Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Ligne des Alpes : lancement d’un comité de défense … c’est parti !

22 Novembre 2014, 09:11am

Publié par jeanyvespetit

gare-briancon-30-mai-2011

Avec Francine Daerden, Alain Fardella, Joël Giraud, Christine Nivou lors d’une manifestation en faveur du train de nuit …

Vendredi 21 novembre 2014, les éluEs Francine Daerden (adjointe au Maire de Briançon), Joël Giraud (député, maire de l’Argentière), Alain Fardella (Président de la communauté de communes de Briançon), Gérard Fromm (Maire de Briançon) et bien d’autres ont lancé le comité de soutien à la ligne des Alpes s’appuyant sur le texte ci-dessous.

Un comité de soutien qui est le bienvenue car tant la ligne que le train de nuit Briançon / Paris ont besoin d’être défendus.

Je serai à leur côté pour agir ensemble en faveur de l’égalité des territoires et de l’accès à un service public ferroviaire de qualité.

« Lundi 13 octobre 2014 s’est tenue, à l’initiative de Jean-Yves Petit, Vice Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, délégué aux transports et de Joël Giraud, député des Hautes Alpes, une réunion publique d’information à propos du train d’équilibre du territoire Briançon – Paris avec la présence de SNCF, de RFF et de l’Etat, qui est l’autorité organisatrice de ce train.

 

Il ressort de cette réunion des fortes inquiétudes tant sur le devenir du train de nuit que sur la ligne ferroviaire elle-même.

En effet, nous ne pouvons que constater que :

  • faute de travaux sur l’infrastructure ferroviaire, les nouvelles locomotives dédiées au train de nuit ne pourront pas rouler sur la ligne des Alpes avant 2016 ;

  • dans le cadre du renouvellement de la convention entre l’Etat et SNCF relative à l’exploitation des TET (trains d’équilibre du territoire), l’existence du train de nuit Briançon / Paris n’est pas assurée et que l’acquisition de nouvelles voitures couchettes n’est pas évoquée ;

  • le financement par l’Etat et RFF des travaux relatifs à la régénération de la voie ferrée entre Mont-dauphin et Briançon n’est pas acquis ;

  • le financement par l’Etat er RFF des travaux relatifs à la modernisation de l’étoile ferroviaire de Veynes permettant d’assurer la robustesse des circulations et l’augmentation du nombre de train notamment durant les pointes saisonnières de l’hiver et de l’été n’est pas acquis.

     

    Face à ce constat alarmant pour le devenir de notre territoire, pour son activité touristique essentiel au maintien et à la création de l’emploi, où seule la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur confirme sa volonté, dans le cadre du contrat de plan Etat / Région 2015/2020 d’agir en faveur de l’égalité des territoires et donc de cofinancer les travaux sur la ligne des Alpes, il est nécessaire que les éluEs et l’ensemble des acteurs du territoire alpin se mobilisent.

     

    Dans ce sens, il est proposé la création d’un comité de défense de la Ligne des Alpes avec la participation des éluEs et des acteurs du territoire alpin ci-après :

     

     

    - Nom                                       Prénom                           Fonction »

     

    Contacter Francine Daerden : f.daerden@orange.fr  adjointe, EELV, au Maire de Briançon

 

 

Commenter cet article

Gilles06 10/12/2014 18:57

Cher SP ou Secteur Public ou Mr LGV PACA

Ça ne sert à rien de vouloir se vanter que son projet n’est « pas cher », cela ne résout pas les problèmes à la racine, et souvent il s’avère bien plus coûteux et peu pertinent. On ne résout pas
les problèmes de fuites d’eau en se contentant de changer simplement quelques tuiles, dans le ferroviaire c’est pareil.

Il faudra de toute façon mettre les moyens financiers si l’on veut avoir un réseau ferroviaire à la hauteur des défis qui attendent la PACA, et même Rhône Alpes, à savoir l’Arc Alpe Méditerranéen.
Et pour cause, le relief est majoritairement accidenté, et là où il ne l’est pas, c’est surbétonné. Vous n’y échapperez pas, même pour la LGV PACA, il faut creuser beaucoup de tunnels, même via
Brignoles. Tout projet est couteux dans des zones accidentés. Quand une telle somme est en jeu, il est un devoir qu’un maximum de personnes puisse en bénéficier. Or ce n’est pas le cas de la LGV
PACA, ni du Lyon Turin, qui ont failli au niveau de la mission d’équilibre territorial. Et vous croyez que l’on va accepter de débourser plus de 50 Milliards d’Euros pour des projets aussi peu
fédérateur ?

Avec une telle somme, on peut proposer un projet ferroviaire qui remplit pleinement sa mission d’équilibre territorial car il est pensé dans la globalité. Celui-ci est basé autour de 2 axes
ferroviaires.

- Un axe nord sud, une LGV (ICGV et TGV), modèle LGV Munich-Ingolstadt-Nürnberg, dont l’objectif est de relier Nice à Lyon (via Vence, Castellane, Mézel, Gap, La Mure, et Grenoble) afin d’offrir un
temps de parcours entre Nice et Paris de 3h15, ce qui assurerait le report modal de l’avion vers le ferroviaire sur une ligne aérienne qui dépasse les 3 Millions de voyageurs annuels.

- Un axe est-ouest, une Ligne Mixte (TER, Fret Ferroviaire, ICGV et TGV) dont l’un des objectifs majeurs est de créer un axe de fret ferroviaire entre Cavaillon et Cuneo (via Pertuis, Manosque,
Volx, Mézel, Castellane, Grasse, Cagnes sur Mer, Nice St Isidore, St André la Roche, Contes, l’Escarène, Breil sur Roya et Borgo San Dalmazzo), avec un tunnel de base sous les Préalpes d’Azur et
l’autre sous le Mercantour, et des inclinaisons de pente inférieures à 1,5% (pour accueillir le fret ferroviaire lourd). De plus une interconnexion entre Pertuis et le viaduc de Ventabren
permettrait de relier Nice à Marseille en 1h15. Et une mise à double voie de la Ligne du Cheval Blanc permettrait de relier Avignon à Nice tout en faisant profiter les Alpes de Haute Provence.
L’est-varois ne serait pas oublié car il est prévu une interconnexion reliant l’Est Varois aux Alpes Maritimes (via Grasse) et Alpes de Haute Provence (via Castellane), avec en prime une desserte
du Pays de Fayence.

Quand on explique clairement et loyalement à l’opinion publique que si on veut mettre fin aux profonds dysfonctionnements de l’Arc Alpe Méditerranéen, on ne peut pas faire autrement que d’y mettre
les moyens, celle-ci sera beaucoup plus prête à l’accepter et le soutenir.

Cordialement

SP 06/12/2014 20:32

@Gilles06,
- la Région doit déjà obtenir la LN PCA pour son artère littorale de Marseille à Nice, la plus peuplée, pour y développer les TER sur la ligne existante, et qui connectera la Côte d'Azur au réseau
TGV, y compris pour les liaisons "Grand Sud" vers Toulouse, Bordeaux et l'Espagne (ce que ne ferait pas une connexion via Turin)
- le percement du Montgenêvre, pour vitaliser l'axe Marseille Briançon avec des trains évidemment plus "porteurs" Marseille Turin, mais aussi desservir Briançon et Gap par TGV depuis Paris et
Oulx
- pérenniser les Chemins de Fer de Provence, connectant la Cote d'Azur aux Alpes de Haute Provence, Hautes Alpes et Isère, et obtenir la réouverture de Digne-St Auban

Quand il y aura déjà tout ça, on pourra constater si les capacités ferroviaires sont à ce point insuffisantes qu'il faille envisager une nouvelle ligne de Grenoble à Nice, dont les couts paraissent
effrayants (combien de fois le Lyon Turin ??) même s'il s'agit d'une ligne classique à 200km/h

Florent 26/11/2014 17:08

Par rapport à mon commentaire ci dessus par rapport à la fréquentation, voici ce que j'ai trouvé :
http://alpesdusud.alpes1.com/infos/infos-locales?view=info&id_news=24977

95% d'occupation ! Il est vrai par exemple que le train est triplé la veille des départs de sport d'hiver.

Gilbert SOULET 23/11/2014 10:20

Bravo Jean-Yves pour cet excellent boulot!
Mais il ne faudrait pas oublier que pour valoriser les Hauts-Alpins le service voyageurs ne suffira pas si le Fret n'y est pas associé et avec NOSTER PACA, notre idée est connue sur le sujet.
Je me permets encore à la lecture du billet de notre Ami Gilles06 de lui répondre :

Gilles06 Bonjour,

Je vous ai magnifiquement retrouvé dans une forme étonnante et un engouement pour le train toujours aussi intact.
C’est un plaisir encore de lire votre suggestion sur Nice-Grenoble (dont Mézel où j’étais le 07 octobre dernier!)

- Cependant, pour nous de l’association NOSTER PACA et pour bien d’autres, la ligne des Alpes est aussi celle qui relie Marseille St Charles à Briançon pour les voyageurs et le GPMM Marseille-Fos
pour le Fret via le triage ferroviaire de Miramas, la bifurcation de Cheval-Blanc, Pertuis et le Val de Durance avec les voyageurs St Charles-Aix en Provence-Manosque-Veynes-Gap et Briançon où la
percée du Montgenèvre permettrait de rejoindre TURIN au lieu d’effectuer Marseille-Avignon-Lyon et Turin;
De plus, cette partie des Alpes du Sud se meurt et si cette trouée ferroviaire n’était pas acceptée très rapidement (il en est parlé depuis ... 1947) avec le Fret, cela en sera fini y compris pour
les TER ...

Très amicalement,
Ce vieux Gilbert (du 25-11-1939)
Président de l’association NOSTER PACA : http://www.nosterpaca.org/page-3466407.html
84120 PERTUIS

jeanyvespetit 23/11/2014 13:03



Gilbert


Il va de soi que l'association NosTer PACA est la bienvenue, la question ne se pose même pas. Bon dimanche



Florent 22/11/2014 20:04

Bonjour Mr PETIT

Je m'interroge sur la fréquentation du train de nuit Paris-Briançon, selon les jours de la semaine. Ne pourrait-on pas imaginer concentrer les efforts sur les jours de plus forte affluence, pour
réduire son déficit, et par la même le pérenniser dans l'avenir ?
C'est à la base une simple question car je connais pas ces chiffres de fréquentation.

jeanyvespetit 23/11/2014 09:16



Le problème n'est pas la fréquention mais celui de maintenir un lien entre un territoire et sa capitale et d'anticiper le renouvellement du matériel roulant qui prend de l'âge afin d'assurer la
pérennité de ce train.


Bonne journée