Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Et si demain je prenais le train ? ... fait par FNE PACA ...

26 Janvier 2016, 17:46pm

Publié par jeanyvespetit

Voilà une petite vidéo réalisée par France Nature Environnement (FNE) PACA qui montre tout l'intérêt des TER mais aussi ses insuffisances (ponctualité, fiabilité, ...) et confirme un réel besoin d'information, notamment sur la tarification avec la carte ZOU! ...

Voir les commentaires

Le plaisir de voir l'écomobolité fonctionner en gare d'Aubagne ...

20 Janvier 2016, 10:10am

Publié par jeanyvespetit

Le plaisir de voir l'écomobolité fonctionner en gare d'Aubagne ...
Le plaisir de voir l'écomobolité fonctionner en gare d'Aubagne ...

Mise en place courant 2015, avec la startup Totem, il est possible de finir son trajet, en gare d'Aubagne, en utilisant une voiture électrique avec sa carte ZOU !

Une des actions de la Région PACA, sous le précédent mandat, en faveur de l'écomobilité et pour facilité l'accès aux transports collectifs.

En espérant une continuité de cette politique qui va dans le sens des actions de la COP 21 contre le réchauffement climatique !

Voir les commentaires

Baisse de l'espérance de vie : s'il fallait encore une preuve de l'importance de la question écologique...

20 Janvier 2016, 09:42am

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

Et pourquoi pas ! ... Appel au débat et pour une primaire des gauches et des écologistes ...

11 Janvier 2016, 18:52pm

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

Vœux de Christian Estrosi ... Un discours de campagne ne fait pas une politique régionale réaliste ...

11 Janvier 2016, 18:00pm

Publié par jeanyvespetit

Vœux de Christian Estrosi ... Un discours de campagne ne fait pas une politique régionale réaliste ...

Réaction de Sophie Camard ...

Vœux de Christian Estrosi pour la Région :
Un discours de campagne ne fait pas une politique régionale réaliste

Lors de ses vœux présentés aujourd’hui à la presse, M. Estrosi a annoncé 12 engagements pour les 100 premiers jours de son mandat. Ces engagements relèvent plus d’un prolongement de campagne électorale que de propositions réalistes.

M. Estrosi prétend baisser, à lui seul, le taux de chômage de 12 à 10% dans notre Région, et reprend la rengaine du Medef de 25 000 emplois non pourvus dans notre Région. Le taux de chômage est de 11,5% en PACA en octobre 2015 et n’est pas le plus élevé de France. Le nombre d’inscrits à Pôle Emploi est de 328 000 à fin novembre 2015, et 469 000 en additionnant les catégories A, B, C. Il est donc complètement réducteur de jouer les héros en résumant la lutte contre le chômage à une soi-disant « chasse aux paresseux ».

Si la Région a un rôle économique réel en matière d’innovation, de recherche, d’aides aux entreprises, elle n’a pas les moyens de se substituer à Pôle Emploi ni aux politiques macroéconomiques de l’Etat. Son véritable levier est celui de la formation, de l’apprentissage et de l’alternance. Un plan pour l’emploi devrait être un grand plan de formations prioritaires dans des secteurs porteurs pour notre Région comme la transition énergétique, la santé, l’économie de la mer, le tourisme, le numérique, la culture. C’était un axe fort de la Région Coopérative.

M. Estrosi annonce des économies de train de vie avec lesquelles je suis bien d’accord : voitures, téléphones, Maison de la Région sur la Canebière. Je m’alerte par contre de la suppression des antennes dans les départements, qu’il faudrait au contraire réformer pour en faire des relais de proximité au service des citoyens. Des guichets dans les Mairies vont induire une confusion complète des rôles respectifs des collectivités locales.

Dans tous les cas, ces économies ne suffiront jamais à compenser les très importantes réductions de recettes de l’Etat. Elles ne pourront pas financer les 250 M€ pour la sécurité dans les TER et les Lycées que M. Estrosi persiste à annoncer. J’avais rappelé pendant la campagne que cette somme représentait la moitié du budget annuel d’investissement de la Région. Avec 250 M€, on pourrait construire d’un seul coup 5 ou 6 lycées. Si M. Estrosi veut faire des économies, dans quel budget va-t-il faire des coupes sombres pour financer ces nouvelles dépenses ? Va-t-il renoncer aux autres dépenses nécessaires dans les lycées et les TER : nouveaux lycées à construire, travaux de rénovation et d’économie d’énergie, mise aux normes pour les handicapés, co-financement de travaux pour améliorer l’offre ferroviaire ?

M. Estrosi déclare que la région va fixer les tarifs des cantines. C’est déjà le cas. Les économes des lycées gèrent les achats des cantines, mais ne fixent pas les prix des repas.

M. Estrosi annonce une Conférence permanente des Arts et de la Culture. Sur ce point, je m’en satisfais puisque c’était une proposition de la Région Coopérative. Je souhaite que cette conférence aborde les besoins réels du secteur de la culture, qui ne peut se résumer à une valeur « économique » calculée en recettes touristiques.

Enfin, je déplore l’absence de toute préoccupation écologique et environnementale dans ce discours de M. Estrosi, qui ne prend toujours pas la mesure des enjeux climatiques.

Ces vœux de M. Estrosi me font une fois de plus regretter le contexte dramatique de la campagne régionale, monopolisée par de grands enjeux nationaux comme le terrorisme et l’islamisme, et qui n’a pas permis d’aborder sereinement les vrais enjeux de la Région PACA.

Marseille, le 8 janvier 2016

Sophie CAMARD
EELV - Tête de liste pour une Région Coopérative en PACA

Voir les commentaires

Interdire le rejet dans la mer en plein cœur du Parc national des Calanques de boue rouge...

7 Janvier 2016, 08:51am

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

Ensemble pour l’avenir du territoire alpin ! ...

23 Décembre 2015, 10:24am

Publié par jeanyvespetit

Ensemble pour l’avenir du territoire alpin ! ...

Après plusieurs années de demandes auprès de la SNCF par le Conseil régional Provence-Alpes–Côte d'Azur représenté, alors, par Joël Giraud, député, et par moi-même, grâce à la pression incessante des éluEs alpins, des usagers, des cheminots et du collectif pour le train de nuit, voici enfin nos efforts récompensés !

Les BB-75300 (photos) remplacent les BB-67400 sur le train de nuit Paris - Briançon depuis le 13 décembre, avec un an de retard suite à des problèmes relatifs à l’infrastructure. Elles assurent un service avec assez d’efficacité, se payant même le luxe d'arriver avec 4' d'avance parfois.

C’est un premier pas pour assurer la pérennité de ce TET (Train d’Equilibre du Territoire) de nuit Paris / Briançon qui permet de relier directement les Hautes Alpes à Paris. Il contribue ainsi à l’égalité des territoires et au développement économique, notamment le tourisme.

Il faut continuer d’agir afin de :

  • disposer d’une meilleure qualité de service permettant de redonner confiance aux usagers actuels et futurs ;

  • renouveler et moderniser les voitures couchettes ;

  • assurer une plus grande intermodalité dans les différentes gares desservies ;

  • obtenir le maintien des trains de nuits lors des pointes saisonnières, ce qui suppose d’avoir plus de locomotives BB-75300

  • mettre en œuvre le contrat de plan Etat / Région 2015/2020 afin de réaliser les travaux entre de régénération entre Montdauphin et Briançon et de modernisation sur l’étoile ferroviaire de Veynes.

  • maintenir l’existence du comité de ligne « spécial » train de nuit.

Ensemble pour l’avenir du territoire alpin !

Les BB-75300 qui remplacent les BB-67400 sur  le train de nuit Paris - Briançon

Les BB-75300 qui remplacent les BB-67400 sur le train de nuit Paris - Briançon

Voir les commentaires

La Région Coopérative a commencé d'appliquer son 1er acte … la parole aux citoyens ! …

18 Décembre 2015, 11:05am

Publié par jeanyvespetit

La Région Coopérative a commencé d'appliquer son 1er acte … la parole aux citoyens ! …

La nouvelle majorité du conseil régional, avec M. Estrosi comme Président de la Région PACA, tient sa 1ère assemblée plénière le 18/12.

La Région Coopérative, représentée par Sophie Camard et Jean Marc Coppola, a tenu une conférence de presse à Marseille. Ce fut l’occasion de confirmer une volonté partagée de poursuivre notre histoire commune.

Si les résultats du 1er tour des élections régionales ne sont pas à la hauteur de nos attentes, ils sont également très contrastés d’un territoire à l’autre. Très faibles sur les départements 83 et 06 et nettement plus positifs sur les autres ou sur certains quartiers ou communes.

De même, les résultats du FN doivent être considérés comme un indicateur pour savoir où agir en faveur de l’aménagement du territoire sur des espaces délaissés et dépourvus de services publics.

Nous sommes face à un contexte politique pour le moins atypique, lors du 1er tour, beaucoup d’électeurs de Droite votent FN et, lors du second tour, les électeurs de Gauche, absents du 1er, se mobilisent pour voter à Droite afin de barrer la route à l’extrême droite.

La Gauche est en fin de cycle avec un PS qui s’oriente plus sur sa Droite, aussi, il est nécessaire d’assurer une suite locale et régionale à la Région Coopérative.

Nous avons donc commencé d’appliquer notre projet avec le 1er acte de la Région Coopérative « Donner la parole aux citoyens ! » notamment par l’intermédiaire de notre site internet qui sera adapté pour cela mais aussi et surtout par une présence sur les territoires et les quartiers avec la volonté d’être le relais des alternatives citoyennes et locales utiles à l’intérêt général.

Les principaux enjeux à venir sont connus : le budget 2016, le contrat de pan Etat/Région 2015/2020, la convention Région/SNCF, la carte ZOU !, … Des enjeux qui vont ponctuer le calendrier et qui serviront de points de repères pour déterminer l’activité de la Région Coopérative.

Voir les commentaires

La nuit n’est pas tombée sur notre région Provence Alpes Côte d’Azur ...

15 Décembre 2015, 09:43am

Publié par jeanyvespetit

La nuit n’est pas tombée sur notre région Provence Alpes Côte d’Azur ...

La nuit n’est pas tombée sur notre région Provence Alpes Côte d’Azur. Notre territoire régional ne sera pas une base d’expérimentation des orientations de l’extrême droite dont l’essence est la haine et la stigmatisation de l’autre, l’exclusion et le renfermement sur soi. Le retour des sombres années 30 n’aura pas lieu. Notre région et sa capitale, Marseille, porte d’entrée de la Méditerranée vers l’Europe, ne seront pas montrées du doigt.

Europe Ecologie Les Verts PACA tient à remercier les électrices et les électeurs qui se sont mobilisés pour ce second tour des élections régionales, et ont, ainsi, empêché la victoire du Front National. Nous constatons que ce résultat est notamment le fruit de la mobilisation des écologistes et autres sympathisants de gauche.

Le peuple des écologistes et de la gauche s’est sacrifié en n’ayant plus de représentantEs éluEs au sein du conseil régional.

Chacun mesure que, pour eux, il s’est agi d’un vote d’opposition à un parti dont les valeurs, les pratiques et les propositions sont à l’opposé de celles que nous défendons, non d’un vote d’adhésion à la candidature de Christian Estrosi. Nous lui demandons d’en tenir compte, dans les actes, au cours du mandat qui s’ouvre.

En premier lieu, « entendre le message des urnes » pour endiguer le vote d’extrême droite. Cela doit signifier, pour tout responsable politique, remettre en question les pratiques qui sont massivement rejetées aujourd’hui, comme celle du cumul des mandats.

La disponibilité et la proximité doivent être des conditions essentielles pour exercer son mandat.

Nous demandons instamment à Christian Estrosi de démissionner dès cette semaine des autres mandats qu’il occupe, pour pouvoir se consacrer à plein temps au Conseil Régional. Comment imaginer une disponibilité et une indépendance totales en étant Président de la Région PACA et en même Président de la Métropole Nice Côte d’Azur. C’est la garantie pour éviter tous conflits d’intérêts entre deux territoires.

Nous demandons instamment à Christian Estrosi de concrétiser la proposition, qu’il a formulée entre les deux tours, de création d’un conseil de territoire visant à donner la parole aux représentants de la société civile et des sensibilités politiques absentes de l’hémicycle régional, et qui ont permis son élection. Nous sommes entièrement disposés à participer aux débats et aux travaux qui s’y tiendront, pour autant que la démarche soit sincère et suivie d’effets.

En particulier nous demandons à Christian Estrosi, quelques jours après la COP 21, de tout mettre en œuvre pour que notre région soit exemplaire en matière de transition énergétique et écologique, pour maintenir le réchauffement planétaire en deçà de 2 degrés : c’est le levier le plus prometteur pour dynamiser l’économie locale et améliorer concrètement les conditions de vie de nos concitoyens.

Le contenu du budget 2016 de la collectivité régionale sera l’heure de vérité pour vérifier que la politique menée par le nouvel exécutif ne sera tournée contre la population la plus fragile en supprimant, par exemple, la carte ZOU !.

Pour assurer cette veille, pour se donner les moyens de continuer à proposer et à agir, pour être à l’écoute de la population, du réseau associatif et syndical, La Région Coopérative va prendre tout son sens en devenant active tout au long de ces années à venir … sans éluEs de gauche et écolos dans l’institution mais avec la ferme volonté de se faire entendre. Rejoignez-nous !

A très bientôt,

JYP

Voir les commentaires

COP21 : un accord historique qui doit ouvrir une nouvelle ère ...

12 Décembre 2015, 21:07pm

Publié par jeanyvespetit

COP21 : un accord historique qui doit ouvrir une nouvelle ère ...

EELV se félicite de l’adoption de l’accord sur le climat, intervenue ce soir au Bourget à la COP21. Il s’agit d’une étape historique.

En l’adoptant, les pays du monde montrent qu’ils mesurent l’ampleur et les dangers d’un dérèglement climatique non contrôlé.

La volonté de rester en deçà de 2 degrés de réchauffement en moyenne est une avancée réelle. Europe Ecologie-Les Verts se réjouit de cette prise de conscience et de cette volonté collective d’éviter le pire.

La question de la justice climatique a été au cœur des négociations à juste titre. En permettant aux pays en développement de s’adapter, les Etats les plus riches ont reconnu l’importance de mettre en œuvre une justice climatique.

Nous assistons pour la première fois dans l’histoire de l’humanité à un début de gouvernance mondiale sur un enjeu majeur, la naissance d’une diplomatie du climat et la prise en compte collective des enjeux immenses pour l’avenir de l’humanité que constitue la sortie indispensable des énergies fossiles. La voie est désormais ouverte pour aller vers des économies 100% renouvelables : il s’agit d’une priorité absolue.

Avec la nécessité urgente de lancer des outils de régulation de la finance, il faudra à l’avenir être vigilant quand à la mise en œuvre de cet accord et poursuivre l’indispensable mobilisation citoyenne et universelle. La France doit notamment montrer la voie en appliquant cet accord à toutes les échelles, nationale et locale.

Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale EELV

Voir les commentaires