Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Ouverture à la concurrence sur notre région ... "coup de colère" contre l'ARAF ...

11 Octobre 2013, 08:53am

Publié par jeanyvespetit

imagesCette semaine, J’ai pris connaissance, dans la presse, de la réponse de l'ARAF (agence de régulation de l’activité ferroviaire) à la saisine de la Région Provence Alpes-Côte d'Azur concernant la demande de sillons horaires déposée par l’entreprise ferroviaire THELLO, filiale de Trenitalia (l'opérateur public italien) et de Transdev (Caisse des Dépôts) pour effectuer des trains entre Milan / Gênes / Nice et Marseille mais en aussi en souhaitant desservir d’autres gares le long du parcours.


La forme publique que prend la réponse de l’ARAF augure mal des relations qu’elle pourra nouer avec les collectivités, en effet, la Région n’a pas encore reçu officiellement l’avis suite à sa saisine.

D’autre part, je ne peux cacher ma surprise des propos relatés et tout particulièrement de leur accroche, à savoir la concurrence souhaitée aux trains express régionaux (TER).


Aussi il me paraît utile de repréciser la position de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur sur le sujet, qui peut se résumer dans les points suivants :

-          la Région a déploré la disparition progressive des trains internationaux, diurnes et nocturnes, et plus généralement de la coopération transfrontalière entre opérateurs et entre gestionnaires publics des réseaux ferroviaires italiens et français ;

-          On ne peut que regretter que le projet de l'opérateur public italien, via sa filiale Thello,  ne soit pas le fruit d'une coopération avec la SNCF, pour rétablir des trains  entre Milan / Gênes / Nice et Marseille. Ce type de relation ferroviaire est attendu par nos concitoyens ;

-          la Région s'emploie depuis plusieurs années, notamment avec la Région Ligurie, à rétablir et améliorer des relations transfrontalières entre les métropoles régionales de la Ligurie et celles de notre région ;

-          Un travail régulier est en cours avec la Région Ligurie et la Principauté de Monaco pour mettre une desserte transfrontalière de proximité notamment via l’interopérabilité des réseaux et des trains, les correspondances, la tarification et l’information des voyageurs mais la gouvernance (cf. projet européen InfoRailMed) ;

-          la Région ne saurait accepter que l’objectif caché de Trenitalia / Thello soit une concurrence aux TER tel que l’on peut le lire ici ou là  et qui n'est pas permise par la loi;

-          Notre Région sera très vigilante à l'impact, suite à la création de ces trains « privés », sur le service public régional de transport : suppression de TER au profit du nouvel entrant, qualité de service et des horaires, contribution financière et prise en compte des investissements, ... d'où la saisine de l’ARAF par notre Région.


Il est à noter que la demande de Trenitalia / Thello est une première en France, en effet, il s’agit de permettre à un nouvel entrant d’effectuer des trains de jours sur un réseau très saturé. Il convient donc d’en mesurer toutes les conséquences avec une réelle neutralité.

 
En tant que vice président de la Région, en charge des transports, je ne saurai donc tolérer la mise en œuvre d'une logique concurrentielle qui se traduirait, non par une amélioration du service à l'usager, mais par la dégradation du coût et de l'accès à l’offre de transport public.

Nous attendons donc de recevoir cet avis de l’ARAF et je suis prêt à rencontrer son Président, Monsieur Cardo.

 

Commenter cet article

SP 13/10/2013 23:47

L'Etat étant l'autorité organisatrice des TET (Train d'Equilibre du Territoire) Bordeaux Marseille Nice, pourquoi n'impose-t-il pas le prolongement de ces liaisons au moins jusqu'à Vintimille voire
Gênes ?
Dans le même temps, et dans le cadre d'une coopération et avec une complémentarité des horraire entre Marseille et Gênes, l'opérateur public italien pourrait prolonger certaines de ces missions
actuellement terminus Vintimille jusqu'à Nice et Marseille.

Plutôt que d'être en concurrence avec les TER intercités, dans certains créneaux horaires, la région, au lieu de faire circuler ses propres trains, demanderait alors à ces opérateurs publics un
quota de places pour les liaisons de cabotage régional intervilles, accessibles aux tarifs régionaux (Zou etc...) et rémunérerait les opérateurs pour cet accès (vu que dans le même temps, elle
ferait l'économie de circulation d'un TER).
Ainsi les usagers régionaux continuerait de bénéficier d'un service interville, plusieurs liaisons par jour seraient possibles avec l'Italie. Un tel cadre de coopération parait infiniment plus
bénéfique que celui de la concurrence

jeanyvespetit 14/10/2013 06:09



L'accès aux TET pour les usagers des TER a déjà demandé sans retour positif de l'Etat AOT.