Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Retour sur une rencontre Région PACA / SNCF à propos de l’offre ferroviaire sur la transversale Sud et Briançon…

11 Novembre 2014, 16:52pm

Publié par jeanyvespetit

Dossier-3 1465L’objet était une présentation par SNCF d’un plan de relance de l’activité TET (trains d’équilibre du territoire) applicable à partir de juillet 2017  (lié à la mise en service du TGV Atlantique)

 

Le constat :

 

-           un déficit d’exploitation de la partie TET cette année (hors contribution Etat) qui est pris en charge sur le budget SNCF.  

 

-          L’Etat, absent, qui ne joue pas son rôle d’AOT (autorité organisatrice de transport) et, de fait, laisse la SNCF gérer seule.

 

Concernant la transversale Sud, pour 2015 il ne devrait y avoir aucun changement concernant la desserte TET. Il sera signé une  nouvelle convention avec l’Etat portant sur 2015 uniquement.  Sur 2016, pas d’engagement à ce jour … Par contre il n’y aura pas de commande de nouveau matériel sur la transversale Sud, comme ailleurs mais on repart pour une rénovation des rames Corail  (travaux en 2016 – 2017 et prolongations des rames jusqu’en 2023 au moins).

 

Concernant Paris – Briançon, sans changement non plus pour 2015 mais il est à craindre que la vétusté du matériel oblige à réduire l’offre …. Les trains de nuit sortiront ils du périmètre TET ? Voire même, est-il envisagé dans le plan de transport 2017, l’arrêt des trains de nuit ?

 

Projet SNCF 2017 pour la Transversale Sud. Amélioration du temps de parcours (5 h 45 entre Bordeaux et Marseille) Le plan prévoit au total plus de kilomètres trains mais des économies portant sur la suppression d’arrêts et des limitations de parcours. Il y aura 1 à 2 AR supplémentaire sur les parties les + fréquentées soit entre Toulouse et Marseille d’une part, entre Bordeaux et Montpellier d’autre part. En nombre il y aurait 6 arrêts / retours entre Bordeaux et Marseille  + 1 A/R Toulouse – Marseille et 1 A/R Bordeaux – Montpellier. Un cadencement à 2 h serait obtenu entre Toulouse et Marseille.

 

Conséquences pour notre région :

 

-           suppression envisagée de tous les arrêts en gare d’Arles (3 A/R aujourd’hui), le choix  serait, sur cet axe, de renforcer, par contre, Nîmes. La fréquentation serait trop insuffisante sur Arles.

 

-          Suppression de l’A/R restant jusqu’à NICE : tous les TET s’arrêteront à Marseille. La desserte actuelle fait cependant 400 000 voyageurs / an. Les conséquences seraient donc importantes pour la desserte des gares situées entre Marseille et Nice.

 

 

En positif, nous aurions donc un A/R de plus sur Toulouse et des liaisons en plus entre Marseille et Nîmes mais sans desservir Arles (alors qu’on avait perdu la liaison du Cévenol … train dont la desserte entre Marseille et Clermont Ferrand n’est pas évoqué)

 

Les questions se posent sur le coût attendu pour la Région PACA si nous devons compenser par des TER ou Inter-villes sur Marseille – Nice et sur Arles vu les trous de desserte que cela va produire  (plus aucun  train entre 9 h et 12 h 30 et entre 12 h 30 et 17 h. 

 

On peut se demander si l’éventuel retrait de la SNCF ne profitera pas à d’autres opérateurs ferroviaires.

 

 

En conclusion temporaire :

  •  

    En conclusion temporaire :

    •  Je serai présent à Carcassonne, le 14/11, à la réunion organisée par RFF/SNCF à propos/ de l’évolution de la desserte sur la transversale Sud pour défendre cet axe essentiel à l’aménagement et à l’égalité des territoires ; pour une liaison directe entre l’Atlantique et la Méditerranée, entre les régions du Sud de l’Europe, de l’Espagne à l’Italie via la France ;

    • Ce doit être de l’occasion pour revoir la possibilité de disposer d’une liaison directe entre Marseille et Clermont Ferrand via Nîmes ;

    • je crois qu’il faudra se battre contre la suppression des arrêts d’Arles et obtenir à un partage des arrêts entre Nîmes et Arles comme cela semble possible ailleurs ;

    • Des garanties assurant la pérennité du train de nuit Briançon / Paris devront être données par l’Etat et la SNCF ;

    • Enfin, si l’Etat et la SNCF cherchent à réduire leur déficit, il n’est pas écrit que les Régions devraient soit créer des trains TER sans compensation financière soit voir leur territoire n’être plus ou mal desservi.

     

Commenter cet article

Didier 13/11/2014 23:35

Bonjour,

Tout d'abord merci pour cette communication dès novembre 2014 des réflexions sur la desserte de la Transversale Sud en 2017.

Il serait nécessaire que SNCF et RFF mène une concertation publique sur le sujet en jouant le jeu de la transparence en mettant sur la place publique la trame 2017, les scénarios à l'étude pour
adapter la desserte 2017 à cette nouvelle trame et en s'ouvrant aux contributions des personnes publiques intéressées.

Le rétablissement du desserte TGV Marseille - Toulouse ou Marseille - Bordeaux via Aix TGV, Avignon TGV et Montpellier TGV est-il envisagé au SA 2017 ? Sinon la ligne nouvelle Nîmes - Montpellier
risque fort d'être désertée par les trains de voyageurs.

Sur la desserte entre Marseille et Nice, je pense qu'il convient de maintenir au moins un aller retour quotidien Nice - Bordeaux. Pour qu'il soit plus attractif face à l'avion et à l'autoroute, on
pourrait envisager de supprimer le rebroussement à Saint-Charles par un arrêt à Blancarde afin de gagner 15 à 20 min au moins sur le trajet et ainsi proposer un trajet Montpellier - Toulon en moins
de 2h30 et mettre Nice à peine 4h de Montpellier. En dehors, de cette suggestion, au lieu de stocker à Marseille toutes les rames du soir au matin, il devrait être possible de prolonger une rame à
Nice le soir et d'amorcer une rame à Nice le matin. En fonction des évolutions de la desserte TGV Nice - Lyon (qu'il convient de maintenir au moins à son niveau actuel 5 AR), il faudrait proposer
un départ de Nice vers 6h30 ou 7h30 (arrivées à Marseille vers 9h ou 10h) et un départ de Marseille vers 19h ou 20h (arrivées à Nice vers 21h30 ou 22h30).

Sur le reste des points évoqués, il y a des points positifs à souligner. D'abord l'affichage de la volonté de SNCF d'étoffer l'offre entre Toulouse et Marseille (avec 7 AR au lieu de 6 et un
cadencement aux 2h)entre Montpellier et Bordeaux (avec 7 AR au lieu de 6). Je suppose que cela signifie la mise en place d'un train permettant d'arrivée à Marseille avant midi depuis Toulouse,
train qui fait cruellement défaut actuellement et d'un train pour Toulouse au départ de Marseille après 18h (train qui n'existe actuellement que le vendredi et le dimanche).

Concernant le nouvel AR Montpellier - Bordeaux, il conviendrait d'obtenir son prolongement à Marseille. Un premier train au départ de Marseille vers 6h pour arriver à Bordeaux vers midi. Cela
permettrait d'éviter la limitation à Montpellier du train partant de Bordeaux vers 18h.

Concernant la question hautement sensible de la politique d'arrêt, il me semble que le maintien voire le renforcement de la desserte de Nîmes est incontestable. Nîmes doit devenir un arrêt
systématique sur la transversale sud. Un panachage des arrêts avec Arles serait une mauvaise solution tant pour Nîmes que pour Arles. En tout état de cause, la mise en place d'une desserte TER
cadencée au moins aux 2h entre Montpellier et Marseille avec un nombre d'arrêts intermédiaires restreints (dont Lunel, Nîmes, Arles, Miramas et Vitrolles) parait indispensable.

Cordialement.

jeanyvespetit 14/11/2014 21:19



Je vous propose de me contacter sur mon adresse Région jypetit@region@regionpaca.fr


Bien à vous



jonathan 13/11/2014 22:41

bonsoir je suis aveugle et je pren le train pour faire saint-chamas salon de provence et je suis un peu encolaire d'apprendre que le ter qui parter de marseille a 7H25 va ètre suprimer a partir du
15 decembre j'étudi a l'école de musique de salon imfp on ai plusieur a prendre donc sa vedir que je vai devoir prendre le train a 7H30 pour partir de saint-chamas pour arriver a salon a 7H45 alor
que je comence a 9h
mais le plus grave il ya jamai u de comiter de ligne a saint-chamas alor je suis desoler je ne vai pas changer a miramas pour aller a salon franchement la gare de saint-chamas comence a monter en
puisanse
monsieur petit sa serai domaje de suprimer des train je trouve que le train c'est pratique il fo ameliorer les deplacemen
maime si je sai qu'il ya eu des éfor
merci pour votre reponce
cordialement
jonathan.

jeanyvespetit 14/11/2014 06:38



Bonjour, je me renseigne et je reviens vers vous.


Cordialement, Jean Yves Petit



adrien 12/11/2014 20:46

Bonjour

Et avec ce genre de comportement de la SNCF (qui relève plus du "sévice public" que du service public) on se permet de taper sur les (téméraires) nouveaux entrants comme Thello.
Car Monsieur Petit, la vérité est là : nous sommes en 2014 et dans votre Région, il n'existe aucun train direct entre Nice, Cannes, Toulon et Avignon, ni entre Nice, Cannes, Toulon et Arles. On ne
parle pourtant pas de petites villes, mais d'agglomérations densément peuplées.

Nous sommes en 2014, et le pourtour méditerranéen français ne propose AUCUN TRAIN DE BOUT EN BOUT !
Impossible de relier Nice/Cannes/Toulon à Perpignan.
Pas de train directs non plus pour Nîmes (qui est presque en Provence !!!).
On parle tout de même de l'arc méditerranéen. Plus de 5 Millions d'habitants de bout en bout sur le littoral...
C'est tout juste croyable.
Le Grand Sud était une grande relation cohérente et permettait aux maritimois et varois d'aller à Montpellier, Toulouse et Bordeaux (pas Nîmes curieusement). On voudrait forcer les gens à se
rabattre sur l'avion, qu'on ne s'y prendrait pas autrement.

Nous savons que vous ne baisserez pas les bras comme à l'accoutumée, mais le combat semble perdu d'avance : les Alpes-Maritimes et le Var vont ENCORE se retrouver tributaires de correspondances
(fort mal assurées à Marseille). La SNCF (et l'Etat , aux abonnés absent comme d'hab') ont déjà tranché, on le sait.

Alors après, on a beau jeu de crier au loup quand on voit débarquer Thello (ou autre) sur des relations (Marseille-Milan) que la SNCF n'assurait de toute façon plus depuis 30 ans.

On va décidément de surprise ferroviaire en surprise ferroviaire (mauvaises bien sur) dès qu'on a le malheur d'habiter à L'est de Marseille dans cette région.

Bon courage dans vos démarches et en espérant que les Régions (PACA et LR voire Midi Pyrénées) sauront s'entendre pour compenser l'inexistence de l'Etat et l'incompétence de la SNCF. Si les régions
arrivaient à assurer au moins un Nice-Toulouse (ou un Nice-Perpignan) par jour, ce serait déjà un moindre mal.

Cordialement,

Adrien

CRETIN 12/11/2014 20:13

Bonjour. Décidément sur cette ligne Marseille Nice, c'est de pire en pire. Et maintenant on nous supprime le dernier Bordeaux Nice. Quand on est chargé, vive la voiture. Eh bien Voltea revient à
Toulon pour desservir Bordeaux: vive l'avion. Peut on encore se battre pour garder ce TET sur Nice? La FNAUT se battra... Amitiés

Philippe

jeanyvespetit 13/11/2014 06:14



Il fat se battre !