Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Nouveau Gouvernement : la réaction d'Europe Ecologie / Les Verts...

16 Mai 2012, 19:18pm

Publié par jeanyvespetit

    nouveau-Gouvernement.jpg
 
Communiqué de presse du 16 mai 2012
 
Europe Écologie-Les Verts salue la nomination du premier gouvernement, de Monsieur Jean-Marc Ayrault. Ce gouvernement est le premier gouvernement paritaire de la Ve République.
Le Président de la République et le Premier Ministre ont souhaité placer l'écologie au coeur de l'action gouvernementale.
Le périmètre du Ministère de l'écologie a été confirmé et des responsabilités ministérielles très importantes ont été confiées aux écologistes.
Cécile DUFLOT a la responsabilité d’un pôle ministériel majeur, au carrefour des crises écologiques, économiques et sociales avec des enjeux considérables pour la vie quotidienne de nos concitoyennes et de nos concitoyens.
Ce ministère renvoie à 17 des 60 engagements pris par le Président de la République, lors de la  campagne présidentielle.
Par ailleurs, Pascal CANFIN, député européen, devient Ministre délégué en charge du développement, secteur clef de la solidarité internationale, pour réduire la fracture entre le Nord et le Sud.
L’écologie politique a manifestement franchi ce soir une nouvelle étape.
LOGO EELV fondblanc quadri

Voir les commentaires

Vu de mon quotidien, qu’attendre d’une nouvelle majorité politique ?

16 Mai 2012, 08:07am

Publié par jeanyvespetit

DSC04173François Hollande a été élu Président de la République, il vient de nommer, Jean Marc Ayrault, 1er Ministre puis le nouveau Gouvernement va être formé et, enfin, nous attendrons, dans le cadre des élections législatives des 10 et 17 juin, une nouvelle majorité politique composée de la gauche et des écologistes.

Vu de mon quotidien en tant que citoyen mais aussi en tant qu’élu municipal et régional, qu’attendre de cette nouvelle majorité ?

Il me semble essentiel que, disposant d’une majorité importante dans les grandes villes, les départements, les régions, le Sénat et demain, je le souhaite fortement, à l’Assemblée nationale, cette nouvelle majorité doit utiliser ces différents leviers d’actions et de décisions afin de répondre concrètement aux besoins et aux attentes de nos concitoyens.

Dans les faits, l’opportunité nous est offerte de disposer d’une capacité d’action locale, régionale et nationale qu’il s’agit d’optimiser dans le cadre d’une synergie commune. De toute évidence, il est devenu possible de faire « simple et efficace » dans une logique de complémentarité et en optimisant les moyens de ces différents niveaux politiques.

Ces actions doivent viser en priorité tout ce qui touche au quotidien des Français afin de le rendre plus juste et surtout moins rude.

C’est ainsi que l’on arrêtera cette dérive en faveur du Front National faute de perspectives concrètes pour améliorer le cadre de vie d’une partie importante de la population qualifiée de « majorité silencieuse ».

Plus précisément, vu de mon quotidien et à titre d'exemple, il me semble important de permettre la possibilité de reprise par les salariés des entreprises fermées sans repreneur. De même il est devenu nécessaire d’aider les salariés à reprendre leurs petites entreprises lors du départ à la retraite de l’employeur afin de pérenniser  l’activité et donc l’emploi ;

 

Il convient également d’agir sur tout ce qui peut permettre de réduire les principales dépenses des Français (logement, transports, énergie, l’alimentation, …). De toute évidence, la transition énergétique est une des clés d’entrée pour déterminer des actions concrètes. La « tarification socialement adaptée » mise en place, sur notre région, pour utiliser les trains régionaux, en est un exemple. Le transport régional est devenu nettement moins chers que la voiture alors que nous faisons face à une augmentation récurrente du prix des carburants. La réhabilitation et l’isolation thermique du logement social est une autre réponse qui est mise en œuvre au sein de notre région.

 

Il convient donc de mobiliser toutes les énergies et tous les moyens pour aller vite et bien !

Pour l’élu local et régional que je suis, il est essentiel d’aller sans attendre vers un nouvel Acte de la décentralisation. On ne doit donc pas se contenter d'abroger la reforme territoriale. Au contraire, il faut aller plus loin et, notamment, permettre l’accès aux lieux de décision à toutes les sensibilités politiques avec la proportionnelle  mais aussi intégrer la parité dans les Conseils Généraux et dans les EPCI (Établissement public de coopération intercommunale) mais aussi renforcer le rôle des Régions, espace politique pertinent pour l’aménagement et le développement des territoires.

C’est ainsi que nous pourrons redonner contribuer à redonner à la politique ses lettres de noblesse et favoriser un retour à la confiance de nos concitoyens.

Enfin, la France doit être le chef de file des Etats membres de l’Union Européenne  pour stopper tous projets en cours visant à accélérer la libéralisation, accentuer la précarité et réduire  les règles sociales en vigueur dans le monde du travail.

Nous avons Une chance pour la France de donner un coup d’arrêt aux pulsions de division, d’opposition des citoyens entre eux, au repli sur soi … il faut la saisir !

Voir les commentaires

Déclaration des syndicats CGT et CGC de Fralib à Gémenos...

12 Mai 2012, 05:47am

Publié par jeanyvespetit

NOTRE USINE, UN ESPACE DE LIBERTE, DE FRATERNITE ET DE TRAVAIL
Tribune Fralib
 
Depuis plusieurs jours, la direction de Fralib a multiplié les provocations, installant une milice privée, de véritables mercenaires entraînés au combat pour exaspérer les salariés, les intimider : contrôle d’identité à l’entrée de l’usine, tentative d’interdire l’entrée des délégués dans l’usine, pressions à l’encontre des travailleurs, coupures d’électricité dans le local syndical ….
La visite, la semaine dernière, d’une société de déménagement industriel, a été confirmée par un courrier envoyé hier par la direction de Fralib aux représentants du personnel annonçant la mise en oeuvre du démontage de l’outil de production. De plus, elle annonce dans ce courrier la mise en place d’un « barrage physique » entre l’usine et le local syndical interdisant toute possibilité aux salariés de venir consulter leurs représentants. Un nouveau mur de la honte en quelque sorte. Cette situation est d’autant plus intolérable qu’elle s’accompagne depuis plusieurs semaines d’une mise sous surveillance constante des salariés et de leurs élus portant atteinte à la liberté syndicale dans la droite ligne de la politique liberticide d’extrême droite de Sarkozy, président des riches mis au rencart. Si, par ces mesures, la direction croyait impressionner les salariés, c’est un nouvel échec. Si elle croit élever ainsi des digues contre le nouveau cours politique, nous agirons pour que la justice, le droit au travail, l’avenir industriel de notre pays soient les éléments centraux du progrès économique et social.
Cette situation totalement intolérable place les travailleurs de Fralib et leurs élus syndicaux, en situation de légitime défense pour sauvegarder leur usine. Ils ont décidé de reprendre leur entreprise et de mettre dehors les miliciens. Cela s’est passé calmement, sans heurt ni violence en contradiction flagrante avec les élucubrations de Bruno Witvoet, PDG d’Unilever France. La présence nombreuse des militants CGT du département, de la profession et des salariés de l’usine montre la forte mobilisation et la puissante solidarité autour des Fralibiens. La venue spontanée de nombreux responsables des partis de gauche, de personnalités et représentants des collectivités territoriales a confirmé leur soutien à la lutte des salariés.
Aujourd’hui, au petit matin, les salariés de Fralib ont repris pleine possession de leur usine et de leur outil de travail, outil que nous avons toujours affirmé protéger pour permettre la mise en oeuvre de notre solution alternative. Si des dérapages pouvant conduire à des drames humains se produisaient, ils seraient de la seule responsabilité de la direction de Fralib du groupe Unilever et du gouvernement encore en place avant le passage de responsabilité au nouveau Président de la République et son gouvernement.
Cette usine que Fralib voulait transformer en camp retranché gardé par la milice et des maîtres-chiens est redevenue ce matin, à l’aube, un espace de liberté, de fraternité, de lutte collective pour le droit de travailler et de vivre dignement ici à Gémenos. Depuis septembre 2010, nous affirmons qu’aucun boulon ne sortira de notre usine. On ne lâchera rien !!!
Maintenant, l’heure est à la prise en compte réelle de notre projet alternatif. Nous sommes disponibles à tous moments pour engager les négociations nécessaires. Toutes les forces, et notamment François Hollande, Président de la République, qui soutiennent notre projet, doivent concrétiser leurs engagements dans la plus grande cohérence pour imposer au groupe Unilever qu’il assume ses responsabilités.
Gémenos, le 11 mai 2012

Voir les commentaires

« L’élection de François Hollande est une victoire pour tous les écologistes »

7 Mai 2012, 01:21am

Publié par jeanyvespetit

LOGO EELV fondblanc quadriLe résultat de ce soir est une victoire pour tous les écologistes. L’accession de François Hollande à la Présidence de la République est une chance pour la France, pour l’écologie, la justice sociale et la démocratie. Pour la première fois depuis vingt-quatre ans, un Président de la République est élu avec la volonté de mettre en oeuvre un projet de justice sociale et de transition écologique. La forte mobilisation des Françaises et des Français montre la détermination pour un changement profond de politique, que la nouvelle majorité ne devra pas décevoir.

Une chance pour la France: elle donne un coup d’arrêt aux pulsions de division, d’opposition des citoyens entre eux, au repli du pays sur lui-même, à la xénophobie, elle rend possible une relance du processus européen sur de bonnes bases.

Pour l’écologie: elle contribuera à relancer la mobilisation pour la transition écologique, la lutte contre le changement climatique, la réduction de la part du nucléaire la préservation de la biodiversité et de nos espaces naturels, l’action contre les pollutions de l’air du sol et des eaux, une agriculture paysanne et une alimentation de qualité.

Pour la justice sociale: elle entend réduire les inégalités fiscales et mobiliser le pays autour d’un grand effort pour l’emploi, le logement, l’éducation, la santé, l’égalité des territoires.

Pour la démocratie: elle favorisera un fonctionnement plus équilibré de nos institutions, une plus grande indépendance de la justice, de la presse et de l’administration, elle ouvrira la voie à l’établissement d’une part de proportionnelle à toutes les élections et au droit de votre des résidents étrangers aux élections locales.

Dans un contexte difficile de crises, les écologistes entendent prendre toute leur part à la réussite de la dynamique ainsi ouverte, qu’il faudra confirmer et consolider dans les jours et les semaines à venir :

  • Par un gouvernement d’action, commençant tout de suite à mettre en œuvre les orientations voulues par une majorité de français, préparant le retour de notre pays dans les rendez-vous internationaux, et en premier lieu le sommet de la planète terre de « Rio + 20 »
  • En donnant au pays une majorité parlementaire solide, conforme aux aspirations du 6 mai 2012, et permettant une véritable représentation des écologistes à l’assemblée…
  • En poursuivant la construction d’un puissant mouvement d’Écologie Politique, ouvert, populaire, capable d’un dialogue fort avec toute la société.

Vivre mieux !

    Voir les commentaires

    Le 6 mai, construisons une nouvelle majorité ...

    2 Mai 2012, 21:58pm

    Publié par jeanyvespetit

    appel2.png

    Voir les commentaires

    Un espoir contre le doublement du tunnel routier de Tende ?

    1 Mai 2012, 07:19am

    Publié par jeanyvespetit

    Ci-après, la réponse à l'association REN (Roya Expension Nature) à propos du doublement du tunnel routier de Tende contester, à juste raison. En effet, il semble plus opportun d'améliorer l'infrastructure ferroviaire et de favoriser le report modal de la route vers le rail afin de préserver cette très belle vallée.

     

    C'est la position qui est défendue par le grope Europe Ecologie / Les Verts au sein du conseil régional.

     

          

    hollande IMAGE

    Voir les commentaires

    "Papa" de François Morel sur France Inter ... à propos de son père cheminot ...

    1 Mai 2012, 07:06am

    Publié par jeanyvespetit


    Papa par franceinter

     

    Voilà cette excellente et émouvante  chronique / vidéo "Papa" de François Morel à propos de son père, ancien cheminot, envoyée par ma fille à son père … ancien cheminot, de gauche et écolo !

    Voir les commentaires

    Droit de réponse au sénateur honoraire UMP, Monsieur Balarello, qui qualifie les comités de ligne « de ramassis de gauchos » dans Nice Matin...

    30 Avril 2012, 07:47am

    Publié par jeanyvespetit

    logo paca

     

     

     

     
    Le Vice-président,
     
    Délégué aux Transports et à l’éco-mobilité
     
                                                                      Marseille, le 26 avril 2012
     
    Droit de réponse de Jean-Yves PETIT, Vice-Président du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, délégué aux transports et à l’éco-mobilité et de Philippe MUSSI, Conseiller Régional, président du Comité de ligne Roya/Bevera, aux propos tenus (voir ci-dessous) dans le journal Nice-Matin du jeudi 26 avril 2012 par M. José BALARELLO, Sénateur Honoraire et Vice-Président du Conseil Général des Alpes-Maritimes
     
    Dans l’article paru dans l’édition de Nice-Matin du 26 avril 2012, M.BALARELLO, a tenu des propos pour le moins surprenant à l’encontre des élus, usagers, cheminots et représentants des associations qui participent aux comités de ligne, qualifiant ces derniers de « de ramassis de gauchos ».
     
    Ce type de propos n’est pas du tout constructif alors que dans le dernier Comité de ligne Roya/Bevera, le 18 avril la Région a confirmé son action pour pérenniser la desserte ferroviaire au sein de cette vallée en annonçant l’augmentation du nombre de TER qui passera de 12 à 19 à partir du 08 juillet, ce qui constitue une augmentation très importante. L’ensemble de ces trains desservira la nouvelle halte du lycée de Drap à la rentrée scolaire de septembre.
    Ces avancées sont le fruit du travail de concertation au sein des Comités de ligne. Lieux de démocratie participative, ceux-ci contribuent grandement, par leur éclairage avisé, à une meilleure prise en compte des besoins et des attentes des usagers par la Région.
    Mais, il reste un point faible qui n’est pas été pris en compte par le Gouvernement. En effet, le Ministre des transports refuse de solutionner le problème du financement des nécessaires travaux sur la voie ferrée entre Breil / Tende et la frontière italienne.  Monsieur Balarello, qui représente la majorité UMP n’a, à ce jour, rien fait pour intervenir auprès du Ministre des transports contrairement au Président de la Région.
    Jean-Yves PETIT
    Philippe MUSSI
    presse Balarello

    Voir les commentaires

    Nice / Breil sur Roya- Le 8 juillet, passage de 12 à 19 TER par jour …

    25 Avril 2012, 11:23am

    Publié par jeanyvespetit

     LD 1327666208593A l’occasion du comité de ligne, du 18 avril à la Brigue, présidé par mon collègue Philippe Mussi, j’ai pu annoncer que le nombre de TER passera, à compter du 8 juillet, de 12 à 19 par jour. A la rentrée scolaire de septembre, chaque TER desservira la nouvelle halte situé au droit du nouveau lycée de Drap. Ce sera le premier lycée à disposer d’une desserte ferroviaire.
     
    Lors de comité de ligne, nous n’avons pu que constater, une nouvelle fois, le refus du Gouvernement UMP, via Monsieur Mariani, Ministre des transports, à régler, avec l’Italie, le problème de la section de ligne entre Breil, Tende et la frontière italienne. Du coup, cette voie ferrée ne fait plus l’objet de travaux importants et se dégrade.
     
    J’ai proposé qu’une nouvelle réunion de travail se tienne avec la Région Piémont, Trenitalia, RFI, SNCF, RFF, … pour concrétiser la mise en service d’un train direct entre Nice/ Breil / Tende et Cunéo. D’autre part, Il a été suggéré que la gare de l’Escarène fasse l’objet d’une étude afin d’être intégrée dans une future desserte urbaine vers Nice.
     
    Enfin, le 7 juillet, nous aurons le plaisir de fêter les 10 ans du train des Merveilles qui, chaque année est un succès, et contribue au développement économique et touristique des villages de cette vallée.
    Le train est moins cher que la voiture. La tarification régionale permet d'agir en faveur du pouvoir d'achat:
     
    Nice / Breil :
    en TER plein tarif : 8.30€, avec 75% de réduction : 2.10€
    En voiture : 8.76€
    Economie réalisée sur 5 aller/retour : 77.30€ (par mois : 309.20€)
     

    l'auto

    Voir les commentaires

    Les Chemins de fer de Provence, poursuivre la modernisation et le développement ...

    24 Avril 2012, 11:27am

    Publié par jeanyvespetit

    121

        J'ai présidé un comité de pilotage (COPIL), vendredi 20 avril, avec la participation de la Région, de la Métropole NCA et du Conseil général 06, qui répond à nos engagements pris dans le cadre du CPER (contrat de projet Etat/Région) mais révèle, au-delà des engagements, la volonté de la Région d’organiser la concertation avec ses partenaires, à un moment clé du renouveau de la ligne.

     

    Le programme de travaux financés au Contrat de Projet Etat Région (CPER) 2007/2013 sur la partie urbaine et périurbaine (Plan du Var / Nice) a permis de réaliser le renouvellement de la voie qui s’est achevé en décembre 2011.

     

    Pour envisager d’aller plus loin dans la modernisation de cette ligne, une étude développement a été proposée lors de ce comité de pilotage avec pour objectifs :

     

    -          Une logique de report modal en zone urbaine et périurbaine de l’agglomération niçoise,

    -          L’amélioration des performances de la ligne des Chemins de fer de Provence,

    -          une meilleure intégration avec les autres réseaux de transports : autocars et autobus au niveau des pôles d'échanges de la Plaine du Var, tramway à Lingostière et à la gare du Sud.

    è Déterminer un scénario de développement en cohérence avec les dynamiques d'aménagement et les politiques de transport dans l’agglomération de Nice.

     

    Il s’agit également de déterminer les objectifs opérationnels :

     

    -          déterminer les fonctionnalités de la ligne avec un cadencement au quart d’heure en heure de pointe, à travers une étude d'exploitation, des études de trafic et de socio-économie, une étude des points d’arrêts et des schémas de coordination avec les autres réseaux de transports (collectifs, automobile, vélo,...).

    -          Au-delà de ce socle, l'étude devra également permettre d'éclairer les décisions concernant de grandes options de développement : création d'une antenne en rive droite du Var, raccordement au tramway, électrification,...

     

    ð      définir un programme de travaux d'investissements, estimer son coût global et apprécier les conditions et coûts d'exploitation afférents ainsi que les avantages attendus (recettes, trafic, report modal, émissions de polluants, gains de temps,...).

     

    L’étude devra se terminer vers juillet 2013.

     

    La gouvernance sera assurée par un Comité de pilotage qui se réunira pour :

    -          retenir le scénario sur la base d’une présentation de l’ensemble d'une analyse coût-avantage.

    -          valider le programme d'ensemble des travaux et la proposition de phasage fonctionnel des investissements.

     

    La région a proposé d’organiser  la tenue d’un comité de concertation pour permettre aux acteurs socio-économiques et associatifs de se prononcer aux différentes étapes du projet. Ce comité de concertation sera un lieu d’échanges, de débats et de propositions. Sa vocation est consultative. Il permettra d’impliquer des acteurs essentiels au développement de ce territoire, tels les chambres de commerce, les associations, les entreprises.

     

    Voilà bien la volonté de la Région d’assurer l’avenir des Chemins de fer de Provence et de répondre à l’augmentation du nombre d’usagers dans les transports collectifs, notamment en raison du coût de l’essence sans cesse croissant. Cette ligne de chemin de fer a bel et bien une mission de service public à remplir !

    Banaudo 6812 vduc Guillaumasse 11-2-2011

    Voir les commentaires