Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Europe: Karim Zeribi opposé à l’ouverture du ferroviaire sans règles sociales claires...

26 Février 2014, 19:01pm

Publié par jeanyvespetit

 

image001CAQBJ9UG.jpgLOGO EELV fondblanc quadri Karim ZERIBI, Député européen

Commission des Transports et du Tourisme

 

Bruxelles, le 26.02.2014

 

 

 

Communiqué de Presse

 

Karim Zéribi: «La réforme du 4ème paquet ferroviaire européen cible une entreprise française à travers un texte législatif inacceptable! »

 

 

Ce mercredi 26 février, les députés européens ont voté en première lecture le quatrième paquet ferroviaire ayant pour objectif de libéraliser le marché du rail au sein de chaque État membres, de poser des règles en matière commune de gouvernance et des services publics de transport, ainsi que d’harmoniser les normes techniques et matérielles sur l’ensemble des réseaux ferroviaires européens.

 

Karim Zéribi, député européen, rapporteur pour le Groupe des verts européens pour le texte législatif relatif aux obligations de service public, émet de fortes réserves sur le vote des parlementaires européens : « Favorable au pilier technique, car il me paraît fondamental d’harmoniser les normes techniques et matérielles en Europe, je suis en revanche opposé à l’ouverture du marché sans règles sociales claires. Je considère que l’offre ferroviaire doit rester dans le giron du service public de transport, avec un État stratège et des opérateurs capables d’investir dans les infrastructures vieillissantes et insuffisantes. Je ne suis pas hostile à la présence de plusieurs opérateurs sur un réseau, mais celle-ci ne doit pas pénaliser l’offre de transport et les tarifs proposés à l’usager. Je ne souhaite pas que certains opérateurs privés se consacrent aux seules lignes rentables en laissant le reste du réseau à la charge de la puissance publique. »

 

« Force est de constater que le vote du Parlement européen aujourd’hui a entériné la vision dogmatique de la Commission avec de surcroit un texte législatif qui pénalise de manière tout à fait scandaleuse une entreprise de transport française de dimension internationale. Par ce vote, aujourd’hui, le Parlement a ciblé au nom du sacro-saint principe de réciprocité l’entreprise Keolis qui ne bénéficie d’aucun monopole et qui obtient tous ses marchés en France et à l’étranger par le biais d’appels d’offre. Considérant que l’Europe doit défendre l’intérêt général et non les intérêts particuliers, je vois là une attaque sous-jacente inacceptable de l’industrie et du savoir-faire français. »

 

« J’en appelle à la France et au ministre des transports pour réaffirmer notre conception du service public de transport ferroviaire et indiquer que l’objectif de l’Union européenne ne consiste pas, comme le pense la Commission, à mettre les entreprises européennes en compétition permanente pour créer du dumping social entre les salariés européen du secteur ferroviaire. Le quatrième paquet ferroviaire doit avoir un seul objectif : améliorer l’offre de transport, développer une Europe du rail via une infrastructure moderne, performante et sécurisée. »

 

 

 

 

Karim ZERIBI: 06.20.40.48.04

Commenter cet article