Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Un opérateur ferroviaire privé en 2014 sur notre région ?

26 Juin 2013, 14:52pm

Publié par jeanyvespetit

    dossier-2 7192La libéralisation européenne a ouvert à la concurrence le trafic voyageurs international.

Thello, une filiale de Trenitalia (entreprise ferroviaire publique italienne), demande donc à pouvoir faire circuler, dès 2014, plusieurs trains entre Milan / Gênes / Nice et Marseille, avec, en plus, le souhait d’effectuer du cabotage entre les gares françaises situées sur la parcours.

La Région PACA se voit imposée la mise en œuvre de cette législation européenne acceptée par les Etats membres de l’Union européenne, dont la France. Pour autant, il conviendra de vérifier la réalité du caractère international de cette demande.

C’est l’Autorité de Régulation des Activités Ferroviaires (ARAF) qui acceptera ou non la demande de cet opérateur privé.

Cela pose plusieurs questions :

La volonté d’effectuer du cabotage ne sera pas sans incidence sur l'équilibre financier du contrat TER et sur la consistance du service publique ferroviaire sur le littoral azuréen (réduction d'offre et impacts pour les usagers des transports régionaux) ;

La prise en compte et la valorisation des investissements consentis par la Région depuis des années pour développer le service ferroviaire, en matière de matériel roulant, d'infrastructures, des pôles d’échanges ou d'installations de remisage/entretien mais également des démarches engagées avec RFF et la SNCF pour améliorer la qualité du service (cadencement, gestion des travaux à fort impact,...), ceci d'autant plus que l’arrivée de Thello s’inscrit dans un mouvement de concurrence plus large, impliquant aussi les opérateurs de transports routiers (Eurolines, Idbus).

l’absence d’un cadre social harmonisé tant sur le plan européen que national. Le risque de dumping social, comme il existe dans le fret ferroviaire, est réel.

 

Face à ce constat, nous demandons que l’Etat et l’ARAF rejettent la demande formulée par cette filiale de Trenitalia.

En revanche, nous demandons que la SNCF et Trenitalia répondent positivement à la remise en place des liaisons ferroviaires entre les deux capitales régionales, Gênes et Marseille, dans le cadre d’une coopération. Demandes formulées à plusieurs reprises par les vice-présidents transports des Régions PACA (Jean-Yves Petit) et Ligurie (Enrico Vesco).

Europe Ecologie / Les Verts rappelle ses demandes, notamment dans le cadre du débat actuel à propos du 4ème paquet ferroviaire :

- La liberté pour chaque Etat membre de l’UE, dans le cadre de la subsidiarité, de déterminer la structuration et la gouvernance du système ferroviaire (RFF et SNCF) qui est le plus adapté à son propre pays ;

- La liberté pour chaque collectivité régionale (droit constitutionnel) de déterminer le mode d’exploitation le plus adapté pour le transport public régional (appel d’offre, Régie ou attribution directe) ;

 

 - La nécessité d’empêcher l’existence du dumping social.

Commenter cet article

SP 05/07/2013 12:44

@adrien, c'est plus que de la concurrence, c'est de la substitution. L'opérateur Thello a demandé le sillon du TER interville le plus "rentable" de l'offre TER, un des rares dont les recettes
équilibres quasiment les couts !
Que deviendront les usagers régionaux, les porteurs de carte Zou, d'abonnement, etc... ?
Et si la région doit recaser son TER dans la 1/2h qui précède ou qui suit, elle n'aura évidemment pas le même remplissage. Et si elle demande à la SNCF de le supprimer, cela va casser le roulement
pour cette dernière qui baissera peu sa facture adressée à la région, mais la région aura eu une perte nette de recettes.

Pourquoi ne pas tout simplement prolonger quelques-un des TER intervilles existant de Nice à Gênes par la coopération des 2 régions, plutôt que par la concurrence d'un train privé ?
Pourquoi laisser la SNCF développer un service de bus ?

La ligne Marseille Nice est suffisament saturée pour ne pas y multiplier les opérateurs

jeanyvespetit 07/07/2013 08:59



C'est tout à fait ma position et c'est bien ce que je demande de faire dans le cadre de la coopération à SNCF / Trenitalia.



adrien 27/06/2013 23:07

En quoi 1 ou 2 malheureux trains quotidiens entre Milan/Nice et Marseille concurrenceraient-ils sérieusement les TER PACA (si calamiteusement exploités par la société "SNCF") ? je me le
demande.

Au sein de l'Union Européenne, il n'y a plus lieu de favoriser honteusement telle ou telle société fut-elle historique.

Et puis si les TER PACA sont mis en danger par ce cabotage, pourquoi alors ne pas dénoncer la concurrence (plus lourde) que font les TGV de la SNCF et les TET-Intercités (de l'Etat) au pauvre petit
TER PACA, avec apr exemple le TGV entre Cannes et Nice ou entre Marseille et Aix, ou encore le TGV entre Avignon et Toulon (seul moyen de relier ces deux villes puisque la Région PACA ne propose
RIEN sauf à changer de train et y passer des heures)...

Cela me semble des combats d'arrière-garde, qui ne sont pas sans rappeler les gesticulations pour sauver la gentille SNCM des attaques de la grande méchante Corsica Ferries.
Pendant ce temps-là quand on dénonce le soit disant "dumping social" on ne se pose pas les bonnes questions et on ne demande aux acteurs en place de se remttre en question comme ils le devraient.