Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Articles avec #modes actifs- velos

Pourrions-nous disposer d'un partage de la voirie dans les cœurs de villes et de la Métropole AMP ?

18 Avril 2017, 09:06am

Publié par jeanyvespetit

A l'image de Grenoble et de sa Métropole à partir du 18 avril, pourrions-nous disposer d'un partage de la voirie, à la hauteur des enjeux, dans les cœurs de villes et de la Métropole Aix-Marseille-Provence afin de les rendre apaisés, respirables et vivables ? Tout le sens de l'action menée par l'association RAMDAM (Rassemblement d’Associations pour les Modes de Déplacements Alternatifs dans la Métropole Aix-Marseille-Provence). N'hésitez pas à nous rejoindre !

 

Voir les commentaires

Ramdam : réunion studieuse sur le Plan d'actions des mobilités actives ...

26 Mars 2017, 09:12am

Publié par jeanyvespetit

Une trentaine de personnes ont participé, samedi 25 mars, à la rencontre sur le plan d'actions des mobilités actives organisée par RAMDAM.

Des représentants d'associations membres ou partenaires de RAMDAM (Rassemblement d’Associations pour les Modes de Déplacements Alternatifs dans la Métropole Aix-Marseille-Provence):

- LVDE (Etang de Berre)

- l'ADAVA (Aix)

- Action Vélo (Aubagne)

- APROVEL (Salon)

- ConviBicy (Arles)

- le CVV (Marseille)

mais aussi:

- un Comité d'Intérêt de Quartier d'Aix en Provence

- le service transports de la Métropole Aix Marseille Provence

- et deux conseillers municipaux, délégués aux vélos (Aix en Provence  et Aubagne)

Philippe Buffard, du Collectif Vélos en Ville, a présenté les dispositions du PAMA 1 et indiqué les changements éventuels avec le PAMA 2.

"Les règles évoluent pour mieux partager l’espace public !"

- Les principales évolutions réglementaires et leurs effets

- Abaisser la vitesse des véhicules motorisés et apaiser la ville

- Améliorer la perception du statut de la voirie

- Améliorer le respect des aménagements modes actifs et le confort d’usage par des sanctions plus fortes

- Redonner de la cohérence aux règles

- Sécuriser la trajectoire des cyclistes

- Améliorer les aménagements dédiés aux cyclistes

- Améliorer les aménagements dédiés aux piétons

Outre l'appropriation collective des dispositions du PAMA, l'enjeu de cette rencontre, pour le réseau associatif, fut de mieux connaître et comprendre de quelles façons ces dispositions peuvent être mise en œuvre par la Métropole, les territoires et les communes.

Nous avons apprécié les interventions d'Eric Chevalier et de Laurent Colombani, conseillers municipaux, délégués aux vélos et celle du service transport de la Métropole avec Jean Louis Dalmasso.
La rencontre s’est terminée par une rapide présentation d’un projet d’itinéraire cyclable entre Fos et Istres et le projet de RAMDAM
"Le tour cyclable de la Métropole" que nous souhaitons soumettre à la Métropole dans le cadre de son appel à initiatives qu'elle doit voter courant mai.

 

Voir les commentaires

Article de Gomet - Vélo, ... le collectif Ramdam se mobilise autour du plan d'actions des mobilités actives ...

23 Mars 2017, 19:14pm

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

Pays d'Aubagne - Pour une réalisation en une seule fois du Val Tram dans un réseau express métropolitain

7 Février 2017, 08:43am

Publié par jeanyvespetit

Pays d'Aubagne - Pour une réalisation en une seule fois du Val Tram dans un réseau express métropolitain

Les associations ASDEL, Action Vélo, NOSTERPACA, RAMDAM regrettent la décision de la Métropole Aix Marseille Provence de ne pas réaliser le Val Tram jusqu’ à La Bouilladisse.

Quelques rappels :

Le projet Tram Train initialement étudié, a été abandonné pour utiliser les rames du Tram Aubagnais jugées excédentaires, et pour faire une économie d'environ 30 M sur un coût estimé de 90 M.

Le nouveau projet de Val Tram initialement évalué à 91 M (hors taxes), a aujourd'hui un coût prévisionnel de 127,7 M (hors taxes).

A l'origine, l'objectif de la réouverture de la voie de Valdonne était double :

  1. Permettre à terme de relier par le rail Marseille sans rupture de charge.
  2. Favoriser la réalisation de la Zac de La Chapelle et du lycée de La Bouilladisse.

Le projet devait avoir une dimension métropolitaine et territoriale.
Il répondait au besoin urgent de désengorgement autoroutier de la haute vallée de l'Huveaune.

Aujourd'hui, la jonction directe avec Marseille sera seulement possible par le Tram (dans quels délais ?) et des projets sur La Bouilladisse risquent d'être remis en cause. La réduction de circulation routière à travers les villages de Pont de l’Étoile, Roquevaire, La Destrousse et La Bouilladisse sera minime.

Pas d'information sur le calendrier de la phase de réalisation du Val’tram entre Pont de Joux et La Bouilladisse, hormis la demande d'engagement financier et de Déclaration d’Utilité Publique sur l'ensemble du projet.

Et les aménagements cyclables ?

Par ailleurs, les documents relatifs à l'insertion du Val Tram sur Aubagne montrent un aménagement cyclable restreint depuis Campagne Valérie jusqu’au quartier des Solans. Cela inquiète les associations signataires sur les priorités de la Métropole en matière de développement des déplacements actifs.

Néanmoins, nous attendons les propositions du CD13 qui s'est engagé à réaliser des aménagements cyclables. Nous espérons que dans le cadre des travaux de la voie de Valdonne, mairies, Métropole et CD13 pourront travailler conjointement sur ces aménagements cyclables.

Sur quelles bases s’établissent les priorités budgétaires de la Métropole pour financer les projets ?

Le caractère métropolitain de projets tels que le Val tram des anciens EPCI devraient être plus affirmé avec des délais de réalisation raccourcis et des sources de financements pérennes ;

Il convient de donner une priorité aux transports collectifs et aux modes actifs avant les projets routiers afin de faire face aux enjeux socio-économiques:

· Sociaux, dès lors que l’on sait que la principale cause de la précarité énergétique est due aux coûts des déplacements en voiture et induit des conséquences néfastes sur le budget des ménages. Mais aussi en facilitant l’accès à l’emploi et le développement des entreprises en réduisant les congestions routières quotidiennes ;

· environnementaux et sanitaires en renforçant l’action politique et en réduisant les délais dès lors que l’on sait que les émissions de particules fines dépassent, sur notre territoire, les seuils de tolérance européens et proviennent des transports routiers. Sans parler de la qualité de vie....

Les associations expriment le besoin d’avoir une vision stratégique globale, cohérente et complémentaire dans le cadre d’un Plan de Déplacements Urbains métropolitain.

La récente annonce de la réalisation du Val Tram jusqu’à Pont de Joux au lieu de La Bouilladisse, l’absence de calendrier pour la réalisation jusqu’à La Bouilladisse et les conséquences que cela peut avoir à long terme inquiètent les associations qui demandent à ce que le projet se fasse au plus vite et dans sa totalité.

Voir les commentaires

Etude INSEE: Seuls 1,3% des actifs de Paca vont travailler à bicyclette ... un problème de volonté politique !

18 Janvier 2017, 09:03am

Publié par jeanyvespetit

Bonjour,

Ci-joint, la fiche de l'INSEE sur l'utilisation des modes actifs en région PACA. Sans surprise, le nombre d'utilisateurs du vélo comme mode de déplacement quotidien est l'un des plus faible comparé aux autres régions de France. L'absence d'une volonté politique en faveur des modes actifs et la faiblesse du nombre d'infrastructures dédiées et sécurisées dans les principales agglomérations en sont les principales raisons. Il convient donc de continuer d'agir pour une véritable prise compte planifiée de:
- réseaux de voies express vélos pour accéder dans les zones d'emplois, d'enseignements, de loisirs, de culture, 
- la création de liaisons interurbaines reliant les agglomérations, 
- l'utilisation des couloirs de bus,
- la mise en service de parkings sécurisés,
- une généralisation des zones apaisées à 20 et 30,
- une plus grande accessibilité des gares, trains, cars,
- la mise en place d' l'indemnité kilométrique dans les entreprises privées et publiques,
- la généralisation des plan de déplacements d'entreprises, d'administrations, ...
 
Alors comme dans d'autres grandes villes, Strasbourg, Bordeaux, Lyon, ... le vélo sera utilisé au détriment de la voiture pour le plus grand bien de la qualité de l'air !
 
Jean Yves Petit
Président de RAMDAM

"Seuls 1,3% des actifs de Paca vont travailler à bicyclette
En Provence-Alpes-Côte d'Azur, 1,3 % des actifs ayant un emploi rejoignent chaque jour leur lieu de travail en vélo en 2015 (sources). C'est moins qu'en moyenne nationale (1,9 %). Paca fait partie des régions métropolitaines où ce mode de transport est le moins utilisé, après la Corse et la Normandie (figure 1). Pour autant, les modes de transport doux (définitions) sont fréquents dans la région :8,9%desactifsserendent à leur travail à vélo ou à pied contre 8,2 % en moyenne nationale. La marche constitue en effet un mode de déplacement relativement courant dans les navettes domicile-travail en Paca. Parmi les régions de France métropolitaine, seuls les actifs de Corse y ont davantage recours."

Voir les commentaires

Votez Vélo ...

17 Janvier 2017, 08:31am

Publié par jeanyvespetit

Brochure du Club des Villes et Territoires Cyclables ...

Les propositions du Club des Villes et Territoires Cyclables.

Voir les commentaires

L'association métropolitaine RAMDAM vous souhaite une excellente année 2017 ...

26 Décembre 2016, 10:16am

Publié par jeanyvespetit

Le conseil d'administration de RAMDAM (Rassemblement d’Associations pour les Modes de Déplacements Alternatifs dans la Métropole Aix-Marseille-Provence) vous souhaite une excellente année 2017, année à enjeux pour les modes de déplacements alternatifs !

Voir les commentaires

Véloroutes et voies vertes - La subvention du Ministère de l’Environnement à l’AF3V mise en suspend !!

20 Décembre 2016, 11:47am

Publié par jeanyvespetit

Décision inacceptable !

La subvention du Ministère de l’Environnement à l’AF3V mise en suspend !!

Suite au courrier adressé le 8 décembre à Ségolène ROYAL, Ministre de l’Environnement, sur les subventions aux associations "vélo", un arbitrage aurait été rendu en excluant l’AF3V de leur bénéfice … considérant qu’elle intervenient dans le domaine du tourisme à vélo, au même titre que l’association des Départements et Régions Cyclables et France Vélo Tourisme.

L’AF3V a réagi en adressant une lettre à la Ministre que vous trouverez via le lien

Nous vous invitons à soutenir l’AF3V dans cette difficile démarche, et dans une situation encore plus difficile si cette arbitrage venait à nous être notifié.

Voir les commentaires

Retour succinct sur le 19 novembre à la Roque d’Anthéron, un succès … Quelles suites ?

20 Novembre 2016, 10:38am

Publié par jeanyvespetit

Présentation faite par Alain Michel de l'AF3V

Présentation de Thierry Jacquinod, directeur de Gares et Connexions SNCF. Le diaporama est réduit de plusieurs diapositives, le document était trop lourd pour le blog

présentation de Louis Biscarat, conseiller régional, délégué aux vélos

Nous étions plus de 60 participantEs à la rencontre du 19 novembre organisée par RAMDAM à la Roque d’Anthéron sur les mobilités alternatives.

Elles / Ils représentaient une grande variété d’associations : CVV et Vélos Sapiens (Marseille), LVDE (Etang de Berre), ADAVA (Pays d’Aix), APROVEL (Pays salonnais), Action Vélo (Pays d’Aubagne), Mobilidées (zone d’activités d’Aubagne/Gémenos), ADSEL (Aubagne), AFV3V, NOSTER PACA, FNE13, UFC  Que Choisir (Pays d’Aix), Collectif Climat (Pays d’Aix), ADTC, Vélos Loisirs en Provence, Eco-relais (Côte Bleue), Roulons à Vélo (Avignon), CONVIBYCI (Pays d’Arles), …

Cette forte et active participation fut reconnue par nos invités (SNCF Gares et Connexions, FNTV13, Métropole et Région). Dans leurs interventions, Louis Biscarat, conseiller régional, délégué aux vélos et Jean Pierre Serrus, vice-président de la Métropole AMP, délégué aux transports, ont indiqué qu’ils avaient besoin que les associations se mobilisent, que cela les aidaient. Cela va dans le bon sens, mais ce sera mieux quand les lieux de concertations seront existants tel que le conseil de développement métropolitain ou la création de comités d’itinéraires comme cela se fait au niveau régional.

Nos invités ont apprécié les échanges passionnés, compétents et constructifs. Ils ont noté la forte volonté des associations pour que soit amorcée une véritable transition afin que le paysage de la mobilité puisse changer.

En effet, comme chacun le sait, l’état de la mobilité sur la Métropole AMP est dégradé et ne permet un réel équilibre entre les territoires dû à l’absence d’un réseau de transport public maillé et intermodal. Le développement des modes actifs est très en retard. De même, la congestion routière est quotidienne et la pollution de l’air réelle avec des conséquences graves sur la santé

Pour le réseau associatif, la Métropole est une opportunité pour fédérer
les énergies et les investissements afin de trouver les bonnes solutions.

Nous attendons donc des " GESTES FORTS " qui montrent à tous que la cause de la mobilité est un véritable enjeu stratégique du 21ème siècle au sein de la Métropole.

Il faut continuer d’agir ensemble, de se coordonner et de se renforcer !

Plusieurs échéances nous attendent :

  • La Région doit voter, en décembre, la 2ème partie du cadre d’intervention « Vélos »
  • L’intégration les propositions des usagers des TER  dans le futur contrat Région/SNCF d’exploitations des TER
  • Le département 13 doit assurer la déclinaison de son « schéma directeur vélos » voté en octobre, notamment par un cadre d’intervention. Il est d’ailleurs acté, suite à la rencontre entre RAMDAM et le CD13 du 15/11, que des rencontres semestrielles puissent se tenir dans chacun des 4 arrondissements entre les associations et les représentants de cette collectivité pour évoquer les projets et travaux relatifs aux routes et aux aménagements cyclables. De même un référent se connu, pour chaque arrondissement,  afin de lui transmettre des informations et des suggestions concernant l’état et la sécurité des aménagements cyclables.
  • Le 24/11, se tiennent sur la journée des états généraux de la mobilité à la Région organisés par l’UTP, le GART, la FNAUT, les Régions, la FNTV, … L’occasion de faire passer des messages …
  • Le 16 décembre, le matin à Marseille, FNE PACA et l’ADEME organisent une rencontre sur les plans de déplacements d’entreprises ou d’interentreprises à la Cité des Métiers
  • Le 2 décembre à Coudoux, la Métropole réunie ses Maires ou leurs représentants pour une présentation de l’Agenda de la mobilité métropolitaine avant le vote prévu le 15/12 par le conseil métropolitain AMP.

Enfin, nous avons acté le principe d’une nouvelle rencontre fin janvier / début février dans un lieu à déterminer en invitant, comme ils en ont exprimé le souhait, Louis Biscarat et jean Pierre Serrus, afin de faire, par exemple, le point sur :

  • les orientations et les décisions prises par les différentes collectivités
  • le contrat d’exploitation des TER
  • le schéma régional de l’intermodalité
  • une uniformatisation des parcs à vélos et de leur accès dans les gares
  • les conditions d’accès des parkings dans les gares pour les usagers des transports publics
  • l’accès des vélos dans les cars et dans les trains

Pour terminer ce retour, très succinct et incomplet, sur cette journée « sur les mobilités alternatives », un grand merci à l’ADAVA pour son accueil et son aide dans l’organisation de la rencontre et aux administrateurs de RAMDAM

Très amicalement,

JYP

Retour succinct sur le 19 novembre à la Roque d’Anthéron, un succès … Quelles suites ?
Retour succinct sur le 19 novembre à la Roque d’Anthéron, un succès … Quelles suites ?

Voir les commentaires

RAMDAM - lettre au vice président transports de la Métropole AMP relative à l'agenda métropolitain de la mobilité ...

13 Novembre 2016, 09:45am

Publié par jeanyvespetit

Ci-joint, le document de travail des maires de la Métropole du 24 octobre

Association métropolitaine RAMDAM

(Rassemblement d’Associations pour les Modes de Déplacements Alternatifs dans la Métropole Aix-Marseille-Provence)

1005 Chemin du Viaduc

13090 Aix en Provence

 

associationramdam@gmail.com

 

A l’attention de Monsieur Jean Pierre Serrus

Vice Président

Métropole Aix Marseille Provence

58, boulevard Charles Livon
13007
Marseille

 

 

Marseille le 11 novembre 2016

 

Objet : l’agenda métropolitain de la mobilité

 

 

 

Monsieur le vice Président,

 

Des associations, membres de RAMDAM, ont pu prendre connaissance du document de travail du 24 octobre, relatif à l’agenda métropolitain de la mobilité, suite à leurs contacts réguliers avec les élus locaux.

 

Nous nous permettons donc de vous transmettre nos réflexions et remarques, ci-après, sur la base de ce document de travail de la Métropole.

 

Ce qui manque le plus, c'est un (des) " GESTE(s) FORT(s) " qui montre(nt) à tous, dont les élus, que la cause du déplacement vélo est un véritable enjeu stratégique du 21ème siècle au sein de la Métropole.

 

 

  1. Tout d’abord, nous pensons qu’il n’y a pas que des déplacements métropolitains ; il y a aussi des déplacements entre la métropole AMP et Arles, Avignon, Toulon, Nice, les Alpes, …
  2. Il conviendrait de mettre l’accent sur une politique de rabattement vers les corridors ferroviaires et routiers en créant des liens avec les communes, les quartiers et les zones d’activités ou d’enseignements en s’appuyant sur le réseau stratégique des gares (ferroviaires et routières), les pôles d’échanges multimodaux et les parcs relais
  3. Il n’apparaît pas sur les schémas ferroviaires la création de relations diamétrales, ni du « Ring », cela afin de disposer de liaisons directes entre des territoires sans changement de trains à St Charles comme, par exemple, la desserte actuelle entre Toulon / La Ciotat / Cassis / Aubagne / Marseille Blancarde / L’Estaque / Vitrolles Aéroport / Rognac / St Chamas / Miramas / Avignon

4.      La « NOUVELLE APPROCHE DES PROJETS ROUTIERS » n’est-elle pas trop ressemblante  avec les pratiques actuelles ? Cet agenda ne serait-il pas l’occasion d’afficher une rupture pour aller vers plus de mobilité durable ?

  1.       « Investir dans les espaces publics et le partage de la voiture", vu le texte qui suit "favoriser le piéton et cycle", les sous chapitres listent comme moyens : le stationnement dans les pôles d'échanges et parc-relais + aide des communes à aménager des cœurs de villes et villages apaisés et améliorer la sécurité routière :
    1.        Ne serait-il pas opportun d’écrire « DES AMENAGEMENTS CYCLABLES SECURISES POUR TOUS LES USAGERS ».
    2.       Pourquoi pas une "AUTOROUTE VELO" de Aix à la zone des Milles mais on pourrait décliner cela vers Plan de Campagne, la Valentine, Aubagne ... et tous les pôles de vie à déplacements intensifs ?
    3.        Le stationnement doit également être prévu près des équipements publics, des établissements scolaires et autres lieux de chalandise
    4.       La création de couloir bus en milieu urbain doit être envisagée afin de rendre plus attractif les TC

 

  1. Il conviendrait d’intégrer l’existence d’un réseau cyclable métropolitain dans les différentes étapes qui sont indiquées. En effet, entre l'aide à l'acquisition ou la location de vélos (bonnes idées) et les stationnements dans les pôles d'échanges (bonne idée aussi), il manque le maillon essentiel : la rue et la route  accueillantes pour le vélo
    1. Ce serait bien que les modes actifs disposent de cartes et de calendriers similaires aux transports collectifs
    2. La proposition "Aider les communes à aménager des cœurs de villes et villages apaisés" est intéressante. Pour autant, n'oublions pas les abords et le périurbain avec des pénétrantes cyclables efficaces vers les centres plus des rabattements vers les transports collectifs, sur 5 à 10 km, notamment avec les Vélos à Assistance Electrique,  sont souhaitables
  2. Mettre en évidence la coordination entre les différents modes de transport : chacun dans son domaine de pertinence.
  3. Le document parle du Pilote, alors qu’il y a également un outil, pacamobilite.fr, qui a été développé sur le territoire régional et intègre les trains. Il semblerait judicieux de coordonner les deux pour ne pas demander, deux fois, les mêmes prestations
    1. Nous aurions la même suggestion concernant la billettique
  4. Il est nécessaire de créer un abonnement mensuel et un ticket uniques pour se déplacer sur tous les « réseaux ». Il faut que le billet unique la possibilité de faire un trajet train+réseau métro / train + vélo libre service /accès parkings …
  5. Concernant l’ensemble du document :  
    1. « BUS PREMIUM et METROEXPRESS PREMIUM »  sont-ils les mêmes avec une dénomination différentes ?
    2. De même, dans la partie « INVESTIR DANS LES LIGNES PREMIUM LOCALES » il n’est pas évoqué  les « TRAINS PREMIUM » ?
    3. Il semble manquer une continuité entre la carte 2020 et celle 2030 sur Aix/Marseille ?
    4. Ne manque t’il pas une carte 2030 à l’échelle métropolitaine ?
    5. Que signifie "premium" ? haute fréquence ? grande amplitude horaire ? …

 

Comme le dit la conclusion du document, les pistes évoquées vont coûter très cher.
Nous souhaitons donc, quand le temps du chiffrage financier sera venu, qu’au moins 5% du budget global soit consacré au vélo, alors serait amorcée une véritable transition et le paysage de la mobilité changerait !

 

 

En étant à votre disposition, veuillez agréer, Monsieur le vice Président, l’expression de notre considération.

 

Pour l’association RAMDAM

Jean Yves PETIT

Président

 06 14 89 96 28

 jeanyvespetit@sfr.fr

 

 

 

« Le  vélo : bon marché, bon pour le moral et la santé, bon pour la planète et bien plus rapide qu’une voiture en ville »

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>