Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Conférence métropolitaine du 21 décembre 2012: Vers la métropole « AIX-MARSEILLE-PROVENCE » ?

22 Décembre 2012, 10:24am

Publié par jeanyvespetit

A-pZfU0CcAAL-yW.jpg

 

J'étais présent avec de nombreux éluEs, des représentants associatifs, du monde de l’entreprise, des conseils de développement. Ce fut une journée avec des échanges et débats riches mais aussi rudes vis-à-vis du monde politique.

J’ai pu sentir au cours de cette conférence une réelle volonté, de la part de ces représentants de s’approprier « la métropole » pour faire, enfin, de ce territoire une référence démocratique.

   

Ci-dessous, un aperçu très synthétiser des différentes interventions :

 

Discours introductif de Mme Lebranchu, ministre de la décentralisation.

Loi : période transitoire courte mais nécessaire. Il faut aller vite.

Moyens d’y parvenir pas entièrement partagés. La journée a pour but d’y aboutir.

Le texte de loi sera présenté en janvier.

 

Table-ronde 1 : quelle place et quel rôle pour l’aire urbaine Aix-Marseille-Provence en France, en Méditerranée, en Europe et dans le Monde ?

M. Gaudin / M. Morel / M. Berthier (DATAR)/ M. Jacques Pfister / M. Daher (président conseil de surveillance GPMM) / M. Gérard Goninet (Eurocopter).

 

Mot d’introduction de l’animateur

Ni état des lieux, ni le programme (trop tôt). Ici moment charnière : à quoi ça sert une métropole ?

Ville-Port, porte de la Méditerranée. Question interface Europe/Méditerranée.

En Europe, surprise : Marseille rentre dans la même catégorie que Lyon/Toulouse… : « métropole d’affaires » = « métropole généraliste ». Enjeu : sortir de la singularité marseillaise pour une autre approche : d’abord être une métropole européenne, s’intégrer dans le système européen, mais avec des spécificités. Question des portes de la métropole  (port, gares TGV, aéroport,…).

 

M. Daher, président du GPMM (grand port maritime de Marseille) :

Acteur portuaire.

Le Port : la taille de la ville de Paris. Bordés par des réservoirs urbains et environnementaux : Camargue/Crau + Villes. Or le Port prenait ses décisions seul. Verrou : Rhône, montagnes à l’Est et au Nord.

Le port doit s’ouvrir sur l’Europe : par le Rhône, le ferroviaire + ouverture sur les Alpes (tunnel sous le Montgenèvre) + Arc méditerranéen.

Prière à la ministre : aller vite : URGENCE.

 

M. Gaudin (Maire de Marseille) :

Vœu : espère que les maires seront heureux de participer à une métropole pus grande. Mais ne rien faire contre les maires. Un préfet ne peut rien imposer.

Il remercie le Gouvernement. Marseille ne demande rien aux communes voisines.  Marseille a les charges financière de centralité (culture, santé, services,...

 

Bernard Morel, vice président de la Région PACA :

Anecdote de 1976. Etude sur la métropole…on retrouve le même débat aujourd’hui. C’est l’Etat qui a fait Cadarache, qui a fait le site industriel de Fos sur Mer, Euroméditerranée, … C’est de fait une métropole en forme de puzzle… Rien n’est fait pour relier les pièces entre elles. …

Moment-clé : nous sommes à un autre stade aujourd’hui. La totalité fait sens. Transition de ville de transit à ville de pôle. Comme Istanbul.

C’est à la loi de définir les orientations. Puis au dialogue.

La Région : permet la structuration entre la réalité régionale et les métropoles (Nice et Marseille).

 

Jean VIARD, sociologue :

Ce qui peut tuer ce projet, c’est la classe politique locale !  Attention aux baronnies ! Cela a fait que Plan-de-Campagne est à Aix ! Faisons une métropole de la diversité : passeurs entre deux mondes : Europe et Méditerranée.

Méthode utilisée nous met au bord de la jacquerie.

 

Eugene Caselli, président de MPM

Compétitions urbaines : Barcelone, Gênes, Lyon.

Lyon : projet de territoire validé par tous les politiques.    

 

Calanque de Morgiou-500x220


2eET 3Etable-ronde :

. Quels projets pour rendre le fonctionnement de l’aire urbaine Aix-Marseille-Provence vivable et efficace ?

. Comment renforcer l’aire urbaine Aix-Marseille-Provence dans sa diversité autour des valeurs de cohésion, de solidarité et de ses biens communs ?

Jean-Yves Petit / Nathalie Marteau (directrice Théâtre du Merlan) / Jacques Boulesteix /  Marc Lasus(Kéolis) / Monique Cordier (présidente des CIQ Marseille) / M. Yvon BERLAND (président université Aix-Marseille) / Pierre-Louis SOLDAÏNI ( ?) (EPF PACA)


Introduction de l’animateur : Aire métropolitaine : polycentrique : à partir des cités construites historiquement (Aix, Marseille, Aubagne…) et des interventions de l’Etat (Fos, Cadarache…)… A contribué à la fragmentation de l’aire métropolitaine.

Les différents pôles de l’aire sont de moins en moins autonomes. Les flux domicile-travail, de loisirs se font entre les pôles : interdépendance.

Polycentrisme ?  Dépasser ce polycentrisme. Pas de schéma centre-périphérie.

Faut-il faire une addition des spécialités (services, commerces…) ? OU plutôt les synergies : 1+1 = 3

Mise en réseaux des grands services publics. (exemple : Université).

Gros écart de richesse. Géographie de la ségrégation. Biens communs qui assemblent (Calanques, Ste-Victoire…). Néo-métropolitains : +15.000 nouveaux arrivants chaque année. + le Tourisme

 


imagesJean-Yves Petit, vice président de la Région PACA :

Le polycentrisme sur le territoire régional (Nice, Marseille, Toulon, Avignon, Gap) démontre la nécessité de renforcer le rôle de coordination de la région pour faire le lien entre les différents territoires.

Aujourd’hui : 8 périmètres de transport urbains sur cet espace métropolitain, il faut les unifier dans un même périmètre afin de réaliser un réseau de transport métropolitain.

C’est possible grâce à un réseau ferré, ossature existante qui ne demande qu’à être utilisé tout comme le réseau des cars départementaux. Besoin d’une tarification unique pour faciliter les déplacements

Nous avons besoin de porter ensemble, auprès de l’Etat, des projets  afin d’obtenir un soutien financier important : nous sommes en RETARD par rapport à Lyon.

Le syndicat mixte des transports dans les Bouches du Rhône n’a pas fonctionné.  Pas de connexion entre le port, l’aéroport, les gares TGV, les centres urbains, …

Les enjeux sont connus :

- développement de l’habitat, de l’emploi et de la mobilité

- la formation et l’éduction

- l’accès à la culture et aux services

La métropole doit permettre d’agir contre l’étalement urbain, de préserver le foncier, les espaces et les ressources naturelles, de lutter contre la paupérisation.

La Métropole doit assurer une gouvernance multipolaire et solidaire entre ses territoires. il est essentiel de garantir que la ville centre ne va pas tout aspirer.

Il faut garantir une autonomie fiscale en fonctions des compétences pour les communes, la métropole et la Région. Nécessité d’une ressource financière dédiée au transport public régional qui n’existe pas actuellement.

La future loi doit donner une légitimité aux conseils de développement.

De même, les citoyens doivent être impliqués par l’intermédiaire d’un scrutin direct.

La Région est prête à accompagner la création de la métropole durant la période de préfiguration.

 

M. Berlan, président de l’université

Fusion des 3 universités Aix/Marseille

 

J. Boulesteix, président du conseil développement de MPM

Absence de métropole = absence de démocratie auj

Scrutin universel direct dès 2014 

Il faut une expérimentation dès 2014 !!! Ne pas se retrouver avec la même hiérarchie politique

 

Pierre-Louis SOLDAÏNI

Emiettement exceptionnel des habitations : comment répondre au déficit des transports ?

Logement / Economie / Transport : corrélation entre les 3 sujets : comment régler les problèmes d’un bassin de vie par EPCI ?

Aéroport : à cheval sur 3 EPCI.

Territoire de l’Etang de Berre : qui peut auj conduire ce projet qui est à cheval sur plusieurs EPCI.

Vallée de l’Huveaune à cheval sur 2 EPCI.

Gardanne, Luynes, Plan de Campagne : abandonné

 

Monique CORDIER, président de la confédération des CIQ (comités d’intérêt de quartier)

Notion de métropole avant les élus !

Honteux que des élus pour mettre en congés des fonctionnaires pour venir manifester 

Besoin d’un interlocuteur unique ! L2 : 40 ans pour être réalisée.

+ Outils performants pour la gouvernance ; suffrage direct !!! Pas de petits arrangements entre amis.

Transports : le cœur de la métropole !!!

On ne vole rien aux maires.

Attention à ne pas multiplier les fonctionnaires et à augmenter la fiscalité 

 

A-pO88DCIAAC_F3.jpg

 

Puis débat avec le public. Nombreuses interventions liées à la pensée écologiste, dont Léon-Christophe Etilé (et le réchauffement climatique ? Et la biodiversité ?)

 

+ François-Michel Lambert, député, EELV, des Bouches du Rhône

Appropriation des habitants, comme dit Mme. Cordier. Suffrage universel.  Eco-métropole : transition écologique.

 

+ Hervé Guerrera, conseiller régional, conseiller municipal d’opposition à Aix

Banderole indigne : anti-métropole devant la mairie d’Aix.

Métropole qui n’a pas que de quartier, mais aussi des villages, il faut garantir une proximité

Suffrage direct.

Ovation dans la salle !

 

Dernière table-ronde : quelle gouvernance pour l’aire urbaine Aix-Marseille-Provence ?

M. FrançoisBernardini (maire d’Istres) ; Eugène Caselli ; F-M Lambert ; Dominique Tian ; M. Batin (conseiller régional, collaborateur de J-C Gaudin).

Mot de l’animateur : rappel des 5 mots qui résument la matinée :

Démocratie

Elections

Compétences

Fiscalité

Efficience

 

D. TIAN, député UMP:

Pour la métropole.  Inquiétude des maires : ils veulent garder du pouvoir.

 

François-Michel, député Europe Ecologie/Les Verts :

Description de la diversité de sa circonscription.  GPMM génère 40.000 emplois.

Respecter les identités culturelles

Suffrage universel direct : très important. Légitimité du Conseil de développement très important.

Articulation Région/métropoles.

 

E. Caselli, Président de MPM:

Métropole devra s’occuper : transports ; développement économique ; environnement ; enseignement supérieur/recherche/innovation ; rénovation urbaine/logement ; international.

OK lien Région/métropole.

La proximité reste aux maires : police, PLU, crèches…

3 systèmes électifs possibles :

Suffrage universel direct

Suffrage mixte : 40% par fléchage des conseils municipaux / 60% par vote direct

Fléchage direct : les 1ers de la liste municipale

 

Il préfère la 1ère solution.

Assemblée métropolitaine : 80 maires ? Il faudrait 2000 conseillers environ.

Faire perdurer les 6 EPCI ? En « pôles territoriaux » ?, qui regrouperaient les conseillers de chaque ancien EPCI…+ Pacte de cohérence territoriale entre tous les maires.

 

M. Bernardini, Maire d'Istres:

POUR la métropole !

Dommage que la conférence d’aujourd’hui soit si tardive. Lever l’inquiétude des maires sur le maintien de leurs ressources.

Compétences : aller-retour entre la métropole et les maires. Scrutin : par fléchage : liens maires / métropoles

 

M. BATIN, directeur de cabinet de JC Gaudin:

La loi regroupera 6 EPCI = 90 communes.

Il y aura 90 élus marseillais / 199…

Choix de l’élection : par fléchage : pas de suffrage direct !

+ Bureau des maires !

Il se fait siffler. Personne ne l’applaudit.

 

Interventions dans le public :

Christian Amiraty (Maire de Gignac-la-Nerthe) : petite commune : que compte une vice-présidence par rapport à l’avenir de 2 millions d’habitants ? Pour le scrutin direct.

Pour la métropole

Justice sociale et fiscale

 

Le vice président  du conseil de développement d’Aix :

Quid du devenir du CG ?

Cumul des mandats : il ne faut pas que des maires dans la métropole, mais une nouvelle dynamique de gouvernance

Argent : quelles ressources pour la métropole ? Et pour les maires ?

 

J. Pfister, président de la chambre de commerce :

Ne pas exclure la société civile et le monde économique de la gouvernance !

 

lebranchu323.jpg

 

Discours de Marylise LEBRANCHU

La jeunesse : important, c’est revenu plusieurs fois dans le débat.

Ce matin la feuille de la métropole était blanche, ce soir, elle est remplie !

Contours de l’aire urbaine : Aix, Marseille, Aubagne, Salon, Marignane…

Contenu : mutualisation sur de grandes compétences : économie ; attractivité culturelle ; environnement ; transports

Fonctionnement : proximité mais pas trop d’échelons. Le maire garde sa place, il est même renforcé

Les compétences non stratégiques : au plus près des territoires.

Contribuables : partout, les fusions d’intercommunalité ont été bénéfiques. Sans la métropole, hausse de la fiscalité et appauvrissement assurés.

Modalité de construction : temps de préparation indispensable. Etre opérationnel après les élections municipales de 2014. Mais le temps de préfiguration ne doit pas être une voie de garage.

Dès ce soir, elle veut préparer cette instance de préfiguration avec le 1er Ministre.

Texte de loi en janvier.

Création de la métropole « Aix-Marseille-Provence », en association avec la société civile et les élus.

 

dossier-2-0549-copie-2.JPG 

Commenter cet article