Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Articles avec #modes actifs- velos

RAMDAM : Un an d’existence et une activité plutôt riche …

10 Juin 2017, 18:10pm

Publié par jeanyvespetit

Ce samedi 10 juin, nous avons tenu notre 1ère assemblée générale du Rassemblement d’Associations pour les Modes de Déplacements Alternatifs dans la Métropole Aix-Marseille-Provence - RAMDAM, à Aix en Provence, dans l'atelier de l'association ADAVA.

 

Rappelons-nous, dans la roue de la création de la Métropole Aix-Marseille-Provence nous avons décidé d’agir ensemble pour que soit intégrés les modes de déplacements actifs (piétons et vélos) dans les politiques publiques relatives à l’aménagement et au développement de ce vaste territoire.

Les associations qui agissent en faveur de l’usage du vélo et des modes alternatifs à la voiture individuelle des territoires d’Aix-en-Provence, d’Aubagne, de Marseille, de l’Ouest - Etang de Berre et de Salon ont décidé, le 18 juin 2016, de se fédérer et de créer l’association RAMDAM pour être l’interlocuteur de la Métropole qui a la compétence transport et mobilité.

Cette coordination d’associations « s’est bougée les mollets et les méninges » durant 1 an pour que la Métropole Aix-Marseille-Provence, le Département et la Région prennent en compte les besoins et les propositions des cyclistes et autres pratiquants de modes alternatifs dans ce nouveau territoire.

1 an après, notre association métropolitaine est connue et reconnue par ces trois collectivités territoriales mais aussi par le secteur professionnel de la mobilité, notamment la SNCF et la FNTV (routiers voyageurs) et par le réseau associatif dont FNE, AF3V, FUB (article annonçant la création de RAMDAM dans la revue Vélocité),

1 an après, notre association métropolitaine est connue et reconnue par ces trois collectivités territoriales mais aussi par le secteur professionnel de la mobilité, notamment la SNCF et la FNTV (routiers voyageurs) et par le réseau associatif dont FNE, AF3V, FUB (article annonçant la création de RAMDAM dans la revue Vélocité),

Cette rapide reconnaissance permet à RAMDAM d’être représenté au sein de tout nouveau conseil de développement métropolitain, mise en place le 6 avril 2017 et ainsi d’être présent au sein de la commission « Grande accessibilité, Mobilité et Infrastructures ». Une occasion supplémentaire de faire connaître nos propositions et nos constats mais aussi de suivre l’orientation de la Métropole en matière de mobilité.

Tout au long de cette 1ère année d’existence, nous avons porté les objectifs de notre association métropolitaine qui consistent à :

- promouvoir la création d'un réseau cyclable métropolitain (stationnement sécurisé et itinéraires protégés ou aménagés notamment pour les accès aux collèges, aux lycées, ...) ;

- faire des gares (ferroviaires et routières) de véritables lieux de l'intermodalité facilitant l'usage du vélo, développer les possibilités de mettre son vélo dans les cars ;

- aller vers un code de la rue métropolitain et une rupture en matière de gestion de la mobilité (stationnement, trottoirs et place des piétons et des vélos, réduction de la vitesse, transports collectifs, ...) ;

- développer la formation à l'usage du vélo dans les écoles et via les plans de déplacements inter entreprises ;

- poursuivre la réalisation des véloroutes et voies vertes sur le territoire métropolitain en lien avec le Département et la Région ;

- favoriser la création de maisons du vélo et de la mobilité, disposant d'ateliers vélos participatifs et mettre en place une coopération entre les différents ateliers ;

- instaurer une prime à l'achat de vélo sur l'ensemble du territoire métropolitain ;

- assurer la continuité et l'accessibilité de la chaîne de déplacement aux personnes handicapées ou à mobilité réduite.

 

Et, durant l'année à venir !

Nous allons poursuivre le développement du réseau associatif visant à assurer la plus grande présence sur le territoire métropolitain

Nous allons agir en faveur de notre projet « un tour cyclable métropolitain », ossature d’un réseau cyclable vivement attendu et proposer des boucles familiales métropolitaines sur des itinéraires sécurisés pour inciter à la pratique du vélo dès le plus jeune âge.

Mais aussi demander l’accès des vélos à bord des cars, tramways, trains, … et la sécurisation des itinéraires cyclables et du partage de la voirie

Nous poursuivrons nos démarches auprès de Gares et Connexions pour la mise en service de parkings à vélos sécurisés et faciliter l’accessibilité dans les gares et nos rencontres thématiques avec des acteurs locaux et le réseau associatif.

 

L'assemblée générale composé des associations adhérentes (CVV, LVDE, ADAVA, Action Vélo, APROVEL et Vélos Sapiens) a renouvelé son conseil d'administration, (Président : Jean Yves Petit, Trésorier : Olivier Domenach, Co-secrétaires : Alain Michel et Benjamin Clasen, administrateurs: Philippe Buffard, Olivier Jourdan, Pascal Bazile, Olivier Creutzer).

 

Voir les commentaires

Les candidats sont unanimes (quand ils répondent ...) : la France doit changer de braquet ...

8 Juin 2017, 07:56am

Publié par jeanyvespetit

Association métropolitaine RAMDAM
(Rassemblement d’Associations pour les Modes de Déplacements Alternatifs dans la Métropole Aix-Marseille-Provence)

Bonjour,

Dans le cadre de l'initiative "Parlons Vélos" portées par les fédérations FUB et AF3V, vous trouverez via le lien https://www.parlons-velo.fr/resultats la liste, par département, de celles et ceux qui ont pris la peine de répondre mais aussi prendre connaissance de leurs réponses.
Ci-dessous, vous trouverez le communiqué national de la FUB avec les différents résultats aux questions posées.
Quand on constate le peu de réponse sur la région PACA, il devient effectivement impératif de "changer de braquet !".
 
Vous en souhaitant bon lecture
 
Jean Yves Petit
Président de RAMDAM
0614899628
 

Les candidats sont unanimes : la France doit changer de braquet

7 juin 2017

 

Inédit : près de 500 candidats aux élections législatives ont donné leur avis sur la politique cyclable de la France.
 

Le 14 avril dernier était lancé le site parlons-velo.fr qui interpellait les politiques sur leurs projet de politique cyclable au plan national en leur proposant 10 mesures faisant l’unanimité dans le monde du vélo. L’initiative a tenu ses promesses, puisque sept candidats, qui ont totalisé en tout 75% des suffrages au premier tour, ont répondu très favorablement à l’enquête. Parmi eux : Emmanuel Macron.

La FUB et ses partenaires ont renouvelé l’opération dans le cadre des élections législatives. Près de 500 candidats, issus de toutes les tendances politiques ont répondu favorablement à l’appel et ont rempli le questionnaire proposé.

On notera que : 98 % de répondants, dont seuls 8 % ne font pas de vélo, se prononcent en faveur d’un plan vélo, 96 % en faveur de la création d’un fonds national vélo, 94 % souhaitent lancer un appel à projet «Territoire Cyclable», tandis que 92 % reconnaissent comme pertinent de rendre systématique l’apprentissage de la mobilité à vélo à l’école primaire ! La généralisation de la ville 30 (avec axes principaux qui resteraient à 50 km/h), proposition la moins plébiscitée, obtient le score important de 69 % des votes.
Les résultats complets sont sur parlons-velo.fr/resultats

Nous demandons donc à Nicolas Hulot, Ministre de la Transition Écologique et Solidaire et à Elisabeth Borne, Ministre des Transports, de mettre en œuvre une politique cyclable volontariste.

Cela tombe bien, le Conseil National de la Transition Écologique vient d’adopter un avis(1) qui est une feuille de route consensuelle et applicable immédiatement. Après Nantes en 2015, la grande conférence internationale Velo-city se tient le semaine prochaine à Arnhem (Pays Bas) : une occasion pour nos responsables d’y découvrir des solutions qui ont fait preuve de leur efficacité ailleurs dans le monde.

Pas de temps à perdre, la France est à la traîne... mais elle peut rejoindre rapidement le peloton de tête, si seulement elle s’en donne les moyens !

Voir les commentaires

Manifestation pour un véritable réseau cyclable à Marseille ...

6 Juin 2017, 06:38am

Publié par jeanyvespetit

Dimanche 4 juin, une très belle et dynamique manifestation organisée par le Collectif Vélos en Ville pour demander l'existence d'un véritable réseau cyclable à Marseille
Je représentais le rassemblement d'associations de la Métropole Aix Marseille Provence, RAMDAM

 

Voir les commentaires

Fête du vélo à Marseille - Soyons nombreux !

26 Mai 2017, 09:20am

Publié par jeanyvespetit

Soyons nombreux !

 

Voir les commentaires

A l'attention des candidatEs aux élections législatives ... Parlons Vélo !

21 Mai 2017, 08:21am

Publié par jeanyvespetit

https://lh5.googleusercontent.com/H6JRRfJ2zfUq6qbQB12_wZ1KhhjniSfxdmfNfTfQ_4KM6tXeAipN5MrcA8sz5Sr_oFTn6VtxJg=w1069

Elections législatives 2017

 

Objet : enquête Parlons vélo !

Bonjour,

Vous êtes candidat à l’élection législative et vous vous préparez à relever les défis auxquels la France est confrontée. Nos concitoyens vivent chaque jour les implications concrètes de ces enjeux nationaux : coût de la mobilité qui grève le pouvoir d’achat, sédentarité et pollution qui affectent la santé et le bien-être, étalement urbain qui déstructure les territoires et tue le petit commerce, difficulté d’accès à l’emploi faute de systèmes de mobilité plus inclusifs...

Pour répondre à ces enjeux, nous souhaitons attirer votre attention sur un levier encore largement sous-exploité en France : le vélo. Si plusieurs de nos voisins européens ont une stratégie nationale pour le développement de l’usage du vélo, ce n’est pas un hasard. Qu’il s’agisse de santé, de tourisme, d’économie ou de cadre de vie, le vélo est selon eux une réponse efficace et peu coûteuse pour moderniser leur pays et améliorer le quotidien des citoyens.

Parce que la France est historiquement un pays du vélo, qu’il concerne déjà une part significative de nos concitoyens et que 3 Français sur 10 sont prêts à l’utiliser immédiatement pour leurs déplacements quotidiens, il est indispensable que la prochaine mandature ait une stratégie pour le vélo. Les acteurs du secteur du cycle ont des propositions pour que demain, davantage de nos concitoyens puissent accéder à la solution vélo. Il nous semble important de faire connaître aux électeurs votre position à l’égard de ces propositions décrites dans le hors-série Parlons Vélo . Par ailleurs, nous vous invitons à répondre à notre enquête : http://parlons-velo.fr/questionnaire .

En vous remerciant de votre participation à cette enquête d’ici le 30 mai,

Nous vous prions de recevoir, l’expression de nos salutations les plus distinguées.

Jean Yves Petit

Président de RAMDAM

 

Voir les commentaires

Pourrions-nous disposer d'un partage de la voirie dans les cœurs de villes et de la Métropole AMP ?

18 Avril 2017, 09:06am

Publié par jeanyvespetit

A l'image de Grenoble et de sa Métropole à partir du 18 avril, pourrions-nous disposer d'un partage de la voirie, à la hauteur des enjeux, dans les cœurs de villes et de la Métropole Aix-Marseille-Provence afin de les rendre apaisés, respirables et vivables ? Tout le sens de l'action menée par l'association RAMDAM (Rassemblement d’Associations pour les Modes de Déplacements Alternatifs dans la Métropole Aix-Marseille-Provence). N'hésitez pas à nous rejoindre !

 

Voir les commentaires

Ramdam : réunion studieuse sur le Plan d'actions des mobilités actives ...

26 Mars 2017, 09:12am

Publié par jeanyvespetit

Une trentaine de personnes ont participé, samedi 25 mars, à la rencontre sur le plan d'actions des mobilités actives organisée par RAMDAM.

Des représentants d'associations membres ou partenaires de RAMDAM (Rassemblement d’Associations pour les Modes de Déplacements Alternatifs dans la Métropole Aix-Marseille-Provence):

- LVDE (Etang de Berre)

- l'ADAVA (Aix)

- Action Vélo (Aubagne)

- APROVEL (Salon)

- ConviBicy (Arles)

- le CVV (Marseille)

mais aussi:

- un Comité d'Intérêt de Quartier d'Aix en Provence

- le service transports de la Métropole Aix Marseille Provence

- et deux conseillers municipaux, délégués aux vélos (Aix en Provence  et Aubagne)

Philippe Buffard, du Collectif Vélos en Ville, a présenté les dispositions du PAMA 1 et indiqué les changements éventuels avec le PAMA 2.

"Les règles évoluent pour mieux partager l’espace public !"

- Les principales évolutions réglementaires et leurs effets

- Abaisser la vitesse des véhicules motorisés et apaiser la ville

- Améliorer la perception du statut de la voirie

- Améliorer le respect des aménagements modes actifs et le confort d’usage par des sanctions plus fortes

- Redonner de la cohérence aux règles

- Sécuriser la trajectoire des cyclistes

- Améliorer les aménagements dédiés aux cyclistes

- Améliorer les aménagements dédiés aux piétons

Outre l'appropriation collective des dispositions du PAMA, l'enjeu de cette rencontre, pour le réseau associatif, fut de mieux connaître et comprendre de quelles façons ces dispositions peuvent être mise en œuvre par la Métropole, les territoires et les communes.

Nous avons apprécié les interventions d'Eric Chevalier et de Laurent Colombani, conseillers municipaux, délégués aux vélos et celle du service transport de la Métropole avec Jean Louis Dalmasso.
La rencontre s’est terminée par une rapide présentation d’un projet d’itinéraire cyclable entre Fos et Istres et le projet de RAMDAM
"Le tour cyclable de la Métropole" que nous souhaitons soumettre à la Métropole dans le cadre de son appel à initiatives qu'elle doit voter courant mai.

 

Voir les commentaires

Article de Gomet - Vélo, ... le collectif Ramdam se mobilise autour du plan d'actions des mobilités actives ...

23 Mars 2017, 19:14pm

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

Pays d'Aubagne - Pour une réalisation en une seule fois du Val Tram dans un réseau express métropolitain

7 Février 2017, 08:43am

Publié par jeanyvespetit

Pays d'Aubagne - Pour une réalisation en une seule fois du Val Tram dans un réseau express métropolitain

Les associations ASDEL, Action Vélo, NOSTERPACA, RAMDAM regrettent la décision de la Métropole Aix Marseille Provence de ne pas réaliser le Val Tram jusqu’ à La Bouilladisse.

Quelques rappels :

Le projet Tram Train initialement étudié, a été abandonné pour utiliser les rames du Tram Aubagnais jugées excédentaires, et pour faire une économie d'environ 30 M sur un coût estimé de 90 M.

Le nouveau projet de Val Tram initialement évalué à 91 M (hors taxes), a aujourd'hui un coût prévisionnel de 127,7 M (hors taxes).

A l'origine, l'objectif de la réouverture de la voie de Valdonne était double :

  1. Permettre à terme de relier par le rail Marseille sans rupture de charge.
  2. Favoriser la réalisation de la Zac de La Chapelle et du lycée de La Bouilladisse.

Le projet devait avoir une dimension métropolitaine et territoriale.
Il répondait au besoin urgent de désengorgement autoroutier de la haute vallée de l'Huveaune.

Aujourd'hui, la jonction directe avec Marseille sera seulement possible par le Tram (dans quels délais ?) et des projets sur La Bouilladisse risquent d'être remis en cause. La réduction de circulation routière à travers les villages de Pont de l’Étoile, Roquevaire, La Destrousse et La Bouilladisse sera minime.

Pas d'information sur le calendrier de la phase de réalisation du Val’tram entre Pont de Joux et La Bouilladisse, hormis la demande d'engagement financier et de Déclaration d’Utilité Publique sur l'ensemble du projet.

Et les aménagements cyclables ?

Par ailleurs, les documents relatifs à l'insertion du Val Tram sur Aubagne montrent un aménagement cyclable restreint depuis Campagne Valérie jusqu’au quartier des Solans. Cela inquiète les associations signataires sur les priorités de la Métropole en matière de développement des déplacements actifs.

Néanmoins, nous attendons les propositions du CD13 qui s'est engagé à réaliser des aménagements cyclables. Nous espérons que dans le cadre des travaux de la voie de Valdonne, mairies, Métropole et CD13 pourront travailler conjointement sur ces aménagements cyclables.

Sur quelles bases s’établissent les priorités budgétaires de la Métropole pour financer les projets ?

Le caractère métropolitain de projets tels que le Val tram des anciens EPCI devraient être plus affirmé avec des délais de réalisation raccourcis et des sources de financements pérennes ;

Il convient de donner une priorité aux transports collectifs et aux modes actifs avant les projets routiers afin de faire face aux enjeux socio-économiques:

· Sociaux, dès lors que l’on sait que la principale cause de la précarité énergétique est due aux coûts des déplacements en voiture et induit des conséquences néfastes sur le budget des ménages. Mais aussi en facilitant l’accès à l’emploi et le développement des entreprises en réduisant les congestions routières quotidiennes ;

· environnementaux et sanitaires en renforçant l’action politique et en réduisant les délais dès lors que l’on sait que les émissions de particules fines dépassent, sur notre territoire, les seuils de tolérance européens et proviennent des transports routiers. Sans parler de la qualité de vie....

Les associations expriment le besoin d’avoir une vision stratégique globale, cohérente et complémentaire dans le cadre d’un Plan de Déplacements Urbains métropolitain.

La récente annonce de la réalisation du Val Tram jusqu’à Pont de Joux au lieu de La Bouilladisse, l’absence de calendrier pour la réalisation jusqu’à La Bouilladisse et les conséquences que cela peut avoir à long terme inquiètent les associations qui demandent à ce que le projet se fasse au plus vite et dans sa totalité.

Voir les commentaires

Etude INSEE: Seuls 1,3% des actifs de Paca vont travailler à bicyclette ... un problème de volonté politique !

18 Janvier 2017, 09:03am

Publié par jeanyvespetit

Bonjour,

Ci-joint, la fiche de l'INSEE sur l'utilisation des modes actifs en région PACA. Sans surprise, le nombre d'utilisateurs du vélo comme mode de déplacement quotidien est l'un des plus faible comparé aux autres régions de France. L'absence d'une volonté politique en faveur des modes actifs et la faiblesse du nombre d'infrastructures dédiées et sécurisées dans les principales agglomérations en sont les principales raisons. Il convient donc de continuer d'agir pour une véritable prise compte planifiée de:
- réseaux de voies express vélos pour accéder dans les zones d'emplois, d'enseignements, de loisirs, de culture, 
- la création de liaisons interurbaines reliant les agglomérations, 
- l'utilisation des couloirs de bus,
- la mise en service de parkings sécurisés,
- une généralisation des zones apaisées à 20 et 30,
- une plus grande accessibilité des gares, trains, cars,
- la mise en place d' l'indemnité kilométrique dans les entreprises privées et publiques,
- la généralisation des plan de déplacements d'entreprises, d'administrations, ...
 
Alors comme dans d'autres grandes villes, Strasbourg, Bordeaux, Lyon, ... le vélo sera utilisé au détriment de la voiture pour le plus grand bien de la qualité de l'air !
 
Jean Yves Petit
Président de RAMDAM

"Seuls 1,3% des actifs de Paca vont travailler à bicyclette
En Provence-Alpes-Côte d'Azur, 1,3 % des actifs ayant un emploi rejoignent chaque jour leur lieu de travail en vélo en 2015 (sources). C'est moins qu'en moyenne nationale (1,9 %). Paca fait partie des régions métropolitaines où ce mode de transport est le moins utilisé, après la Corse et la Normandie (figure 1). Pour autant, les modes de transport doux (définitions) sont fréquents dans la région :8,9%desactifsserendent à leur travail à vélo ou à pied contre 8,2 % en moyenne nationale. La marche constitue en effet un mode de déplacement relativement courant dans les navettes domicile-travail en Paca. Parmi les régions de France métropolitaine, seuls les actifs de Corse y ont davantage recours."

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 > >>