Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Motion : Les travaux sur la ligne Grasse - Cannes doivent se poursuivre sans délai ...

15 Décembre 2014, 08:49am

Publié par jeanyvespetit

Assemblée plénière du 12 décembre 2014

 

VŒU

Déposé par le groupe Europe Ecologie-Les Verts-Partit Occitan

 

 

LES TRAVAUX SUR LA LIGNE GRASSE-CANNES-VINTIMILLE DOIVENT SE POURSUIVRE SANS DELAI

Porté par André ASCHIERI et Jean-Yves PETIT

 

RFF a décidé, sans concertation, d'arrêter les travaux lancés visant à augmenter la capacité de la ligne ferroviaire Grasse-Cannes-Vintimille.

Comme nous l'avons rappelé au Préfet, à RFF et à la SNCF, lors d’une réunion du comité de pilotage des financeurs réuni en urgence et à notre demande, le 26 novembre, ces travaux inscrits au CPER 2007-2013, financés avec le concours des collectivités locales ont déjà été reportés à deux reprises. La livraison prévue en mars 2013 a d'abord été reportée à mars 2015, puis à décembre 2015.

Aujourd'hui, alors que les travaux étaient engagés, les entreprises installées (elles le sont encore à ce jour), RFF a décidé sans concertation de les suspendre pour deux ans.

Aucun élu, aucun usager ne peut comprendre ni accepter cette situation et ce gaspillage d'argent public. (Le surcoût de la suspension est évalué par RFF à 5 millions d'euros pour 37 millions d'euros de travaux).

Le cadencement à la demi-heure sur le segment Grasse-Cannes conditionne celui au quart d'heure sur la partie Cannes-Vintimille de la ligne. Le  million d'habitants de la bande côtière azuréenne se voit donc privé encore pour longtemps de la seule alternative possible à la voiture.

Le littoral est saturé, pris dans des encombrements permanents pour un coût social, économique et environnemental considérable, de moins en moins supportable.

Les usagers n'ont d'autre alternative que le train pour sécuriser leurs déplacements. C'est vital pour la Côte d'Azur qui est la deuxième région de France pour les déplacements ferroviaires après la région parisienne.

Les élus, les usagers, la population sont prêts à se mobiliser pour obtenir la continuation des travaux entrepris.

 

Aussi, le Conseil régional exige que RFF revoie dans l'urgence sa position et le dispositif qui permettra la livraison au plus tôt des adaptations de la ligne indispensables au cadencement.

Commenter cet article