Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Le Programme Local de l’Habitat de Marseille et de la CUM-MPM: objectifs insuffisants et mal répartis !

4 Décembre 2012, 18:13pm

Publié par jeanyvespetit

LOGO EELV fondblanc quadri 

Après son avis défavorable sur le PLU (Plan Local d’Urbanisme) de Marseille, la Région vient d’émettre de fortes réserves sur le Programme Local de l’Habitat (PLH) de la Communauté urbaine de Marseille (CUM–MPM), lors de la réunion du Comité Régional de l’Habitat, qui s’est déroulé sous la présidence du Préfet de Région (mardi 27 novembre 2012).

 

 

PLH (Programme Local de l’Habitat) :  Programme de logements pour 6 ans.

Ce Programme Local de l’Habitat est essentiel, car il arrête pour les 6 années à venir les objectifs de la communauté urbaine en matière de construction de logements, y compris sociaux, et leur répartition entre les communes et les arrondissements de Marseille.

Rappelons que près de 80% de la population de notre territoire est éligible à un logement social !

 

PLH : les objectifs sont insuffisants au vu des besoins !

Colette Charriau, conseillère régionale (EELV) déléguée au logement et à l’habitat, a souligné que malgré l’effort de diagnostic et de concertation fait par MPM dans l’élaboration de ce document, il n’est pas possible de lui donner un avis favorable.  En effet, le besoin est de 8000 nouveaux logements par an dont 2000 sociaux et non de 6200 (dont 1000 réellement sociaux) comme affichés dans le programme. 

En matière d’aménagement durable du territoire régional, il n’est pas envisageable que le territoire de MPM, représentant 21 % de la population régionale, n’ait pas pour objectif la même proportion de logements sociaux, sauf à exporter au-delà de son territoire sa problématique de logement social.

Rappelons que 10 communes de MPM ne respectent pas la loi : elles sont loin d’atteindre le pourcentage de logements sociaux fixé à 20 % par la loi SRU. Certaines d’entre elles sont proches de 0.

 

PLH : la répartition prévue est déséquilibrée !

Cela accentue le déséquilibre entre ville centre et communes périphériques. Et ce même déséquilibre entre arrondissements marseillais va être renforcé, puisque c’est dans les 4 arrondissements des quartiers Nord et ceux du Centre, qui concentrent déjà entre 40 et 50 % de logements sociaux, que vont être construits la grande majorité des nouveaux logements sociaux. Est-ce cela une politique ambitieuse vers la mixité sociale ?

Enfin, Colette Charriau a regretté l’absence de cohérence entre le PLH et le PLU de Marseille qui vient d’être arrêté par la Communauté urbaine.

Il faut noter que le Préfet de région, représentant du gouvernement, a renforcé le propos de la représentante de la Région en indiquant que les objectifs en matière de logements sur MPM étaient largement  insuffisants au regard des enjeux.

 

Loi Duflot et politiques volontaristes de la Région

Les élu-e-s écologistes tiennent à rappeler que le projet de loi Duflot vise à réduire le déficit de logements sociaux, dont la population a tant besoin dans notre région, en fixant le seuil à 25%.  

Ils se félicitent, qu’à leur initiative, la Région développe depuis deux ans de nouveaux dispositifs d’aide à destination des communes et des bailleurs sociaux en faveur du logement et de la maîtrise du foncier.

 

L’engagement de tous est plus que jamais nécessaire !

Commenter cet article