Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Un pique-nique républicain, écolo et européen ... ce dimanche à L'Estaque ...

30 Septembre 2012, 14:53pm

Publié par jeanyvespetit

IMG_0414.JPGKarim Zéribi et les militantEs Europe Ecologie / Les Verts des quartiers Nord de Marseille dont Sophie Camard, conseillère régionale, ont organisé un pique-nique républicain, écolo et européen sur les hauteurs de l’Estaque.
A cette occasion, Jean Vincent Placé, sénateur, François Michel Lambert, député et Karim Zéribi, eurodéputé et conseiller communautaire de Marseille ont affirmé avec force leur opposition, et celle du mouvement Europe Ecologie / Les Verts, à la ratification du traité Européen dénommé TSCG.
IMG_0413-copie-1.JPGCe Traité est fondamental pour l'avenir; en l’état, il est insuffisant et pose 3 problèmes majeurs :
• Un problème démocratique en permettant à la Commission Européenne de superviser les budgets nationaux alors même que la commission n'est pas un organe élu par les peuples
• Un problème économique en installant une politique d'austérité sans stratégie de relance. Nous avons besoin d'une politique d'investissements et de grands travaux en matière de logement, de transport, dans le domaine de la recherche et de l'innovation pour réussir la transition écologique dont le monde et l'Europe ont besoin
• Enfin, un problème social puisque rien n'est dit sur l'emploi et les services publics, sur un budget Européen qui pourrait être alimenté par une taxe sur les transactions financières qu'il est urgent de mettre en œuvre !
L'Europe a besoin d’un projet politique global porté collectivement. Il est donc indispensable de renégocier ce traité pour qu'enfin nous puissions construire une Europe politique forte, permettant un développement économique et social harmonieux et solidaire.
Le fait de participer au Gouvernement, ne doit pas empêcher EELV d'être un parti aiguillon, force de propositions et de soutien à la majorité présidentielle.
Dire NON au TSCG c'est aider le Président de la République dans son rapport de force, lui donner plus de poids et d’indépendance pour les futures négociations.

Il ne s’agit pas d’un NON de repli mais bien au contraire, d’un NON européen et constructif, d'un NON porteur d'avenir.
IMG_0415-copie-1.JPG

Commenter cet article