Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Articles avec #modes actifs- velos

Usage du vélo: réponses au questionnaire des associations ...

26 Novembre 2015, 11:21am

Publié par jeanyvespetit

Usage du vélo: réponses au questionnaire des associations ...

Bonjour,

Vous trouverez, ci-après, suite à vos différentes questions, les réponses de la liste "La Région Coopérative" conduite par Sophie Camard et Jean Marc Coppola.

Nous partageons complétement votre approche sur le vélo, sur la nécessité d’en développement l’usage pour les déplacements quotidiens, sur ses attraits pour le tourisme et pour l’aménagement de nos territoires urbains, péri-urbains et ruraux.

D’ailleurs, nous pensons que le développement de l’usage du vélo doit être accompagné par une profonde rupture dans les politiques en matière de gestion de la mobilité (stationnement, trottoirs, vitesse, vélo, transports collectifs, …) avec la volonté de réduire la place occupée par les voitures.

C’est bien avec une approche globale et intermodale que l’on pourra obtenir des résultats positifs.

C’était notre volonté au sein de la Région durant le mandat qui se termine :

- Budget annuel: 2,5 M€

- Linéaire réalisé:  véloroutes et voies vertes 160 km (8,4 M€) et liaisons équipements publics 41 km (3,6 M€)

- stationnements en gares - 0,5 M€

Total général 2011-2015: 12,5 M€  et 201 km

 et ce le sera toujours, avec plus de moyens pour parvenir à aller plus et plus vite, durant le mandat à venir.

Très cordialement,

La Région Coopérative avec Sophie Camard et Jean Marc Coppola

Questions ouvertes aux candidats aux élections régionales en PACA:

1. Politique générale de la Région La Région a mis en œuvre un cadre d’intervention en faveur du développement du vélo avec 3 délibérations spécifiques : • Accompagner la réalisation de véloroutes et voies vertes inscrites au Schéma régional des Véloroutes et Voies Vertes (SR3V) • Relier les équipements publics à vélo • Organiser l’intermodalité TER-Vélo (stationnement vélo dans les gares) Poursuivrez-vous cette politique ?

Quelle place allez-vous consacrer aux vélos dans votre politique des transports ?

Effectivement, au sein de la majorité sortante de la Région PACA, la délégation transport et écomobilité assurée par le vice-Président Jean Yves Petit a défini sa politique en faveur du vélo par les délibérations suivantes :

• n°10-1563 (10 décembre 2010) : approuve le cadre d’intervention

• n° 11 1339 (21 octobre 2011) : modifie le cadre pour les aménagements cyclables en milieu urbain

• n° 15-589 (26 juin 2015) : modifie le cadre pour les véloroutes et voies vertes. Ce programme incitatif se décline en trois axes.

Axe 1 - Accompagner le schéma régional des véloroutes et voies vertes

La Région participe au financement des études, des acquisitions foncières et des travaux des itinéraires inscrits au schéma régional des véloroutes et voies vertes. Son intervention est varie de 30% à 50% avec des plafonds de subvention de 10 000 €/km à 120 000 €/km selon que les aménagements sont en voirie partagée ou en site propre.

Axe 2 - Soutenir les aménagements cyclables en milieu urbain

La Région soutient les aménagements cyclables des collectivités qui desservent les équipements publics régionaux (gares, lycées…) sur une distance de 3 km. Ces aménagements sont aidés à 50% jusqu’à un plafond de subvention de 120 000 €/km.

Axe 3 - Organiser l’intermodalité transports régionaux / vélo en proposant des stationnements pour vélos en gares

La Région soutient les collectivités qui équipent les gares, pôles d’échanges et équipements publics de stationnement pour les vélos : équipements sécurisés (avec contrôle d’accès) ou équipements ouverts (arceaux ou abris). Le co-financement de la Région est de 75% et même 100% lors d’une expérimentation d’abris sécurisés menée dans 8 gares (Arles, Briançon, La Garde, La Pauline, Villeneuve Loubet, St Chamas, Montfavet et Morières les Avignon) en 2015. Ces abris à vélos sont accessibles avec la carte Zou! après une inscription sur le site PACAmobilite.fr.

Nous allons donc continuer dans ce sens pour le mandat à venir !

2. CPER - CPIER Dans le cadre du CPER (Contrat de Plan Etat Région) et du CPIER (Contrat de Plan Interrégional Etat Région), il est acté un financement des itinéraires cyclables européens EuroVélo-routes (EV8 et ViaRhôna). Quelle est votre position sur ce financement ?

Il faudra l’assurer et réaliser les projets, notamment la Via Rhôna et l’Eurovélo Méditerranée, concernés par le contrat de plan 2015/2020. Il est à noter que c’est la 1ère fois que le vélo figure dans un contrat de plan et que PACA est l’une des rares Région à avoir pu obtenir cela.

3. Comité d’Itinéraire EuroVélo n°8 (EV8) La Région est positionnée aujourd’hui comme chef de file du Comité d’Itinéraire de l’EV8. Avez-vous l’intention de poursuivre cette démarche ?

C’est une nécessité ! En effet, grâce à la volonté politique de la majorité sortante, notre Région est reconnue pour sa compétence et sa capacité d’animation de ce comité d’itinéraire composé des départements des régions PACA et Languedoc Roussillon mais aussi des acteurs du tourisme et des associations qui agissent en faveur du vélo.

Ne pas continuer signifierait l’abandon de ce projet prévu dans le contrat de plan.

4. Schéma régional des véloroutes et voies vertes (SR3V) Le SR3V a été adopté en 2007. Le nouveau Schéma régional est en cours de révision, sa validation est prévue pour fin 2015-début 2016. Assurerez-vous sa validation ? Quels moyens comptez-vous mobiliser pour sa mise en œuvre ?

Bien entendu, nous confirmons sa validation mais surtout nous activerons sa réalisation avec un financement plus important que celui utilisé durant la période 2011/2015. Cela signifie également que la direction des transports de la Région maintienne un agent à plein temps comme c’est le cas actuellement.

5. L’intermodalité La Région possède aujourd’hui la compétence des déplacements interdépartementaux (TER, Chemins de fer de Provence, LER) et demain celle des déplacements interurbains. Le vélo, dans le cadre de l’intermodalité, est un complément indispensable à ces déplacements. Comment intégrerez-vous cette intermodalité dans votre politique des déplacements ? - Comment pensez-vous renforcer l’emport des vélos dans les moyens de transport (trains et cars) ? - Comment pensez-vous développer les itinéraires cyclables reliant les équipements publics (pôles d’échanges multimodaux, gares routières, lycées) et améliorer leur accessibilité ? - Comptez-vous développer le stationnement sécurisé des vélos dans ces mêmes lieux, notamment en prenant en compte les VAE (Vélos à Assistance Electrique) ?

L’usage du vélo et l’écomobilité devront avoir une place plus importante, notamment dans le cadre de l’élaboration du Schéma Régional de l’Intermodalité (SRI) dont les Plans de Déplacements Urbains (PDU) devront être conformes. De même, il conviendra de déterminer un plan de stationnement des vélos (y compris les VAE) dans les pôles d’échanges multimodaux dont les gares ferroviaires et routières. Il faudra poursuivre également les Plans de Déplacements Inter-Entreprises (PDMI) afin de faciliter l’usage du vélo pour les trajets domicile/travail, la mise en place de l’indemnité kilométrique devrait nous aider à légitimé ce mode de placement.

Ensuite, le vélo devra s’appuyer sur ses deux roues « la mobilité » et le « tourisme » en poursuivant le développement des vélos routes et voies vertes.

 

Usage du vélo: réponses au questionnaire des associations ...

Voir les commentaires

Inauguration d'un nouvel abri à vélos en gare de St Chamas ...

7 Novembre 2015, 08:51am

Publié par jeanyvespetit

Un mandat au sein du conseil régional avec la volonté politique de facilité l'usage du vélo ...

Un mandat au sein du conseil régional avec la volonté politique de facilité l'usage du vélo ...

En plus du vélo, proposition d'aller vers une convention SNCF / Commune de St Chamas pour rénover et utiliser les logements de la gare mais aussi le local du rez-de-chaussée. Objectif, assurer une présence huamaine et pérenniser le patrimoine de la SNCF ...

En plus du vélo, proposition d'aller vers une convention SNCF / Commune de St Chamas pour rénover et utiliser les logements de la gare mais aussi le local du rez-de-chaussée. Objectif, assurer une présence huamaine et pérenniser le patrimoine de la SNCF ...

Voir les commentaires

Vélo: le Gouvernement fait marche arrière sur les flottes d’entreprise...

4 Novembre 2015, 08:21am

Publié par jeanyvespetit

Vélo: le Gouvernement fait marche arrière sur les flottes d’entreprise...

Des élus défenseurs de la pratique du vélo ont dénoncé mardi la suppression, dans le projet de loi de finances 2016, d’une disposition de la loi sur la transition énergétique qui favorisait l’achat de flottes de bicyclettes par les entreprises. « On a du mal à y croire: tout le monde dit que le vélo n’a que des vertus, en matière de santé, d’émissions de CO2, de créations d’emplois… et le gouvernement revient sur une mesure qui vient à peine d’être votée! », a déclaré à l’AFP Pierre Serne, élu EELV en Ile-de-France et président du Club des villes et territoires cyclables.

La loi sur la transition énergétique, votée cet été, prévoyait la défiscalisation des achats de flottes de vélo par les entreprises les mettant à disposition de leur salariés pour les trajets domicile-travail. Mais le projet de loi de finances prévoit de supprimer cette mesure. « Cette mesure est en vigueur au Royaume-Uni et a permis de mettre en circulation plus de 80.000 vélos dans 30.000 entreprises, pourquoi ne pas le faire chez nous? », interroge Pierre Serne.

Le Club des parlementaires du vélo s’est également associé au Club des territoires cyclables pour demander le maintien de cette mesure. La loi sur la transition énergétique prévoit aussi l’instauration par les entreprises volontaires d’une indemnité kilométrique vélo pour inciter les salariés à utiliser ce mode de transport pour aller travailler. « Nous attendons le décret à ce sujet », a indiqué Pierre Serne. L’indemnité devrait être comprise entre 12 et 15 centimes par kilomètre parcouru, avait annoncé en septembre Ségolène Royal, la ministre de l’Ecologie, et être exonérée de cotisations sociales, dans la limite d’un montant à déterminer.

Les études montrent que la pratique du vélo, même en cas d’exposition à la pollution atmosphérique, présente des bénéfices directs pour la santé.

Voir les commentaires

Vélos : les éléments de mon intervention lors de l’inauguration d’une section à Robion (84)...

20 Septembre 2015, 10:01am

Publié par jeanyvespetit

Vélos : les éléments de mon intervention lors de l’inauguration d’une section à Robion (84)...

Un contexte favorable

En 2015, les vents sont favorables pour la construction des grands itinéraires cyclables :

  • Le schéma régional des véloroutes et voies vertes de Provence-Alpes-Côte d'Azur est en révision. L’évolution de sa carte sera validée par notre Assemblée Plénière le 16 octobre par la Région.
  • Les contrats État/Région prévoient un soutien à ces véloroutes (EV8 et Via Rhôna) ;
  • Fin 2016, la Via Rhôna sera ouverte complètement du lac Léman à la méditerranée.

L’EuroVelo 8 peut bénéficier de cette dynamique et être opérationnelle en 2020. L’objectif du projet « EuroVelo 8 » est de mettre en place une nouvelle grande destination pour le tourisme à vélo, à l’instar de ce que sont la Loire à vélo, la véloroute de la mer du Nord, la véloroute du Danube, la Vélodyssée, ...

Que sont EuroVelo et l’EuroVelo 8 ?

Les EuroVelo sont de grands itinéraires en projet, parcourant l’Europe sur 70 000 km. L’EuroVelo 8 ou « Véloroute de la Méditerranée » est une des 14 véloroutes de ce réseau.

Elle s’étendra sur une distance de 5 888 km et reliera à terme Cadix, en Espagne, à Chypre, à travers onze pays du bassin méditerranéen (Chypre, Grèce, Albanie, Monténégro, Bosnie-Herzégovine, Croatie, Slovénie, Italie, Monaco, France, Espagne).

Ces véloroutes sont en grande partie aménagées sur des voies dédiées aux cyclistes (voies vertes, pistes cyclables). Elles constituent un levier pour le développement du tourisme et de l’éco-mobilité, qu’ils peuvent fortement stimuler dans les territoires traversés.

A qui s’adresse l’EuroVelo 8 ?

L’EuroVelo 8 va s’adresser aussi bien aux clientèles locales, nationales qu’européennes.

Les populations urbaines redécouvrent les vertus du vélo au quotidien et ne voient plus les vacances à vélo comme une utopie. En Italie et en Espagne, comme plus tôt en Europe du nord, des tour-opérateurs ont vu le jour ces dernières années. Ils accompagnent l’apparition d’une nouvelle clientèle qui veut sortir des sentiers battus.

La construction de l’EuroVelo 8 consiste donc à proposer un itinéraire de grande qualité pour que tout un chacun puisse s’y lancer sans crainte, qu’il soit habitué ou néophyte.

Les atouts de l’EuroVelo 8

Les véloroutes sont créatrices d’emplois et génératrices de retombées économiques importantes. Elles sont aussi le support d’une mobilité active et de loisirs de proximité pour les habitants autour de l’itinéraire.

Cet itinéraire est potentiellement très attractif pour les publics Allemand et Néerlandais, ainsi que les marchés émergents du vélotourisme : France, Italie et Espagne.

L'EuroVelo 8 - véloroute de la Méditerranée est un des itinéraires phares du schéma national et du schéma régional des véloroutes et voies vertes.

Le vélo fait du bien :
- aux habitants : ils facilitent les déplacements (utilitaires, loisirs de proximité), sont bon pour la santé et permettent des économies de budget et de temps pour les ménages...
- à la société : moins de bruit, de pollution, plus d'activités économiques (commerces en ville, tourisme)... Un touriste à vélo dépense 1,5 fois plus qu’un touriste en voiture, 1km d’itinéraire peut générer entre 50 et 200 k€/an de retombées économiques directes sur son territoire proche.

L’origine du projet EuroVelo 8 en Provence-Alpes-Côte d'Azur

En 2013, l’association « Vélo Loisir Provence », à l’origine du Luberon à vélo et du Verdon à vélo, a proposé à la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur de sensibiliser les collectivités à la réalisation de cet itinéraire. Après des réunions d’échanges proposés dans chaque département des deux régions concernées, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a alors proposé de mettre en place un comité d’itinéraire en étant le chef de file.

Le comité d’itinéraire pour aménager l’EuroVelo 8 en France

En 2015, la Région a proposé d’associer l’ensemble des territoires (Département, intercommunalités et Région Languedoc-Roussillon) traversés par la portion française de l’EuroVelo 8 dans un comité d’itinéraire.

Une convention de partenariat et de financement du comité d’itinéraire de l’EuroVelo 8 est en cours de signature pour la première phase du projet de 2016 à 2018.

Le cas du Luberon

Le Luberon est un des territoires pionniers pour l’organisation d’un tourisme à vélo grand public en France. Depuis la fin des années 1990, un réseau d’itinéraires y a été créé, ainsi qu’un réseau de professionnels aptes à proposer aux cyclistes des services spécifiquement dédiés : abris pour les vélos, kit de réparation…

L’EuroVelo 8 vient compléter ce maillage local et lui donner une dimension internationale.

Section « gare de Robion – Coustellet »

La section inaugurée le 16 septembre 2015 relie la gare de Robion à Coustellet, elle est longue de 3,4 km. La Région l’a subventionnée pour 255 000 euros sur 850 000 (30%).

La Région a par ailleurs financé chaque section de cette véloroute du Calavon, intégrée à l’EuroVelo 8, soit pour les 37 km réalisés jusqu’à aujourd’hui, plus de 2,2 millions d’euros, environ le quart du coût total.

Vélos : les éléments de mon intervention lors de l’inauguration d’une section à Robion (84)...

Voir les commentaires

Taux de l’indemnité kilométrique vélo : Gardons 25 centimes du kilomètre comme base de travail pour les arbitrages en cours ! ...

17 Septembre 2015, 21:03pm

Publié par jeanyvespetit

Taux de l’indemnité kilométrique vélo : Gardons 25 centimes du kilomètre comme base de travail pour les arbitrages en cours ! ...

Le 15 septembre 2015, Alain Vidalies, secrétaire d’Etat aux transports, a annoncé que le décret fixant le taux de l’indemnité kilométrique vélo sera publié avant la fin de l’automne.

Jean-Yves Petit, Vice-Président écologiste de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur en charge des Transports et de l’Eco-Mobilité, se félicite qu’une échéance soit fixée pour la publication de ce texte indispensable à la mise en œuvre de l’indemnité kilométrique vélo qui est en vigueur depuis le 1er juillet dernier, suite à l’adoption de la Loi sur la transition énergétique et la croissance verte (article 50).

Pour autant, le montant de cette indemnité évoquée par la ministre du Développement durable, entre 12 et 15 centimes par kilomètre, n’est pas de nature à déclencher un usage important du vélo pour les déplacements domicile-travail ni un transfert massif de la voiture vers ce mode non polluant, bon pour la santé et l’économie. Les exemples étrangers et le succès de l’expérimentation réalisée par le ministère l’an passé auprès de 10 000 salariés montrent que le montant de l’indemnité doit être supérieur.

Avec les parlementaires mobilisés sur le dossier et le réseau des villes et territoires cyclables, il plaide donc pour une indemnité kilométrique vélo de 25 centimes d’euros par kilomètre, seule base de travail cohérente avec les expériences concluantes sur le sujet.

Le Ministre a également annoncé la création de deux sous-groupes de travail au sein du Comité de pilotage du Plan national d’action pour les mobilités actives, en charge de la mise en œuvre du dispositif.

- L’un chargé de travailler sur les enjeux économiques liés au vélo (tourisme, industrie, emplois, recyclage).

- L’autre sur les enjeux liés à la formation et à la réglementation (code de la route, facilitation du transport intermodal).

Jean-Yves Petit a quant à lui plaidé auprès du Ministre des Transports pour :

- Améliorer le système de réservation de places dédiées aux vélos dans les TGV et Trains Intercités

- Demander à la SNCF d’activer l’élaboration de son plan de stationnement des vélos comme le prévoit la loi ferroviaire

- Définir précisément qui est en charge du maintien de la qualité des revêtements des pistes cyclables (à intégrer dans la compétence « routes » des Conseils Départementaux)

- Ouvrir une ligne budgétaire dédiée au vélo dans le budget de l’Agence de Financement des Infrastructures de Transport de France (AFITF)

- Augmenter les financements de l’Etat dédiés au vélo dans le volet transports des Contrats de Plan Etat-Régions de manière à rattraper le retard pris en matière d’aménagements cyclables dans les Régions

Contact :

Jean Yves Petit Vice-Président, délégué aux transports et à l'éco-mobilité Téléphone: 04 91 57 55 63 Mobile: 07 86 14 61 55

Voir les commentaires

Inauguration de l’abri vélo de la gare d’Arles ...

6 Septembre 2015, 08:21am

Publié par jeanyvespetit

Inauguration de l’abri vélo de la gare d’Arles ...

Les principaux éléments de mon intervention …

Dans le cadre de ses engagements en matière de maitrise des émissions de gaz à effet de serre, la Région agit pour encourager et faciliter l’utilisation du vélo.

Dès 2010, la Région a voté un cadre d’intervention visant à accompagner les collectivités locales souhaitant implanter des stationnements vélos sécurisés à proximité des gares.

Désormais, la Région souhaite aller plus loin dans les services offerts aux usagers du TER, en prenant l’initiative, de doter, à titre expérimental, certaines gares d’abris vélos sécurisés.

Dans le cadre de cette expérimentation, des abris vélos sont ainsi mis en service près des gares de Briançon, Villeneuve-Loubet, La Garde, La Pauline, Saint-Chamas, et Arles.

Au cours de l’automne, deux nouvelles gares seront équipées : Montfavet et Morières les Avignon.

Le coût d’investissement, de l’ordre de 50 000 € par abri est entièrement financé par la Région, les charges d’entretien et de fonctionnement étant partagées entre la Ville d’Arles et la Région.

Les abris sont modulables et pourront être, si nécessaires doublés pour atteindre 32 places et plus. Ce service s’adresse aux utilisateurs des transports en commun munis de cartes Optima (exemple : cartes ZOU) qui peuvent gratuitement s’inscrire sur le site PACAMOBILITE.FR pour obtenir l’activation de leur carte et ainsi pouvoir utiliser un abri. .

Cette démarche expérimentale dont la gare d’Arles bénéficie aujourd’hui, constitue la première étape d’une démarche plus large.

La loi du 4 août 2014 portant réforme ferroviaire prévoit en effet que SNCF Mobilités établira un plan de stationnement sécurisé des vélos d’ici août 2017.

Ce plan est élaboré par SNCF Mobilités, en concertation avec les collectivités territoriales, dont la Région.

Ce plan fixera le nombre et l'emplacement des équipements de stationnement des vélos et les modalités de protection contre le vol, en tenant compte de la fréquentation de la gare, de sa configuration et des possibilités d'y accéder selon les différents modes de déplacement.

Un travail collaboratif doit donc s’engager entre la SNCF Gares & Connexions, la Région, et les Villes concernées pour travailler sur l’élaboration de ce plan qui devra comporter un programme de travaux et comportera un plan de financement.

L’intervention de la Région sur le stationnement des vélos en gare, constitue une des facettes de ses interventions en faveur du vélo.

La Région a en effet adopté un cadre d'intervention en faveur des déplacements à vélo qui permet de soutenir la réalisation de véloroutes (itinéraires cyclables longue distance), de liaisons urbaines pour relier des équipements publics régionaux, de stationnements pour vélos en gare.

Les véloroutes permettent de doter un territoire d'un itinéraire principal, bien identifié, sur lequel des boucles de desserte locale peuvent se greffer. Un maillage destiné aux déplacements du quotidien, vers les lieux d'emploi ou scolaire, et aux déplacements de loisirs peut alors se mettre en place.

Le schéma régional des véloroutes et voies vertes est l’outil de planification établi à l’initiative de l’État et de la Région. En Provence-Alpes-Côte d'Azur, il a été adopté en 2007, sa révision est en cours pour s’achever début 2016. La Région est particulièrement impliquée dans la réalisation deux itinéraires : l’EuroVelo 8 et la ViaRhôna.

La Région est chef de file pour la réalisation de l'EuroVelo 8 en France. Cet itinéraire prévoit 5888 km entre la Grèce et l’Espagne. Les 700 km en France seront mis en service d’ici 2020. Le contrat de plan 2015-2020 prévoit un soutien à l’EuroVelo 8 à hauteur de 3 M€ de la Région.

La Région participe également à la réalisation de la Via Rhôna qui reliera fin 2016 le lac Léman à la Méditerranée sur 800 km. Elle soutient financièrement les investissements des aménageurs.

De 2011 à 2015, la Région aura contribué au financement de près de 200 km d’itinéraires, dont 160 km de véloroutes et 36 km d’itinéraires urbains pour un total de 12 M€.

Concernant Arles.

Avec une desserte ferroviaire importante, par TGV, TER, et Intercités, la gare d’Arles accueille plus de 620 000 voyageurs par an. Mais elle constitue désormais également une véritable plateforme intermodale puisqu’elle est accessible à vélo mais aussi en voiture et en cars et bus régionaux, départementaux et urbains. Aujourd’hui toutes ces modes se juxtaposent et les fonctionnalités et échanges restent confus. Aussi, pour la Région, il est fondamental que le site mute en pôle d’échange urbain de qualité. Des premières études ont été engagées en ce sens il y a quelques années. Il est maintenant nécessaire de travailler à la concrétisation d’un partenariat entre tous les acteurs autour des projets de pôle d’échanges et d’aménagements urbains sur le secteur de la gare, afin que ceux-ci aboutissent.

De même, il convient d’agir ensemble auprès de l’Etat et la SNCF pour que les trains d’équilibre du territoire (TET) continuent de desservir Arles.

Inauguration de l’abri vélo de la gare d’Arles ...
Inauguration de l’abri vélo de la gare d’Arles ...
Inauguration de l’abri vélo de la gare d’Arles ...
Inauguration de l’abri vélo de la gare d’Arles ...

Voir les commentaires

Nouvelle superbe Véloparade à Marseille ...

7 Juin 2015, 18:12pm

Publié par jeanyvespetit

Nouvelle superbe Véloparade à Marseille ...

Dimanche, le Collectif Vélo en Ville (CVV) de Marseille avec l'apport d'Action Vélo d'Aubagne et de l'ADAVA d'Aix en Provence a organisé une très forte et très sympathique véloparade dans les rues de Marseille.

L'occasion, une nouvelle fois, d'agir en faveur de pistes cyclables non seulement dans Marseille mais aussi au sein de notre territoire métropolitain.

Pour avoir fait, en vélo, l'aller/retour entre Gémenos et Marseille afin de participer à cette manifestation, je peux confirmer que ces pistes cyclables manquent cruellement pour se déplacer, en toute sécurité, quotidiennement mais aussi pour le plaisir, pour les adultes et pour les enfants.

Nouvelle superbe Véloparade à Marseille ...
Nouvelle superbe Véloparade à Marseille ...

Voir les commentaires

Vélo - La Via Rhôna est connectée aux Marais du Vigueirat à hauteur de Mas Thibert …

22 Mai 2015, 05:41am

Publié par jeanyvespetit

Vélo - La Via Rhôna est connectée aux Marais du Vigueirat à hauteur de Mas Thibert …

Description d’ensemble

La Via Rhôna, du Léman à la Méditerranée fait partie du Schéma National des Véloroutes et Voies Vertes (SN3V) et du Schéma d’Orientation des Véloroutes et Voies vertes de Provence-Alpes-Côte d'Azur, adopté en 2007 par le Conseil régional.

Son tracé s’étend sur 800 km, dont 120 km en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Elle est en voie d’homologation en tant qu’EuroVelo 17, suite à la jonction avec la véloroute du Rhône en Suisse et comptera ainsi plus de 1100 km.

En 2013, un comité d’itinéraire interrégional a été constitué à l’initiative des 3 Régions concernées (Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d'Azur).

Les objectifs de ce comité sont les suivants :

  • Coordonner les initiatives des maîtres d’ouvrage pour conduire, à moyen terme, l’achèvement du l’itinéraire cyclable du Léman à la Méditerranée ;
  • Inciter la réalisation à court terme d’un itinéraire cyclable continu sur l’ensemble du tracé ;
  • Porter la candidature de la ViaRhôna devant l’Européean Cycling Federation pour obtenir le « label » EuroVelo.

L’intégration de la Via Rhôna au réseau EuroVelo

Le réseau EuroVelo est un projet de quatorze itinéraires cyclables, d’environ 70 000 kilomètres, à travers l'Europe, porté par la fédération européenne des cyclistes (ECF). Son but est de promouvoir le tourisme à vélo et l'usage du vélo en général à l’échelle européenne.

EuroVelo coordonne les différents projets nationaux (pour assurer la continuité et l’homogénéité des itinéraires).

Suite à une initiative conjointe des régions françaises et des cantons suisses, l’homologation comme EuroVelo 17 devrait être approuvée par l’ECF, à condition que la continuité de l’itinéraire soit assurée du Léman à la Méditerranée fin 2016.

C’est la raison pour laquelle des itinéraires provisoires sont identifiés à l’horizon 2016 et des itinéraires définitifs à l’horizon 2020.

Etat d’avancement de la Via Rhôna

A ce jour, l’avancement du projet est le suivant :

  • en Rhône-Alpes : 416 km ont été réalisés sur 552 km ;
  • en Languedoc Roussillon : 49 km réalisés sur 144 km ;
  • en Provence-Alpes-Côte d'Azur : 55 km sont réalisés sur 120 km ;
    • dont Bouches du Rhône : plus de 40 km réalisés entre Arles et Port Saint-Louis

Arles – Port-St-Louis-du-Rhône

32 km de voie verte ont été mis en service :

réalisation en site propre sur l’emprise d’une ancienne voie ferrée (parallèle à la RD35) entre Arles (Pont Van Gogh) et l’écluse de Port St Louis du Rhône (canal du Rhône à Fos). La Région a cofinancé cette section (677 K€ pour un coût estimatif de 2,276 M€ HT).

Le Conseil Départemental 13 a entrepris l’étude de la section reliant l’écluse de Port Saint Louis au bac de Barcarin (2 km, dont un cheminement cyclable à créer sur le pont de la RD35) en 2015.

La liaison de Port Saint-Louis à la plage Napoléon emprunte la piste cyclable existante sur voiries communales (8 km).

Connection de Mas Thibert au Marais du Vigueirat

Réalisé entre 2013 et 2015, cet aménagement permet de relier en site propre la ViaRhôna aux marais du Vigueirat, joyau de la biodiversité et principal lieu d’animation de l’itinéraire entre Arles et Port-Saint Louis.

La Région a soutenu cette réalisation de 252 800 € par une subvention de 88 480 €.

Alain Michel, responsable de l'association AF3V, véritable expert des vélos routes ! Une belle piste en direction du Marais du Vigueirat, joyau de la biodiversité ...
Alain Michel, responsable de l'association AF3V, véritable expert des vélos routes ! Une belle piste en direction du Marais du Vigueirat, joyau de la biodiversité ...
Alain Michel, responsable de l'association AF3V, véritable expert des vélos routes ! Une belle piste en direction du Marais du Vigueirat, joyau de la biodiversité ...
Alain Michel, responsable de l'association AF3V, véritable expert des vélos routes ! Une belle piste en direction du Marais du Vigueirat, joyau de la biodiversité ...

Alain Michel, responsable de l'association AF3V, véritable expert des vélos routes ! Une belle piste en direction du Marais du Vigueirat, joyau de la biodiversité ...

Voir les commentaires

Inauguration d’une station de 10 vélos à assistance électrique destinés aux salariés et étudiants…

11 Mai 2015, 12:48pm

Publié par jeanyvespetit

Inauguration d’une station de 10 vélos à assistance électrique destinés aux salariés et étudiants…

Kedge Business School, anciennement Euromed Management, installé à Marseille Luminy, mène une politique dynamique de Responsabilité Sociétale des Entreprises depuis plusieurs années et a développé un « Plan vert » dont l’objectif est de réduire l’impact environnemental de ses activités.

Le poids des déplacements représente la part essentielle du bilan carbone, le campus de Luminy étant éloigné d’une dizaine de kilomètres du centre-ville de Marseille et la voiture restant le mode le plus souvent utilisée.

Un Plan de Déplacement Campus a été arrêté, il vise à modifier les comportements et privilégier les innovations technologiques.

Un certain nombre de projets ont été initiés dans ce cadre : plateforme de covoiturage et d’autopartage, mise à disposition à faible coût de voitures hybrides et électriques, …

Ce projet vient compléter les actions mises en œuvre : il s’agit de constituer une flotte de 10 Vélos à Assistance Electrique (VAE) qui sera mise à disposition gratuite des étudiants et des salariés de l’école et sera géré, pour un impact pédagogique fort, par une équipe d’étudiants encadrés par un conseiller pédagogique.

Cette flotte sera exploitée et valorisée lors d’animations de sensibilisation auprès des étudiants, du personnel et des visiteurs du campus.

La Région a soutenu ce projet par une aide forfaitaire de 400 € par vélo pour l’acquisition d’une flotte de 10 VAE, soit une aide de 4 000€.

Dans le cadre d’une convention avec la communauté urbaineMPM, un dispositif « Electra », plusieurs stations vélos sécurisées disposant de recharges pour vélos électriques sont déployées sur le territoire de MPM. La Région participe à ce dispositif via la convention de développement de stations de recharge électrique pour VAE au droit des pôles d’échanges, tels que St Charles (on espère pouvoir installer une station fin 2015 sur le square Narvick), Arenc et Blancarde pour cette fin d’année. Sont ciblés également des parkings relais et des stations de tramway ou de métro.

Le montant de l’affectation Région pour le déploiement de ces stations vélos sécurisés s’élève à 510K€.

Inauguration d’une station de 10 vélos à assistance électrique destinés aux salariés et étudiants…Inauguration d’une station de 10 vélos à assistance électrique destinés aux salariés et étudiants…

Voir les commentaires

Lancement officiel du comité d’itinéraire de l’EuroVelo 8 ...

4 Mars 2015, 07:49am

Publié par jeanyvespetit

Lancement officiel du comité d’itinéraire de l’EuroVelo 8 ...

L'Euro Vélo Méditerranée (EuroVélo 8) , c'est parti !

Ci-après, l'article de Camille Thomé, représentante de "Départements et Régions Cyclables"...

... Le 12 février, plus de 60 participants ont répondu présents à l’invitation de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour le lancement officiel du comité d’itinéraire de l’EuroVelo 8. Jean-Yves Petit, Vice-président aux Transports et à l’éco-mobilité a confirmé la volonté de la Région de se porter chef de file de cette démarche : « Sur l’EuroVelo 8, on marche sur deux jambes : celle de l’infra et celle tourisme. C’est pourquoi le Vice-président chargé du tourisme, Bernard Jaussaud, et moi-même intervenons conjointement ». Longue de 700km, moitié en Paca, moitié en Languedoc-Roussillon et réalisée à 30%, l’EuroVelo 8 en France doit faire un sacré bond avant de passer du projet d’infrastructure à une offre touristique. Mais la mobilisation, l’attractivité de l’itinéraire et son démarrage très travaillé ont fait de cette réunion de lancement une réussite de très bon augure pour la suite. ... http://www.departements-regions-cyclables.org/page/eurovelo-8--p-90.html

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 > >>