Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Articles avec #assemblee pleniere du conseil regional

La Région PACA vote le budget 2016, remarques de Sophie Camard ...

8 Avril 2016, 08:04am

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

Gestion publique de l'eau, tramway, vélo, la Région accompagne Aubagne !...

19 Octobre 2015, 05:40am

Publié par jeanyvespetit

Gestion publique de l'eau, tramway, vélo, la Région accompagne Aubagne !...

Dans le cadre du Contrat de développement entre la Communauté d’agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Etoile et la Région, trois opérations ont été votées par l'assemblée plénière de notre collectivité régionale :

- l’accompagnement pour un retour à la gestion publique des services de l’eau et de l’assainissement (contribution Région : 50 000 €) ;

- la réalisation de la ligne de Tramway d’Aubagne (contribution Région : 1 600 000 € pour la 1ère phase) ;

- la mise en place d’abris de vélos collectifs sécurisés ainsi que l’étude de faisabilité d’une maison de la mobilité en gare d’Aubagne (contribution Région : 36 000 €).

Ce soutien de la Région à ces trois projets confirme notre volonté politique :

- de faire de l'eau un bien commun dans le cadre d'une gestion publique

- d'agir contre le réchauffement climatique et la pollution de l'air par un développement des transports collectifs et de l'usage du vélo

La aussi, la présence d'un groupe d'éluEs écologiste a favoriser l'orientation de la Région PACA dans ce sens.

Gestion publique de l'eau, tramway, vélo, la Région accompagne Aubagne !...

Voir les commentaires

Etre écologistes et disposer d'une politique régionale en faveur de la création d’emplois et d’entreprises, c'est possible ... la preuve !...

18 Octobre 2015, 18:21pm

Publié par jeanyvespetit

visite à Fos du projet d'éoliennes flottantes ...
visite à Fos du projet d'éoliennes flottantes ...

Une politique régionale en faveur du soutien à la création d’emplois et d’entreprises dans le champ du recyclage des filières, de valorisation des déchets, d’économies de ressources et d’économie circulaire, ainsi que la valorisation et le développement économique en matière d’énergie est active. Les opérations dans ce domaine sont menées dans le cadre du partenariat avec l’Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME) pour promouvoir des modes de production et de consommation responsables, formalisé par le Contrat de plan Etat-Région et l’accord-cadre pluriannuel 2015-2020 Etat-Région-ADEME.

La Région souhaite accompagner les acteurs régionaux dans leurs actions pour la lutte contre le changement climatique et la création d’activités et d’emplois en matière d’énergies renouvelables, de maîtrise de la demande en énergie, de construction et de réhabilitation de bâtiments durables et d’une économie de la sobriété.

A titre d'exemple, la Région vient d’approuver les termes de la convention entre la Région et Athélia Entreprendre, relative à la « Mise en place d’un système de management de l’énergie avec actions collectives pour la zone d’activité Athélia », De même la Région a approuvé les termes de la convention entre la Région et le GERES, relative au "Développement de serres solaires passives en PACA".

La confirmation sur l'utilité d'avoir des écologistes élus au sein du conseil régional afin de peser fortement pour avoir ce types d'engagements financiers en faveur de l'économie circulaire.

Voir les commentaires

Bonne nouvelle pour l'agriculture de proximité à Puget Théniers ...

18 Octobre 2015, 17:02pm

Publié par jeanyvespetit

Bonne nouvelle pour l'agriculture de proximité à Puget Théniers ...

L’association « Montagnes Paysannes » souhaite installer un point de vente collectif de produits agricoles locaux au rez-de-chaussée de l’ancienne halle à marchandises de Puget-Théniers. En accord avec ce collectif d'agriculteurs et producteurs de produits locaux, il est proposé une redevance de 400 €, inférieure à celle prévue par le barème en vigueur afin de soutenir le démarrage de cette activité.

Cela confirme notre volonté politique de développer une agriculture paysanne de proximité et de qualité. Loin de la production intensive que l'on voit trop souvent, notre politique régionale contribue également à maintenir une vie rurale, notamment le long des Chemins de fer de Provence.

Bonne nouvelle pour l'agriculture de proximité à Puget Théniers ...

Voir les commentaires

Les écolos de la Région PACA agissent pour #sauverleclimat...

26 Juin 2015, 19:47pm

Publié par jeanyvespetit

Les  écolos de la Région PACA agissent pour #sauverleclimat...
Les  écolos de la Région PACA agissent pour #sauverleclimat...

Voir les commentaires

Fermeture du tunnel du Chambon et de la RD 1 091 : La Région PACA aux côtés de la population et des acteurs ...

26 Juin 2015, 16:26pm

Publié par jeanyvespetit

Fermeture du tunnel du Chambon et de la RD 1 091 : La Région PACA aux côtés de la population et des acteurs ...

Face à la fermeture du tunnel du Chambon et de la RD 1 091 et à l’occasion du débat sur les mesures de solidarité et d’aménagement à mettre en place, je suis intervenu au nom du groupe EELV – POC en mettant en avant les points ci-après:

  • Notre groupe soutient cette initiative de notre collectivité régionale envers les habitants, les entreprises, les agriculteurs, … qui subissent les conséquences sociales et économiques de cette situation d’enclavement ;
  • La fragilité géologique de notre région, confrontée à des risques et des catastrophes naturelles,  nécessite de maintenir différentes voies d'accès et différents modes de transport : la route et le ferroviaire ont toute leur place. Heureusement que la majorité de notre collectivité régionale, malgré le vote contre de la Droite et du FN, a pu intégrer la poursuite des travaux de modernisation et de régénération de la ligne ferroviaire des Alpes dans le contrat de plan Etat/Région 2015/2020 ;
  • Le département des Hautes Alpes est face, ici, à un des problèmes liés aux transferts des routes par de l'Etat aux départements quand ceux-ci ne s'accompagnent pas d'engagements financiers de l'Etat, qui doit pouvoir accompagner les territoires en cas de coup dur (notion de vice caché) ;
  • Vu le coût important du péage du tunnel du Fréjus, il convient que l’Etat permette une remise ou une baisse des charges fiscales aux habitants et aux entreprises.

Ci-après, le communiqué de presse de la Région PACA:

 

"Le 26 juin 2015

communiqué de presse

Fermeture du tunnel du Chambon et de la RD 1 091 :

La Région Provence-Alpes-Côte d'Azur

aux côtés de la population et des acteurs économiques  

 

 

A la suite de la fermeture du tunnel du Chambon et de la RD 1 091, la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur a approuvé ce jour une série de mesures de solidarité dans le cadre d’une procédure exceptionnelle d’urgence en direction des habitants et des acteurs locaux, impactés dans leur vie quotidienne, leur activité et leur emploi.

Considéré comme le passage le plus direct et le moins coûteux pour atteindre le nord des Hautes-Alpes depuis l’Isère et le nord de la France, le tunnel du Chambon, ainsi que la RD 1 091, sont fermés à la circulation depuis le 10 avril 2015 en raison de mouvements géologiques de grande ampleur. Cette situation de crise, qui conduit à un enclavement d’une partie du département des Hautes-Alpes, impacte fortement les entreprises, en termes de chiffre d’affaires, d’approvisionnement, de fréquentation touristique et d’emploi.

« Face à une telle situation, la Région s’engage et prend toutes les mesures nécessaires permettant de maintenir les activités économiques et d’aider la population dans ses déplacements. Il en va de la solidarité régionale » indique Michel Vauzelle, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Les élus régionaux réunis aujourd’hui en Assemblée plénière ont notamment voté la mise en place d’un dispositif particulier et exceptionnel de soutien aux entreprises et aux travailleurs impactés. La Région mobilise en complément ses outils financiers en faveur des PME et des TPE régionales, tels que le dispositif de garantie JEREMIE, la Prime Régionale au Maintien de l’Emploi et le Fonds Régional de Garantie.

Enfin, un changement d’itinéraire de la liaison routière Briançon-Grenoble est mis en place, assurée par la Ligne Express Régionale n°35,  afin de maintenir un service quotidien de qualité et de conserver les services ciblant la clientèle touristique.

« J’en appelle par ailleurs à la solidarité nationale et à l’intervention de l’Etat, afin de mettre notamment en place une exonération temporaire de péage du tunnel de Fréjus, ainsi qu’une procédure de catastrophe naturelle » conclu Michel Vauzelle. Le Président de la Région a adressé en ce sens un courrier à la Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, Ségolène Royal, mercredi 24 juin 2015."

Voir les commentaires

Région PACA: Pour l’avant-dernière plénière du mandat, les écologistes mobilisés !...

26 Juin 2015, 12:02pm

Publié par jeanyvespetit

Les élu-e-s EELV continuent à s’investir pleinement dans leurs missions et à défendre jusqu’au bout leurs engagements.

Dans l’actualité, l’urgence de devoir réagir à :

La situation des migrants bloqués à la frontière franco-italienne : dépôt d’une motion par la majorité pour financer l’accompagnement de ces populations par les organismes humanitaires, interpeller le Président de la République et l’inviter à prendre des mesures concrètes (par exemple la mise à disposition de l’ancienne base aérienne de Roquebrune Cap Martin).

La lutte contre le dérèglement climatique en cette année de COP21, et alors que la mairie de Marseille s’est refusée à accueillir le festival Alternatiba : une délibération Paris-Climat 2015 dans laquelle la Région s’engage à ce que la lutte contre les changements climatiques soit prise en considération dans toutes ses politiques publiques.

Avec 100 rapports à l’ordre du jour (voir pièces jointes), l’Assemblée Plénière de ce vendredi 26 juin verra le Conseil Régional adopter plusieurs délibérations importantes, dans lesquelles les élus écologistes se sont fortement impliqués. On peut penser, notamment, aux points suivants :

Budget :

 Comme chaque année, les écologistes votent contre les budgets liés à

l’aéroport d’Avignon et s’abstiennent sur les rapports liés à la Villa Méditerranée.

 Budget supplémentaire : les nouvelles recettes et les baisses de dépenses permettent

une baisse du recours à l’emprunt de 20M€ ce dont nous nous félicitons ! Soulignons également qu’il n’y aura pas de financement régional pour les travaux du Tunnel de Tende (pour préserver la vallée de la Roya de flux de camions et d’automobiles), ni pour les dépenses liées au Stade Mayol de Toulon. Pas daide supplémentaire également au projet de fusion nucléaire ITER – projet au sujet duquel une motion est déposée pour solliciter l’expertise de l’Académie des Sciences de Paris sur la faisabilité du projet.

Logement : Elargissement des bénéficiaires du fonds SRU à la construction de logements sociaux exemplaires sur le plan énergétique + signature de nouvelles conventions avec des bailleurs sociaux, grâce auxquelles on peut estimer qu’au terme

 

de ce mandat, c’est la réhabilitation de plus de 50 000 logements sociaux qui aura été engagée.

Démocratie :

Reconnaissance des « médias citoyens » comme des acteurs stratégiques de nos territoires, non seulement pour assurer la pluralité de l’information mais aussi pour leur rôle éducatif et citoyen.

Feuille de route stratégique OPEN PACA : poursuite de l’ouverture des données publiques pour répondre à la massification des données.

Nouvelles règles de transparence financière dans les relations entre la Région et les organismes de financement externe, pour la lutte contre la fraude et l’évasion fiscale.

Transports :

 Avant l’annonce des premières orientations gouvernementales découlant du

rapport Duron, le groupe EELV déposera un voeu pour le développement des trains InterCités. Le groupe s’oppose à plusieurs dispositions énoncées dans le rapport parlementaire et appelle au maintien, entre autres, d’une liaison directe entre Nice et Bordeaux, et des trains de nuit Paris-Briançon ou Nice-Paris.

 Après la

fermeture du tunnel du Chambon, dans les Hautes Alpes, mise en place d’un programme de soutien aux entreprises touchées par la fermeture du tunnel et sécurisation des itinéraires bis pour assurer la continuité des services régionaux de transport.

Voir les commentaires

Intervention de Aïcha Sif, EELV, sur le rapport République, Laïcité et Citoyenneté « un devoir d’avenir » ...

24 Avril 2015, 10:06am

Publié par jeanyvespetit

Intervention de Aïcha Sif, EELV, sur le rapport République, Laïcité et Citoyenneté « un devoir d’avenir » ...

Assemblée Plénière de la Région PACA

Rapport n°1

Monsieur le Président, chers collègues,

Nous vivons dans un monde où les crises, économiques, écologiques exacerbent fortement les tensions. Un contexte où il est plus aisé de dénoncer des boucs–émissaires que de rechercher des solutions non palliatives. Ainsi accuser de tous les maux l’autre, l’étranger, le non croyant ou le croyant, est devenu, au sein d’une société duale et cloisonnée, simplement et toxiquement banal.

En Provence-Alpes-Côte d’Azur 45% des jeunes des zones urbaines sensibles sont au chômage. Les plus jeunes habitants de ces territoires sont près de trois fois plus pauvres qu’ailleurs. Quelles sont leurs chances de s’émanciper ? Quelles perspectives d’avenir leur offrons-nous ? Inégalités de revenus, de patrimoine, d’éducation, de conditions de santé. Ghettos, Apartheid territoriale : ces mots tres forts expriment l’ampleur de la ségrégation et de la violence sociale qui s’exerce sur les plus pauvres.

Il faut faciliter l’accès à un emploi ouvrant sur un revenu décent. L’accompagnement vers un vrai metier, la desserte en transports publics sont des enjeux-clé pour permettre aux jeunes des quartiers de relégation d’avoir un parcours professionnel conduisant à la reconnaissance individuelle et à la construction d’une autonomie sociale. Tout particulièrement dans l’approche de l’économie sociale et solidaire, qui place l’humain au cœur de l’activité professionnelle et offre les conditions d’une émancipation à travers un emploi de qualité. La capacité à vivre de son travail et à en être fier est un indispensable levier d’action contre l’économie illégale, au côté de la répression des trafics en tous genres qui donnent l’illusion de l’argent facile.

Et nous devons faire vite, dans ces quartiers en direction de cette jeunesse, il y a urgence.

En France, comme l’a récemment souligné un rapport européen, l’antisémitisme, l’islamophobie, l’homophobie et les autres formes d’exclusion gagnent du terrain. Les discours haineux des démagogues, des prédicateurs et autres extrémistes nous renvoient aux pires heures d’une histoire qui a enfanté la barbarie fasciste et l’abomination nazie. Face à cela le besoin de sécurité, le renforcement de la vigilance policière ne peuvent s’imposer comme l’unique réponse. C’est au peuple, aux citoyens, pleinement conscients des enjeux, qu’il appartient de réagir. Seule une réponse collective et réfléchie garantira durablement la paix sociale et le vivre ensemble.

Si la démocratie et la République, dont les lois rappellent que le racisme n’est pas une idée mais un délit, constituent notre cadre de référence nous devons aussi inscrire notre action au plus près du terrain régional et rappeler, à ce niveau, l’importance de la tolérance, les enjeux de la laïcité.

Le défi majeur, ici peut être plus qu’ailleurs, c’est ce fameux vivre ensemble, vivre tous ensemble et non pas les uns à côté des autres, les uns séparés des autres. Avec ces différences qui parfois nous opposent mais qui sont en fait une richesse, la base même du partage.

Hérités des grecs et des romains les places de nos villes et nos villages doivent redevenir des lieux de rencontre, d’échange, de convivialité. Menacés par la péri urbanité et la spéculation les structures urbaines se fragmentent, les noyaux villageois s’isolent.

Les écologistes ont obtenu que les politiques régionales dans les territoires « relégués » soient mieux financés : les dotations des lycées, notamment, seront augmentées dans certains quartiers.

La Région, architecte du territoire, doit rompre cette logique de séparation et promouvoir la mixité sociale comme générationnelle. Pour rentrer dans l’opérationnel et anticiper quelque peu le déroulé de notre plénière c’est cet équilibre que vise nos futurs contrats territoriaux.

Sur cette terre méditerranéenne immigration et intégration, et je suis pétrie de cette argile, ont été les lots communs d’une histoire multi séculaire et toujours actuelle.

Les influences hellénistiques et latines ont posé les fondements de notre première démocratie. L’islam d’Al andalous, l’apport de juifs du pape, l’arrivée des alpins, premiers immigrés de l’intérieur, des italiens, de ceux de la péninsule ibérique, des arabes, des berbères et tant d’autres tous par leur travail, leur culture, leurs connaissances ont enrichi cette région.

Elles lui ont donné sa langue et forgé une culture trait d’union entre la Méditerranée, l’Arc latin et l’Europe du Nord

Nos anciens ont bâti la république et lui ont légué la Marseillaise. Ils l’ont défendu en 1851, dans les communes ou les maquis. Ils ont tissé ce lien social qui nous unit encore aujourd’hui. Leur histoire, leurs combats, leurs expressions culturelles doivent nous rassembler. Valoriser cette mémoire, ré inventer une identité ouverte, à partir de nos réalités locales, régionales, méditerranéenne voilà la voie !

Si nous ne le faisons pas, si nous démissionnons alors c’est une autre identité, anti sociale et anti démocratique qui triomphera. Celle-là même qui a nourri les assassins de Charlie.

A leur obscurantisme aveugle nous devons leur opposer les lumières de notre philosophie et de notre histoire.

Aux formes d’exclusion, de terreur de haine qu’ils entendent imposer nous devons répondre par le vivre ensemble et par le plus beau mot que la langue d’Oc a transmis au français par l’amour, l’amour de la République

Voilà mes chers collègues notre traduction régionale du combat pour une république de liberté, d’égalité, de fraternité, mais aussi d’humanité, de solidarité et de diversité.

Je vous remercie.

Voir les commentaires

L'intervention de Sophie Camard sur le budget 2015 de la Région PACA qui a été adopté ....

12 Décembre 2014, 13:40pm

Publié par jeanyvespetit

Budget-2015.jpg

 

Conseil régional PACA

Séance plénière du 12 décembre 2014

Sophie CAMARD - Groupe EELV-POC

 

BUDGET 2015

 

 

Monsieur le Président,

Mes chers collègues,

 

Pour ce dernier budget de la mandature, je voudrais tirer un bilan et regarder vers l’avenir.

Le bilan, c’est celui d’une fierté de mon Groupe d’avoir mis tous nos moyens dans la balance pour accompagner, accélérer la transition écologique de notre Région :

Avec le développement de l’offre ferroviaire et la carte Zou, le passage en régie des chemins de fer de Provence, l’achat de nouvelles rames de train inscrites dans ce budget (85 M€ d’investissements) ;

Avec un programme de travaux d’économie d’énergie dans 23 000 logements sociaux à ce jour, que nous reconduisons et sanctuarisons dans ce budget (11 M€ par an) ;

Avec le développement des énergies renouvelables dans la première région solaire de France, l’accompagnement d’actions exemplaires dans les collectivités locales lauréates du dispositif AGIR+ ;

Avec une vraie prise en compte de la biodiversité : le Schéma Régional de Cohérence Ecologique, les parcs naturels régionaux ;

Avec notre travail de longue haleine pour améliorer la qualité des repas dans les cantines des lycées et défendre l‘agriculture biologique ;

Avec le maintien de notre effort pour l’économie sociale et solidaire et des dispositifs nouveaux : l’habitat participatif, le soutien à la Foncière agricole Terres de Liens, le réseau régional des recycleries ;

Avec le verdissement de nos politiques économiques : Diffusion de la Responsabilité Sociétale des Entreprises, inscription de la Transition énergétique dans les priorités du Schéma Régional de Développement Economique. Cela permet de reconvertir notre tissu industriel par l’innovation environnementale. Des projets avancent que nous voulons soutenir dans le Contrat de Plan Etat Région : les ballons dirigeables, le démantèlement des navires, les réseaux électriques intelligents, l’éolien flottant, la plate forme PIICTO avec le Port de Marseille sur la chimie verte, les micro-algues, la méthanisions pour stocker l’énergie.

Avec notre volonté de construire des politiques territoriales et d’Aménagement du Territoire qui ne dépendent pas des accointances politiques des uns et des autres mais d‘une vraie prise en compte du Schéma Régional d‘Aménagement Durable du Territoire. Celui-ci sera bien soumis au vote en 2015, avec une délibération-cadre sur les politiques territoriales ;

Avec notre obsession d’une meilleure critérisation des subventions, les éco-conditions : pour les aides aux communes (respect des obligations en matière de logement social), les aides aux entreprises (dispositif CEDRE que nous voterons tout à l’heure) ou encore une délibération sur toutes les aides au bâti en février 2015 ;

C’est ce bilan et la volonté de le poursuivre qui motivera notre vote aujourd’hui, par 15 voix Pour le Budget, soit ¾ de notre Groupe.

 

Mais tout n’est pas rose ou vert et un quart de notre groupe exprimera ce qui ne va pas et qui traverse chacun d’entre nous.

 

Nous n’arrivons pas à nous faire entendre suffisamment lorsque nous alertons sur des risques environnementaux, démocratiques et parfois scientifiques : la fusion nucléaire ITER, les engagements financiers très importants sur la rocade L2 à Marseille ou sur les chantiers de rénovation urbaine, sans réelle concertation des habitants ni prise en compte de l’environnement.

 

Il y aussi quelques aberrations comme celle de l’Aéroport d’Avignon que nous finançons et qui se meurt lentement avec ses 15 000 passagers seulement en 2013. Comme chaque année, nous voterons Contre ce budget annexe… à moins qu’il n’intéresse un investisseur chinois.

 

Nous nous félicitons cependant de quelques décisions récentes de la Région que nous avons obtenues : aucun financement, dans le Contrat de Plan Etat Région, au projet WEST qui est lié à ITER, aucun financement sur le doublement du Tunnel de Tende dont le montant total des travaux s’élèverait à 258 M€, alors qu‘on peine à trouver, à court terme, 30 M€ pour la ligne ferroviaire Nice-Cunéo que nous défendons.

 

Dans le débat budgétaire au sein de la majorité, nous avons aussi fait part dnotre préoccupation sur l’équilibre général du Budget. Il est bien difficile de tenir une juste position entre ceux qui considèrent que nous faisons trop d’économies et que nous cédons à l’austérité, et ceux qui, comme le MEDEF, font croire que l’on va dans le mur avec l’augmentation de la dette.

 

J’avoue avoir été choquée de cet appel du MEDEF PACA à ne pas voter le Budget de la Région : Les entreprises touchent aujourd’hui des Milliards d’euros de l’Etat avec des Crédits d’impôt, pour la Recherche, la Compétitivité et l’Emploi financés par des baisses de crédits aux collectivités locales, dont la nôtre. Si le MEDEF veut nous aider, qu’il rende ces Milliards au budget de l’Etat et nous pourrons plus facilement redresser les comptes.

 

Je suis étonnée aussi que le MEDEF ignore les politiques d’aides à l’économie que nous avons mise en place et qui, pour 1 € Région, mobilisent 1 € de la Banque Publique d’Investissement et bientôt, 1 € de fonds européens. Il est évident que la Région ne peut pas se mobiliser toute seule contre le chômage, même si elle agit déjà en ce sens. Son rôle à l’avenir sera de mieux se coordonner avec les autres collectivités et acteurs économiques du territoire pour créer l’effet de levier nécessaire.

 

Quant à la fameuse dette régionale, si on voulait vraiment la réduire d’un coup avec les recettes prévues en 2015, j’ai calculé qu’il faudrait supprimer la moitié des investissements, ou enlever 100 M€ en fonctionnement et 200 M€ en investissements. 100 M€ en fonctionnement c'est tout le budget des lycées ou un tiers du budget des trains régionaux. Je laisse ce tuyau à ceux qui voudraient reprendre cette idée dans leur programme aux prochaines régionales.

 

Pour notre part, nous y porterons d’autres solutions pour l’avenir :

En 1. Une gestion plus écologistes des dépenses, comme nous l’avons engagée mais pas suffisamment : plus de critères sociaux et environnementaux, plus d’évaluation, plus de simplicité, plus de prise en compte de la consultation des populations.

En 2. Une nouvelle programmation des investissements, en lien avec le Contrat de Plan Etat Région que nous négocions en ce moment. A ce propos, il est évident que le niveau d’investissement sera révisé en 2015 après négociation avec l’Etat, par un Budget supplémentaire qui impactera peut-être l’enseignement supérieur, les transports, l’économie, l’eau et l’environnement. Ce niveau réel d’investissements dépendra aussi de l’évolution du chantier de la L2 dans les quartiers Nord de Marseille et d’une analyse de la convention sur ITER prévue au 1er trimestre 2015.

En 3. Une utilisation la meilleure possible des fonds européens pour lesquels la Région devient Autorité de gestion en 2015, ce qui est un événement considérable. Nous savons, parce que nous participons aux groupes de travail, toute l’énergie et le professionnalisme des services qui est mis en œuvre aujourd’hui pour réussir cette échéance.

En 4. De nouvelles recettes : Nous déposons aujourd’hui un vœu pour que la Région PACA, région frontalière traversée par de nombreux flux de camions interrégionaux et internationaux, se porte candidate à une redevance poids lourds, comme en Alsace.

Puisque tous les partis politiques se revendiquent écologistes aujourd’hui, nous les appelons donc à l’action et à voter ce vœu tout à l’heure. Nul doute qu’en ces temps d’inondations, de mobilisations contre le réchauffement climatique et la pollution de l’air, d’inégalités et de pauvreté, de pari à prendre sur l’égalité des territoires, sur la culture et l’éducation, les emplois et investissements d’avenir, l’écologie est plus que jamais nécessaire aux Régions et les Régions ne pourront pas se passer des écologistes.

 

C’est pourquoi nous resterons là… et que nous voterons majoritairement ce budget.

 

Voir les commentaires

Intervention du groupe écologiste lors du débat d’orientation budgétaire de la Région PACA …

17 Octobre 2014, 12:01pm

Publié par jeanyvespetit

EELVPaca bandeau site OKOK 2011Conseil régional PACA

Séance plénière du 17 octobre 2014

Débat d’orientation budgétaire


Intervention de Sophie Camard au nom du groupe EELV/POC


Monsieur le Président,

Mes chers collègues,

 

Dans ce débat d'orientation budgétaire, nous ne sommes pas encore au temps des chiffres mais à celui des objectifs et des priorités à définir.

Comme toutes les collectivités locales, de droite comme de gauche, nous sommes confrontés à de fortes contraintes financières.

Il vient d’être question de « matraquage fiscal». Je rappelle que la Région ne lève pas l’impôt à part les modestes cartes grises. Par contre, moi qui habite Marseille, j’ai mal à mon porte-monnaie en ce moment. C’est bien la droite qui augmente les impôts ici, pour un niveau de services qui n’est pas à la hauteur : on pense aux écoles !

Une partie du problème vient de l'Etat qui baisse les dotations aux collectivités locales et risque d’asphyxier l'investissement public. Les écologistes s’opposent à cette orientation, ici comme au Parlement.


Mais une autre partie du problème vient des propres choix de la Région.


Les écologistes sont les seuls à voter Contre des dépenses sans critères sociaux ou environnementaux, Contre de Grands Projets inutiles, ou trop lourds à financer.

Avec 9 M€ par an, la machine de fusion nucléaire ITER ponctionne la moitié du Budget de la Recherche ;

Les 10 M€ pour le Vélodrome, ça coûte cher à la Région et c’est pourtant une goutte d’eau dans ce projet pharaonique de 270 M€ alors que Marseille manque d’équipements sportifs de proximité ;

La rocade L2 à Marseille est le projet routier le plus cher de France au Km et pour ce prix-là, on se bat encore aujourd’hui pour faire avancer le traitement de la pollution de l'air ;

Quant à la Villa Méditerranée, il serait démagogique de lui faire porter toute la misère budgétaire, mais il est juste, aujourd’hui, de la faire contribuer aux efforts d'économies, ce qui est d’ailleurs prévu.

 

Si on ajoute l'achat bien nécessaire de nouvelles rames de trains, on arrive au niveau de tension inédit que nous connaissons aujourd’hui.

 

Malgré des points de désaccords, nous sommes dans la Majorité parce que nous avons pu avancer sur la prise en compte de l'écologie dans les politiques régionales, même si c’est parfois long et laborieux, comme sur la question des éco-conditions. Mais nous remercions toutes celles et ceux qui font avancer la démarche

 

Les priorités des écologistes n'opposent pas le court terme et le long terme, l'homme et la nature, les français et les « pas français ». Elles ont pour but de Mieux Vivre en Provence Alpes Côte d’Azur, face à des menaces planétaires qui ne se résoudront pas par du repli nationaliste, de l’exclusion et du chacun pour soi.

 

C’est pour cela qu’il est important de soutenir la culture, l’éducation et la formation et la vitalité de la vie associative

C’est pour cela que nous soutenons les coopératives et les projets de reprise d'entreprise par les salariés, qui montrent l’efficacité économique de la solidarité (l’économie sociale et solidaire) : d’où notre soutien aux délibérations d’aujourd’hui pour Nice Matin, Okhra-le conservatoire des Ocres, ou Fralib

Mieux se déplacer pour trouver un emploi, baisser la facture d'énergie, c'est du pouvoir d'achat et une vie quotidienne plus facile : d’où notre attachement à poursuivre le programme de réhabilitation thermique des logements sociaux (22 000 logements à ce jour), à installer un opérateur énergétique régional, à mieux coordonner les transports entre eux, à harmoniser les tarifs, à exiger un Contrat de Plan Etat Région offensif sur le rail, qui n’a pas pour vocation à devenir un transport de riches à côté d’autocars pour les pauvres ;

Lutter contre la pollution de l’air et de l’eau, encourager la pêche durable et l’agriculture biologique de proximité, c'est bon pour nos poumons, nos estomacs et pour la sécurité sociale : d’où notre objectif de promouvoir les achats en circuits courts et biologique dans les cantines, de défendre le développement du bio avec les fonds européens, de réduire les inégalités de prix à la cantine, à côté de la tarification sociale ;

Tenir compte des risques climatiques et naturels, préserver les forêts, la biodiversité, c'est diminuer les dépenses de réparation et d'adaptation au changement climatique contre lequel nous engageons une course contre la montre. Tout le monde le constate, avec l’accélération des tempêtes et des inondations. Réduire la dépendance au pétrole, au gaz, à l'uranium, c'est attaquer les racines des guerres qui embrasent l'Ukraine, la Méditerranée et l'Afrique. D’où notre attachement à développer les énergies renouvelables, le recyclage, les industries de la Transition énergétique avec les budgets de l’Environnement, de la Recherche et de l’Economie, à structurer une filière bois durable, à défendre les aires marines protégées et les parcs naturels régionaux.

Sur ces enjeux, la prise de conscience est de plus en plus forte et tant mieux si les écologistes ne sont plus tout seuls ! On l'a vu récemment avec la mobilisation pour l’arrêt des boues rouge dans le Parc national des Calanques, ou contre les forages d'hydrocarbures ou de gaz de schiste dans le Luberon : en quelques jours 80 000 personnes ont signé une pétition et près de 2000 contributions ont été déposées sur le site du Ministère de l'Ecologie.

 

On l'a vu dans les mobilisations pour le Climat qui ont rassemblé 600 000 personnes dans le monde le 21 septembre dernier, pendant le Sommet de l’ONU sur le climat à New York. S’appuyer sur cette mobilisation des citoyens et sur l’action de la Région, pour réussir la 21ème Conférence mondiale sur le Climat à Paris en décembre 2015, voilà notre objectif de l'année prochaine.

Si nous restons dans la majorité, ce sera donc pour maintenir ces priorités, avec un budget plus concentré sur certains objectifs, plus cohérent avec notre Stratégie régionale d’aménagement durable du Territoire et avec le Schéma régional de cohérence écologique, un rapport très important que nous voterons tout à l'heure.

Nous ne voterons ni un budget d'austérité, ni un budget qui nous priverait de notre indépendance vis à vis des Banques. Des choix et des efforts seront réalisés, y compris sur les délégations dont nous avons la charge. Au-delà d’enveloppes budgétaires parfois théoriques, nous travaillerons à sélectionner des opérations vraiment réalisables en 2015.

Nous demandons donc un budget 2015 plus lisible, adossé à une forte mobilisation des fonds européens dont nous aurons la gestion à partir de 2015 et un Contrat de Plan Etat Région offensif, qui donne des perspectives. Sur ce dernier point, nous sommes encore loin du compte et l’abandon de la taxe poids lourds ne nous rassure pas. Nous saluons cependant la mobilisation des services de la Région et de tous les élus de la Majorité pour muscler notre mandat de négociation avec l’Etat.


C’est dans cet état d’esprit offensif que nous abordons ce dernier budget d’une mandature pendant laquelle nous nous sommes toujours attachés à porter les engagements pris devant les électeurs et à gérer au mieux l’argent public.Groupe2.jpg

Voir les commentaires

1 2 3 > >>