autres trains ?

22 Septembre 2019, 07:47am

Publié par jeanyvespetit

Je vous transmets le texte ci-dessous qui décrit une situation inacceptable mais qui peut être résolue.
 
En effet, il est surement encore temps de modifier le cahier des charges pour la commande des rames TGV (Alsthom) ou Intercités (CAF) et en retirant 4 places, par exemple, sur les rames existantes afin d'offrir un espace vélos dans tous les trains (TGV, IC, TER, ...).
Au Gouvernement et à la SNCF d'agir dans le bon sens !.

Pas de vélos dans les TGV avant 2030 ?


La loi d’orientation des mobilités stipule que les trains neufs et rénovés devront disposer « d’emplacements destinés au transport de vélos non démontés », leur nombre devant être défini par décret.
 
Une disposition introduite en séance plénière fait débuter cette obligation à partir de « l’avis de marché publié à compter du 1er juillet 2020 ». Or, en 2018 la SNCF a commandé 100 rames TGV et ces derniers mois 12 rames supplémentaires.  Elles ne seront donc pas concernées. Compte tenu de la longévité du matériel ferroviaire, les rénovations n’auront pas lieu avant 2030 et ces 132 rames seront donc, d’ici là, sans emplacements vélos.
Cet article s’applique aussi aux rénovations. Les rénovations de rames TGV sont soit en cours de commande ou de réalisation.


Cette disposition ne repose sur aucune nécessité industrielle.  Créer des emplacements vélos dans les trains ne touche pas la structure et sont de simples aménagements intérieurs. Elle reflète plutôt l’influence néfaste et anti-cycliste de la SNCF auprès des parlementaires.
 
Il ne serait pas acceptable que l’Etat, la SNCF, les Régions n’aient pas prévu d’emplacements pour les vélos dans les commandes en cours alors que le règlement européen sur les droits et obligations des voyageurs ferroviaires en vigueur depuis 2007 stipule déjà dans son article 5 que « Les entreprises ferroviaires autorisent les voyageurs à emporter leur bicyclette dans le train », en se prévalant de la dérogation « si le matériel le permet », et que la loi LOM légitime leur décision.


Cet article, s’il était conservé, serait une gifle aux milliers de cyclistes qui, notamment cet été, sont interdits de voyager avec leur vélo dans les TGV. Ceci alors que la demande des cyclistes est en forte augmentation.
 
Concernant les autocars, la loi LOM prévoit  que chaque véhicule devra disposer de 5 places vélos. Nous avons salué cette avancée lors de son vote au printemps. Mais un article voté ensuite donne la possibilité aux autorités d’organisation des transports d’y déroger.  
C’est la porte ouverte à tous les prétextes pour ne pas appliquer la loi. Nous souhaitons que cette dérogation soit supprimée.


Les associations CycloTransEurope et les Amis de la Nature France écrivent aux députés, membres de la Commission du développement durable, pour leur demander de déposer des amendements en séance plénière visant à supprimer ces dispositions qui réduisent à néant les petites avancées qui avaient été obtenues.

Voir les commentaires

Le Baromètre Parlons vélo des villes cyclables 2019: déjà 14500 réponses!

13 Septembre 2019, 08:52am

Publié par jeanyvespetit


Le baromètre des villes cyclables 2019 est officiellement en ligne depuis le 9 septembre et a déjà reçu 14 500 réponses. Merci pour la mobilisation dont vous faites preuve. Pour suivre la participation en direct de votre commune cliquez ici : <https://public.tableau.com/profile/fub4080#!/vizhome/shared/NZTP6D7D8.

L'enquête est disponible jusqu’au 30 novembre sur https://barometre.parlons-velo.fr/login. Je vous invite à y participer!

 
 

Voir les commentaires

De Nice à la Camargue : la véloroute 65, un projet de cyclo-tourisme qui cherche du soutien

1 Septembre 2019, 17:51pm

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

Un radar pourrait bientôt sanctionner les automobilistes qui dépassent les vélos de trop près

29 Août 2019, 06:13am

Publié par jeanyvespetit

https://www.20minutes.fr/economie/auto/2589583-20190826-radar-pourrait-bientot-sanctionner-automobilistes-depassent-velos-trop-pres utm_source=outbrain&utm_medium=widget&utm_campaign=obclick&obref=obinsoure

Un radar pourrait bientôt sanctionner les automobilistes qui dépassent les vélos de trop près

SECURITE ROUTIERE Actuellement en test au Canada, cet appareil s’installe sur le guidon des vélos

20 Minutes avec agence

Publié le 26/08/19 à 12h54 — Mis à jour le 26/08/19 à 12h54

Une cycliste
            à Toulouse. (Illustration)

Une cycliste à Toulouse. (Illustration) — Alexandre Gelebart / 20 Minutes

Pour protéger davantage les cyclistes, un nouveau radar est actuellement testé à Montréal (Canada). Cet appareil mesure la distance entre un véhicule et un vélo lors d’un dépassement, rapporte Radio Canada. Le dispositif est directement relié aux forces de l’ordre qui peuvent ensuite dresser une contravention si l’automobiliste n’a pas respecté la distance réglementaire.

Ce radar s’installe sur le guidon du vélo, du côté intérieur de la route. En France comme au Canada, les automobilistes doivent respecter une distance minimale de 1 mètre en agglomération et de 1,50 mètre en dehors.

 

Radio-Canada Info

@RadioCanadaInfo

Tester la distance entre les vélos et les voitures : Un projet pilote est en cours à #Montréal

Détails avec @KarineBastien#ICIRDI

 

Vidéo
                  intégrée

 

57 personnes parlent à ce sujet

Une amende de 313 dollars canadiens

Les forces de l’ordre profitent de cette phase de test pour mener des actions de prévention auprès des automobilistes. Si ces radars sont ensuite mis en place, les automobilistes qui ne respecteront pas le Code de la route se verront sanctionner d’une amende de 313 dollars canadiens (212 euros) ainsi que d’un retrait de deux points sur leur permis.

En France, le non-respect de ces distances de dépassement est sanctionné par une amende de 4e classe pouvant atteindre 135 euros et un retrait de trois points sur le permis de conduire, rappelle BFM TV.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>