Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Articles avec #cuneo -nice - vintimille

COMMUNIQUE de Presse à propos du TUNNEL ROUTIER DE TENDE ...

1 Juin 2017, 13:47pm

Publié par jeanyvespetit

Malversations, détournement d'argent public... la police anti-corruption italienne a mis sous scellés les travaux de doublement du tunnel routier de Tende. Et la fermeture totale du tunnel actuel à la circulation routière serait même envisagée.

Pour NOSTERPACA, une nouvelle preuve est ainsi donnée de l’impérieuse nécessité d’une extrême rigueur dans l‘attribution et l’exécution des grands chantiers d'infrastructures, qui doivent servir les intérêts des usagers et non les intérêts particuliers de quelques-uns ou de quelques grandes entreprises.

Nos associations exigent à nouveau le retour à une exploitation normale de la ligne ferroviaire entre Vintimille, Breil, Tende, et Limone, sans limitation de vitesse et avec une trame de desserte semblable à celle en vigueur avant l’abaissement de la vitesse à 40 km/h. Il convient également de prévoir, en cas de fermeture du tunnel actuel, la possibilité de navettes ferroviaires pour les transports d’urgence, comme cela avait dû se faire il y a quelques années.

Alors qu'il n'a jamais été plus urgent de limiter le réchauffement climatique, les pollutions et la congestion des vallées alpines, NOSTERPACA exige de mener à leur terme les discussions franco-italiennes sur la remise à niveau de la voie ferrée dans la vallée de la Roya, ainsi que sur les conditions de son exploitation. La proposition formulée par la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, depuis plusieurs années, de créer un GECT (groupement européen de coopération territoriale) avec les Régions italiennes du Piémont et de la Ligurie doit se concrétiser, au service des habitants des trois Régions.

Marseille le 01 juin 2017
 

Voir les commentaires

Soutien à la ligne ferroviaire Nice-Vintimille-Cuneo ... une belle vidéo !

24 Février 2017, 08:41am

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

Nice – Vintimille / Breil / Tende / Coni : Rencontre, à Limone, avec les Régions Piémont et Ligurie ...

25 Octobre 2015, 09:39am

Publié par jeanyvespetit

Nice – Vintimille / Breil / Tende / Coni : Rencontre, à Limone, avec les Régions Piémont et Ligurie ...
avec le Maire de Limone et mes collègues des régions Ligurie et Piémont
avec le Maire de Limone et mes collègues des régions Ligurie et Piémont

Ce fut une excellente réunion de travail et d’échanges sur la situation et le devenir de la ligne Nice – Vintimille / Breil / Tende / Coni avec la participation des vice-présidents transports des Régions Piémont et Ligurie, des maires de Limone, Tende et Saorge, d’associations franco-italiennes et d’élus locaux.

Les principaux éléments de mon intervention et d’information

- Il convient tout d’abord de se féliciter de la situation actuelle avec l’apport financier de l’Etat italien (29M€), de l’Etat français et la Région PACA (9M€ chacun). Ce résultat est du avant tout à la forte mobilisation des éluEs locaux, des associations et des 3 Régions, dont la Région PACA.

- Si ces 47M€ vont permettre de sécuriser la ligne, ils ne suffiront pas à en assurer la pérennité. En effet, pour cela, il faut encore environ 50M€ supplémentaires.

- Il faudra donc que l’Italie, la France et la Région PACA abondent à nouveau à l’horizon 2017. - A noter le refus de Monsieur Estrosi, pour la Métropole NCA et Monsieur Ciotti pour le département des Alpes Maritimes de soutenir financièrement ce projet essentiel pour l’égalité des territoires. A noter également que leur groupe politique à la Région PACA a voté contre ce projet comme celui concernant les Chemins de fer de Provence.

- SNCF Réseau et RFI font actuellement des études, il est important que la concertation avec les 3 Régions, les éluEs locaux et les associations soit effectivement. Il convient donc d’en prévoir une courant janvier 2016 afin de connaître le résultat des études, la nature des travaux à effectuer et de maintenir comme priorité le retrait de la limitation de vitesse à 40lm/h

- De même, il faut que l’organisation ne mette pas en difficulté l’activité touristique des différentes collectivités et tienne compte également des travaux en cours du tunnel routier de Tende

- Aussi, il est urgent que les TER français soient prolongés jusqu’à Limone, gare de correspondance avec les trains italiens, afin de favoriser le tourisme et proposer une alternative à la route. A noter le soutien actif de la Région Piémont et du Maire de Limone qui doivent rencontre l’établissement public de sécurité ferroviaire italien afin d’activité la mise en œuvre. Reste à la SNCF de concrétiser cela avec un coût raisonnable.

- D’ailleurs, les 3 Régions, dans le cadre d’un projet européen, souhaitent agir sur des projets opérationnels :

o Assurer l’interopérabilité transfrontalière des trains afin qu’ils puissent passer de part et d’autre de la frontière sans difficulté technique, facilitant ainsi l’existence de trains directs entre Nice et Limone ou Cunéo

o Mettre en place une tarification transfrontalière avec, par exemple, un pass journalier permettant de prendre les trains des 3 Régions

o Un courrier sera fait auprès de la SNCF et de Trenitalia afin qu’ils prennent réellement en compte ces demandes

- J’ai relayé la demande des éluEs et des habitants de Tende, La Brigue, Fontan, Breil pour disposer, en attendant la fin des travaux, de 1 ou 2 nouveaux aller/retour supplémentaires entre Limone et Vintimille … le sujet est discuté en Italie, mais ce n’est pas encore acquis …

- J’ai aussi fait part de notre inquiétude mais aussi de notre colère vis-à-vis des deux Gouvernement Français et Italien qui, de toute évidence, n’avancent pas sur l’actualisation de la fameuse convention de 1970. Cela afin de détermination les conditions de gestion, de financement, de maintenance et d’exploitation de l’infrastructure ferroviaire

- Pour ce qui concerne les travaux sous le tunnel routier de Tende :

o La Région Piémont a indiqué être plutôt réservée sur la nature des travaux en cours et sur leur organisation

o Suite à ma demande concernant l’évacuation par le train des déblais, comme le prévoit la convention entre les différents partenaires de ce projet, il en ressort que le mode routier serait utilisé sans en connaître la véritable raison. Cela n’est pas acceptable !

o A ce jour, il n’existe aucune concertation franco/italienne pour information sur les conséquences liées à l’augmentation du nombre de voitures et camions pouvant utiliser cet axe routier. Il est demandé, dès maintenant, la mise en place d’une régulation des flux et une limitation du nombre de camions transitant pas ce tunnel

A suivre donc ... tous ensemble !

La gare de Limone avec, derrière les montagnes, la vallée de la Roya, un arrêt à Tende pour faire un compte rendu aux élus et associations, un regard sur Tende ... et un chat tendasque :-)La gare de Limone avec, derrière les montagnes, la vallée de la Roya, un arrêt à Tende pour faire un compte rendu aux élus et associations, un regard sur Tende ... et un chat tendasque :-)
La gare de Limone avec, derrière les montagnes, la vallée de la Roya, un arrêt à Tende pour faire un compte rendu aux élus et associations, un regard sur Tende ... et un chat tendasque :-)La gare de Limone avec, derrière les montagnes, la vallée de la Roya, un arrêt à Tende pour faire un compte rendu aux élus et associations, un regard sur Tende ... et un chat tendasque :-)

La gare de Limone avec, derrière les montagnes, la vallée de la Roya, un arrêt à Tende pour faire un compte rendu aux élus et associations, un regard sur Tende ... et un chat tendasque :-)

Voir les commentaires

Débat sur le devenir de la ligne Nice/Cunéo à Breil sur Roya ...

13 Septembre 2015, 15:52pm

Publié par jeanyvespetit

Débat sur le devenir de la ligne Nice/Cunéo à Breil sur Roya ...

Les principaux éléments de mon intervention lors du débat organisé par le comité franco-italien du mouvement Alternatiba sur le devenir de la ligne Nice/Cunéo à Breil sur Roya le samedi 12 septembre :

Après contact avec SNCF Réseau :

La mission de RFI est d’effectuer des travaux sur le réseau Italien. Les travaux réalisés dans le tunnel de Tende pour la sécurisation du tunnel et le déploiement du SCMT sur la section française de la ligne sont une commande spécifique de la Région Piémont.

RFI n’a pas mandat pour faire d’autres travaux

Les rencontres entre SNCF Réseau et RFI (prochaine réunion prévue le 30/09/15) portent sur la réalisation des travaux, la coordination entre les deux entreprises SNCF Réseau et RFI ainsi que la prise en compte des travaux prévus pour le tunnel routier de Tende pour lesquels nous sommes toujours dans l’attente d’une décision de l’opérateur Italien pour l’évacuation des gravats par fer ou route.

Une restitution des études en cours sera faite début 2016.

Concernant l’estimation des couts des travaux coté SNCF Réseau, l’enveloppe allouées à SNCF Réseau ne permet pas de réaliser de tous les travaux définies dans l’étape, en effet, à ce jour, C. Estrosi Président de la Métropole NCA et E. Ciotti, Président du Conseil Départemental 06 refusent de cofinancer les travaux.

Il faut continuer l’action menée par les associations, les élus du territoire et la Région afin d’obtenir la réalisation des travaux permettant de garantir la pérennité de cette ligne de vie ferroviaire.

Débat sur le devenir de la ligne Nice/Cunéo à Breil sur Roya ...

Voir les commentaires

Lettre aux Maires des communes situées le long de la ligne Nice - Coni ...

21 Juin 2015, 07:20am

Publié par jeanyvespetit

 

Le Vice-président,

Délégué aux Transports et à l’éco-mobilité

 

 

Lettre aux Maires des communes situées le long de la ligne Nice - Coni

 

 

Marseille, le 19 juin 2015

 

 

Madame, Monsieur le Maire,

 

Un Conseiller régional des Alpes-Maritimes, membre de l’opposition, a tenu des propos à l’encontre de la Région lors du comité de ligne de Breil s/Roya le 1er juin dernier. Propos repris dans un courrier du 3 juin, adressé à des élu(e) s. Suite à cela, des Maires ont souhaité avoir des précisions de la part de la Région sur le devenir de la ligne Nice-Cunéo et sur les investissements liés au Contrat de Plan Etat-Région 2015/2020. Je le fais donc très volontiers.

 

Tout d’abord, il est utile de vous faire savoir que la Région n’est ni propriétaire, ni maître d’ouvrage du Réseau Ferré National qui appartient à SNCF Réseau (anciennement Réseau Ferré de France). Ce dernier, à ce titre, doit en assurer l’exploitation, la maintenance et le renouvellement. La Région quant à elle, s’acquitte via son exploitant, de péages pour les circulations ferroviaires opérées par l’opérateur, SNCF Mobilité.

 

Ainsi, les subventions d’investissements de la Région sur le Réseau Ferré National ne relèvent pas d’une compétence obligatoire mais bien d’une politique particulièrement volontariste, puisque la Région contribue largement également à l’amortissement de ces mêmes investissements au travers des péages et différentes redevances.

 

La ligne de la Roya fait partie du Réseau Ferré National français. Mais par une convention Franco-Italienne de 1970, elle est soumise à un régime juridique particulier au titre des dommages de la seconde guerre mondiale. Cette convention est de la compétence des Etats. Toutefois, pénalisée par cette situation, qui induit de nombreux obstacles pour les circulations régionales et transfrontalières, la Région a su lier avec le Piémont, la Ligurie, la Province de Cuneo, celle d’Imperia et de nombreuses autres collectivités un partenariat d’action en vue de préserver la ligne.

 

 

 

Elle a saisi à de nombreuses reprises l’ancien Ministre des Transports Dominique Bussereau sans que des suites positives puissent être trouvées. C’est sous l’actuelle majorité présidentielle et sous l’impulsion de la Région qu’un accord a pu être trouvé lors de la rencontre Franco-Italienne de Rome du 20 novembre 2013.

 

 

 

C’est encore la Région qui a veillé, depuis, à l’avancement des négociations entre SNCF Réseau, la Région Piémont et Rete Ferroviaria Italiana (RFI), le gestionnaire d’infrastructure en Italie, conduisant à l’obtention effective des 29 M€ de subvention du Gouvernement italien et à la signature le 27 mars 2015 d’une convention de financement pour la sécurisation de la section française de la ligne.

 

Concernant le Contrat de Plan Etat Région 2015-2020, son élaboration a, en effet, été particulièrement laborieuse et compliquée du fait de l’absence notable des élus des Alpes Maritimes aux réunions de négociation, alors même que ce département regroupe une grande diversité d’enjeux en matière de transport ferroviaire allant du désenclavement des vallées alpines à la desserte périurbaine le long du littoral.

 

Aussi, je me permets de corriger quelques chiffres entendus ou lus et de rétablir certaines vérités. Ainsi, si le CPER porte bien sur une contractualisation de 1 670.75 M€, ce montant porte sur les cinq volets thématiques du CPER. Le Volet « Dynamiser l’accessibilité multimodale » porte sur un montant de 775.59 M€ auquel la Région participe majoritairement à hauteur de 403.29 M€, en vue d’apporter une réponse efficace aux nécessités de s’engager sur le chemin difficile de la transition énergétique et écologique.

Au sein de ce volet, la participation de la Région à hauteur de 73.95 M€ aux investissements routiers et de 33.9 M€ pour le portuaire est motivée par la volonté d’avoir une réponse transversale dans l’exercice des compétences régionales obligatoires qui relèvent du champ du développement économique, de l’aménagement et de l’environnement.

 

En matière de transport ferroviaire, la Région a inscrit 217.4 M€ pour la poursuite de la modernisation des réseaux en synergie avec le projet de Ligne Nouvelle. Il convient de noter que 41.57 M€ sont fléchés sur des opérations spécifiques aux Alpes Maritimes. Les 9,1 M€ pour la ligne Breil-Tende en représentent donc une fraction substantielle. Notez que si l’Etat français compte sur une participation des partenaires italiens, il compte aussi, pour ces opérations intéressant directement leur territoire, sur les grandes collectivités locales des Alpes Maritimes qui sont toujours attendues pour abonder les plans de financements.

 

Par ailleurs, la Région a également inscrit 75 M€ au CPER pour l’aménagement et la mise en accessibilité des pôles d’échanges multimodaux et, dans une optique d’intégration de la chaine multimodale, la Région a inscrit 3 M€ en faveur des modes doux. Une somme non négligeable de ces opérations portera sur le territoire des Alpes-Maritimes, si des projets émergent.

Au total, la Région a donc inscrit 295.4 M€ en faveur du déplacement de nos concitoyens par modes alternatifs à la route.

A propos du document budgétaire, les crédits pour le territoire des Alpes Maritimes ne sont pas nécessairement tous individualisés. Je vous informe également que lors de la dernière Assemblée Plénière, les conventions pour les études et les acquisitions foncières de la Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur, la réalisation de la gare de Nice Aéroport et les études ERTMS ont été validées pour un montant total de 1 970 833 €.

 

Enfin, la demande de la Métropole Nice Côte d’Azur, pour s’éviter la création d’une ligne de tramway, d’un cadencement au quart d’heure sur le bas de la ligne Nice-Breil, ne porte pas sur une section précisément définie. Un terminus à la Halte de Drap-Fontanil apparait actuellement techniquement impossible. Des études ont été inscrites au CPER 2015-2020 pour évaluer l’opportunité socio-économique de ce cadencement et sa gare d’origine (par exemple l’Escarène).

 

Je me tiens à votre disposition pour tous éléments complémentaires que vous souhaiteriez et vous prie d’agréer, Madame, Monsieur le Maire, l’expression de mes sincères salutations.

 

 

 

 

Jean-Yves PETIT

 

 

 

Lors d'une réunion à Coni avec mes deux collègues, vice président transports, des Régions Ligurie et Piémont ... La Région PACA a toujours été présente et active ...

Lors d'une réunion à Coni avec mes deux collègues, vice président transports, des Régions Ligurie et Piémont ... La Région PACA a toujours été présente et active ...

Voir les commentaires

Retour sur les réunions de Tende et de Breil du 1er juin ...

3 Juin 2015, 06:43am

Publié par jeanyvespetit

Avec les participants de la réunion de Tende dont mon collègue vice président de la Région Piémont
Avec les participants de la réunion de Tende dont mon collègue vice président de la Région Piémont

Retour sur les réunions de Tende et de Breil qui se sont tenues le 1er juin à propos du devenir de la ligne Nice / Sospel / Breil / Tende /Coni.

En plus des points évoqués dans les photos ci-après, je retiens :

- le retour d'une activité de trains fret dans le cadre des travaux sous le tunnel routier pour évacuer les gravats. Il convient donc de saisir cette occasion pour voir de quelle façon le fret ferroviaire pourait continuer d'être assuré sur cet axe;

- sur la base des 29M€ apportés par l'Etat italien, SNCF Réseau et RFI, avec la Région Piémont, ont lancé le processus d'études en vue de la réalisation des travaux prévus en 2016 et 2017;

- le contrat de plan Etat / Région PACA a été voté ( l'UMP/Républicains et le FN ont voté contre) et signé par le 1er Ministre et le Président de la Région le 29 mai. Cela permet un apport supplémentaire de 9M€ pour l'Etat et 9M€ pour la Région. A cela, il convient d'ajouter une participation de SNCF Réseau estimée à 2M€, ce qui est peu ...Pour l'instant, on ne connait pas l'implication financière du Conseil Départemental, de la Métropole NCA et de la CARF...

J'ai donc demandé à SNCF Réseau de prévoir des travaux sur la base non pas de 29M€ mais de 49M€ afin de tout faire pour retirer le plus rapidement possible la limitation de vitesse de 40km/h qui bloque tout développement de l'offre ferroviaire, notamment le retour des trains de Trenitalia.

Il est d'ailleurs regrettable que cette limitation de vitesse ait une raison plus politique que technique. Pour éviter cela, il convient de séparer l'actualisation nécessaire de la convention de 1970 entre la France et l'Italie qui prévoit le financement et l'exploitation de cette ligne et le retrait ce cette limitation de vitesse.

A noter que le contrat de plan Etat / Région PACA prévoit des études sur la partie basse de la ligne afin de pouvoir passer à une desserte au 1/4 d'heure sur cette partie urbaine et interurbaine.

A Breil, suite à l'intervention de Monsieur Leonelli, représentant Monsieur Estrosi, qui a confondu le comité de ligne avec une tribune politique, il convient de corriger quelques chiffres:

- le billet de bus sur la Métropole NCA ne coûte pas 1€ comme affirmé mais 1€50 depuis mai 2013.

- la Région ne met pas 200M€ sur les routes mais seulement 72M€, par contre la Région met 282M€ sur les infrastructures ferroviaires.

Deux diapositives présentées lrs du comité de ligne à Breil sur Roya
Deux diapositives présentées lrs du comité de ligne à Breil sur Roya

Deux diapositives présentées lrs du comité de ligne à Breil sur Roya

Voir les commentaires

Nice-Breil Tende Cunéo ... cela avance ... mais il faut continuer d'agir ensemble !

6 Avril 2015, 16:51pm

Publié par jeanyvespetit

Nice-Breil Tende Cunéo ... cela avance ... mais il faut continuer d'agir ensemble !

La Région Provence Alpes Côte d’Azur se félicite de la signature par SNCF Réseau, son homologue italien RFI, et la Région Piémont, de la convention de financement pour les premiers travaux de remise à niveau et de sécurisation du tronçon français de la ligne reliant Cuneo à Vintimille (ligne entre Breil-sur-Roya et Tende).

Dès 2009, la Région avait attiré l’attention de Réseau Ferré de France (devenu SNCF Réseau) et de l’Etat Français sur les difficultés posées par la convention de gestion de cette ligne qui date de 1970 qui attribue les charges d’entretien et d’exploitation de la portion de ligne située en France à l’Italie aux titre des dommages de la deuxième guerre mondiale. Cette situation est à l’origine du mauvais état actuel de la ligne, qui aurait pu conduire à sa fermeture.

Afin d’y remédier, j’ai conduit avec mes homologues italiens, les Régions Piémont et Ligurie et avec tous les acteurs de terrain un intense travail de lobbying auprès des Etats et des gestionnaires de réseaux français et italien.

En effet, pour la Région Provence Alpes Côte d’Azur, cette ligne est essentielle pour le désenclavement de la vallée de la Roya et pour les relations transfrontalières entre les Régions PACA, Piémont et Ligurie. Ainsi, la Région a toujours soutenue financièrement la ligne en s’acquittant des péages de circulation des trains sans pour autant que le gestionnaire de l’infrastructure assure ses obligations de maintenance, conduisant peu à peu à une situation de délabrement de l’infrastructure qui a conduit au ralentissement à 40 Km/h de l’ensemble des trains.

Cette limitation de vitesse préventive a considérablement détérioré le plan de transport, tant des trains français que des trains italiens malgré les efforts de développement et de coordination engagés par les Régions.

En parallèle, la Région a toujours affiché le besoin d’une complémentarité entre les infrastructures de transports routiers et ferroviaires, ne serait-ce que pour garantir en toutes conditions un accès à la vallée de la Roya, les itinéraires étant fortement soumis aux aléas géologiques et climatiques.

Je serai vigilant à ce que les travaux permis par la signature de la convention de 29 M€ se déroulent dans les meilleurs délais. Je souhaite qu’un accord complémentaire soit trouvé entre les partenaires français et italiens pour permettre la totalité de la rénovation de la ligne afin de revenir aux performances et aux services ferroviaires initiaux.

A ce titre, la Région a inscrit dans le prochain Contrat de Plan Etat Région 2015/2020 une opération d’un montant de 62.2 M€ dont 9.1 M€ de participation de la Région. Bien entendu, j’espère un cofinancement de la part des collectivités du 06 dont le Conseil Général.

Continuons d'agir ensemble !

Voir les commentaires

Nice/Sospel/Breil/Tende/Cunéo : retour sur la réunion de Cunéo du 14 Janvier 2015 …

17 Janvier 2015, 08:43am

Publié par jeanyvespetit

5-3279.jpg

1. Concernant les travaux de sécurisation de l’infrastructure, les participants notent avec satisfaction qu’une première étape a été franchie avec la signature au 17 Décembre du protocole Région Piémont – RFI –RFF. Pour établir la convention technique qui précisera la nature et le calendrier des travaux une réunion, Région Piémont, RFI et SNCF Réseau (ex RFF), aura lieu le 21 janvier à Vintimille avec une signature prévue d’ici fin janvier. Les trois régions demandent d’avoir suite à cette signature une information de SNCF Réseau et RFI sur la nature et le calendrier des travaux. Si ces premiers travaux concernent essentiellement la sécurisation de la ligne, notre demande est d’obtenir une levée partielle des ralentissements entre BREIL et TENDE. L’Etat français et la Région PACA sont disposés à abonder les 29 M€ pour cette première phase au titre du CPER 2015/2020 si cela permettait une amélioration du temps de parcours et donc l’augmentation du nombre de trains. A noter que la date limite pour le lancement des marchés concernant cette phase de travaux est fixée au 31 juillet 2015.

2. Pour les travaux de pérennisation de la ligne, le CPER 2015 – 2020 prévoit un montant de 91 M€ correspondant peu ou prou à la deuxième phase de l’étude TRACTEBEL. Sur ces 91 M€, outre les 29 M€ déjà engagés par l’Etat italien, il est prévu 10 M€ de l’Etat et 10 M€ de la région PACA. D’ici fin janvier devrait être précisé la participation des autres financeurs : RFF, CG 06 et intercommunalités. La région Piemont indique que si les premiers travaux prévus sont réalisés sous les modalités prévues, l’Etat italien pourra envisager de financer au - delà des 29 M€. 5-3282.jpg

Avec Madame la sous-préfète du 06, Enrico Vesco, Ligurie, Francesco Balloco, Piémont et Sergio Scibilla, Ligurie

 

3. L’ensemble des partenaires réaffirment la nécessite de révision de la convention de 1970 pour assurer la survie et le développement de cette ligne. Une prochaine réunion devant avoir lieu entre la France et l’Italie, les trois régions vont adresser un courrier commun aux ministères des affaires étrangères français et italiens pour demander la mise à l’ordre du jour de cette question. Par ailleurs, la demande porte sur la nécessité de réunir la Convention Inter Gouvernementale (CIG) groupe ferroviaire qui peut servir de cadre à ce travail de révision.

4. Côté italien, la région Piémont nous informe de la mise en place d’un Aller/Retour supplémentaire entre Arma di Taggia et Limone, via Vintimille pendant la saison d’hiver (train des neiges) La Ligurie en est satisfaite, cependant nous regrettons qu’au niveau technique, il n’ait pas été recherché une complémentarité avec nos TER pour des correspondances sur Breil et Vintimille. Proposition de travailler sur le même modèle pour la mise en place d’un train de la mer pour l’été 2015.

5. Sur l’arrivée des trains français jusqu’à Limone il est prévue l’organisation, sous l’égide de la région Piémont et avec la région PACA, d’une réunion technique entre SNCF Réseau, RFI et les autorités de sécurité ferroviaire : ANSF et EPSF pour faire un point sur les conditions techniques et financières pour permettre la prolongation à Limone des TER Nice – Tende 5 1092

 Unité des éluEs italiens et français pour la pérennité de la ligne Nice/Coni et un véritable service public ferroviaire

 

6. La discussion côté italien continue avec l’Etat pour obtenir le report d’au moins un à deux intercités qui ne sont plus affectés à la liaison GENES – TURIN vers l’axe TURIN – CUNEO - VINTIMILLE

7. Financements européens : plusieurs projets peuvent être proposés, dans le cadre d’ALCOTRA, sur un développement de l’offre touristique à partir de la ligne de la Roya. Un atelier technique sera organisé prochainement avec les trois régions pour affiner un dossier à partir d’une proposition du Piémont.

8. Sur proposition d’une association de trains touristiques de PACA une circulation exceptionnelle de NICE à CUNEO pourrait se faire en 2015 lors des journées du patrimoine avec du matériel historique. RFI s’engage à relayer la demande de l’association auprès de la Fondation FS pour autoriser cette circulation

 

Un certain nombre de réunions techniques étant programmés d’ici là la prochaine rencontre trilatérale PIEMONT – LIGURIE – PACA aura lieu dans la deuxième quinzaine de Mars, lieu et date exacte à déterminer.

Voir les commentaires

Ligne Nice/Breil/Tende/Coni: RFF va signer le protocole d’intention !

20 Décembre 2014, 08:20am

Publié par jeanyvespetit

Mon communiqué de presse :

 

5 2235-copie-1

                          « Allez, nous pouvons goûter la Grappa de Breil sur Roya ! Bonnes fêtes !»

 

« Dans le cadre de l’égalité des territoires, vecteur essentiel à la cohésion de notre République »,  nous sommes nombreux à agir pour assurer la pérennité de La Ligne internationale Nice – Vintimille / Breil /Tende / Coni, qui dessert la partie française de la vallée de la Roya entre Tende et Breil. Cette ligne, aujourd’hui, gravement menacée doit faire l’objet de travaux sur son infrastructure afin de permettre le retour d’une offre de transport ferroviaire à la hauteur des besoins des territoires traversés.

 

L’Etat italien, dans le cadre d’un plan de relance, a doté la Région Piémont de 29M€ afin d’effectuer des travaux visant à sécuriser cette ligne. « Nous le demandions depuis des mois, le Gouvernement italien est allé dans notre sens».

 

Durant ce dernier trimestre 2014, il convenait que la France s’engage aux côtés de l’Italie via Réseau Ferré de France (RFF). « Ce fut donc, avec l’ensemble des éluEs, des associations et bien entendu avec les Régions Piémont, Ligurie et Provence-Alpes Côte d’Azur, une mobilisation sans faille pour convaincre le Gouvernement et RFF d’agir. » Nous avons obtenu des premiers résultats :

 

 

- Le Secrétaire d’Etat aux transports a demandé à RFF d’intervenir aux côtés de RFI, le gestionnaire d’infrastructure italien ;

- RFF a entrepris des discussions avec RFI en vue de signer un protocole d’intention avec la Région Piémont avant le 31 décembre 2014 afin d’utiliser les 29M€ : c’est fait ! RFF l’a annoncé dans un courriel à différents acteurs dont la Région PACA.

 

 

« Je souhaite remercier le Président de RFF, monsieur Rapoport mais aussi le directeur régional Jacques Frossard qui ont permis de parvenir à cette étape. »

 

 

Il s’agit bien d’une première étape, maintenant, il faut que RFF et RFI commencent des premiers travaux d’ici le 30 juin 2015 comme le demande l’Etat italien. « Aussi, je renouvelle ma demande consistant à mettre en place un comité de suivi des travaux avec RFF, RFI, SNCF, Trenitalia, les trois Régions et les acteurs des territoires concernés ».

 

 

Enfin, il est nécessaire que l’Etat et RFF s’engagent financièrement aux côtés de la Région PACA et des collectivités locales dont le Conseil Général. « C’est bien l’objet du contrat de plan Etat/Région 2015/2020 qui est en cours de négociation avec l’Etat afin de disposer d’environ 90M€ pour effectuer les travaux assurant la pérennité de cette ligne ferroviaire ».

 

 

 

 

 

 

 

Jean Yves Petit

Vice-Président, délégué aux transports et à l'éco-mobilité

Président de la Régie Régionale des Transports

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur

27 place Jules Guesde

13481 Marseille cedex 20

 

Téléphone: 04 91 57 55 63

Mobile: 07 86 14 61 55

Voir les commentaires

Retour sur la réunion de la ligne « Breil-Coni » avec le Président de RFF...

30 Novembre 2014, 20:00pm

Publié par jeanyvespetit

5-2648.jpgPrésents : RFF (RAPOPORT et FROSSARD), Délégation du GART de 25 personnes conduite par Louis Nègre avec JY PETIT, P ALLEMAND, S Sendre,  sous-Préfète du 06, le vice-président transport de la Région Piémont, beaucoup d’éluEs du territoire, le comité franco-italien de défense de la ligne, les Amis du Rail Azuréen, …

La délégation s’est exprimée d’une seule voix et sans clivage politique:

  • Souhait d’une position claire de RFF sur la volonté de pérenniser la ligne
  • Souhait de bloquer les 29 M€ Italiens pour ne pas les perdre
  • Souhait que la convention de 1970 soit revue pour qu’elle soit plus équilibrée
  • Souhait d’engager des travaux rapidement et limiter au plus vite la longueur de la Limitation de vitesse: passer à du concret après beaucoup de promesses non tenues 
  • Réaffirmation de l’intérêt patrimonial de la ligne tout comme pour le développement du territoire
  • Réaffirmation de l’intérêt international de la ligne Nice-Turin/Vintimille-Turin
  • Demande d’un point régulier sur l’avancement du dossier

J’ai insisté tout particulièrement sur :

  • La nécessité de commencer le tour de table financier avec toutes les collectivités, l’Etat, RFF et la Région compte tenu des délais du contrat de plan Etat/Région 2015/2020. Le mandat de négociation transmis au Préfet par l’Etat indique 91 M€ sans préciser la répartition.
  • La nécessité d’avoir une participation forte de l’Etat et de RFF, lequel a perçu des péages indûment qu’il se doit de réinvestir dans la modernisation.
  • La nécessité d’engager des travaux sans attendre les résultats des études détaillées pour envoyer un signal fort notamment vis-à-vis des Italiens
  • La nécessité de planification et phasage des travaux avec délais et budget associés.
  • Le souhait de la Région de prolonger les TER de Tende jusqu’à Limone pendant les travaux du tunnel routier les we et période estivale. Travail en cours avec la SNCF.
  • Le souhait d’une gouvernance coordonnée entre travaux du tunnel routier et tunnel ferroviaire

Le vice-président transport de la Région Piémont a fait part de ses contraintes :

  • Besoin d’un engagement écrit entre RFF et RFI au plus tard en janvier pour bloquer les crédits, engagement qui devra ensuite être formalisé dans une convention
  • Souhait que les travaux débutent dès 2015
  • Nécessité pour la Région Piémont d’augmenter sa fréquence de trains

Réponses globalement satisfaisantes de RAPOPORT (+J FROSSARD) :

  • Affirmation franche de RFF de faire vivre cette ligne
  • Le travail autour d’une convention RFF-RFI en cours pour bloquer les 29 M€ italiens. J FROSSARD a précisé qu’il pensait que cela devrait aboutir d’ici fin décembre.
  • le tour de table financier doit se faire autour du mandat du Préfet de 90 M€ pour pouvoir rétablir une exploitation attractive. Néanmoins, la loi ferroviaire durcit les règles de participation de RFF pour ne pas aggraver la dette et sa participation sera donc limitée. (participation peut être revue à la hausse si assurance de péages (offre TER PACA et trains italiens)
  • La révision de la convention de 1970 est le point sur lequel RFF a le moins avancé et tributaire des positions du Quai d’Orsay. à Demande d’un soutien des parlementaires auprès du Gouvernement.

A noter que la réunion des Régions Ligurie, Piémont et PACA du 26 novembre à Breil avec SNCF, RFF , RFI, Trenitalia, l’Etat, …  a permis d’avancer sur :

  • La volonté d’une signature d’une convention technique entre RFI, RFF et la région Piémont d’ici la fin de cette année

  • Accord sur l’élaboration d’un planning des travaux avec l’objectif d’améliorer les performances de la ligne très rapidement 

  • Recherche de solutions pour prolonger les TER jusqu’à Limone,  notamment avec les établissements publics de sécurité ferroviaire français et italiens

  • La recherche de financements européens

  • Une nouvelle réunion se tiendra courant janvier

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>