Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

22/10 - Rencontre régionale des associations et collectifs de défense des usagers et de promotion du rail ...

11 Octobre 2016, 06:08am

Publié par jeanyvespetit

22/10 - Rencontre régionale des associations et collectifs de défense des usagers et de promotion du rail  ...

Les suites du Forum mobilités du 9/04/16 et de notre lettre commune envoyée le 4 octobre au Président de la Région PACA


Lieu : Salle du Club Alpin Français, 14 quai de rive neuve 13007 Marseille

Date et durée : samedi 22 octobre 9h30-15h


Objectifs de la rencontre :
- Faire un point de situation sur le renouvellement du contrat Région/SNCF d’exploitation des services ferroviaires régionaux et sur l’état des relations entre la Région et la SNCF : disposer d’un retour d’expérience du contrat actuel qui prend fin en décembre 2016, comprendre le contenu de ce contrat, les enjeux en cas d’absence de nouveau contrat…
- Connaître les orientations de la Région en matière de mobilité
- Déterminer les 10 priorités associatives communes à inclure dans le prochain contrat et s’organiser pour être entendu


Déroulé de la journée :
Animation : Jean Yves Petit, Pilote du Comité de Pilotage Transports et Mobilités durables de FNE PACA


1. Présentation de la journée (Gilles Marcel Secrétaire NOSTERPACA et René Just Président de l’AUGAD)


2. Le contrat d’exploitation des services ferroviaires régionaux : (Philippe Tabarot Vice-Président délégué aux transports au Conseil Régional PACA et Jean Aimé Mougenot Directeur Régional SNCF Mobilité: accord de principe)

o Quel est le contenu d’un tel contrat ?

o Quel retour d'expérience du contrat précédent

o Que se passe-t-il le 01/01/17 sans contrat ?

§ Echanges


3. Les orientations du Conseil Régional : (Philippe Tabarot Vice-Président délégué aux transports au Conseil Régional PACA et Jean Aimé Mougenot Directeur Régional SNCF Mobilité: accord de principe)

o Quelles sont les orientations de la Région en matière de mobilité ?

o Quelle méthode sera mise en place pour associer les usagers et leurs représentants ?

o Quelles réponses de la SNCF ?


§ Echanges


4. Les 10 priorités communes des associations et collectifs à inclure dans le prochain contrat : (Amanda Bouard chargée de mission FNE PACA et Jean Yves Petit Pilote du Comité de Pilotage Transports et Mobilités durables de FNE PACA)

o Point sur l’ensemble des propositions du réseau associatif sur le sujet (ex : Accès aux TGV, TET, gratuité des parkings, qualité et fiabilité garanties, pénalités + fortes en cas
de suppression, pénalités manque de propreté, encadrement des coûts sur les lignes classées UIC 7-9….)

o Travail collectif pour déterminer les 10 priorités parmi cette liste

o Organisation collective pour la suite : comment faire entendre nos priorités ?

5. Point sur l’utilisation de l’application nos ter paca (Guillaume Le Maout Chargé de mission transport FNE PACA - NOSTER PACA) : vue globale sur le nombre d’utilisateurs et les principales contributions


6. Conclusion (Gilles Marcel et René Just)

Pour nous permettre de nous organiser nous vous remercions de bien vouloir nous indiquer au plus tôt votre participation en cliquant sur le lien suivant :

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScxYEn6QVbABLw1gBbJQ_l1oTziqM7qy9ta_mmgayl_ZhFzHQ/viewform

Voir les commentaires

2° lettre NOS TER PACA - LA VOIX DE NOSTERPACA ...

9 Octobre 2016, 18:38pm

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

Rupture des négociations entre la Région et la SNCF: Réaction de JY Petit, ancien VP des transports ...

5 Octobre 2016, 17:21pm

Publié par jeanyvespetit

Rupture des négociations entre la Région et la SNCF: Réaction de JY Petit, ancien VP des transports ...

Rupture des négociations entre la Région et la SNCF

à propos du contrat pour l’exploitation des TER

Réaction de Jean Yves Petit, ancien vice Président des transports de la Région PACA

Le président de la Région PACA, Christian Estrosi, vient d’annoncer la rupture des négociations avec la SNCF à propos du renouvellement du contrat d’exploitation des services ferroviaires régionaux qui prend fin le 31 décembre 2016.

Donc, il n’y aura pas de nouveau contrat applicable le 1er janvier 2017. Pour autant, il convient d’assurer la continuité du service public dans les meilleures conditions et la plus grande qualité pour les usagers. Cela signifie qu’au minimum l’offre prévue pour l’année 2016 soit reconduite en 2017.

La posture de Christian Estrosi ressemble fortement à celle des tenants de la ligne de la Droite dure, à l’image de Laurent Wauquier. Va-t-elle se poursuivre jusqu’à l’ouverture officielle des TER à la concurrence, dans 3 ans ?

Quelle est la position de la SNCF face à cette situation ?

Si les usagers ne doivent jamais être pris en otage, ce qui semble très juste. Le raisonnement doit être le même pour les milliers de salariés de la SNCF, pris en otage dans le cadre de cette rupture…

Le président de la Région PACA met en cause la précédente majorité et évoque des propositions. De toute évidence, il ne maitrise pas encore le dossier des transports régionaux, il propose :

- la création d’un Groupement Européen de Coopération Territoriale avec la Région Ligurie et Monaco qui a déjà été crée pour l’ancienne majorité

- de mettre des cars régionaux lors des travaux sur la ligne Cannes / Grasse, c’est toujours ce qui a été fait dans ce cadre là … rien de neuf !

- d’évaluer la pertinence de chaque mode de transport sur d’autres liaisons régionales, par la route et notamment les bus …Il ne faut pas opposer les modes de transports entre eux. Au contraire, il faut mettre en place un plan de transport reposant sur l’intermodalité (train, car, bus, vélo, voiture, …). Cela est possible, le 1er janvier 2017, la Région sera l’unique autorité organisatrice des transports interurbains (ferroviaires et routiers)

- la création d’une Régie pour organiser certaines lignes (lesquelles ?). La Régie Régionale des transports PACA existe depuis 3 ans et exploite les Chemins de fer de Provence … Rien de neuf donc !

- d’associer les acteurs de la mobilité à l’élaboration d’une stratégie régionale. C’est bien ! Mais cela aurait été mieux avant la rupture avec la SNCF. De plus voir la taille, équivalente à un ou plusieurs départements, des nouveaux comités de ligne, qui doivent se réunir dans les semaines à venir, montre le peu d’intérêt pour la concertation.

Rétablissement de la réalité sous la majorité précédente :

Pour les TER, durant la période 2002/2014 :

  • L’offre a augmenté près de 38 %
  • La fréquentation a augmenté près de 55% (plus que l’offre !)
  • Les recettes directes ont augmenté de 66%
  • Le coût au train.kilomètre a augmenté de 48%

- La SNCF a toujours payé des pénalités, 7Millions d’€ en 2014

- La Région a fait plus qu’assurer son rôle d’autorité organisatrice avec de nombreux efforts financiers pour améliorer le quotidien des voyageurs :

o achat 300 M€ de nouveaux trains, dont les derniers automoteurs bi-modes Regiolis (diesel / électrique) pour les lignes entre Marseille et Avignon et les automotrices à deux niveaux regio2N (1000 places assis/debout) pour la Côte d’Azur

o financement pour plus de 40 M€ de travaux d’adaptation et de modernisation des installations de maintenance de ces trains à Marseille-Blancarde, Cannes-la-Bocca et Avignon et des lieux de remisage (Les Arcs, Menton, Miramas, …)

o contribution à la rénovation de plusieurs gares importantes (Nice, Cannes, Antibes, Toulon, …), aux travaux de mise en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, ainsi qu'en faveur de l’intermodalité avec les bus, les voitures et le vélo (parcs sécurisés)

o investissement, bien au-delà de son champ de compétences, dans la modernisation des voies ferrées pour les trains régionaux. La ligne Avignon – Carpentras a été ré-ouverte au trafic de voyageurs en avril 2015, des 3èmes voies ont été créées sur les sections les plus chargées (Marseille – Aubagne fin 2014, Antibes – Cagnes en 2013), d’autres travaux permettent de tripler le nombre de trains (Toulon – Hyères pour les voyageurs - novembre 2015

- Plus de 160 000 détenteurs d’une carte Zou !, dont 20 000 ont abandonné la voiture pour le transport public régional.

- En 2015, l’offre, augmenté l’offre de TER de 8% avec, notamment l’ouverture au service voyageurs d’Avignon/Carpentras.

Jean Yves Petit

0614899628

Voir les commentaires

Contrat TER Région-SNCF: lettre des associations au Président de la Région...

4 Octobre 2016, 17:57pm

Publié par jeanyvespetit

Contrat TER Région-SNCF: lettre des associations au Président de la Région...

Bonsoir,

Pour votre information, la lettre des associations et des collectifs d'usagers au Président de la Région à propos de la négociation et du contenu du prochain contrat Région/SNCF d'exploitation des services ferroviaires régionaux.

Vous en souhaitant bonne réception

JYP

Les associations et collectifs de défense des usagers des TER

Monsieur Christian Estrosi

Président de la Région PACA

Hôtel de Région

27, place Jules Guesde
13481 Marseille Cedex 20

A Marseille le 04 octobre 2016

Monsieur le Président,

Le contrat d'exploitation 2007/2016 des services ferroviaires régionaux entre la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur et la SNCF arrive à échéance le 31 décembre 2016.

Depuis le vote par les élus de la Région, le 24 juin, d'une "étude pour le développement de solutions de déplacements alternatives au train", nous n'avons pas d'information sur le déroulement et le contenu des négociations qui doivent être conduites afin de préparer le renouvellement de ce contrat à compter du 1er janvier 2017.

Alors que les comités de ligne n’ont toujours pas été réunis, depuis le 1er janvier 2016, les associations et les collectifs d'usagers n'ont été ni informés ni consultés sur les plans de transports adaptés qui ont été successivement mis en place, réduisant le nombre de TER.

Les témoignages quotidiens des usagers nous montrent que les exigences de ponctualité du train en PACA sont de moins en moins compatibles avec la nécessaire ponctualité professionnelle, scolaire ou familiale.

· retards insupportables, notre région affiche les plus mauvais résultats de régularité de la France entière,

· nombreuses suppressions inopinées de trains pour des motifs inadmissibles.

· menace de fermeture de lignes sur nos liaisons avec la région Auvergne Rhône Alpes

Nous sommes donc fondés à nous inquiéter des termes du futur contrat d'exploitation.

C'est pourquoi nous souhaiterions participer activement à son élaboration, faire part des propositions et attentes des usagers. En effet, il est important que le prochain contrat d'exploitation permette la mise en place d'une offre de transports répondant à leurs besoins en termes de déplacements. D’autant qu’il est fondamental pour l’environnement que l’offre de transports collectifs soit attractive.

Pour cela, et alors que la date d'échéance est maintenant imminente, nous souhaiterions :

1- que le prolongement (de 6 mois voire un an) de la convention en vigueur puisse être envisagé, afin que les négociations soient conduites sur le fond sans la pression d'un délai impératif et trop court ;

2- pouvoir formuler les priorités recueillies auprès des usagers ;

3- être informés des progrès des négociations afin, le cas échéant, de pouvoir peser sur leurs déroulements.

Nous pensons qu'une réunion d'information et d'échanges avec l’Exécutif de la Région serait nécessaire pour que ces négociations se déroulent dans la transparence et parviennent à améliorer concrètement le quotidien des usagers.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre considération

Les associations et les collectifs de défense des usagers des TER :

AUGAD (gare des Arcs), NosTer PACA, ADSP (ligne des Alpes), ALAS (ligne des Alpes), TVD (83), Ecorelais (Côte Bleue), CLCV PACA (défense des consommateurs), ASDEL (gare d’Aubagne), RAMDAM (Métropole AMP), ADAVA (Aix en Provence), Coordination des 12 Conseils de développement (Etoile de Veynes), Comité Ecologique Comtat-Ventoux (Carpentras/Avignon), VRN (84), ADUGARE (gare d’Arles), FNE PACA, REN (Vallée de la Roya), Comité de défense et de développement Ligne de vie Nice-Tende

Pour nous contacter :

- Gilles MARCEL : nosterpaca@gmail.com

- René JUST : presidentaugad83.renejust@orange.fr

Voir les commentaires

Les Associations de Défense et de promotion du rail du Val Durance reçues à la Préfecture de la région PACA ...

4 Octobre 2016, 05:56am

Publié par jeanyvespetit

Les Associations de Défense et de promotion du rail du Val Durance reçues à la Préfecture de la région PACA ...

Ci-dessous, le communiqué suite à cette rencontre avec le SGAR à laquelle j'ai participé. Puisque l'actualité nationale se porte sur l'achat par l'Etat de 16 TGV pour assurer une activité de l'usine d'Alsthom à Belfort, j'espère fortement qu'il restera quelques millions pour acheter des voitures neuves pour le train de nuit Briançon / Paris afin d'assurer sa pérennité avec un service de qualité ...

COMMUNIQUE DE PRESSE

Vendredi 28 septembre dernier, l'Association de Défense des Services Publics du département des Hautes-Alpes avait organisé une rencontre avec le Secrétaire Général des Affaires Régionales (SGAR). Y participaient diverses associations, France Nature Environnement, NOS TER PACA, le rassemblement de 14 Conseils de Développement, de Briançon à Sisteron, le collectif de Briançon "Sauvons le Train de Val Durance", l'AGV....

Il s'agissait de faire part au représentant de l'Etat dans la Région PACA des conséquences très négatives de l'enclavement des Hautes-Alpes, plus spécialement sur le plan de l' activité économique et de la vie quotidienne des Hauts et Bas-Alpins. La question des liaisons ferroviaires fut au cœur de cette rencontre mais aussi celles du tunnel du Chambon et de nos relations transfrontalières avec les italiens.

Le Secrétaire Général des Affaires Régionales insista longuement sur la volonté de l'Etat et des Régions de restaurer la route de Vizille à Briançon, au delà même de la reconstruction du tunnel du Chambon. Une étude préalable commencera dès cette année avec la perspective d'un important investissement des Régions et de l'Etat sans doute. La délégation qui comptait une élue de La Grave regretta qu'il n'y ait pas eu d'évaluation comptable de l'impact économique de la situation des entreprises de la Romanche concernées (une centaine).

Sur le plan ferroviaire le représentant de l'Etat souligna d'abord la ferme résolution des pouvoirs publics de maintenir le train de nuit Paris-Briançon, ce que les usagers ne considéraient plus comme une évidence. En ce qui concerne les trains supplémentaires, en période de vacances, il assura qu'ils seraient mis en place pour les fêtes de fin d'année. Mais cette assurance ne porte que sur l'année 2016. la question de l'ouverture des locations paraissait ne dépendre que de la SNCF alors que l'Etat est bien l'autorité organisatrice.

Les prévisions du plan Etat-Région PACA, pour la période 2015-2020, devraient être respectées et financées sur la ligne des Alpes. Ces prévisions ne concernent, pour l'essentiel, que la réfection de la voie ferrée entre Montdauphin et Briançon, en 2017, et l'étoile de Veynes. La rénovation des lignes Grenoble et Valence-Veynes, pourtant nécessaire, est considérée par PACA comme importante mais la Région Auvergne-Rhône-Alpes en porte la responsabilité et ne semble pas y accorder la même importance. Les deux Régions et l'Etat doivent en discuter mais l'issue parait aux associations très incertaine, notamment pour la ligne Grenoble-Veynes. La mise en cause du classement UIC 7/9, décision unilatérale de SNCF réseau, apparaît comme un élément déterminant pour l'avenir de ces axes.

Les associations ont regretté le refus de l'Etat d'engager une étude globale et un grand débat public sur les différents accès aux Alpes d sud pour les 30 années à venir en tenant compte du risque de fermeture de certains axes ferroviaires, de la fin de la desserte par la gare d'Oulx avec la mise en service du tunnel Lyon/Turin.

Pour ce qui concerne la régularité et la qualité des liaisons ferroviaires, le problème reste entier, les usagers devront prendre les initiatives ad hoc. NOS TER PACA a réalisé une application qui permet à tout porteur d'un Smartphone de signaler, en temps réel et sans frais, la nature et les caractéristiques d'un disfonctionnement de circulation de train. Ces informations permettront aux associations de discuter, à partir d'informations précises, avec la SNCF et les pouvoirs Publics. Cette application mise en place depuis deux semaines a déjà trouvé près de 1000 utilisateurs.

Au total, la rencontre a permis de prendre acte d' informations souvent déjà connues mais qu'il était utile de confirmer, et de mieux comprendre la façon dont l'Etat aborde nos problèmes, sans pour autant satisfaire les souhaits des usagers. D'après notre interlocuteur, il appartient aux usagers de faire connaître leur volonté pour obtenir les évolutions jugées par eux nécessaires.

D'où l'importance de remettre en route les comités de ligne et de mettre en oeuvre un grand débat sur l'enclavement des Alpes du Sud.

Voir les commentaires

Vélo : inauguration de la voie verte entre Carro et les Laurons

29 Septembre 2016, 07:48am

Publié par jeanyvespetit

Vélo : inauguration de la voie verte entre Carro et les Laurons

L’association Les Vélos des Etangs (LVDE) et l’Aprovel, délégation régionale de l’AF3V (Association française pour le développement des véloroutes et voies vertes) vous invite à participer nombreux à

l'inauguration de la voie verte entre Carro et les Laurons

le samedi 15 octobre 2016

Rendez-vous à 10 h au parking des Arnettes, à Carro

Programme :

10 h 30 : Allocutions officielles

10 h 45 à 11 h 30 : Deux parcours proposés :

Piétons :

Découverte de la boucle botanique encadrée par le service du littoral de Martigues

Cyclistes :

Découverte à VTC ou VTT de la voie verte, encadrée par les associations Les Vélos des Etangs (LVDE) et Aprovel, délégation régionale de l’AF3V.

Possibilité de pique-nique libre sur la plage des Laurons.

LVDE et Aprovel/AF3V proposent aussi deux randonnées VTC ou VTT de 10 ou 15 km au choix. Escapade vers le petit port des Rénaïres pour les plus courageux et retour commun à Carro par un joli chemin en forêt.

Contacts :

Les Vélos des Etangs : Jean Luc Hanrard : 06 82 67 96 64

Aprovel /AF3V : Alain Michel : 06 71 88 16 14

Venez nombreux. Venez en famille, sur une voie verte, les enfants sont en sécurité.

La présence de nombreux cyclistes aura un effet sur la politique cyclable métropolitaine.

Amicalement.

Alain MICHEL Délégué AF3V pour les Bouches du Rhône et la région PACA

AF3V - Association Française pour le développement des Véloroutes et des Voies Vertes

www.af3v.org

paca@af3v.org

Voir les commentaires

Métropoles : le grave recul antidémocratique du gouvernement

26 Septembre 2016, 15:31pm

Publié par jeanyvespetit

La loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles (dite « loi MAPTAM ») prévoit la mise en place d’un scrutin universel pour la désignation des conseillers/ères métropolitain-es à compter de 2020. Actuellement, ces conseillers/ères sont issu-es des conseils municipaux. Ce scrutin universel avait été introduit dans la loi notamment grâce aux députés et sénateurs écologistes.

Jean-Michel Baylet, ministre de l’aménagement du territoire, de la Ruralité et des collectivités territoriales, a récemment déclaré que le gouvernement ne mettrait pas en œuvre ce mode de scrutin et qu’il entendait donc modifier la loi MAPTAM à l’occasion de l’examen du projet de loi relatif au statut de Paris et à l'aménagement métropolitain.

Pour la Fédération des Élu-es Verts et Écologistes (FEVE), cette annonce est un grave recul antidémocratique alors que les métropoles assurent des compétences majeures et structurantes des politiques publiques. Le mode de désignation actuel des conseillers/ères métropolitain-es ne permet ni une représentativité de l’ensemble des sensibilités politiques ni une représentation paritaire.

A titre d’exemple, le Conseil de la Métropole du Grand Paris est composé de 149 hommes et de 60 femmes. Son exécutif comprend plus de 85% d’hommes. Il en est de même dans d’autres métropoles, comme celle d’Aix-Marseille-Provence, par exemple, composée de 163 hommes contre 77 femmes.

L’abandon du scrutin universel donne un mauvais signe aux citoyen-nes qui aspirent à être associé-es aux projets touchant leur territoire au-delà de la commune. Les élu-es écologistes condamnent cette décision et demandent la mise en œuvre de l’article 54 de la loi MAPTAM.

Catherine Hervieu, présidente de la FEVE, vice-présidente du Grand Dijon (Côte-d'Or)

Catherine Candelier , secrétaire de la FEVE, conseillère municipale de Sèvres (Hauts-de-Seine)

Article 54 de la loi MAPTAM
« Le renouvellement général des conseils des métropoles créées par les articles L. 5217-1, L. 5218-1 et L. 5219-1 du code général des collectivités territoriales dans leur rédaction résultant de la présente loi, à l'occasion du renouvellement général des conseils municipaux suivant leur mise en place, est effectué au suffrage universel direct suivant des modalités particulières f ixées parla loi avant le 1erjanvier2017. Au vu du rapport sur le déroulement de l'élection au suffrage universel direct des conseillers communautaires de 2014 déposé par le Gouvernement en application de l'article 48 de la présente loi, le Gouvernement présente au Parlement avant le 30 juin 2015 un rapport détaillant les solutions envisageables, les avantages, les inconvénients et les conséquences de l'élection d'une partie des membres du conseil des métropoles dans une ou plusieurs circonscriptions métropolitaines.

Voir les commentaires

Lancement de l'application nos ter paca : un début encourageant !

23 Septembre 2016, 16:07pm

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

Retour sur l’audition de RAMDAM par la Métropole Aix Marseille Provence ...

21 Septembre 2016, 06:17am

Publié par jeanyvespetit

Retour sur l’audition de RAMDAM  par la Métropole Aix Marseille Provence ...

Association métropolitaine RAMDAM

(Rassemblement d’Associations pour les Modes de Déplacements Alternatifs dans la Métropole Aix-Marseille-Provence)

Compte rendu succinct de l’audition de RAMDAM

par la Métropole AMP, le 20/09/2016

Présents :

- JP Serrus, vice-président, délégué aux transports, à la mobilité et aux déplacements, Maire de la Roque d’Anthéron

- Alain Duprat, adjoint au maire de Carry le Rouet

- Bernard Bastide, adjoint au maire de Gardanne

- Michel Ruiz, Maire de Gréasque

- Yannick Tondut, directeur général adjoint des services

- MM. Dalmasso et Andrieu : techniciens

- JL Hanrard, O Domenach, A Michel et JY Petit, RAMDAM

1) JP Serrus dans son propos introductif indique que la Métropole Aix Marseille Provence élabore un agenda métropolitain de la mobilité. Il s’agit de démarrer un véritable programme d’actions visant à l’améliorer. Il s’appuie sur les PDU existants, le livre blanc de la mobilité et autres …

La phase d’écoute et d’audition est en cours, et sera suivie par la définition d’un plan d’actions.

Un cadre d’orientation sera présenté aux éluEs métropolitains d’ici la mi-décembre

Priorité des priorités : l’intermodalité, c’est le sujet central, il est au cœur des préoccupations (augmenter les Transports Collectifs, développer l’offre). Il faut casser la logique « du tout voiture ».

2) Présentation de notre association, RAMDAM et de notre orientation avec le document ci-joint

3) actions de JP Serrus :

Les éléments contenus dans notre présentation seront pris en compte par Yannick Tondut, DGA métropole, chargé de la mobilité et de la voirie.

Il précise que, sur ces compétences, la métropole sera la seule autorité organisatrice à la fin de l’année.et assurera la majorité des liaisons de transport sur tout le territoire avec un effort sur la réalisation de pôles intermodaux.

Il s’agit dans un premier temps d’améliorer les choses mais ne pas attendre de changements spectaculaires : les caisses sont vides et la métropole reste dans l’attente d’une implication de l’Etat. Dans ce sens, il apprécie les propositions de RAMDAM dont certaines peuvent se réaliser avec un coût réduit.

4) En complément de notre présentation, RAMDAM transmettra des propositions d’aménagements cyclables urbains pour des usages utilitaires (accès à des zones d’emplois, d’études, intermodalité, commerces, …).

De même, nous ferons des propositions de liaisons cyclables métropolitaines dont la continuité pourrait être un assemblage de pistes, d’accotements stabilisés, de bandes et de zones à 20 ou à 30.

5) A noter, ci-joint, une intervention du Président de la Métropole qui précise aux Maires le transfert de la compétence « Voirie ». Sujet important pour notre association car il convient de réduire le nombre d’interlocuteurs afin de simplifier la détermination et la mise en œuvre des projets.

a. la répartition des compétences : transfert des voiries départementales en 2018 (sauf pour MPM, déjà fait), transfert des voiries communales en 2017 sachant que le maire restera le décisionnaire. Les voiries communautaires ont déjà été transférées. Les bus urbains sont déjà transférés et les cars interurbains du département (Cartreize) le seront en 2017.

b. En effet, par exemple, actuellement pour discuter d'un itinéraire cyclable entre le centre ville d'Aix et la zone des Milles et la Duranne, il faut discuter avec les techniciens de la Métropole pour la voirie de la zone déjà transférée et avec ceux du Département pour certaines voiries et avec ceux de la Ville pour les voiries communales mais par contre ce sont les élus de la Ville qui décideront…d’où la nécessité de clarifier et unifier la compétence voirie.

En conclusion, il existe une réelle volonté d’agir dans le sens de l’intermodalité et de prendre en compte les modes actifs dont le vélo. Le contenu de l’agenda métropolitain de la mobilité, à la fin de ce trimestre devra en être une première concrétisation, le budget 2017 de la métropole une seconde … De même, il convient de savoir qu'elle sera la synergie de la Métropole avec le plan vélo de 40M€ du CD13 ... A suivre donc !

Voir les commentaires

Les vélos école, une réalité positive ...

16 Septembre 2016, 10:07am

Publié par jeanyvespetit

Les vélos école, une réalité positive ...

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>