Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Rapport de la commission Mobilité 21 : Pour PACA, de justes priorités, mais des applications discutables …

27 Juin 2013, 14:58pm

Publié par jeanyvespetit

011La commission Mobilité 21 vient de remettre au Ministre chargé des Transports de la Mer et de la Pêche son rapport sur les futures infrastructures de transport en France. Les écologistes saluent l’esprit qui a animé cette commission : priorité donnée à la modernisation des réseaux existants, soutien aux transports collectifs et surtout vision globale des projets à financer. La participation active de la députée écologiste Eva Sas n’y est certainement pas étrangère.

Eva Sas

Un changement de perspective salutaire car le SNIT (Schéma national des infrastructures de transport), élaboré sous le gouvernement Sarkozy / Fillon, n’était plus qu’une liste incohérente de projets démesurés, misant sur la compétition entre territoires et l’orgueil des barons locaux où les questions de financements et d’impacts sur l’environnement étaient bien secondaires.

Le scénario 1 de ce rapport remet enfin de l’ordre dans les priorités et se fonde sur les besoins essentiels des territoires. L’accent est également mis sur le train, un choix cohérent avec les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre fixés par le Grenelle de l’environnement et par les engagements internationaux de la France.

Pour ce qui concerne la région Provence Alpes Côte d’Azur, 2 projets figurent parmi les 9 priorités nationales :

La résolution du nœud ferroviaire de Marseille avec la traversée et la gare souterraines de St Charles qui permettra, dans les 10 ans à venir, d’augmenter d’une façon significative le nombre de TER ainsi que des trains directs de Toulon / Aubagne vers l’aéroport de Marseille Provence.

L’amélioration d’accès routier du grand port de Marseille / Fos avec la réalisation de l’A56 entre Fos et Salon avec le contournement de Fos.

 

Les écologistes défendront donc le premier scénario, sensé et pertinent, par rapport à un scénario 2 plus coûteux avec de nombreux projets controversés, anti-écologiques et inutiles.


Nous regrettons que le traitement du nœud ferroviaire de la Côte d’Azur ne soit pas parmi les priorités du scénario 1.

 

Lors des élections régionales de mars 2010, les écologistes étions les seuls à dire « Non à la grande vitesse, priorité aux TER ». Après 3 années de présence intense dans les institutions et sur le terrain auprès des associations et des élus, nous ne pouvons qu’apprécier ce premier résultat.


Néanmoins, le second scénario inclut de nombreux projets routiers qui n’ont strictement rien à faire dans un schéma dit « de mobilité durable », aux premiers rangs desquels le contournement Est de Rouen et l’A45.

 

Les enjeux écologiques doivent demeurer au cœur de notre politique de transports, pour un aménagement du territoire durable et solidaire. C’est notre environnement, notre santé, la qualité de vie du monde de demain que nous choisissons aujourd’hui.

Commenter cet article

SP 05/07/2013 12:26

« Non à la grande vitesse, priorité aux TER » ==> Concrètement, cela se traduit par quoi ?
Que sans Ligne Nouvelle offrant une alternative à la ligne existante sur les secteurs saturés, il ne pourra y avoir plus de TER en circulation sur ladite ligne existante (indépendamment de savoir
si la région a les moyens de les payer, ce dont on peut douter parmi ceux qui prônent l'austérité des moyens)
Sans Ligne Nouvelle, il n'y aura pas de "TER rapide".
L'est de la région restera enclavée pour le train

En quoi cela est-t-il positif pour le train ?

Dès lors qu'une Ligne Nouvelle est reconnue nécessaire, quel intérêt d'en brider artificiellement la vitesse ? (si on mêt de coté la soumission à l'idéologie de l'éloge de la lenteur.... qui n'a
jamais rempli les trains !)

Christine 27/06/2013 21:07

Bonjour,
Je dois rêver: j'ai entendu aux info et lu sur ce blog "priorité aux TER": il y a urgence!