Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Le gouvernement déclare lutter contre la pollution. Pourquoi sacrifie-t-il alors la mobilité durable en France ?

16 Mars 2014, 19:44pm

Publié par jeanyvespetit

Eva SasTribune dans le journal Libération (14 mars 2014) par Éva SAS Députée Europe Ecologie-les Verts (EE-LV), vice-présidente de la commission des finances de l’Assemblée nationale

Le gouvernement déclare lutter contre la pollution. Pourquoi sacrifie-t-il alors la mobilité durable en France ?

 

Le gouvernement s’alarme (enfin) de la pollution aux particules qui touche aujourd’hui la plupart des régions françaises. Philippe Martin, ministre de l’Ecologie, annonce la gratuité des transports en Ile de France, et déclare faire de la qualité de l’air une priorité du gouvernement. Comment expliquer alors qu’un coup d’arrêt ait été mis au soutien de l’Etat à la mobilité durable en France ?

 

Depuis 2009, une dynamique était enclenchée, puisque l’Etat avait consacré 1,4 milliard d’euros au cofinancement de 128 projets de transports collectifs au travers des deux premiers appels à projets lancés en 2009 et 2011. Et pourtant, le mois dernier, l’agence de financement des infrastructures de transport a annoncé qu’elle ne financerait pas le troisième appel à projet de transports collectifs qui devait pourtant être lancé cette année.

Financement des projets reporté sine die

Concrètement, ce sont des dizaines de tramways, de tram-trains, de bus à haut niveau de service qui ne pourront être réalisés ou seront largement retardés. Cent dix-sept projets allant du métro au bus à haut niveau de service en passant par la navette fluviale ou le téléphérique avaient été déposés en septembre 2013 dans le cadre de ce troisième appel à projets. Le ministère des Transports devait annoncer en décembre les dossiers sélectionnés, qu’il aurait cofinancés à hauteur de 450 millions d’euros. Las ! Le financement de ces projets est reporté sine die, victime du recul du gouvernement sur la taxe poids lourds, et de la priorité donnée à la réduction des dépenses publiques.

Faut-il rappeler également qu’au 1er janvier, la TVA sur les transports collectifs est passée de 7 à 10 % ? Que le diesel continue à bénéficier d’un avantage fiscal de 17 centimes par litre, et que la convergence avec l’essence n’est prévue qu’à hauteur de 1 centime en 2016 ? Que même l’introduction d’un malus sur les émissions de particules à l’achat de véhicules a été refusée, malgré les demandes répétées des élus écologistes ?

Une planète vivable

Alors la qualité de l’air est-elle réellement une priorité pour l’Etat ?Visiblement moins que la réduction des déficits, qui ne permet plus de dégager les marges de manœuvre nécessaires au financement des transports collectifs. Visiblement moins aussi que le soutien à la vente de véhicules diesel français, qui paralyse toute avancée sur le sujet malgré les conséquences avérées sur la santé de chacun d’entre nous des particules fines émises par cette motorisation.

Nous partageons, nous élus, locaux et nationaux, une responsabilité : celle de laisser à nos enfants une planète vivable et un environnement sain. Soyons à la hauteur de ce projet nécessaire et utile, et mobilisons-nous réellement pour que nos concitoyens puissent mieux vivre et mieux respirer en ville.

Éva SAS Députée Europe Ecologie-les Verts (EE-LV), vice-présidente de la commission des finances de l’Assemblée nationaleLOGO EELV fondblanc quadri

Voir les commentaires

Gémenos 2014 - invitation à la signature publique de la charte Anticor, mercredi 19 mars à 18h30 …

16 Mars 2014, 08:38am

Publié par jeanyvespetit

La liste Gémenos Durable et Solidaire ! vous invite à la  signature publique de la charte Anticor le mercredi 19 mars à 18h30, salle du Cercle du Progrès Démocratique de Gémenos.

La Charte Anticor prévoit un certain nombre d’engagements des candidats  dont par exemple :

la formation de l’ensemble des élus du Conseil municipal, notamment sur l’élaboration et sur le contrôle du budget, la passation des marchés publics, l’exécution des délégations de services publics ;

la transparence avec la mise en place d’une commission éthique indépendante, comprenant notamment des membres de l’opposition et des citoyens ;

La présence des élus de l’opposition dans les conseils d’administration, les organismes et structures financés par la commune

utiliser le site internet de la commune pour  mettre à la disposition des habitants les comptes-rendus des réunions de commissions municipales, la liste détaillée des subventions attribuées, …

 

Assurer le renouveau des pratiques politiques dans le cadre de l’exercice d’un mandat au sein d’une collectivité est devenue une nécessité. Créer, renforcer la confiance entre les élus et les citoyens passe par une gestion éthique et transparente des collectivités mais aussi par le respect des élus qu’ils soient majoritaires ou minoritaires.

 

Nous vous invitons à venir participer à cette signature.

 

 

Jean Yves Petit / Véronique Mossard

 

Dossier-4 5018 copie

Voir les commentaires

Assurer le devenir de Gémenos au sein de cette Métropole tout en préservant son identité...

15 Mars 2014, 19:05pm

Publié par jeanyvespetit

photo3-copie-3.JPGRetour sur notre réunion publique du 14 mars, avec la participation de Patrick Mennucci et Laurence Vichnievsky, candidats à la mairie de Marseille, dont le thème principal fut la coopération et la politique intercommunale, au sein de la CUM et, bien entendu, dans le cadre de la mise en place de la Métropole Aix Marseille Provence.

 

Il est à noter que la coopération intercommunale n’est pas ou peu évoquée lors de ces élections municipales alors qu’au moins 50% des compétences sont effectuées par les communautés d’agglomérations.

photo8.JPG 

Où sont le bilan et le projet du maire sortant à propos de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole ?

 

Cela alors que la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole dispose de fortes compétences qui déterminent le quotidien des Gémenosiens:

Le développement économique 

L’aménagement de l’espace communautaire

La protection et la mise en valeur de l’environnement et du cadre de vie

L’équilibre social de l’habitat sur le territoire communautaire

La politique de la ville dans la communauté

La gestion des services d’intérêt collectif

 

Des missions de services urbains et de proximité qui facilitent le quotidien des habitants.

La collecte sélective et le traitement des déchets

La propreté urbaine

Les transports en commun

Le Programme Local de l’Habitat 

La lutte contre la pollution de l’air et les nuisances sonores

La gestion de l’eau et  l’assainissement

Le stationnement

La voirie et la signalisation

Mais aussi des missions de développement ayant pour objectif de favoriser la croissance et le dynamisme du territoire communautaire et de renforcer son  attractivité.

La promotion du territoire

L’urbanisme et le foncier

Le soutien à l’innovation

L’accueil et l’accompagnement des entreprises

 

C’est bien ce que la liste « Gémenos durable et solidaire ! » porte au sein de son projet municipal … la gestion de Gémenos ne doit pas se limiter à la distribution des ressources financières en provenance, pour l’essentiel, des entreprises de la Zone d’Activité …

 

 La Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole, c’est un  Budget de 1400 Millions d’€ ….

 

Cela nécessite bien de construire une véritable coopération intercommunale sur le territoire métropolitain …

 

L’enjeu de l’élection municipale de mars 2014  sera donc bien de choisir le maire qui va contribuer à construire la Métropole Aix-Marseille-Provence dans l’intérêt du territoire métropolitain mais aussi des Gémenosiennes et des Gémenosiens.

 

Ce chantier est gigantesque…et il va déterminer notre avenir !

 

Avec quel projet  et avec quels élus ?

 

- Il y aura dans les mois à venir un choix sur une répartition efficace des compétences entre la Région, la Métropole et les communes …. Et nous souhaitons qu’elle s’accompagne d’une autonomie fiscale pour chacune de ces compétences.

 

- Il y aura une réflexion, logique, sur le devenir du département des Bouches-du-Rhône … Il convient d’envisager un transfert de ses compétences vers la Métropole et vers la Région.

 

- Il y aura l’obligation de construire une majorité politique capable de mettre en œuvre des projets et apte à mettre en place des pôles de proximité afin d’être au plus près de nos concitoyens.

Bâtir la Métropole, c’est d’abord se donner les moyens d’agir  à l’échelle de vie des Marseillais, des Aixois, des Aubagnais, des Martégaux, des Berrois … et des Gémenosiens !

 

- Il y aura en 2020 la première élection au suffrage direct pour cette future Métropole…ce qui sera important pour assurer une réelle représentation pluraliste au sein de la Métropole

 

Il est important pour Gémenos que le maire qui va participer, contribuer, mener les différentes actions  d’ici 2020 soit un maire qui ne soit pas dans une logique du refus alors que la loi est votée mais dans une logique de valoriser Gémenos au sein d’une majorité métropolitaine.

 

L’élection du 23 mars vise à choisir ce maire des deux mandats afin de contribuer à bâtir cette Métropole pour le territoire métropolitain et pour Gémenos ;

 

 Il faut un maire capable d’assurer le devenir de Gémenos au sein de cette future coopération intercommunale tout en préservant son identité, ses spécificités.

 

Il faut également que Marseille se donne non pas le maire du dernier mandat, mais celui du projet métropolitain

 

A noter que ce sont 3000 marseillais qui, chaque jour, viennent travailler sur la zone d’activités … Gémenos et Marseille sont liés et interdépendants … de l’emploi pour les marseillais mais aussi de la richesse pour Gémenos …

 

Aujourd’hui, les responsables d’entreprises se plaignent des difficultés pour recruter des salariés suite à l’absence d’un réseau de transport dense et efficace sur l’espace métropolitain … pourtant les entreprises de la zone d’activité paient la taxe dite « versement transport » qui représente environ 2,4M€ chaque année … A quoi sert-elle ?

 

Ces 3000 qui font partie des 39 000 salariés qui sortent, chaque jour, de Marseille, pour aller travailler … contribuent à la congestion routière à la sortie de l’autoroute …

 

Dans le sens inverse, beaucoup de Gémenosiens vont travailler ou étudier sur différents lieux du territoire métropolitain …

 

Il faut repenser dans l’urgence les déplacements … La pollution de l’air est une réalité avec des conséquences sur la santé et sur le fonctionnement des entreprises.

 

Repenser les déplacementsdes salariés, des lycées, mais aussi pour permettre l’accès à la culture, aux loisirs … et au stade Vélodrome … cela veut signifie qu’il faut permettre les déplacements le soir, au-delà de 19h30 …!

 

Le principal enjeu des prochaines années à Marseille est la construction d’une Métropole puissante, cohérente, solidaire, démocratique et qui s’insère dans le jeu européen et mondial.   Le Grand Port Maritime de Marseille / Fos est une porte d’entrée économique pour les entreprises et pour l’emploi.

 

Les retards importants pointés par l’INSEE ou l’OCDE touchent l’ensemble du territoire métropolitain. Le taux de chômage est, depuis 35 ans, constamment supérieur à la moyenne nationale. Territoire de toutes les inégalités, le revenu moyen y est inférieur de 10 % à la moyenne nationale.

 

Les jeunes représentent une force de travail considérable…pour faciliter l’accès à l’emploi, il faut des formations adaptées au besoin des entreprises situées sur le territoire métropolitain … nous sommes très en retard !

 

Bâtir la Métropole, c’est rattraper un retard d’infrastructures, de services à la population et créer des logiques de cohérence, de complémentarité, de mutualisation entre les bassins de vie.

 photo2-copie-3.JPG

L’échange  avec  Patrick Mennucci, candidat à la fonction de Maire de Marseille et Laurence Vichnievsky,ville "capitale" de la Métropole fut sans « langue de bois » et de haute tenue.

 

La Métropole sera positive pour le territoire métropolitain, ses communes, ses entreprises et ses habitants.

La volonté politique en faveur d'un fonctionnement démocratique de MPM, d'abord, puis de la Métropole est réelle.

 

Les petites communes, comme Gémenos, doivent être rassurer sur le fait qu'elles continueront de disposer de moyens financiers pour agir et qu'elles pourront exister au sein de la Métropole ... de même, tout ne sera pas centralisé sur Marseille.14-03.JPG

Voir les commentaires

Pays d’Apt, les écologistes mobilisés et actifs …

14 Mars 2014, 08:47am

Publié par jeanyvespetit

J2014-Reunion-EELV-pour-le-Pays-d-Apt--avec-Jean-Yves-Petit.jpgJ’ai participé à une rencontre organisée Europe Ecologie- Les Verts du Pays d’Apt.

Plus de 50 personnes pour parler du programme des écologistes pour les années à venir et leur participation dans les différentes listes municipales du Pays d’Apt.

reunion-13marsw2.jpg

La présence, d’Olivier Curel, maire sort d’Apt fut l’occasion de conforter la volonté d’une synergie commune entre le PS et EELV pour ce territoire.


La Communauté de Communes vient de s’agrandir, elle regroupe depuis  le 1er janvier environ 30.000 habitants et bien des compétences ont été transférées des communes à la nouvelle intercommunalité, d’où l’importance des enjeux en matière d’orientations écologiques...Ce sont bien les propositions développées par M. Christine Kadler, élue EELV à Apt.

 

Le Pays d’Apt, c’est une ville entourée de nombreux villages. Les écologistes ont un projet de mobilité intercommunal, avec des navettes en ville reliant aussi les villages à la ville, tout un maillage qui est à construire et organiser avec le développement de la mobilité douce, une utilisation de la piste cyclable Euro Vélo 8 qui irriguerait plus le tissu local ... 

 

Ce fut l’occasion, pour moi, d’indiquer que, dans le cadre de l’élaboration du contrat de plan Etat / Région, j’ai demandé au Ministre des transports d’inclure le financement des Vélos Routes et Voies Vertes. L’apport de ce type d’infrastructure est très important pour le tourisme local mais aussi pour le développement de l’utilisation du vélo.

 

J’ai pu également présenter le travail effectué par le groupe écologiste au sein du conseil régional dans différents domaines dont la création d’un opérateur énergétique, la réhabilitation thermique du logement social, les plans de déplacements inter entreprises, la création d’emplois locaux non délocalisables, la protection du foncier agricole, ….

Voir les commentaires

Chemins de fer de Provence ...Réponse du Préfet du 04 à ma lettre ...

10 Mars 2014, 08:07am

Publié par jeanyvespetit

reponse-prefet-04.JPG

Voir les commentaires

Aubagne : un beau tramway dans un pôle d'échange en cours de modernisation ...

9 Mars 2014, 19:36pm

Publié par jeanyvespetit

photo4-copie-1.JPG

Un superbe tramway Citadis qui vient tout juste d’arriver à Aubagne

photo2-copie-2.JPG

Ce tramway va, bientôt, assurer sa desserte entre le quartier du Charrel et la gare d’Aubagne. Ce projet est cofinancé par la Région Provence Alpes Côte d’Azur

photo3-copie-2.JPG

Il est actuellement exposé au sein du pôle d’échange multimodal (trains, bus, voitures, tramway … et vélos) en plein chantier de modernisation cofinancé par l’Agglo d’Aubagne, le CG13, l’Etat, la Région, RFF et la SNCF

photo.JPG

Le tramway se trouve juste à côté de la 3ème voie ferrée Aubagne/Marseille qui sera mise en service au mois de décembre 2014 avec 7 TER par heure

Voir les commentaires

Nice - Cunéo : mon intervention lors du rassemblement du 8 mars à Drap Cantaron ...

9 Mars 2014, 08:54am

Publié par jeanyvespetit

J’étais présent, ce samedi, avec mon collègue Ladislas Polski, au rassemblement organisé, dans la gare de Drap Cantaron, par les Amis du Rail Azuréen, par le Comité de défense de la ligne Nice / Cunéo, par la CGT, les associations de parents d’élèves et par les éluEs.

photo-1-copie-1.JPG

Beaucoup de monde, beaucoup d’élus dont les maires de Drap, Breil, Saorge, Sospel, Touët de l’Escarène, ...

 

Les différentes interventions ont fait état de l’impatience des usagers et des éluEs pour une remise en service, très rapide,  des circulations ferroviaires, interrompues, depuis le 30 janvier, par mesure de sécurité suite à un risque d’affaissement de la falaise de « Bon Voyage » à Nice. L’incertitude sur le devenir de cette la ligne entre Nice et Cunéo fut évoquée par beaucoup d’intervenants.

dossier-2 7283

Lors de mon intervention, j’ai tout d’abord remercié l’ensemble des organisateurs de ce rassemblement, en effet, cette mobilisation ne peut que nous aider à être entendu. D’autre part, j’ai apporté les éléments ci-après :

 

Les travaux de sécurisation de la falaise de Bon Voyage :

la falaise dite de Bon Voyage est située sur la commune de Nice qui en est responsable. La voie ferrée n’est pas la seule concernée, une école élémentaire et des habitations ont également été touchées.

Aujourd'hui, la ville de Nice a réalisé la première phase d’étude et déterminé l’entreprise qui effectuera à partir de la semaine prochaine le programme opérationnel suivant :

Microminage pour purges sur environ 12 semaines

Construction d’un merlon de protection de la zone (et de la voie ferrée de section trapézoïdale (de 8m de haut et de 12m à la base)

Estimation des travaux d’évacuation des matériaux dégagés et déblaiement des voies ferrées à l’issue de cette phase

Les travaux d’urgences devraient démarrer dans la semaine du 10 mars.

Au niveau des délais, il est estimé par RFF un retour des circulations pour fin juin au mieux.

 

La remise en service de trains entre Drap /Sospel / Breil / Tende

Les horaires pourraient être les suivants :

831308 Breil/Drap 6:12/57,

881310 Breil/Drap 7:09/53, 881312 les DF Breil / Drap 7:50 / 8:39

881305 Drap/Breil 7:54/8:40, sauf SDF

22945 Drap/Breil/Tende 9:29/11:14,

22946 Tende/Breil/Drap 11:57/13:38,

22952 Drap/Breil 15:19/16:04,

881324 Breil/Drap 16:50/17:38,

881326 Breil/Drap 17:39/18:25,

881319 Drap/Breil 18:26/19:18 sauf SDF , 881327 SDF

881323 Drap/ Breil 19:14/19:36

 

Bien entendu, il subsistera des transferts par cars que la SNCF doit définir.

 

Enfin, j’ai demandé à la SNCF d’étudier un prolongement des navettes vers la Trinité (ou l’Arianne) afin d’assurer l’acheminement des lycéens du lycée de Drap.

 

Le devenir de Nice / Cunéo :

Depuis le 15 décembre 2013, début du service 2014, Réseau Ferré de France a mis en place un ralentissement à 40 Km/h (au lieu de 80 Km/h) sur toute la partie française de la ligne. En conséquence, les temps de parcours ont été allongés de près d’une heure avec en corolaire une forte diminution de la capacité de la ligne. Ainsi, seul subsiste 2 Aller/Retour par des trains italiens (au lieu de 16). De même, le service TER PACA a été réduit de 4 à 2 Aller/Retour. Qui plus est, les horaires répondent mal aux attentes des usagers, vu leur positionnement en milieu de Journée.

 

Le 20 novembre 2013, s’est tenu un sommet franco-italien à Rome, à l’issue duquel, l’Etat Italien a annoncé, par la voie de Mr LETTA, affecter 29 M€ pour la rénovation et l’entretien de la section française de la ligne. Le nouveau Gouvernement italien semble stabilisé avec le même ministre des transports.

Une réunion a lieu à Cunéo le 14 mars, organisée par les éluEs italiens et les associations. Je serai représenté par Jean Claude Albérigo qui fait partie de la délégation transports du conseil régional.

 

Il faut que RFF et l’Etat s’engagent sans attendre dans le programme de régénération de la ligne, dont le montant de 80 M€ est inscrit dans les négociations du futur Contrat de Plan Etat Région.

Actuellement, Jacques Rapoport a indiqué que Réseau Ferré de France ne serait pas en mesure d’intervenir sur la ligne avant 2 ans, faute de ressources humaines suffisantes : cette position n’est pas acceptable !

 

Les Chemins de fer de Provence :

 

L’occasion d’indiquer que, là aussi, comme sur la Ligne des Alpes ou la Vallée de la Roya, c’est bien la mobilisation de tous qui nous a permis de disposer d’un calendrier plus précis à propos de la réouverture, prévue fin mai ou juin, de la ligne entre Nice et Digne et d’éviter que seule la route fasse l’objet d’un traitement prioritaire.

Voir les commentaires

Vélos : comité de pilotage relatif au Plan d'action mobilités actives ...

7 Mars 2014, 10:03am

Publié par jeanyvespetit

253005 10151184372415865 1114072757 nJ’ai représenté l’ARF (association des régions de France) au comité de pilotage relatif au PAMA (Plan d'action mobilités actives) à Paris le 5 mars. Le ministre des Transports a présenté la stratégie nationale pour le développement des mobilités actives avec 25 premières mesures  pour développer la marche et le vélo à mettre en œuvre durant l’année 2014.
Ces premières mesures s'inscrivent dans une démarche évolutive. Elles constituent les fondations d'une stratégie nationale et invitent à aller plus en avant.

 
On ne peut que se réjouir de voir la mise en œuvre une stratégie nationale pour le vélo et la mobilité active afin que l'Etat accompagne les efforts des collectivités, dont les régions, mais aussi ceux des associations, dont le Club des villes et territoires cyclables et Départements et Régions Cyclables.

 

A l’occasion de ce comité de pilotage, je suis intervenu en pointant essentiellement les points ci-après:

- mettre plus et mieux en valeur que le vélo fait bien partie du contrat de plan Etat / Région 2014/2020 et préciser l’engagement financier de l’Etat ;

- de favoriser également la prise en compte et le financement des projets interrégionaux tels que la Via Rhona ou l’Euro Vélo 8 (EV8) afin de poursuivre le développement des vélos routes et voies vertes ;

- faire sorte que l’Agence de Financement des Infrastructures de Transports de France (AFIFT) dispose d’une ligne budgétaire dédiée au vélo, ce qui n’est pas le cas dans les budgets 2013 et 2014 ;

- préciser les compétences des collectivités, notamment pour assurer l’entretien et la maintenance des pistes cyclables réalisées ;

- faire en sorte que la signature d’une charte en faveur de la mutualisation du foncier soit réalisée par le Ministre afin que ce soit un acte politique fort. Pour les collectivités dont les régions, la gestion du foncier situé dans le périmètre des gares, par exemple, est un véritable casse tête, notamment pour la réalisation de parkings à vélos sécurisés ;

- poursuivre l’engagement financier de l’Etat, via l’ADEME, pour continuer la réalisation des Plans de Déplacements de ‘Entreprises et d’Inter Entreprises (PDE et PDIE) ; véritable moyen pour organiser les déplacements, engager le report modal de la voiture vers les transports collectifs ou l’éco-mobilité dont le vélo.

 

 

Les Régions ne pourront qu’être très attentives mais aussi actives à ce que les propositions défendues dans un contexte de plus en plus favorable à une véritable intermodalité soient concrétisées.

Voir les commentaires

Municipales 2014 - réunion publique à Gémenos avec la participation de Patrick Mennucci le 14 mars ...

7 Mars 2014, 06:14am

Publié par jeanyvespetit

Reunion-publique.JPG

Voir les commentaires

Levage de l’automoteur des CP accidenté et suite des opérations en vue de la réouverture de la voie ferrée ...

28 Février 2014, 18:29pm

Publié par jeanyvespetit

WP_20140228_013.jpg
Je suis allé, ce matin, à St Benoit, assisté au levage de l’automoteur des Chemins de fer de Provence accidenté le 8 février suite à la collision avec un rocher.

Les opérations se sont déroulées toute la journée avec les équipes des cheminots des CP, de la SNCF et d’une entreprise de levage.photo5-copie-1.JPG

L’opération s’est bien déroulée … puis les CP vont acheminer, ce week-end, deux automoteurs en renfort sur le haut de la ligne afin d’assurer au mieux les dessertes entre Digne et Annot … reste, ensuite, à déterminer progressivement le planning des actions à mener jusqu’au rétablissement des circulations ferroviaires sur la totalité de ligne entre Nice et Digne.photo2-copie-1

photo1.JPG

Sur ce sujet, j’ai eu plusieurs échanges avec Madame la Préfète des Alpes de Haute Provence qui doit répondre aux courriers du Président Vauzelle ainsi qu’au mien, adressé en tant que Président de la Régie Régionale des Transports.

De nos échanges, je retiens les points ci-après qui doivent être confirmés par écrit par Madame la Préfète :

- Dès lundi, la voie ferrée devrait contribuer à sécuriser la RN 2020 avec un « matelas » d’un mètre de hauteur sur 200 mètres pour une durée de 4 à 6 semaines ;

- Dans le cas d’une besoin de faire un échange  d’automoteur ou pour faire passer un train de travaux, le "matelas" pourrait-être retiré puis remis après le passage du ou des trains concernés ;

- La RN 2020 devrait être ouverte à partir du 3 mars  ou du 4 mars afin que les CP aient le temps de réparer la voie et de faire passer les automoteurs et les trains de travaux en direction de Digne;

- Une étude pour préciser la fin des opérations de sécurisations de la falaise située au-dessus de la voie ferrée et de la route devrait être réalisée dans les  jours à avenir ;

- Puis enfin les derniers travaux de sécurisations de la falaise devraient réalisés ;

- La circulation de trains commerciaux pourrait être envisagée avant la saison d’été … une réunion aura lieu le  6 mars qui devrait affiner ce programme !

 

 

A suivre donc !Banaudo 6812 vduc Guillaumasse 11-2-2011

Voir les commentaires