Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Avenir de la ligne Cuneo-Vintimille et initiative infondée du Conseil Général des Alpes-Maritimes...

26 Octobre 2012, 07:56am

Publié par jeanyvespetit

logo Région

 

Communiqué de presse

  

Menace de fermeture de la ligne ferroviaire Nice-Cunéo 

 

Jean-Yves Petit, Vice-président de la Région délégué aux transports et à l’éco-mobilité  dénonce l’attitude du Conseil général des Alpes-Maritimes

 

 

Apprenant que la signature d’un accord entre la Province d’Imperia et le Conseil général des Alpes-Maritimes relatif à la ligne Cuneo-Vintimille est prévue le 29 octobre prochain, Jean-Yves Petit, Vice-président de la Région délégué aux transports et à l’éco-mobilité dénonce l’attitude néfaste du Conseil général.

 

« L’avenir de la ligne Cuneo-Vintimille via Tende et Breil-sur-Roya est vital pour le désenclavement de l’est de Provence-Alpes-Côte d'Azur et son développement économique. Aussi, au moment où la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur travaille avec les Régions Piémont et Ligurie à assurer la pérennité de cette ligne, cette initiative infondée du Conseil Général des Alpes-Maritimes met en péril le travail réalisé jusqu’ici » indique Jean-Yves Petit.

 

« Nous ne pouvons que nous interroger sur les motivations du Président du Conseil général, dont ce n’est pas la compétence, de conclure des accords concernant la ligne Nice-Cunéo. S’il s’agit réellement de trouver une solution à ce dossier, pourquoi la Région, autorité organisatrice des transports ferroviaires régionaux et donc seule pleinement légitime sur ce sujet, n’a-t-elle pas été conviée ? Pourquoi Réseau Ferré de France et la SNCF ne participeront-ils pas à cette réunion ? » s’interrogele Vice-président de la Région  délégué aux transports et à l’éco-mobilité.

 

Depuis 2008, les  Régions Piémont, Ligurie et Provence-Alpes-Côte d’Azur ont attiré plusieurs fois l’attention des Etats français et italien et des opérateurs Réseau Ferré de France et ReteFerroviariaItaliana sur la menace de fermeture de la ligne Cuneo-Vintimille. La dégradation de l’infrastructure sur la section française et les conditions de gestion et de répartition des charges financières supportées par les Régions compromettent en effet la pérennité de la ligne.

 

Réunies le 20 septembre dernier,les Régions concernées ont officiellement demandé aux Etats français et italien d’organiser dans les meilleurs délais une table ronde afin de trouver une issue positive à ce dossier. Elles travaillent par ailleurs à l’élaboration de grilles horaires complémentaires afin d’apporter des solutions concrètes aux habitants concernés.

 

« Dans ce contexte, nous ne pouvons que déplorer cette initiative isolée et contre-productive qui loin d’apporter une solution au problème, parasite le travail déjà entrepris. Les citoyens de cette région méritent mieux » regrette Jean-Yves Petit.

Commenter cet article