Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Assemblée plénière – adaptation de l’offre TER interrégionale vers le Languedoc Roussillon …

12 Avril 2013, 07:07am

Publié par jeanyvespetit

Cévenol 2Amélioration de l’axe ouest dans le cadre de l’adaptation de l’offre TER interrégionale entre les régions Provence-Alpes-Côte d’Azur et Languedoc Roussillon.

 

Les Régions Languedoc-Roussillon et Provence-Alpes-Côte d’Azur organisent 5 allers-retours quotidiens interrégionaux. Tenant compte des offres Intercités et TGV intervenues au changement de service en décembre 2012, des remarques des usagers reçues par les deux Régions et le constat du manque d’harmonie globale sur cette desserte interrégionale, les deux Régions ont souhaité engager un projet de modification des horaires sur cet axe.

 

Une première étape importante de ce projet sera mise en œuvre à partir du 7 juillet 2013. Cela concerne la modification des horaires de trois trains permettant de trouver une meilleure complémentarité avec les trains Intercités, et de donner les moyens de créer une liaison en matinée dans les deux sens.

Il s’agit des trains apparaissant en gras ci-dessous :

 

Sens de circulation : de Marseille vers Montpellier

 

Situation origine :

Marseille 5 h 56 – Nîmes 7 h 21, du lundi au vendredi

Marseille 7 h 18 – Montpellier 9 h 13 (Narbonne), tous les jours

Marseille 16 h 06– Montpellier  18 h 13 (Narbonne), tous les jours

Marseille 17 h 18 – Montpellier 19 h 13 (Narbonne), sauf les samedis

Marseille 19 h 22 – Montpellier 21 h 14 (Narbonne), tous les jours

 

Situation au 7/07/2013 :

Marseille 5 h 56 – Nîmes 7 h 21, du lundi au vendredi

Marseille 7 h 18 – Montpellier 9 h 13 (Narbonne), tous les jours

Marseille 11 h 43 – Montpellier 13 h 45 (Narbonne), tous les jours

Marseille 16 h 06 – Montpellier  18 h 14 (Narbonne), tous les jours

Marseille 18 h 18 – Montpellier 19 h 43 (Narbonne), tous les jours

 

Sens de circulation : de Montpellier vers Marseille

 

Situation origine :

(Narbonne) Montpellier 5 h 39 – Marseille 7 h 47, du lundi au vendredi

(Narbonne) Montpellier 6 h 37 – Marseille 8 h 42, tous les jours

(Narbonne) Montpellier 14 h 39 – Marseille 16 h 34, tous les jours

(Narbonne) Montpellier 16 h 39 – Marseille 18 h 40, tous les jours

(Narbonne) Montpellier 18 h 39 – Marseille 20 h 38, tous les jours

 

Situation au 7/07/2013 :

(Narbonne) Montpellier 5 h 39 – Marseille 7 h 47, du lundi au vendredi

(Narbonne) Montpellier 6 h 37 – Marseille 8 h 42, tous les jours

(Narbonne) Montpellier 9 h 14 – Marseille 11 h 10, tous les jours

(Narbonne) Montpellier 16 h 39 – Marseille 18 h 40, tous les jours

(Narbonne) Montpellier 18 h 39 – Marseille 20 h 38, tous les jours

 

Afin de compléter ces évolutions, et pour maintenir un niveau de service sur l’axe  vers 17h  au départ de Marseille, le TER Marseille 17 h 25 – Miramas 18 h 11 est prolongé jusqu’à Nîmes (18 h 57) à partir du 8 juillet 2013, avec arrêts à St Martin de Crau, Arles et Tarascon.

Voir les commentaires

Les gares de demain … Un sujet inépuisable ! ...

11 Avril 2013, 07:01am

Publié par jeanyvespetit

sans-titre-copie-1Les principaux contours de mon intervention lors du colloque de Gares et Connexions, organisé à Paris le 11 avril.

 

La gare de demain risque de ressembler a la gare d'aujourd'hui … elles doivent devenir aussi la gare du quotidien … c’est un objectif … difficile à atteindre aujourd’hui dans le contexte législatif et institutionnel

 

Les gares doivent être au centre d'un territoire de vie et d'activité.

Contrat d'axes ou de densification autour des Pôles d’échanges multimodale (PEM) - Dans le prolongement de sa politique d'aménagement (SRADDT - SRIT), la Région ne pourrait elle pas avoir des compétences spécifiques pour être un acteur plus puissant de cette densification autour des PEM ?

Pourquoi pas une OIR (opération intérêt régional)  d'aménagementavec intervention une directe de la Région sur le foncier de proximité ? Il faut un interlocuteur unique pour le foncier RFF/SNCF et le mettre au profit de la densification et de l’aménagement du périmètre des gares.

Améliorer l'articulation entre l'offre de transports et la structure urbaine, c'est-à-dire entre la desserte des gares et la création de logements et d'emplois accessibles en transports ferroviaires.

orienter l'urbanisation en fonction des dessertes et de l'accessibilité des zones. Cela permettra de lutter contre l'étalement urbain et contribuera à favoriser l'utilisation des transports collectifs au lieu de la voiture particulière.

Le projet de loi sur la décentralisation pourrait constituer une opportunité pour créer véritablement cette cohérence.

 

Mieux intégrer les gares dans un environnement de proximité favorable a la mobilité durable.

Cheminements piétons, éclairés, larges, rabattements bus/métro, vélo, auto-partage, véhicules électriques, maisons du vélo, ...

Avec une réelle accessibilité : PMR, malvoyants, … (et cela devrait nous occuper pendant un certain temps... vu le retard et le manque de moyens).

 

PEM : pôles d’échanges intermodaux :

avec des systèmes d'exploitation plus ouverts aux partenaires (information, billetterie,...)... Peut être en partie sous maitrise régionale  (liberté tarifaire, tarification intégrée).

 

Des gares plus accueillantes :

 Avec des espaces de travail, SOS voyageurs mieux intégrés, …

2 ou 3 niveaux de gares avec un service minimum (salle d’attente, toilettes, information, …)

 

Les gares de demain ne doivent pas être vidées de toute présence humaine :

Favoriser l’installation de services et commerces

cela ne peut se faire qu'en développant la fonction multi - services, déjà au niveau de l'action commerciale : vente billets TER, bus, urbain mais aussi autre produits : un certain nombre de gares pourraient évoluer vers des Maisons de Pays tout en conservant une fonction de base de vente de titre et d'information mobilité (le label "Bistrot de Pays"  ou l'expérimentation PIMS peut aussi être utilisé) ;

 

Les technologies de l'information et de la communication dans les gares de demain

Aujourd’hui nous sommes loin des gares intelligentes telles qu’ambitionné ces dernières années.

Le recours aux technologies de l'information et de la communication, il s’agit d’un fort enjeu pour les gares de demain car les nouvelles technologies permettraient de mettre en œuvre des outils incitant au report modal en améliorant l’information de l’usager et en lui simplifiant ses déplacements.

création de plateformes d'information permettant une multimodalité fiable et souple (ex : notre centrale de mobilité) ; la gare n’est plus l’unique lieu de l’information

diffusion d’une information multimodale (horaires d’arrivée/départ, répercussions des perturbations en temps réel,..) via des écrans multiples en gare mais aussi, demain, via les smartphones, tablettes et dans les autres modes de transports en interconnexion (ex : tramway à Nice)

outil de géolocalisation (permettant à l’usager de se faire guider via son smartphone pour accéder  à une gare ou évoluer au sein d’une grande gare, de connaître les parkings aux abords d’une gare disposant de places disponibles, etc)

création de titres de transports unique : billettique intégrée rationalisation de l’offre de transport au regard de la demande en temps réel (ex actuel : les vélos en libre service)

 

Ecolo, Econome et peu couteuse en exploitation.

Peut être intégrée à des opérations d'aménagement plus globales comme dans certains pays (sous forme de concession ou de PPP...) de façon a ne pas avoir à supporter les coûts de gestion.

Vers une plus grande mutualisation des l’espace avec les autres collectivités / AOT

Le fait que les espaces gares deviennent moins chers en gestion est un enjeu pour pouvoir attirer et partager les charges avec des activités privées.

 

Avec une réelle maitrise publique, et une place importantedes Régions dans cette gouvernance car elles paient l'essentiel.

 

Il n'y aura pas une gare du futur mais des gares adaptées à chaque territoire.

La situation est très différente entre les petites haltes en zone rurale et les gares de grands centres urbains, qui attirent plus d'investissements connexes.

Mettre l’accent sur les petites gares, un patrimoine peu ou mal entretenu

Assurer le dernier kilomètre pour les usagers avec une connexion vers les Zones Industriels ou d’Activités via les PDIE (plan de déplacements inter entreprises), vers les pôles d’enseignements, …

Voir les commentaires

MP 2013 ... découverte des fées le long de l'Huveaune ...

6 Avril 2013, 21:26pm

Publié par jeanyvespetit

les fées

 

Parmi les différentes fées que l'on peut découvrir le long de l'Huveaune, dans le cadre de MP 2013 (Marseille Provence), J’ai eu le plaisir de voir ce samedi à Aubagne La fée des berges Manon :

(Parc de l’Ilot des Berges, 13400 Aubagne)

"Pour Manon des Sources, le personnage de Marcel Pagnol, l’eau est un instrument de pouvoir. Pour venger la mort injuste de son père, Manon bouche la source qui alimente en eau la localité fictive des Bastides Blanches, dans les environs d’Aubagne, avant de la rendre dans un geste de réconciliation aux villageois.

Comme ce personnage romanesque épris de justice et de liberté, la fée des berges de Lucy + Jorge Orta semble déterminée. Elle symbolise l’engagement. Dans le cycle de l’eau, elle représente le ruissellement, mouvement qui conduit inéluctablement l’eau de la source vers la mer."

dossier-2 0858

Voir les commentaires

La Région PACA ne laissera jamais tomber la vallée de la Roya ...

6 Avril 2013, 06:47am

Publié par jeanyvespetit

foto-2.JPG
J’étais présent, samedi  6 avril, à Vintimille, avec ma collègue conseillère régionale Annabelle Jaeger, aux côtés du vice président transport Enrico Vesco et du conseil régional Sergio Scibilia représentants la Région Ligurie. Ce fut l’occasion, lors de mon intervention, d’indiquer les points ci-après :
 
 
- Contrairement aux propos du Président UMP du conseil général 06, Eric Ciotti, qui montre, d’ailleurs, sa méconnaissance du dossier, la Région PACA ne peut « fermer Vintimille / Breil / Tende /Coni » car nous n’exploitons pas ces services qui relèvent de la Région Piémont. La Région PACA ne peut-être tenue pour responsable comme l’on a pu le lire dans la presse.
 
- La Région PACA a alerté les Gouvernements successifs à plusieurs reprises sans réponse (des lettres en attestent) et œuvré pour coordonner les Régions (manifeste de 2009). Elle a obtenu du présent Gouvernement actuel que des discussions soient enfin engagées avec les italiens au niveau gouvernemental … ce que n’avait jamais fait le précédent gouvernement où le Président UMP de la Métropole Nice Côte d’Azur fut l’un des ministres.
 
- la Région PACA n’a pas été officiellement informée des nouvelles orientations qui pourraient être mises en œuvre par la Région Piémont.
 
- La Région PACA n’a pas l’intention de supprimer le train des Merveilles qui circule, chaque jour, entre Nice et Tende.
 
- La Région PACA, elle-même soumise à des contraintes financières fortes, sera en difficulté pour se substituer totalement aux italiens et au CG06 (qui refuse toute complémentarité car/train) pour les dessertes routières locales. Par contre, la Région ne laissera jamais tomber la vallée de la Roya.
 
- Un travail est en cours pour étudier la faisabilité de réaménagements de l’offre TER de la ligne entre Nice / Drap / Sospel / Breil / Tende afin d’assurer les deux missions de cette ligne ferroviaire : la desserte de la partie basse, plus urbaine, avec, notamment, le lycée de Drap et la desserte de la vallée de Roya.
 
- Il est important que cette ligne, trait d’union entre les métropoles Turin/Coni – Nice – Gênes, garde son caractère international.
 
- La Région PACA a toujours agit en faveur de l’égalité des territoires, elle continuera de le faire !
 
 
 
J’ai ensuite, répéter ces propos, lors de l’assemblée générale de l’association des Amis Azuréens du Rail qui se tenait à Nice
 

Voir les commentaires

Train le Cévenol: article Marsactu + lettre à Cécile Duflot, Ministre de l'égalité des territoires ...

5 Avril 2013, 06:12am

Publié par jeanyvespetit

Marsactu

 

Le Clermont-Marseille toujours bloqué en gare de Nîmes

 

Contrairement à ce qui avait été annoncé par le président de la SNCF, le tronçon Marseille-Nîmes du Cévenol n'a pas rouvert le 4 avril. Les élus montent au créneau avec de nouveaux courriers et désormais un recours en justice…

Pour lire l'article de Marsactu, cliquez ici !  … »

Calanque de Morgiou-500x220

 

Le Vice-président,

Délégué aux Transports et à l’éco-mobilité

 

     

Madame la Ministre,

 

 

Dans le cadre de l’égalité des territoires, vecteur essentiel à la cohésion de notre République, je me permets de vous interpeller à propos de l’avenir du train d’équilibre du territoire, le Cévenol, qui circule entre Clermont Fd et Marseille via Nîmes, dont l’Etat est l’autorité organisatrice.

Il apparait que le ministère de transports ne souhaite pas maintenir le Cévenol en tant que train national et impose de limiter son parcours de Clermont Fd à Nîmes. De fait, serait supprimé le lien entre l’Auvergne et la Méditerranée.

Ce train, qui traverse les gorges de l’Allier assure non seulement une mission de service public mais aussi un service touristique, desservant un territoire d’une grande beauté.

Nous sommes nombreux, éluEs, associations et habitantEs des territoires traversés à demander le maintien de ce train sur l’intégralité de son parcours entre Clermont Fd, Nîmes et Marseille pour le service annuel 2014.

Madame la Ministre, ce train contribue à l’égalité de nos territoires, je vous demande donc  d’intervenir auprès du ministère des transports et de la SNCF afin qu’ils assument leurs responsabilités et assurent un service interrégional de qualité.

Vous remerciant par avance, recevez, Madame la Ministre, mes plus cordiales salutations

Jean-Yves PETIT

Hôtel de Région

27, place Jules-Guesde

13481 Marseille Cedex 20

 

Téléphone : 04 91 57 55 63

Télécopie : 04 91 57 55 69

www.regionpaca.fr

 

 

 

 

Madame Cécile Duflot

Ministre de l’égalité des territoires

72 rue de Varenne

75007 PARIS

 

 

Marseille, le 4 avril 2013

 

 

Voir les commentaires

"Les Echos": Affaire Cahuzac : Duflot réclame une inflexion de la politique économique et sociale...

5 Avril 2013, 05:54am

Publié par jeanyvespetit

Par Elsa Freyssenet |

 duflot4

"Dans le huis clos du Conseil des ministres, la ministre écologiste du Logement a non seulement demandé des « réponses lourdes » à l'affaire Cahuzac en matière « d'éthique», mais elle a aussi souhaité une inflexion de la politique économique et sociale..."

Pour lire la suite de l'article, cliquez ici !

Voir les commentaires

Pognon camouflé, pharmacie, mensonges et biodiversité en politique ...

4 Avril 2013, 05:15am

Publié par jeanyvespetit

LOGO EELV fondblanc quadri

Monsieur Jérôme Cahuzac a donc menti à ses chefs et à ses pairs. C’est mal.

C’est encore plus mal d’avoir dissimulé des revenus à l’étranger quand on était censé, dans l’opposition d’abord puis au gouvernement, combattre l’évasion fiscale.

Mais le clou du clou pourrait bien être d’avoir profité d’un passage dans un cabinet ministériel pour traficoter avec des lobbies pharmaceutiques jamais avares d’un petit ou d’un gros cadeau à ceux qui décident… Puis amassé dans les années suivantes un magot planqué en Suisse.

Cette affaire est au fond significative d’une dérive qui dure depuis trente ans à droite comme à gauche.

A gauche, c’est le mitterrandisme, calamité majeure du socialisme français, qui a au fond ouvert les vannes : culture du fric et de la puissance, valorisation sans nuance de la réussite personnelle quelle que soit son origine, mélange des genres public/privé, alliances entre les technocraties clonées de l’Etat et les professionnels bien typés de la profession politique, apologie des moyens au détriment des fins, finasseries et renoncements élevés au rang de grand art.

Cette vision et cette pratique (par ailleurs obscène) de la politique ont ainsi laissé passer dans les mailles de la sélection des cadres dirigeants, une certaine catégorie d’aventuriers qui pensent que tout leur est permis et l’impunité forcément garantie.

Elles ont terriblement appauvri la biodiversité politique, éloigné de l’engagement civique des pans entiers de la société, tous ceux en fait qui ont une autre trajectoire professionnelle que la pratique exclusive de l’interne des partis.

Si on veut limiter les effets du « tous pourris », cette chaîne avérée de félonies appelle des réponses fortes :

- La vérification en premier lieu qu’il n’y a pas d’autres cas du même type et aussi que le circuit ainsi mis en évidence n’a contribué à aucune activité politique.

- Le renforcement des règles (et des contrôles) concernant le lien personnel entre les dirigeants politiques et les groupes d’intérêt.

- In fine, une reforme institutionnelle profonde qui contribue à l’aération des responsabilités dans la gouvernance du pays : non cumul, proportionnelle, réforme des grandes écoles et des grands corps de l’Etat, renforcement des contre-pouvoirs et du débat public, indépendance de la justice.

Aller au-delà du fait divers, se porter aux causes qui menacent la démocratie dans son ensemble, c’est désormais une opération de salubrité républicaine

Monsieur le Président et monsieur le Premier ministre, nous comptons sur vous pour vous y engager.

 

Jacques Archimbaud
Secrétaire national adjoint d’Europe-Ecologie Les Verts

Voir les commentaires

Plan de Déplacements Urbains de MPM: les dates et lieux de l'enquête publique ...

3 Avril 2013, 17:30pm

Publié par jeanyvespetit

 

Voir l’avis du conseil régional à propos de ce PDU Cliquez ici pour lire l'avis !

    Enquête publique PDU MPM

Voir les commentaires

Affaire Cahuzac : Communiqué du Groupe écologiste à l'Assemblée nationale...

2 Avril 2013, 20:07pm

Publié par jeanyvespetit

 L'ensemble des députés écologistes a pris connaissance avec consternation des aveux de Jérôme Cahuzac qui viennent contredire les affirmations qu'il avait réitérées à de nombreuses reprises et notamment devant la représentation nationale.

 Nous sommes écœurés devant un tel comportement indigne d'un responsable politique. Nous ré-affirmons notre confiance dans la Justice française afin qu'elle fasse toute la lumière dans cette affaire et qu'elle soit extrêmement rigoureuse dans la sanction de tels agissements. 

 Nous souhaitons que ce triste épisode soit l'occasion de renforcer la transparence financière de la vie politique, la lutte contre la fraude fiscale et les moyens de la Justice.
 Au nom du Groupe écologiste,

 Barbara Pompili et François de Rugy, co-présidents du Groupe écologiste

Groue AN

Voir les commentaires

Un compte rendu succinct suite à ma rencontre avec le directeur régional SNCF, le 28 mars…

30 Mars 2013, 16:49pm

Publié par jeanyvespetit

assoc-elus-defense-cevenol marseille-clermontfd cote-bleue

 

J’ai fais part à Monsieur le directeur régional de la SNCF des plaintes importantes et excédées d’usagers de la Côte Bleue et de la gare des Arcs à propos de problèmes récurent accompagnés, trop souvent, d’un manque d’information.

Monsieur Bru a fait état d’incidents indépendant de la SNCF mais aussi (et encore) d’un manque de fiabilité du matériel roulant.

Je lui ai proposé une rencontre avec ces usagers. A suivre !

Cévenol : les propos de G. Pépy de novembre 2012 restaient subordonnés à l’avis de l’autorité organisatrice des transports régionaux (l’Etat), qui, en fait, a demandé à la SNCF de faire des économies sur la convention TET (trains d’équilibre du territoire) en cours.

Donc pas de rétablissement envisagé, à ce jour, du Cévenol entre Nîmes et Marseille.

 

TER : Afin de compléter les évolutions, et pour maintenir un niveau de service sur l’axe  vers 17h  au départ de Marseille, le TER Marseille 17 h 25 – Miramas 18 h 11 sera prolongé jusqu’à Nîmes (18 h 57) à partir du 8 juillet 2013, avec arrêts à St Martin de Crau, Arles et Tarascon.

Je vais continuer d’essayer d’obtenir une rencontre avec la Région Languedoc Roussillon afin que des solutions soient trouver pour améliorer la liaison Arles – Tarascon – Nîmes.

 

Accès sur le TGV de 17h30 au départ de Marseille jusqu’à Montpellier aux porteurs d’abonnements TER qui le demandent expressément : maintenu jusqu’au remplacement de ce TGV par un TET à l’été 2013.

 

Accès aux TET pour les porteurs d’abonnements TER sous réserve d’acheter une réservation (1,50€) ou un Pass semaine (5 €) ou mensuel (15 €) : maintenu en intra-régional PACA car prévu au titre de la convention TER PACA (ne serait pas possible dans aucune autre région actuellement).

Accès des TET interrégionaux : à négocier en direct avec l’autorité organisatrice des TET (l’Etat). Je vais donc demandé au Ministre des transports la tenue d’un comité de suivi des TET.

L’accès aux TGV entre Marseille et Nice : Suite à notre demande des propositions vont nous être formulées dans un courrier de la SNCF (d’ici la fin de la semaine prochaine)

Pas d’ouverture concernant les autres voyageurs TER (étudiants, cartes de réduction, Zou ! solidaire …).

 

On avance … doucement … mais surement !

Je souhaite vivement que nous nous dirigions vers un maximum de complémentarité entre les offres nationales et régionales. Je vais donc continuer à demander à la SNCF et à l’Etat d’aller pus loin dans leurs propositions.

Voir les commentaires