Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

De Nice à la Camargue : la véloroute 65, un projet de cyclo-tourisme qui cherche du soutien

1 Septembre 2019, 17:51pm

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

Un radar pourrait bientôt sanctionner les automobilistes qui dépassent les vélos de trop près

29 Août 2019, 06:13am

Publié par jeanyvespetit

https://www.20minutes.fr/economie/auto/2589583-20190826-radar-pourrait-bientot-sanctionner-automobilistes-depassent-velos-trop-pres utm_source=outbrain&utm_medium=widget&utm_campaign=obclick&obref=obinsoure

Un radar pourrait bientôt sanctionner les automobilistes qui dépassent les vélos de trop près

SECURITE ROUTIERE Actuellement en test au Canada, cet appareil s’installe sur le guidon des vélos

20 Minutes avec agence

Publié le 26/08/19 à 12h54 — Mis à jour le 26/08/19 à 12h54

Une cycliste
            à Toulouse. (Illustration)

Une cycliste à Toulouse. (Illustration) — Alexandre Gelebart / 20 Minutes

Pour protéger davantage les cyclistes, un nouveau radar est actuellement testé à Montréal (Canada). Cet appareil mesure la distance entre un véhicule et un vélo lors d’un dépassement, rapporte Radio Canada. Le dispositif est directement relié aux forces de l’ordre qui peuvent ensuite dresser une contravention si l’automobiliste n’a pas respecté la distance réglementaire.

Ce radar s’installe sur le guidon du vélo, du côté intérieur de la route. En France comme au Canada, les automobilistes doivent respecter une distance minimale de 1 mètre en agglomération et de 1,50 mètre en dehors.

 

Radio-Canada Info

@RadioCanadaInfo

Tester la distance entre les vélos et les voitures : Un projet pilote est en cours à #Montréal

Détails avec @KarineBastien#ICIRDI

 

Vidéo
                  intégrée

 

57 personnes parlent à ce sujet

Une amende de 313 dollars canadiens

Les forces de l’ordre profitent de cette phase de test pour mener des actions de prévention auprès des automobilistes. Si ces radars sont ensuite mis en place, les automobilistes qui ne respecteront pas le Code de la route se verront sanctionner d’une amende de 313 dollars canadiens (212 euros) ainsi que d’un retrait de deux points sur leur permis.

En France, le non-respect de ces distances de dépassement est sanctionné par une amende de 4e classe pouvant atteindre 135 euros et un retrait de trois points sur le permis de conduire, rappelle BFM TV.

Voir les commentaires

L'ADAVA obtient le prix "Solidarité" des Talents du vélo ...

15 Juillet 2019, 06:22am

Publié par jeanyvespetit

Bravo à nos amis de L'ADAVA, membre de RAMDAM, qui obtiennent le prix "Solidarité" des Talents du vélo dans le cadre d'un partenariat entre l'association et le centre des peines aménagées de Luynes.

 

Voir les commentaires

Pétition : interdisons l'épandage de pesticides à côté des habitations

13 Juillet 2019, 06:40am

Publié par jeanyvespetit

Bonjour,

J'ai signé une pétition qui devrait vous intéresser. Il s'agit de demander l'interdiction des épandages de pesticides à proximité des habitations. Pour le demander, il suffit de signer la pétition par ici : https://www.fne.asso.fr/actualites/pétition-interdisons-lépandage-de-pesticides-à-côté-des-habitations

Pour avoir un aperçu des enjeux, France Nature Environnement a réalisé un article plus complet. Il met notamment  en lumière les résultats d'une étude, menée par FNE 82 révélant que les riverains de vergers, sur deux communes enquêtés, ont 2,5 fois plus de cancers ayant un lien probable avec les pesticides. Pour le lire, c'est ici > https://www.fne.asso.fr/actualites/pesticides%C2%A0-des-cancers-plus-fréquents-chez-des-riverains-de-vergers

Merci par avance pour votre mobilisation et belle journée à vous.

Voir les commentaires

Annonces du gouvernement : Un pas vers la suppression des niches fiscales du transport routier

9 Juillet 2019, 17:01pm

Publié par jeanyvespetit

 

Le gouvernement veut enfin revoir une partie des avantages fiscaux accordés au transport aérien et au transport routier. C’est un début de réponse au besoin de justice fiscale et à l’impératif d’agir pour le climat.
 
Le gouvernement doit tenir bon face à la levée de boucliers des fédérations de transporteurs, qui ont pour habitude de faire céder tous les gouvernements, comme nous avons pu le vivre avec le feuilleton de l’écotaxe poids lourds entre 2011 et 2014.
 
La ministre des transports a annoncé que «le remboursement partiel dont bénéficie le transport routier de marchandises sur le gasoil sera réduit de 2 centimes par litre, ce qui représente une contribution de 140 millions d’euros en année pleine». Une mesure qui prendra effet en 2020.
 
Les transporteurs bénéficient actuellement de remboursements de 17 cts/l sur le gasoil. De plus, ils sont exempts de l’augmentation de la Contribution Climat depuis 2016, soit un cadeau fiscal supplémentaire de 6 cts/l entre 2016 et 2018. Leur exonération actuelle se situe donc autour de 23 centimes par litre de gasoil !
 
Dans ce contexte, la remise en cause de seulement 2 centimes de ces exonérations parait modeste et justifiée. C’est un pas dans la bonne direction, que le gouvernement devra compléter et surtout pas remettre en cause.

 

_________
 
Info presse FNE
Les secteurs les plus polluants du transport enfin mis à contribution !
 
A l’issue du Conseil de Défense Écologique qui a eu lieu ce matin, le gouvernement a annoncé qu’il mettra en place dès 2020 une taxe sur les vols au départ de la France et qu’il réduira l'avantage fiscal accordé aux transporteurs routiers sur le gazole. La loi sur les mobilités n’avait pas permis d’avancer sur le dossier, pourtant crucial, des exonérations fiscales accordées au transport routier, malgré notre pétition sur le sujet.
 
Pour Anne Lassman-Trappier, membre du directoire Transports et mobilité durables de France Nature Environnement : « Ce n’est certes pas assez, il faudra aller plus loin pour que la fiscalité sur les carburants devienne réellement juste. Mais nous nous réjouissons de ce premier pas. Nous encourageons donc le Gouvernement à tenir bon face aux protestations qui vont s’élever et à aller plus loin lors du projet de loi de finances qui sera présenté à la rentrée, en proposant une trajectoire de suppression progressive des subventions climaticides et un accompagnement des transporteurs pour leur transition vers un transport plus propre, plutôt que de continuer à financer leur pollution. »
 
_________
 
Pétition
Stop aux cadeaux fiscaux accordés aux camions les plus pollueurs
 
Merci de relayer la pétition pour soutenir la remise en cause des niches fiscales et aider le gouvernement à tenir bon
 
ANNE LASSMAN-TRAPPIER
DIRECTOIRE TRANSPORTS ET MOBILITE DURABLES
DIRECTOIRE SANTE ENVIRONNEMENT
81-83, BOULEVARD DE PORT-ROYAL - 75013 PARIS
06 04 07 81 63 - www.fne.asso.fr 

 

Voir les commentaires

Région Sud, Vers des solutions alternatives à l’électrification par caténaire ?

3 Juillet 2019, 18:19pm

Publié par jeanyvespetit

Train à hydrogène allemand (Alsthom)

Région Sud

Vers des solutions alternatives à l’électrification par caténaire ?

 

 

La commission transports du CESER PACA, dans le cadre de sa réflexion sur « Les évolutions technologiques, et leurs impacts, pour une transition énergétique réussie des transports en région » a pu prendre connaissance d’une présentation d’une étude, encours, réalisée par la Région Sud sur « les solutions alternatives à l’électrification par caténaire »

 

Cette très intéressante étude régionale a pour objet de contribuer efficacement à la lutte contre la pollution de l’air et le réchauffement climatique.

Elle est cofinancée à part égale entre l’État et la Région Sud et comporte 3 phases :

 

  1. Phase 1

 

Recensement des solutions alternatives et étude de faisabilité sommaire pour une application aux lignes non électrifiées en PACA :

 

  • Electrification frugale d’une gare (Aix en Provence) ou d’une partie de ligne
  • Hybridation : une partie des moteurs diesel est remplacée par des batteries. Solution en cours d’étude par Alstom et SNCF pour une application sur les rames Regiolis dès 2021(moins 30% d’émission de GES - 3 Régions engagées sur ce projet)
  • Batteries capacitaires (autonomie 40 à 100km) Solution Bombardier pouvant être mise œuvre dès 2022 sur les rames existantes BGC (550 en France)
  • Batteries courte distance (5 à 10km) avec recharge rapide et fréquente en cours de mission
  • Hydrogène avec pile combustible permettant une autonomie de 400 à 800km selon le profil de la ligne. Alsthom sur de nouvelles rames Regiolis (expérimentation en cours en Allemagne)
  • GNV (gaz naturel véhicule) / BioGNV : solution de l’entreprise CAF déjà mise en œuvre par remotorisation des rames existantes en Espagne

 

  1. Phase 2

 

Etude de faisabilité détaillée pour une application aux lignes Marseille Aix et Nice / Plan du Var

 

Trois solutions ont été retenues :

 

  • GNV (gaz naturel véhicule) / BioGNV destiné au matériel roulant (les automoteurs achetés d’occasions en Espagne) des Chemins de Fer de Provence et assurant une desserte entre Nice et Plan du Var

 

  • Les batteries capacitaires pour les lignes Marseille / Aix, Marseille / Miramas par la Côte Bleue et Avignon / Carpentras 

 

  • Le train à hydrogène d’Alsthom sur les lignes Marseille / Briançon et Valence / Briançon   

 

  1. Phase 3

 

Préparation à l’expérimentation d’une ou plusieurs solutions

 

Cette phase d’expérimentation va bientôt débuter.

Il sera donc intéressant d’en suivre la mise en œuvre et d’en connaître les résultats (régularité et fiabilité du service commerciale, maintenance du matériel roulant, impacts environnementaux et climatiques, évolution des coûts d’exploitation, …).

 

Il est à noter une approche prudente sur l’hydrogène qui nécessite l’achat de rames neuves, plus onéreuses que celles déjà en service. De plus, le prix de l’hydrogène (estimé à 8€ le kg) est actuellement élevé ... et peut donc générer un surcoût conséquent.

Pour les parcours ci-après, la consommation est estimée à :

  • 40kg pour Marseille/Aix
  • 182kg pour Marseille / Briançon 
  • 160kg pour Valence / Briançon 

 

On ne peut donc qu’espérer et considérer que ces solutions, en cours d’études, puissent contribuer au maintien des « lignes dites petites » et garantir l’accès aux transports collectifs sur l’ensemble du territoire régional pour le plus grand nombre.

Voir les commentaires

2018, une bonne année pour le vélo | Vélo & Territoires

26 Juin 2019, 06:17am

Publié par jeanyvespetit

 

Voir les commentaires

Pollution de l’air, jugement historique...

25 Juin 2019, 18:00pm

Publié par jeanyvespetit

Le tribunal administratif de Montreuil reconnait la responsabilité de l’Etat pour faute, du fait de l’insuffisance des mesures prises en matière de qualité de l’air, dans le recours pour "carence fautive" d'une mère et sa fille atteintes de pathologies respiratoires. La responsabilité de l’Etat est reconnue pour carence dans la mise en œuvre du plan de protection de l’atmosphère (PPA) en Ile-de-France.

 

Ce jugement est une grande première, mais dans doute pas une dernière…

 

D'autres procès vont suivre !

 

RAMDAM ((Rassemblement d’Associations pour les Modes de Déplacements Alternatifs dans la Métropole Aix-Marseille-Provence) fait partie d’un collectif d’une soixantaine d’associations qui, sur le plan national, ont déposé un recours pour forcer la France à agir comme le demande l’Europe.

  • Les effets des polluants sur la santé publique et sur la biodiversité, ainsi que leurs coûts
    sociaux et sanitaires sont établis, et deviennent une préoccupation citoyenne majeure,
  • L’application des textes existants doit constituer l’objet premier des pouvoirs publics,
    des élus, des associations citoyennes. Il convient de sortir d’une insécurité juridique et d’une inapplication récurrente des lois et règlements.

Ci-après, l’article du Monde sur ce sujet.

 

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/06/25/la-justice-reconnait-une-faute-de-l-etat-pour-son-inaction-contre-la-pollution-de-l-air_5481252_3244.html

La justice reconnaît une « faute » de l’Etat pour son inaction contre la pollution de l’air

Le tribunal administratif de Montreuil a donné raison à une mère et sa fille atteintes de pathologies respiratoires lorsqu’elles vivaient en banlieue parisienne. Une première.

Voir les commentaires

NOUS N’EN « POUMONS » PLUS : il y a URGENCE !!!

21 Juin 2019, 06:05am

Publié par jeanyvespetit

lettre ouverte envoyée par FNE PACA aux membres du comité de pilotage du projet LN PCA (Région, Etat, Métropoles AMP, TPM, NCA, CD 06,83,13, SNCF Réseau, SNCF Mobilités, Garant de la concertation, ...

lettre ouverte envoyée par FNE PACA aux membres du comité de pilotage du projet LN PCA (Région, Etat, Métropoles AMP, TPM, NCA, CD 06,83,13, SNCF Réseau, SNCF Mobilités, Garant de la concertation, ...

 

Voir les commentaires

LOI MOBILITÉS : trop de détours avant le virage de la décarbonation ...

19 Juin 2019, 14:57pm

Publié par jeanyvespetit

Les scientifiques du climat nous ont enjoint à diviser par deux nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 afin d’éviter le pire et de ne pas causer un emballement irréversible du climat. La Loi d’orientation des mobilités était l’occasion de fixer une trajectoire ambitieuse dans ce sens pour le secteur des transports, premier émetteur de gaz à effet de serre en France.

Au lieu de fixer des trajectoires claires et ambitieuses, cette loi est hésitante et n’aura pas la portée nécessaire pour répondre aux enjeux climatiques, ni aux enjeux sanitaires liés à la pollution de l’air, ni même aux enjeux sociaux, liés à la trop forte dépendance de nos déplacements et de nos transports au pétrole.

Cette loi aurait dû acter la suppression progressive des exonérations fiscales accordées aux énergies fossiles à tous les modes de transports, en particulier aux transports de marchandises et à l’aérien. Les fonds ainsi générés auraient pu financer la mutation énergétique rapide et indispensable de ces transports et de la mobilité quotidienne en France. Or, la loi botte en touche sur ce point. Une nouvelle réflexion au parlement est annoncée et les réponses seront apportées par le projet de loi de finances. Il faudra donc encore, et toujours, attendre…

La fin des ventes des véhicules à 100% diesel ou essence est fixé à 2040, alors que les spécialistes du GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat) préconisent la date de 2030 et que les constructeurs automobiles eux-mêmes pensent que cette échéance est techniquement atteignable. Avec une durée de vie du parc automobile de 20 ans, ceci signifie que les véhicules légers fonctionnant uniquement aux énergies fossiles seront sur nos routes jusqu’en 2060. Ceci n’est pas en cohérence avec le plan climat de la France, qui prévoit la neutralité carbone en 2050.

Plusieurs excellentes mesures de cette loi ne sont pas rendues obligatoires ou ne sont pas financées, limitant leur efficacité. Le forfait mobilité durable, un dispositif central qui doit inciter les citoyens au changement de comportement et favoriser le recours au covoiturage et au vélo pour les trajets domicile-travail, n’est qu’optionnel. Le plan vélo n’est financé qu’au quart de ses besoins identifiés. Tous les territoires en France seront enfin couverts par une autorité organisatrice de la mobilité, mais imposer cette solution sans proposer de nouvelles sources de financement pour ces autorités (les Régions et collectivités locales), c’est s’assurer que le développement des transports en commun restera encore longtemps à quai.

Nos enfants nous demanderont pourquoi, face aux alertes de la communauté scientifique internationale, nous sommes parvenus à nous contenter de si peu. Face à l’urgence climatique, « chaque geste compte, chaque décision compte, chaque année compte » avertit Valérie Masson-Delmotte, vice-présidente du GIEC.

Cette loi serait satisfaisante si nous avions 30 ans pour réussir le virage de la transition énergétique. Or, nous n’avons que 10 ans !

Le projet de Loi d’orientation des mobilités voté par l’assemblée nationale aujourd’hui est une occasion manquée de mettre la France sur les rails des transports décarbonés.  La France continuera encore, pendant plusieurs années, à foncer à plein gaz vers le mur du bouleversement climatique.

Publié par FNE Haute-Savoie

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>