Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Traversées alpines, liaison Lyon-Turin: construisons, ensemble, la position des écologistes européens ...

6 Octobre 2012, 06:57am

Publié par jeanyvespetit

drapeau européenEn France, en Italie, en Suisse et dans toutes les régions alpines, les écologistes œuvrent depuis des décennies en faveur d’alternatives au transport routier. Leur objectif est clair : réduire le trafic des poids lourds et des automobiles à travers ou aux abords des Alpes.

Se mettre à la hauteur d’une telle ambition ne va pas de soi, tant les réalités d’aujourd’hui s’en écartent. Cela suppose une mobilisation générale, et une action publique résolue sur bien des fronts :

  • ► pour les marchandises : fiscalité, dispositifs de régulation des transits à l’échelle de tous les passages alpins, promotion des circuits courts…
  • ► pour les voyageurs : organisation des transports collectifs en zone de montagne, adaptation de l’accès aux stations et de l’offre touristique, promotion du covoiturage…

 

Parmi les innovations envisageables, celles concernant les infrastructures sont bien souvent les plus délicates tant elles relèvent de choix lourds d’impacts, coûteux et peu réversibles. Or, les écologistes ont des positions différentes sur les projets à privilégier. Le plus débattu d’entre eux est celui de la nouvelle liaison ferroviaire Lyon – Turin, et de ses différents « barreaux » ou phases. Au vu de ses caractéristiques et de ses impacts, ce projet est-il la bonne réponse au problème des déplacements transalpins ? Existe-t-il des alternatives plus pertinentes ? Avec quels enjeux, quelle faisabilité ?

Pour répondre à ces questions nous vous proposons un rendez-vous politique, au sens noble du terme : une convention « sur les traversées alpines », vendredi 19 et samedi 20 octobre 2012 à Chambéry (Savoie – France).

Réunis dans un même lieu, les participants pourront acquérir un maximum de connaissances sur le sujet, les problèmes qu’il pose, les solutions en présence et l’état du débat public.

 

Sans se départir d’une vision globale, la convention portera en priorité sur le choix d’infrastructure lié au projet « Lyon – Turin ». Il s’agira d’échanger sur les tenants et les aboutissants du projet actuel, pour ensuite délibérer sur son opportunité, les éventuels amendements qu’il convient de lui apporter et/ou les alternatives à privilégier.

Dans cette optique, il est pour nous essentiel de pouvoir échanger avec les acteurs qui, eux aussi, réfléchissent et agissent depuis des années face aux enjeux des traversées alpines. Les écologistes ont des convictions fortes et bien connues. Ils n’en sont pas moins à l’écoute du reste de la société pour éclairer leur lanterne, pour trouver les moyens les plus adaptés d’aller vers les transformations qu’ils appellent de leurs vœux.

 

Nous invitons donc toutes les personnes, organisations ou mouvements souhaitant faire partager leur vision à s’exprimer et à débattre le vendredi 19 octobre. Pour la qualité de nos échanges, les contributions préalables sont les bienvenues d’ici au jeudi 11 octobre. Nous les diffuserons à l’avance sur ce site, afin que chacun puisse préparer au mieux cette convention.

 

Le samedi 20 octobre, les militants écologistes de France, d’Italie et de Suisse participeront à la construction d’une position amenée à devenir celle du Parti Vert Européen.

L’exercice est difficile mais il s’annonce passionnant. Nous remercions à l’avance toutes celles et ceux qui, contributeurs extérieurs ou militants écologistes, voudront bien y participer.

 

Je serai présent le 20 octobre, à cette rencontre, ainsi que Karim Zéribi, député européen, membre de la commission transports du Parlement européen et François Michel Lambert, député des Bouches du Rhône, vice président de la commission développement durable de l’Assemblée Nationale.

 

 

Programme

 

Vendredi 19 octobre :

Salle du Scarabée
148, avenue Daniel Rops, Chambéry le Haut

 

Inscrivez vous avant le 15 octobre.

 

16-21h : AUDITION DES CONTRIBUTEURS ET PARTENAIRES

Tous les participants (dans la limite des créneaux horaires disponibles !) pourront exposer leur position durant 15 mn, suivies de 15 mn de questions-réponses. La somme des contributions et des échanges doit permettre d’étayer au maximum le débat sur les infrastructures et les politiques publiques souhaitables pour les traversées alpines.

 

16-22h : FORUM « TRANSPORTS ET MOBILITÉ DANS LES ALPES »

Parallèlement aux auditions, un forum général avec des stands se tiendra dans un espace voisin. Si vous souhaitez tenir un stand ou organiser un temps de débat (espace dédié avec 50 places assises), n’hésitez pas à contacter les organisateurs !

Plusieurs organisations (institutions, associations environnementales…) ont déjà prévu d’être représentées. Au milieu des stands, vous trouverez une table de librairie / presse et une buvette.

 

19h-22h : REPAS PAYSAN ET SPECTACLE

À partir de 19h, un buffet de « saveurs campagnardes » sera dressé (repas à régler sur place).

À 21h, vous pourrez admirer les chanteuses a capella du groupe Les Fiiiiilles ou participer à une « marche lente collective » aux abords de la salle.

 

LOGO EELV fondblanc quadri

 

Samedi 20 octobre :

 

Salle Jean Renoir rue Nicolas Parent, Chambéry (5 mn à pied de la gare SNCF)

I

nscription réservée aux adhérents / coopérateurs à jour de cotisation : EELV, I Verdi ou Les Verts / Die Grüne

9h-17h30 : DÉBAT ET RÉDACTION D’UNE POSITION DES ÉCOLOGISTES

 

Accueil (9h00 – 9h30)

1ère partie (9h30 – 10h45) :

Introduction : Monica Frassoni, coprésidente du Parti Vert Européen
Et un-e eurodéputé-e membre du groupe « Les Verts / ALE »

Le projet « Lyon-Turin » : contexte, caractéristiques et alternatives Par Olivier Klein, chercheur au Laboratoire d’économie des transports (LET), Université de Lyon.

- Prospective des flux de marchandises et de personnes entre la France et l’Italie : entre tendances lourdes et inconnues, des enjeux à l’échelle du massif alpin.

- Le projet de liaison ferroviaire nouvelle entre Lyon et Turin : une solution et ses limites.

- Les alternatives, entre concurrence et complémentarité : le fractionnement du projet, les mesures de régulation du transit routier, l’optimisation de la ligne Dijon – Ambérieu – Modane, le passage de Vintimille, un tunnel ferroviaire au Montgenèvre, le cabotage en Méditerranée.

2ème partie (10h45 – 12h30) :

Pourquoi sont-ils pour ou contre ? Quatre témoignages et positions personnelles contradictoires.

·     • Henri Dupassieux, Adjoint EELV à la Ville de Chambéry et un autre partisan de la nouvelle liaison ferroviaire Lyon – Turin

·     • Nilo Durbiano, maire de Venaus, membre de la coalition « Ecolgisti et reti civiche » et un autre opposant au Lyon – Turin

 

Présentation d’une synthèse intermédiaire des savoirs partagés, des inconnues, des accords, des désaccords et des pistes de convergence.

 

Repas (12h30 – 14h00) :

 

3ème partie (14h00 – 17h30) :

Discussion autour du projet de synthèse (avec le renfort de moyens d'animation collective à l'échelle de la plénière), constitution sous-groupes pour rapprocher les points de divergence.

Débat général et construction progressive d’une position commune sur les solutions à apporter au problème des trafics fret et voyageurs, dans et à travers les Alpes.

Clôture (17h30) : Avec la participation de François-Michel Lambert, député EELV des Bouches-du-Rhône, commission du développement durable de l’Assemblée Nationale

Nécessairement synthétique, le document final devra exprimer la position commune, mais aussi les positions minoritaires les plus représentatives et, le cas échéant, les désaccords persistants.

Il sera transmis aux instances nationales d’EELV, des Verdi et des Verts / Die Grüne, ainsi qu’au Parti Vert Européen en prévision de son congrès les 9 et 10 novembre à Athènes.

 

031%20(2) 
 

Commenter cet article