Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Les gares de demain … Un sujet inépuisable ! ...

11 Avril 2013, 07:01am

Publié par jeanyvespetit

sans-titre-copie-1Les principaux contours de mon intervention lors du colloque de Gares et Connexions, organisé à Paris le 11 avril.

 

La gare de demain risque de ressembler a la gare d'aujourd'hui … elles doivent devenir aussi la gare du quotidien … c’est un objectif … difficile à atteindre aujourd’hui dans le contexte législatif et institutionnel

 

Les gares doivent être au centre d'un territoire de vie et d'activité.

Contrat d'axes ou de densification autour des Pôles d’échanges multimodale (PEM) - Dans le prolongement de sa politique d'aménagement (SRADDT - SRIT), la Région ne pourrait elle pas avoir des compétences spécifiques pour être un acteur plus puissant de cette densification autour des PEM ?

Pourquoi pas une OIR (opération intérêt régional)  d'aménagementavec intervention une directe de la Région sur le foncier de proximité ? Il faut un interlocuteur unique pour le foncier RFF/SNCF et le mettre au profit de la densification et de l’aménagement du périmètre des gares.

Améliorer l'articulation entre l'offre de transports et la structure urbaine, c'est-à-dire entre la desserte des gares et la création de logements et d'emplois accessibles en transports ferroviaires.

orienter l'urbanisation en fonction des dessertes et de l'accessibilité des zones. Cela permettra de lutter contre l'étalement urbain et contribuera à favoriser l'utilisation des transports collectifs au lieu de la voiture particulière.

Le projet de loi sur la décentralisation pourrait constituer une opportunité pour créer véritablement cette cohérence.

 

Mieux intégrer les gares dans un environnement de proximité favorable a la mobilité durable.

Cheminements piétons, éclairés, larges, rabattements bus/métro, vélo, auto-partage, véhicules électriques, maisons du vélo, ...

Avec une réelle accessibilité : PMR, malvoyants, … (et cela devrait nous occuper pendant un certain temps... vu le retard et le manque de moyens).

 

PEM : pôles d’échanges intermodaux :

avec des systèmes d'exploitation plus ouverts aux partenaires (information, billetterie,...)... Peut être en partie sous maitrise régionale  (liberté tarifaire, tarification intégrée).

 

Des gares plus accueillantes :

 Avec des espaces de travail, SOS voyageurs mieux intégrés, …

2 ou 3 niveaux de gares avec un service minimum (salle d’attente, toilettes, information, …)

 

Les gares de demain ne doivent pas être vidées de toute présence humaine :

Favoriser l’installation de services et commerces

cela ne peut se faire qu'en développant la fonction multi - services, déjà au niveau de l'action commerciale : vente billets TER, bus, urbain mais aussi autre produits : un certain nombre de gares pourraient évoluer vers des Maisons de Pays tout en conservant une fonction de base de vente de titre et d'information mobilité (le label "Bistrot de Pays"  ou l'expérimentation PIMS peut aussi être utilisé) ;

 

Les technologies de l'information et de la communication dans les gares de demain

Aujourd’hui nous sommes loin des gares intelligentes telles qu’ambitionné ces dernières années.

Le recours aux technologies de l'information et de la communication, il s’agit d’un fort enjeu pour les gares de demain car les nouvelles technologies permettraient de mettre en œuvre des outils incitant au report modal en améliorant l’information de l’usager et en lui simplifiant ses déplacements.

création de plateformes d'information permettant une multimodalité fiable et souple (ex : notre centrale de mobilité) ; la gare n’est plus l’unique lieu de l’information

diffusion d’une information multimodale (horaires d’arrivée/départ, répercussions des perturbations en temps réel,..) via des écrans multiples en gare mais aussi, demain, via les smartphones, tablettes et dans les autres modes de transports en interconnexion (ex : tramway à Nice)

outil de géolocalisation (permettant à l’usager de se faire guider via son smartphone pour accéder  à une gare ou évoluer au sein d’une grande gare, de connaître les parkings aux abords d’une gare disposant de places disponibles, etc)

création de titres de transports unique : billettique intégrée rationalisation de l’offre de transport au regard de la demande en temps réel (ex actuel : les vélos en libre service)

 

Ecolo, Econome et peu couteuse en exploitation.

Peut être intégrée à des opérations d'aménagement plus globales comme dans certains pays (sous forme de concession ou de PPP...) de façon a ne pas avoir à supporter les coûts de gestion.

Vers une plus grande mutualisation des l’espace avec les autres collectivités / AOT

Le fait que les espaces gares deviennent moins chers en gestion est un enjeu pour pouvoir attirer et partager les charges avec des activités privées.

 

Avec une réelle maitrise publique, et une place importantedes Régions dans cette gouvernance car elles paient l'essentiel.

 

Il n'y aura pas une gare du futur mais des gares adaptées à chaque territoire.

La situation est très différente entre les petites haltes en zone rurale et les gares de grands centres urbains, qui attirent plus d'investissements connexes.

Mettre l’accent sur les petites gares, un patrimoine peu ou mal entretenu

Assurer le dernier kilomètre pour les usagers avec une connexion vers les Zones Industriels ou d’Activités via les PDIE (plan de déplacements inter entreprises), vers les pôles d’enseignements, …

Commenter cet article

Gilbert SOULET 15/04/2013 08:01

Bonjou Jean-Yves,
OUI à rune seule AOT, Autorité Organisatrice des Transports et NON au mille feuilles à PERTUIS : Conseil Régional dont 2 Vice-Présidents pour le Montgenèvre, RFF, SNCF, CG13 et CG84 pour le PDU,
Communauté du Pays d'Aix, Cci, et j'en passe ...

Très amicalement,

Gilbert