Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Plans de déplacements des entreprises …une façon indirecte d’agir en faveur de l’emploi et du pouvoir d’achat …

17 Février 2013, 09:46am

Publié par jeanyvespetit

l'auto

J’ai participé, cette semaine, à l’occasion des rencontres régionales de RSE (Responsabilités Sociétales des Entreprises) à Marseille, à une table ronde sur les plans de déplacements inter entreprises (PDIE).

Durant la période 2007 / 2013, la Région a financé:

- 17 PDIE (essentiellement portés par des zones d’activités) et PDIA (plans de déplacements inter administrations)

- 11 PDE (plan de déplacements d’entreprise) et PDA (plan de déplacements d’administration) dont certains concernent plusieurs sites en région tels que le PDE de Pôle Emploi.

Le contexte sanitaire et social sur notre région est connu :

-      Saturation des axes routiers avec des émissions de particules fines (en provenance essentiellement des véhicules diesels) au-delà des seuils européens. Les conséquences sur la santé sont importantes ;

-      Les agglomérations comme Marseille, Aix, Toulon, Nice sont congestionnés et polluées ;

-      Le temps perdu dans les bouchons est énorme (35 000 heures perdues chaque jour à Marseille, 10 jours perdus par an pour un trajet quotidien entre Aix et Marseille, …) avec une conséquence sur la vie économique importante ;

-      Les transports collectifs manquent de complémentarité.

Aussi, les PDIE représentent un enjeu stratégique essentiel pour permettre :

-      De diminuer l’utilisation de sa voiture personnelle pour aller travailler via le covoiturage, l’auto-partage, les transports collectifs, le vélo, …

-      De trouver des solutions pour assurer « le dernier kilomètre » d’un trajet entre un les pôles d’échanges multimodaux (gares ferroviaires / routières) et les zones d’activités, les pôles d’enseignements, les administrations, … grâce à une harmonisation des tarifications, de l’information et une meilleures complémentarité des offres de transports collectifs.

Pour cela, les communautés d’agglomérations, qui perçoivent le versement transport, taxe payée par les entreprises de plus de 9 salariés et dédiée au transport collectif, assurent ou doivent assurer cette irrigation de leurs zones d’activités.

C’est ainsi que les entreprises auront moins de difficultés pour assurer leurs recrutements - Imaginons le temps de parcours pour une personne habitant les quartiers de Nord de Marseille et devant aller travailler au fond de la zone d’activités de Gémenos ?.

argent

Réduire l’utilisation individuelle des voitures, disposer de solutions alternatives à la voiture c’est permettre de :

-      agir, d’une façon indirecte, sur le pouvoir d’achat. Un trajet aller/retour de 75km effectué en voiture représente une dépense mensuelle de 130€ environ. Trouver une solution alternative telle que le TER peut représenter une économie annuelle de 655€ ;

-      faciliter l’accès à l’emploi dans les différentes zones quelque soit le lieu d’habitation ;

-      diminuer la pollution de l’air et améliorer les conditions de vie et de santé ;

-      réduire les espaces dédiés aux parkings et offrir du foncier destinés au développement des entreprises ;

Il reste beaucoup à faire mais la prise de conscience collective est réelle, continuons d’agir !

Visuel Zou

Commenter cet article