Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Intempéries dans le Var et les Alpes-Maritimes : la Région vote un plan d’aide exceptionnelle d’urgence ...

22 Février 2014, 08:34am

Publié par jeanyvespetit

CP-Var.JPG

Voir les commentaires

Ligne des Alpes ... lettre aux Présidents de RFF et de SNCF par J. Giraud et JY Petit ...

22 Février 2014, 08:14am

Publié par jeanyvespetit

LDA1.JPGLDA2.JPG

Voir les commentaires

Le groupe EELV - Partit Occitan du conseil régional lors de l'assemblée plénière du 21 février ...

21 Février 2014, 17:20pm

Publié par jeanyvespetit

Groupe2.jpg

Voir les commentaires

Ukraine: communiqué des députéEs écologistes ...

21 Février 2014, 07:59am

Publié par jeanyvespetit

drapeau européenLes député-e-s écologistes condamnent toutes les violences et suivent avec une grande inquiétude les événements dramatiques qui se déroulent sous nos yeux en Ukraine.  

Le groupe écologiste salue les initiatives diplomatiques française, allemande et polonaise et les actions menées dans l’urgence afin d’amener le pouvoir ukrainien à faire cesser la répression violente et criminelle dans laquelle il s’est engagé.

Pour parvenir à la paix civile à Kiev, toutes les mesures dissuasives doivent être mobilisées, notamment un embargo sur les outils de répression utilisés par un régime discrédité, ainsi que les sanctions ciblées envers les responsables politiques qui mènent la répression.

Nous assurons Laurent Fabius, actuellement à Kiev, de notre confiance et de notre soutien et formulons le souhait que l’ensemble des parlementaires français, quelles que soient les appartenances politiques, se rassemble et évite les polémiques stériles et indécentes.

Mais aucune sortie durable de la crise ne sera possible sans que l’Union Européenne prenne ses responsabilités.

L’heure est venue pour l’Europe de définir une politique cohérente vis-à-vis des pays situés aux frontières de l’Union : la conclusion de mécanismes de  coopération renforcée suppose tout à la fois une plus grande ouverture aux citoyens de ces pays, et une action déterminée contre les privations de libertés et la corruption. Nous appelons ainsi l’UE à adopter des mécanismes d’interdiction de l’entrée de son territoire pour les responsables liés à la corruption et aux violations des droits humains et de gel de leurs comptes bancaires et leurs biens immobiliers.

 

L’heure est également venue pour l’Europe de parler d’une seule voix, et d’affirmer face à la brutalité du régime de Poutine une exigence commune. L’indispensable dialogue avec la Russie ne peut être le fruit d’une somme de stratégies diplomatiques différentes dictées par des intérêts nationaux : elle est de la responsabilité d’une Europe cohérente, qui ne tergiverse pas sur ses valeurs. 

Voir les commentaires

Reprise du trafic sur la ligne des Chemins de fer de Provence ...

18 Février 2014, 17:54pm

Publié par jeanyvespetit

CP3.JPGCP3---1.JPG

Voir les commentaires

Article de Nice Matin ; « Remettre la ligne entre Nice et Turin sur de bons rails »...

16 Février 2014, 19:44pm

Publié par jeanyvespetit

J’ai représenté la Région à l’occasion de cette conférence organisée par la CAFI (Conférence des Alpes franco-italiennes). Entre l’instabilité politique du Gouvernement italien par valider un financement des travaux et la frilosité du Gouvernement français pour contribuer à actualiser la convention de 1970, il convient de continuer à agir !

 

dossier-2 0948
Voir, après l'article de NM, la lettre du Ministre des transports Cuvillier à la Région PACA

 

Ci-après, l'article J.-M. Chevalier du journal Nice Matin daté du 14 février 

http://www.nicematin.com/nice/remettre-la-ligne-entre-nice-et-turin-sur-de-bons-rails.1623332.html   

 

 

 

Réunie ce jeudi à Nice, la Conférence des Alpes franco-italiennes (Cafi) va mettre la pression sur les gouvernements des deux pays pour sauver cette ligne indispensable à l’économie et au tourisme

D'abord, trouver une petite trentaine de millions d'euros pour réaliser - très vite - les travaux indispensables sur le tronçon de Breil à Tende afin d'éviter une fermeture pure et simple. Ensuite, redynamiser cette ligne internationale, qui permet de relier Nice à Turin, via la vallée de Roya. Hier, la Conférence des Alpes franco-italiennes (CAFI), réunie à l'instigation d'Eric Ciotti dans l'hémicycle du conseil général, a voté à l'unanimité une motion. Pour remettre ce train sur les rails.

« On traîne un vrai boulet »

« Samedi, nous avons vécu un drame avec l'accident du train des Pignes à Annot. Nos territoires sont fragiles, il faut tout mettre en œuvre pour garantir la sécurité des lignes qui traversent les montagnes » rappelle le président du conseil général. « Pour la ligne qui nous préoccupe, nous sommes prêts à assumer nos responsabilités. Nous attendons maintenant le sursaut indispensable des Etats français et italiens ».

Conseil général, conseil régional Paca, provinces de Turin et du Piémont… Tout le monde est d'accord pour mettre au pot. Mais, pour boucler le dossier, encore faut-il que les gouvernements des deux pays acceptent de revoir la convention de gestion de cette ligne qui remonte à 1970 et qui est devenue obsolète. Elle prévoyait, en gros, que l'entretien serait effectué par les Français mais payé par les Italiens. Une obligation que nos amis transalpins n'honorent plus depuis trois ans.

« On traîne cette convention comme un boulet. Le gouvernement français se retranche derrière pour ne rien faire » rouspète Jean-Yves Petit, vice-président de la Région Paca en charge des transports. « Il faut trouver un autre mode de gestion ».

Lors du récent sommet franco-italien de Milan, Maurizio Lupi, ministre des Transports, avait annoncé faire inscrire les 29 millions nécessaires au budget. Mais la loi de finances italienne n'est toujours pas votée. Et hier, il y avait des incertitudes quant à son maintien au gouvernement…

Partager la facture en trois parts

« Les opérateurs de la ligne ont réduit de seize à deux le nombre des allers-retours. Mais on ne va pas se résoudre à voir disparaître cette ligne. Au contraire, on la veut rapide et fiable pour aller de Nice à Turin. Elle représente un enjeu économique et touristique important »a renchéri Eric Ciotti.

Conseiller général de Tende, José Balarello estime qu'il faudrait « des années pour que la convention franco-italienne soit revue et ratifiée par les deux parlements ». Par « pragmatisme », il propose donc que la facture soit divisée en trois parts égales que se partageraient les collectivités territoriales françaises et italiennes, Réseau Ferré de France et Réseau Ferré d'Italie, et enfin les deux Etats.« Dans ces conditions, tout le monde serait d'accord pour mettre un tiers, soit peu de chose par rapport aux 30 milliards nécessaires pour construire la ligne Lyon-Turin ».

 

La CAFI a donc décidé de mettre une pression fortissimo sur les deux gouvernements.

 

Cuvillier30-01-14.JPGCuvillier-2.JPG

Voir les commentaires

La Région envisage une reprise du trafic sur la ligne des CP dès le jeudi 20 février...

14 Février 2014, 21:53pm

Publié par jeanyvespetit

photo-4.JPGA l’occasion de son déplacement aujourd’hui dans les Alpes-Maritimes, Michel Vauzelle, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’azur, a annoncé qu’à la suite de l’arrêté préfectoral pris hier, la circulation sur la ligne des Chemins de Fer de Provence devrait pouvoir reprendre jeudi 20 février si les conditions de sécurité le permettent.

 

Ainsi, à partir de cette date, de nouvelles circulations seront mises en service entre Nice (06) et Entrevaux (04) d’une part ainsi qu’entre Thorame (04) et Digne (04) d’autre part. Un plan de transport sera communiqué, dans ce cadre, en début de semaine prochaine.

 

En tout état de cause, et bien que l’arrêté préfectoral autorise une reprise de l’exploitation de la ligne dès à présent ente Plan du Var (06) et Entrevaux (04) ainsi qu’entre Annot (04) et Digne (04), la Région souhaite s’assurer que l’ensemble des conditions de sécurité seront respectées avant toute reprise du trafic.

 

C’est notamment la raison pour laquelle la Région envisage, dans un premier temps, une reprise du trafic entre Thorame (04) et Digne (04), les conditions difficiles d’accessibilité autour d’Annot empêchant, pour le moment, la bonne inspection de l’état de la voie. Une fois que les inspections de voies devenues possible entre Thorame et Annot seront concluantes, le trafic sera rétabli entre Digne et Annot.

 

 

Par ailleurs, et ainsi que l’indique la Préfecture des Alpes-Maritimes, la zone de l’accident demeure fermée pour une durée indéterminée en raison des opérations de mise en sécurité du site et de levage des rames accidentées à réaliser au préalable.photo-1.JPG

Voir les commentaires

Après l'accident des Chemins de fer de Provence, autorisation de reprendre la circulation des trains ...

14 Février 2014, 06:45am

Publié par jeanyvespetit

L’Etat a abrogé les dispositions interrompant la circulant des trains entre Plan du Var et Digne.

De même, l’Etat autorise la reprise des circulations ferroviaires entre Nice et Entrevaux et Annot et Digne.

C’était une demande forte des collectivités situées tout au long de la ligne, de la Région, de la Régie et des cheminots.

 

Reste aux Chemins de fer de Provence de définir, au vu du contexte, le contenu de l’offre de transport réalisable … à suivre !

 

arrêté

 

 

Voir les commentaires

Le report de la taxe kilométrique poids lourds menace les projets de transports collectifs...

13 Février 2014, 22:30pm

Publié par jeanyvespetit

argentL'État doit tenir ses engagements pour la mobilité durable !

 

Vendredi 6 février, l'Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF) a adopté son budget pour 2014, en tenant compte du manque à gagner lié à la suspension de la taxe kilométrique poids lourds, dite « écotaxe ». Sur les 770 millions d’euros de recettes initialement prévus, l'État ne compense qu'à hauteur de 320 millions, laissant un besoin de financement de 450 millions.

 

Ce manque à gagner conduit l’Agence à renoncer, pour 2014, à ses engagements liés au volet mobilité des contrats de plan État/Régions (CPER 2014-2020) en cours d'élaboration. Très concrètement, des investissements ferroviaires cruciaux pour la fiabilité des services voyageurs et fret sont reportés, ce qui met en péril les efforts des Régions en faveur du développement des trains du quotidien. De même, les crédits liés au 3ème appel à projets « transports collectifs en site propre »sont gelés, hypothéquant les projets de tramway, métro et bus en site propre de très nombreuses villes et territoires.

L'AFITF justifie ce gel de crédits par la suspension de la taxe kilométriques poids lourds. Mais dans le même temps, elle engage de nouveaux crédits en faveur du projet Lyon-Turin, dans sa section la moins prioritaire (second tunnel international).

 

Les élu-e-s écologistes expriment leur plus vive inquiétude devant cette situation. Ils attendent du gouvernement qu'il mette enfin en place la taxe kilométrique pour les poids lourds empruntant le réseau routier national. En gestation depuis 2007, cette mesure permettra à la fois de rationaliser les transports de marchandises (report modal et optimisation du transport routier), et de financer l'essor des transports collectifs urbains et interurbains.

 

Dans un contexte budgétaire très contraint, les élu-e-s écologistes demandent que l'État tienne ses engagements pour la priorité aux transports durables (ferroviaire, fluvial, éco-mobilité) plutôt qu'aux transports routiers, aussi bien dans l'élaboration des CPER que dans le financement du 3ème appel à projets « transports collectifs en site propre ».

 l'auto

Françoise COUTANT, vice-présidente de la Région Poitou-Charentes, présidente de la commission Transports propres et innovants, intermodalité, infrastructures et équipements

Ronan DANTEC, sénateur de Loire-Atlantique, vice-président de la Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire au Sénat

Alain FOUSSERET, vice-président de la Région Franche-Comté

Jean-Charles KOHLHAAS, conseiller régional de Rhône-Alpes, président de la Commission Transports, déplacements et infrastructures

Rudy L'ORPHELIN, Adjoint au Maire de Caen, chargé de l'environnement, du développement durable et des déplacements

François-Michel LAMBERT, député des Bouches-du-Rhône, vice-président de la Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire à l'Assemblée Nationale

Jean-Yves PETIT, vice-président de la Région Provence Alpes Côte d'Azur, délégué aux Transports et à l'éco-mobilité, président de la Régie régionale des Transports

Dominique PLANCKE, Conseiller régional du Nord Pas de Calais, président de la Commission Transports du Conseil régional

Christophe PORQUIER, vice-président de la Région Picardie, chargé des politiques climat-énergie et de l'éco-développement

Eric QUIQUET, adjoint au Maire de Lille, 1er vice-président de Lille Métropole

Eva SAS,députée de l'Essonne, vice-présidente de la Commission des Finances de l'Assemblée Nationale

Pierre SERNE,vice-président de la Région Ile-de-France, chargé des Transports et de la mobilité, vice-président du Syndicat des transports d'Ile de France (STIF)

 

Karim ZERIBI, député européen, président de la Régie des Transports de Marseille

Voir les commentaires

Plan de transport allégé des TER, on continue la concertation avec les usagers ...

11 Février 2014, 09:28am

Publié par jeanyvespetit

024 (3) (3)Tout d’abord,  il convient d’évoquer le drame survenu sur la ligne NICE  -DIGNE  et nous associer au deuil des familles et proches, deuil que partage l’ensemble du monde ferroviaire. M’étant rendu sur place  samedi, je n’ai pu que constater le malheureux concours de circonstances qui a fait dévaler un rocher au moment même où le train passait. Nous voulons à cette occasion réaffirmer notre attachement à la ligne des chemins de fer de Provence, à ses usagers et à son personnel  et la volonté de la Région de poursuivre son développement. A ce jour, la circulation a repris sur la partie urbaine de la ligne, de Nice à Plan du Var. A la demande de l’Etat une expertise a été diligentée pour voir dans quelle condition une desserte pourra être reprise, dans des conditions de sécurité optimale sur la partie haute de la ligne.

 

Nous avons également à gérer la coupure de la ligne de la Roya, suite à l’éboulement survenu à St Roch qui, même s’il n’a pas occasionné les mêmes drames, va entrainer une fermeture de la ligne pour plusieurs mois. Le service de substitution mis en place a été  renforcé à partir de ce lundi, à la demande d’usagers. Nous irons ce jeudi 13 février sur place pour vérifier la bonne application de ce plan de substitution.  

 

Comme cela avait été annoncé lors de notre réunion du 3 février dernier, la SNCF a mis en place un   Plan de Transport allégé à compter de ce jour et jusqu’au 18 Avril (voir l'article sur mon blog)  ; Ce plan est plus important qu’annoncé du fait des rames rendus indisponibles par les incidents récents (accident de Passage à Niveau à Laragne, éboulement à ST Roch, … ) ; il concerne la suppression de 60 trains par jour ( environ 8 % de l’offre totale). Vous avez reçu, vendredi,  les informations de la SNCF sur les dessertes concernées et les mesures mises en place pour ouvrir certains trains grandes lignes (TGV et IC) aux abonnés et cartes ZOU 50 / 75 % .

 

Nous vous proposons de faire le point, avec la SNCF, sur l’application du Plan de Transports et les remontées des usagers le LUNDI 17 FEVRIER à 16 h à MARSEILLE (salle de groupe N 5  à l’hôtel de Région). Pas de possibilité de visioconférence mais nous rencontrerons à part les associations des Alpes Maritimes prochainement.

 

 

Dans l’attente, merci de faire remonter à Jean Claude Alberigo : jcalberigo@regionpaca.fr , jeudi au plus tard, les  observations, remarques et suggestions des usagers  vis-à-vis de l’ application du Plan de Transport Allégé et des mesures de substitution mises en place (respect du PTA, effectivité de l’ouverture des Trains grandes lignes, problèmes rencontrés) D’ores et déjà le dysfonctionnement  concernant la desserte de la Côte Bleue signalé par les usagers de l’Estaque a été transmis et devrait être rectifié dès mardi.

Voir les commentaires