Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Retour sur le comité de pilotage de la voie ferrée Carnoules / Gardanne …

12 Janvier 2014, 12:01pm

Publié par jeanyvespetit

WP 000148
Suite au comité de pilotage  de l’étude Carnoules – Gardanne qui s’est tenu le 7 janvier,  il se confirme que ni l’Etat, ni RFF, ni les CG du Var (absent malgré notre invitation) et des Bouches du Rhône n’envisagent de poursuivre la démarche de réouverture au vu des coûts prévisionnels (490 M€ sans électrification ou 610 M€ avec électrification dont 50% pour la suppression des passages à niveau) et du faible potentiel de clientèle prévu (moins de 1000 / jours)

 

Pour autant l’étude et le Comité de pilotage ont permis un certain nombre de constats positifs:

 

-          Cette ligne va garder un caractère stratégique au titre de la défense nationale. Cela entraine une obligation de la conserver et pour RFF d’assurer une maintenance à minima : 400 000 € / an d’entretien et des investissements d’environ 7M€ (ouvrages d’art, reprise de voies, etc …) pour les 10 ans à venir.

 

-          La ligne est par ailleurs toujours circulée : outre les quelques convois militaires annuels transitant vers Canjuers, il reste des circulations fret sur la partie Trets – Gardanne et le segment Carnoules – Brignoles est utilisé par des trains touristiques circulant le WE et pendant l’été. A cela s’ajoute un vélo – rail entre Pourcieux et St Maximin.

 

-          Il y a des flux de déplacements importants sur cette ligne : près de 100 000 trajets / jour, orientés essentiellement sur l’ouest : De St Maximin et Trets vers les bassins d’emploi d’Aix et de Marseille. Il y a aussi des flux moindres mais en développement orientés de Brignoles vers l’aire toulonnaise.

 

 

La Région, qui a réaffirmé sa volonté de poursuivre le projet doit cependant faire le constat de l’absence totale de volonté de ces partenaires sur ce dossier. A cela s’ajoute  le report de la mise en place de la Communauté d’Agglomération de Provence Verte dont on espérait qu’il puisse être un partenaire pro actif sur ce dossier. En conséquence nous proposons un plan d’action qui tienne compte de ce contexte mais veut offrir une amélioration immédiate pour le centre Var et ces habitants : ce programme comprend 4  propositions à mettre en œuvre et réaliser  en 2014.

 

 

1)      Intégrer au prochain contrat de plan Etat / Région, la réalisation des études d’Avant – Projet (AVP) à minima sur la partie Ouest (Brignoles – St Maximin – Gardanne) dont la réouverture  semble la plus pertinente à moyen terme

 

2)      Proposer, après les élections municipales de Mars,  une démarche de « Contrat d’Axe » sur l’ensemble de la ligne permettant de  faire travailler ensemble  les acteurs locaux dans une démarche transversale et anticipatrice  : transports, aménagement du territoire, développement économique, logements, …

 

3)      Préparer, pour la rentrée 2014, la mise en place d’une offre combinée bus – TER permettant de relier BRIGNOLES  à TOULON  d’une part (rabattement sur la gare SNCF de Cuers) et BRIGNOLES / ST MAXIMIN  à AIX et à MARSEILLE d’autre part (rabattement sur la gare SNCF de Gardanne) en lien avec les CG du 13 et du 83.

 

4)      Demander à RFF une maintenance renforcée sur le tronçon Brignoles – Carnoules permettant à l’ATTCV, volontaire pour le faire, de développer des liaisons régulières Brignoles – Carnoules  et  permettre sa  connexion avec la gare SNCF de Carnoules.

 

 

Plus globalement  la Région a demandé à RFF et à la SNCF de revoir les normes appliquées aux projets de réouverture, qui à l’heure actuelle mette au même niveau d’exigence, et donc du coût, des lignes à fort trafic comme la ligne PLM et des voies secondaires du type de Carnoules – Gardanne ou Digne – St Auban par exemple.

 

 

Continuons d’agir ensemble !

Commenter cet article

David Julien 30/11/2018 22:42

Alors, oui, maintenant il y a des autocars. Mais vous avez vu les horaires ?! pour être à la Duranne à 8h, il faut prendre le car de 5h48 !!

romain B 31/07/2018 10:04

Tout mon soutien dans vos démarches pour la réouverture de cette ligne qui semble plus que pertinente compte tenu de l'évolution de la population résidant dans l'arrière pays et pouvant être transportée vers les bassins d'emploi d'Aix et Marseille

SP 08/02/2014 16:55

La suppression des PN, cela ne devrait pas relever du budget TER de la région, mais du budget sécurité routière de l'Etat ou du département, et sans que cela ne puisse faire obstacle à la
rouverture de la ligne.

Si la ligne avait été maintenue ouverte, alors ces PN auraient été traités... ou maintenus si non dangereux.

Combien de morts sur la route éviterait-on si des usagers de la route prenait le TER ? En regard des rares accidents au PN (toujours très médiatique, mais très faible en regard du reste de la
mortalité routière et dans la quasi-totalité des cas, du à l'usager de la route)

DEMADE 05/02/2014 15:45

Bonjour,

je vous invite à lire le lien suivant paru sur le site de mobilicités :
http://www.mobilicites.com/fr_actualites_l-ancienne-voie-ferree-nantes-chateaubriant-renait-avec-le-tram-train_0_77_3052.html

Pour 195M d'Euros, il a été réouvert 64km de ligne desaffectée depuis 1980. A comparer au 610M d'Euros réclamés par RFF pour 74km. Où est l'erreur?

MARTY Vincent 22/01/2014 10:10

Merci pour ces informations, assez décevantes, s'il en est... Quelle aide citoyenne peut-on apporter au projet de remise en service de la ligne (à part un vote)? Une association milite t'elle ? Des
élus sont ils particulièrement impliqués (à part vous ) ?
Enfin une remarque sur les PN, le traitement qui en est fait en Suisse, pour les passage en centre ville de ligne très régulières est édifiant, et montre qu'il existe des alternatives à la
suppression pure et couteuse. A faire connaitre ?