Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Régions Piémont, Ligurie et PACA … à nouveau ensemble … pour le meilleur !

29 Juin 2014, 12:35pm

Publié par jeanyvespetit

5-20140628_102158.jpgL’Union des Communes de la Montagne du Piémont a organisé une rencontre, samedi 28 juin, à Cunéo, relative à la mobilité transfrontalière, notamment avec la France.

 

Le constat est simple, les zones alpines souffrent d’un désengagement de l’Etat italien qui créer un déséquilibre du territoire, ce que l’on ressent également en France.

 

La dégradation de l’infrastructure ferroviaire, puis la réduction du nombre trains entre Cunéo / Tende / Breil sur Roya / Vintimille et Nice en est un réel exemple.

 5-1578.jpg

Avec Enrico Vesco, vice président transport de la Région Ligurie


Depuis 4 années, avec mon collègue Enrico Vesco, vice président transport de la Région Ligurie, nous agissons pour que les deux états, italien et français, assument leurs responsabilités politique et financière.

 

La Région Piémont, dirigée par la Droite de Berlusconi, était volontairement absente de ce combat. L’élection régionale qui s’est déroulée très récemment a permis un changement de majorité plaçant le Parti Démocrate à la tête de cette Région.

 5-1633.jpg

Avec Francesco Balocco , vice président transport de la Région Piémont


Ce fut donc l’occasion de rencontrer le nouveau vice président transport de la Région Piémont, Francesco Balocco. Lors de son intervention, afin de rassurer les Maires, les associations et les Régions voisines dont Provence-Alpes-Côte d'Azur, ses premiers mots furent « La Région Piémont existe bien, elle est ici ! ».

 

Lors de mon intervention, j’ai indiqué qu’il était de notre devoir d’agir en faveur de l’égalité des territoires, qu’à l’heure de la construction de l’Europe, il était anormal que la mobilité transfrontalière soit de plus en plus difficile entre les régions voisines.

5-1605.jpg 

J’ai fait les propositions suivantes :

se réunir courant juillet afin de travailler sur le service des trains pour l’année 2015 et améliorer le service 2014 mais aussi sur l’information et la tarification. (réponse positive, nous allons nous rencontrer à Vintimille) ;

créer une gouvernance commune, dans le cadre d’une Groupement Européen de Coopération Transfrontalière (GECT) pour établir et organiser l’offre de transport transfrontalière ;

Envoyer un nouveau courrier, signé des 3 Régions, aux Ministres des transports italien et français afin que des travaux soient fait très rapidement sur l’infrastructure ferroviaire et pour actualiser la convention de 1970 qui régie la gestion, la maintenance et les conditions de financement de la ligne entre Breil sur Roya et la frontière italienne ;

Organiser une rencontre, dans le courant du dernier trimestre, à Breil sur Roya et à Bruxelles afin de sensibiliser la France et l’Italie mais aussi les instances européennes ;

Reprendre une coopération assidue entre nos trois Régions au destin commun.

 5-1640.jpg

Les 3 vice présidents transport … pour agir ensemble ! (photos de Pierre Lemery)

 

Le retour de la Région Piémont va nous permettre, enfin, de travailler ensemble pour faire de cet axe ferroviaire un lien entre les métropoles Turin/Cunéo, Nice Côte d’Azur et Gênes et une desserte à vocation touristique et assurant une mission de service publique pour les trajets quotidiens habitants des vallées de la Roya et de la Bévéra.

Voir les commentaires

Actualisation du Schéma Directeur Régional d’Accessibilité ...

28 Juin 2014, 06:58am

Publié par jeanyvespetit

MON INTERVENTION

 

Assemblée Plénière du 27 juin 2014

 

Actualisation du Schéma Directeur Régional d’Accessibilité

Engagement à réaliser un Agenda d’Accessibilité Programmée

 

 

En application de la Loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, les autorités organisatrices de transports (AOT) devaient établir à l’échéance de février 2015. un Schéma directeur d’accessibilité.

 

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a adopté son Schéma directeur régional d’accessibilité (SDRA) le 8 février 2008.

 

Le document portait sur les trois services de compétence régionale : les transports ferroviaires TER avec la SNCF, les transports routiers LER, et les Chemins de Fer de Provence avec la prise en  compte du matériel roulant, des points d’arrêts, des gares.

 Dossier-3 1070

Le document fixait des objectifs en termes de réalisation et pointait aussi  un  certain nombre de problèmes pratiques pour l’aboutissement de  la démarche, dont notamment les questions de mobilisation de moyens humains et les financements correspondants.

 

En juillet 2012, la Région a lancé une démarche de concertation avec les associations de personnes à mobilité réduite, dont je salue la présence dans l’hémicycle, pour certaines d’entre elle, cela, pour faire le point sur les mesures adoptées, les aménagements réalisés, les difficultés et préparer l’avenir en proposant une actualisation du SDRA pour couvrir la période  avant février 2015.

Le document annexé au rapport expose ces différents points :

Ce sont 66 gares TER qui ont été aménagées dont 40 en accessibilité complète (400M€ dont 150M€ pour la Région) ;

Ce sont le rehaussement des quais de la partie urbaine des CP ainsi que l’achat d’un matériel ferroviaire moderne et accessible ;

Et pour les LER, une flotte de cars totalement accessible, la participation de la Région à l’aménagement des gares routières, la mise en accessibilité de points d’arrêts sur le 04 et le 05 et la poursuite de la formation des conducteurs et du personnel d’accueil.

 Dossier-3 1064

L’Etat a proposé, au vu des retards pour l’application de cette Loi, de nouvelles dispositions permettant de reporter les délais.

 

Un projet d’Ordonnance est en cours de finalisation par le Gouvernement ; la première mouture a été présentée aux associations de Personnes à Mobilité Réduite jeudi 19 Juin.

L’objectif de ce texte est de donner la possibilité de prolonger , au-delà de 2015, le délai permettant d’effectuer les travaux de mise en accessibilité pour le cadre bâti et les services de transports publics de voyageurs en contrepartie de la mise en place d’un dispositif de suivi de l’avancement des actions de mise en accessibilité. Les Régions doivent y souscrire au titre d’AOT et de chef de file  pour les programmes d’aménagement des gares et des pôles d’échanges … des complémentarités seront donc à rechercher avec les AOTU.

Cette Ordonnance sera accompagnée de 2 décrets :

l’un pour les établissements recevant du public et qui pour nous s’appliquera aux gares,

l’autre pour les services de transport public de voyageurs.

 

Quelques points sont maintenant stabilisés :

La durée est fixée à 3 ans pour un Adap portant sur un établissement ou de la voirie ; pour le ferroviaire, la période pourra être portée à 9 ans ;

Un Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’AP) devra être produit dans les 12 mois suivant la publication de l’Ordonnance, (en toute logique, elle devrait être publiée courant Juillet 2014); c’est la raison pour laquelle il est proposé aux élus régionaux de  voter le principe d’engagement de l’Adap lors de cette séance plénière. Ce sont les préfets qui seront impliqués dans la démarche de validation.

L’Adap devra s’appuyer sur un état des lieux précis établi par les propriétaires (SNCF et RFF entre autres), lister les points d’arrêts prioritaires ( sur la base de 3 critères :

fréquentation > 1000 voyageurs/jour,

maillage territoriale des gares accessibles  à 50 km,

et présence d’un établissement recevant des PMR à moins de 200 m de la gare),

détailler  les travaux à réaliser,  présenter les modalités de financement, le planning  et selon le cas les dérogations en cas d’impossibilité technique ainsi que les mesures de substitution qui en découleront.

Un article de l’Ordonnance doit rappeler les aspects liés à la formation des personnels en contact avec les PMR ;

Une batterie de sanctions est prévue pour les retardataires (si l’Adap est fourni  hors délais,  si un bilan n’est pas fourni à la fin de la 1° année ou à mi-parcours, si les travaux n’ont pas démarré à la date convenue…) ;  les amendes alimenteront une caisse nationale pour financer des travaux d’accessibilité.

 

Il est donc proposé aujourd’hui de valider le document d’actualisation du SDRA et de formaliser le dépôt d’engagement  pour l’élaboration d’un Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’AP).

 00859750-copie-1

Permettez-moi Monsieur le Président, chers collègues, avant de terminer mon propos de vous citer la fin du poème intitulé « Sixième sens » écrit par l’artiste « Grand Corps Malade »

 

«Parfois la vie nous teste et met à l’épreuve notre capacité d’adaptation,

Les cinq sens des handicapés sont touchés mais c’est un sixième sens qui les délivre,

Bien au-delà de la volonté, plus fort que tout, sans restriction,

Ce sixième sens qui apparait, c’est simplement l’envie de vivre »

 

En conséquence, je vous propose chers collègues que nous puissions agir vite et tous ensembles afin de faciliter la traduction de cette « envie de vivre » dans la vie quotidienne de TOUS !

 

 

Merci d’adopter cette délibération !00859910-copie-1

Voir les commentaires

Contrat des services régionaux 2007-16 entre la Région et la SNCF ...

27 Juin 2014, 23:54pm

Publié par jeanyvespetit

MON INTERVENTION 

 

Assemblée Plénière du 27 juin 2014

Contrat d’exploitation des services ferroviaires régionaux 2007-2016 entre la Région et la SNCF : Avenant n° 29

 

Le contrat d’exploitation des services régionaux ferroviaires liant la Région et la SNCF doit être amendé pour tenir compte des évolutions de service.

Cet avenant comprend deux parties principales :

D’une part les modifications du service annuel 2014, dont des évènements ponctuels sont adoptés par des conventions de partenariat tarifaire avec des Autorités Organisatrices de Transports Urbains. Il s’agit de la prolongation d’un service aller/retour Marseille-La Brillane jusqu’à Sisteron.

Sisteron-gare24Les principes de substitution mis en place sur l’axe Toulon-Hyères à l’occasion des travaux qui interrompront les circulations du 1er septembre 2014 au 28 juin 2015.

Des modifications ponctuelles de service TER pour des évènements sportif et culturel : printemps musical de Mouans-Sartoux et rencontre de rugby TOP14.

L’ensemble de ces sujétions conduit à une contribution régionale supplémentaire de 72 246 € TTC pour l’année 2014.

Enfin, l’avenant étend les partenariats en matière de tarification intermodale, avec notamment la création du tarif ZOU !+TED sur le réseau urbain de Draguignan, le renouvellement de la convention ZOU !+MISTRAL, et la reconduction de la commercialisation de la convention ZOU ! ALERNATIF Bouches Du Rhône.

 4

D’autre part acter le cadrage du plan de transport pour le Service Annuel 2015, qui prendra effet en décembre 2014 et qui comprend des développements importants.

La seconde partie de l’avenant fixe les grandes évolutions de desserte à compter du 15 décembre 2014. Ainsi, ce service annuel verra :

- l’ouverture au service voyageur de la ligne Sorgues-Carpentras ;

- la mise en service de la troisième voie entre Aubagne et Marseille-Saint Charles ;

- la poursuite du développement des services sur la troisième voie Antibes-Cagnes (ouverte en 2014) ;

- la mise en service de la ligne Toulon Hyères modernisée.


Des évolutions d’offre sur les horaires et sur la consistance du service TER sur les autres lignes régionales sont également prévues et représenteraient une augmentation d’environ 1.1 millions de trains kilomètres en année pleine, soit une augmentation de 8.3% de l’offre de transport ferroviaire en Région, et un coût maximum supplémentaire pour la Région de 21.4 M€ en année pleine.

 

Ce devis fera l’objet d’une négociation. Du fait d’un phasage des lancements progressifs des services (retard de livraison de rames, livraison différée d’infrastructure) la contribution pour le budget 2015 serait inférieure à ce montant exprimée en année pleine.Plénière 18 fev 042

Voir les commentaires

De l’écotaxe au péage de transit poids-lourds … mais encore !

23 Juin 2014, 10:22am

Publié par jeanyvespetit

DSC04173Le péage de transit poids-lourds se substituera, selon le 1er Ministre, à l’écotaxe qui avait fait l’objet d’une forte hostilité en Bretagne.


En plus des autoroutes déjà à péages, le nouveau dispositif élaboré par le ministère de l'Environnement prévoit un "péage de transit poids lourds" sur des routes nationales et quelques tronçons départementaux. Il s'agit d'axes dits de "grand transit" qui enregistrent un important trafic poids-lourds. Seuls les poids-lourds de plus de 3,5 tonnes seront concernés par ce péage.


Des 15 000km du réseau routier français qui étaient concernés par l'écotaxe, 4000 km seulement seraient soumis à ce nouveau péage.


Le péage de transit poids lourds pourrait entrer en vigueur dès le 1er janvier 2015. Le dispositif doit être présenté lundi en projet de loi de finances en vue d'un vote au Parlement cet été.


Le produit du nouveau système est estimé à hauteur de 500M€ contre 1 milliard d’€ envisagé avec l’écotaxe…. Le manque à gagner est donc significatif !argent


Le contrat de plan Etat / Région 2014/2020 et les projets de TCSP (transports collectifs en site propre) sont bloqués faute d’une ressource financière stable et pérenne. Ce « péage de transit poids lourds » va-t-il permettre de relancer ce besoin d’investissements lourds pour la mobilité des personnes et des marchandises ?


On peut en douter à la vue d’un produit financier divisé par deux   !

l'auto

En effet, les besoins sont importants sur les infrastructures, notamment ferroviaires, en particulier pour notre région :

-  assurer l’égalité des territoires avec la modernisation des accès aux départements alpins, la vallée de la Roya mais aussi aux différentes vallées desservies par les Chemins de fer de Provence;

-  disposer d'un réseau de TCSP (transports collectifs en site propre) permettant des connexions de qualité avec le réseau ferré régional.

 

Face à une capacité financière réduite, il convient de déterminer des priorités fortes d’où l’intérêt de disposer, par exemple, d’un schéma national des transports des marchandises et de la logistique permettant une approche globale.dossier-2 0977

 

Le prochain Contrat de Plan Etat / Région, dans un contexte financier restreint, doit garantir le maintien d’un haut niveau de financement de l’infrastructure ferroviaire en affirmant une priorité forte aux modes alternatifs à la route tant pour le déplacement des personnes que des marchandises.

 

 

Investir dans les infrastructures de transports, c’est développer de l’emploi, préserver des compétences et des capacités d’expertises et, bien entendu, facilité l’usage des transports collectifs.LOGO EELV fondblanc quadri

Voir les commentaires

Réforme ferroviaire : des avancées grâce à la mobilisation des écologistes ...

21 Juin 2014, 07:17am

Publié par jeanyvespetit

image001.jpg
Le débat sur la réforme ferroviaire s'est achevé jeudi soir à l'Assemblée nationale. Les députés écologistes, emmenés par leur chef de file François-Michel Lambert, député des Bouches du Rhône, ont été particulièrement  mobilisés sur ce texte et ont contribué à son amélioration :FM Lambert

Ils ont soutenu la création d’un grand groupe public constitué de trois entités (SNCF sur le pilotage stratégique, SNCF réseau pour les voies, et SNCF Mobilités pour l'exploitation) qui garantit le maintien d’un haut niveau de service public. Ce groupe tout en étant conforme au droit européen n’ouvre pas à la concurrence. Au contraire, il renforce le système ferroviaire français dans la perspective des discussions européennes à venir (textes du 4ème paquet ferroviaire).

Ils ont  permis le renforcement du rôle stratège de l’Etat dans la politique ferroviaire et accru la place des régions dans les décisions et garantie celle des usagers.

Ils ont également consolidé le volet social du texte.

 

Sur une trentaine d’amendements portés par les députés écologistes, plus de quinze ont été adoptés.

A l’initiative des écologistes, il a été inscrit dans le texte la possibilité du transfert des voies métriques aux Régions (à noter que cela correspond au souhaite de la Région PACA à propos des Chemins de fer de Provence), la possibilité de créer des lignes d'intérêt régional ainsi que la création d’un « guichet unique » au sein de la SNCF auquel pourront s’adresser les Régions pour le rachat du foncier. Un autre amendement assure également que les régions auront désormais la liberté de fixer leurs tarifs à l'exception des tarifs sociaux nationaux (carte étudiant, famille nombreuse, etc.).

 

La création de la nouvelle structure a généré des inquiétudes parmi le personnel de la SNCF et de RFF. Le débat parlementaire a permis de présenter des garanties et les écologistes ont  porté et obtenu plusieurs amendements pour assurer une gestion du personnel et des statuts à la hauteur du nouveau groupe. En particulier, le caractère indissociable et solidaire des trois nouveaux établissements qui constituent le groupement figure explicitement dans la loi. Un comité central d’entreprise du groupe notamment en charge des œuvres sociales est inscrit  également dans le texte. Ainsi, cette réforme ne remet en cause aucun des acquis sociaux auxquels les salariés sont légitimement attachés. 

 

Enfin,  sur proposition écologiste, il est créé un schéma national des transports, outil de pilotage stratégique de la politique des transports qui permettra de rentrer dans l'ère moderne de la mobilité. Sur ce point, François-Michel Lambert a insisté à plusieurs reprises sur la nécessité de passer à l'étape supérieure plaidant pour le principe d'une loi d'orientation quinquennale sur la mobilité multimodale.

A noter également que sur proposition de Denis Baupin, les principales gares sont désormais dans l'obligation de préparer un plan d'aménagement de stationnement pour les vélos.

 

D'autres questions restent en suspens et appellent des évolutions comme la généralisation du versement transports additionnel dans toutes les régions pour donner de nouveaux moyens à celles-ci.

Les débats ont également permis de dénoncer l'incohérence des investissements de plusieurs milliards dans le grand projet inutile Lyon – Turin à l’heure où l’on cherche partout des financements et de rappeler que la conversion écologique des modes de transport a cruellement besoin de la ressource que constitue l'écotaxe poids lourds.

 

En définitive, l'adoption de ce projet de loi est de bon augure pour l'avenir du ferroviaire français mais des améliorations sont encore possibles au Sénat et dans les débats parlementaires à venir pour donner toute leur place aux Régions et s'inscrire dans une vision stratégique et intégrée de la mobilité et de l’intermodalité en France et en Europe.

 

Enfin, le groupe écologiste tient  à souligner le travail remarquable de nos Vice Présidents transport EELV en Régions Jean-Yves Petit, Françoise Coutant, Pierre Serne et Alain Fousseret qui, à chaque étape du travail parlementaire, nous ont apporté leur expertise et leur appui. C’est ce travail d’étroite collaboration entre nos élus locaux, notre Commission transports – territoires EELV et les parlementaires qui a permis ces avancées. 

 

Il est à noter également l'étroite collaboration avec les organisations syndicales de cheminots et les associations d'usagers.

 

Nous devons continuer sur cette voie.

François-Michel Lambert

Député des Bouches du Rhône

Barbara POMPILI et François de RUGY

 

Co-présidents du Groupe écologiste de l'Assemblée nationale 2

Voir les commentaires

SNCM : Communiqué de Michel Vauzelle ...

19 Juin 2014, 21:00pm

Publié par jeanyvespetit

logo Régiondossier-2 0997Michel Vauzelle, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a déclaré alors que la menace d’un nouveau conflit se précise à la SNCM : « Je veux, à nouveau, interpeller très solennellement le gouvernement quant aux conséquences d’un mouvement de grève à compter du 24 juin prochain. Il y va de l’avenir de la compagnie maritime et de ses salariés comme de l’activité économique du port de Marseille et de la saison touristique en Corse », explique le Président de la Région. « Nous avons reçu cet après-midi à l’Hôtel de Région une importante délégation de l’intersyndicale. Ses représentants ont exprimé avec détermination qu’ils attendaient une réponse claire quant au respect des engagements pris par l’Etat ces derniers mois pour assurer leur emploi et la pérennité de leur entreprise».


Les représentants de l’intersyndicale CGT-CFE-CGC-CFDT-FO ont été reçus par les trois élus composant le comité de veille mis en place par la Région, les Vice-présidents Bernard Morel, Jean-Yves Petit et Jean-Marc Coppola. Cette rencontre a été l’occasion pour ces derniers de rappeler le soutien constant apporté par la Région à la recherche de solutions durables pour la SNCM et les multiples interventions de Michel Vauzelle auprès du gouvernement. « Il est indispensable de rétablir la confiance avec le personnel de la SNCM » estime Michel Vauzelle. « Les salariés attendent en retour de leurs efforts en matière de réduction d’effectifs et de productivité le respect de la signature de l’Etat, en l’occurrence la publication du décret dit de « l’Etat d’accueil » et du renouvellement promis des navires. Nous ne pouvons pas attendre le 24 juin pour éviter ce conflit car toute l’économie régionale en souffrirait ».

Voir les commentaires

Inauguration de la gare routière d’Aix-en-Provence, le 17/6/2014 … éléments de mon intervention …

18 Juin 2014, 07:06am

Publié par jeanyvespetit

actu-gare-routiere-campagne.jpg

C’est avec un grand plaisir que je suis ici parmi vous pour l’inauguration de cette gare routière d’Aix-en-Provence.

La Région ne peut que se féliciter d’une telle réalisation  et surtout des conditions de sécurité qui ont été mises en application tant durant la période de travaux, que depuis sa mise en service…en effet, ce sont plus de 1300 entrées/sorties de cars auquel il faut ajouter 500 mouvements de bus urbains desservant le secteur.

Ces 2 étapes ont été franchies avec succès ; bravo à tous, entreprises, transporteurs et exploitant de la gare.

Comme pour de nombreux dossiers transports portés par la Communauté du Pays d’Aix, (Pôle de Plan d’Aillane, le Krypton, la maison du vélo, ... et autres dossiers figurant dans le contrat de développement signé entre la CPA et la Région) la Région Provence Alpes Côte d’Azur a répondu favorablement en apportant plus de 40 % (8 M€) du financement sur ce projet évalué à 21 M€ ; les lignes routières LER sont présentes sur ce site à hauteur de 10% des services interurbains.

On pourrait penser que c’est une façon d’anticiper le rôle de chef de file de l’intermodalité qu’on souhaite voir confié aux Régions très prochainement dans le cadre de la réforme territoriale … mais nous n’en sommes pas encore là !  Non c’est plutôt la volonté de la Région et la mienne en tout cas, d’assurer aux usagers des transports publics de bonnes conditions pour voyager et passer d’un mode de transport à un autre.

A ce propos, je rappelle que la Région  et le CG 13 ont mis en place le Pass Alternatif sur Marseille-Aix qui permet de prendre soit le car soit le train en fonction de son besoin ou du contexte comme c’est le cas actuellement !!

Aujourd’hui donc, cette gare routière est articulée avec la desserte ferroviaire ; elle le sera encore mieux demain, lorsque les travaux d’accessibilité dont une bonne signalétique auront été réalisés sur le Bd des Belges pour simplifier les déplacements piétons jusqu’à la gare ferroviaire, qui, elle aussi a fait l’objet de rénovations avec l’installation de services nouveaux.

Des opérations sont déjà programmées (ascenseur sur le bd des Belges, création des arrêts routiers urbains, arrivée du BHNS)  et d’autres pourraient l’être prochainement à l’issue de l’étude urbaine en cours  sur le quartier du pôle d’échanges ( une descente directe sur les quais depuis le Bd des Belges serait opportune par exemple !).

La Région soutient ces différents projets !

Nous avons parlé, la semaine dernière, à la Région, de l’accessibilité des Personnes à Mobilité Réduite… il est souhaitable qu’avec la volonté et l’attention de chacun que nous puissions faciliter les déplacements de ces personnes en assurant les meilleures conditions de prise en charge et de transports ( là-aussi je pense à l’ensemble de la chaîne du transport, guichetiers, conducteurs, agents de quais et même les autres voyageurs qui doivent accepter ces petites minutes supplémentaires pour assurer le chargement et la mise en sécurité des fauteuils roulants par exemple..).

Ce pôle d’échanges sera encore plus performant si la Région arrive, au travers du Contrat de Plan Etat-Région 2015/2020,  à lancer la 2° phase de  l’amélioration de l’infrastructure ferroviaire entre Marseille et Aix en permettant d’avoir un meilleur cadencement des trains (4 à 6 dans chaque sens en pointe) mais aussi avec la réouverture aux services voyageurs de la ligne entre Aix / Rognac et l’aéroport, disposant ainsi d’un véritable réseau de transports métropolitain .

Voilà je ne souhaite pas être plus long ; je veux juste rajouter un point supplémentaire dans la chaine de l’intermodalité : il s’agit du Relais Vélo qui a été réalisée à Aix dans un bâtiment de la SNCF en partenariat avec l’Agglomération et qui devrait ouvrir dans les prochaines semaines. Cet équipement viendra compléter l’offre intermodale sur ce périmètre, dont on comprend, aujourd’hui le rôle central qu’il occupe pour la ville, et plus encore pour le bassin de vie de la Métropole.

 

Je vous remercie et vous dis à bientôt pour la mise en service de nouveaux équipements de transports publics sur votre territoire

Voir les commentaires

Trains pour les bacheliers à partir de lundi ...sur la région PACA …

14 Juin 2014, 15:27pm

Publié par jeanyvespetit

WP 000540Suite à l’inquiétude de la Région, la SNCF vient de m’informer qu’une quinzaine de trains supplémentaire a été organisée en lien avec les recteurs d’académies (Nice et Aix/Marseille). L'objectif est de capter les flux de lycéens afin qu’ils puissent arriver dans les 8 grands centres d'examen avant 7h30.


Ces trains seront garantis par la SNCF, ils circuleront donc sous surveillance.


La SNCF envisage de mettre en place de bulles accueil spécifiques SNCF EXAMS et 3 ou 4 gilets rouges à bord de chaque train spécifique. 


Il est prévu de la part de la SNCF une mobilisation importante dès  lundi matin à la première heure pour assurer au maximum cette mission de service public


De plus, une centaine de trajets seront assurés aussi par car tout au long de la journée.

Ils feront l'objet d'un suivi en temps réel par une cellule de crise. En cas de retard, les services du rectorat seront immédiatement informés.

 

Jean Yves Petit

Vice-Président, délégué aux transports et à l'éco-mobilité

Président de la Régie Régionale des Transports

 

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Voir les commentaires

Je représente la @regionpaca à l'ouverture des championnats méditerranéens d'athlétisme à Aubagne ...

14 Juin 2014, 15:02pm

Publié par jeanyvespetit

 

Précédent
Suivant

Voir les commentaires

Projet de réforme ferroviaire : la Région PACA a reçu une délégation de cheminots

14 Juin 2014, 05:58am

Publié par jeanyvespetit

logo Région

Une importante délégation de cheminots CGT-FO-Sud rail a été reçue vendredi midi à l’Hôtel de Région par Jean-Yves Petit, Vice-président délégué aux transports régionaux et à l’éco-mobilité, et des représentants du cabinet et des services de la Région. Les délégués de ces organisations ont rappelé leur opposition au projet de réforme ferroviaire qui doit être examiné la semaine prochaine par l’Assemblée nationale.


« Nous savons tous que le système ferroviaire actuel est à bout de souffle, tant pour des raisons d’efficacité que sur le plan budgétaire, a souligné Jean-Yves Petit. Les usagers de la SNCF, et la Région comme autorité organisatrice de transport, souffrent depuis trop longtemps de ces dysfonctionnements et de ces incertitudes. Une réforme en profondeur était donc nécessaire ».


Jean-Yves Petit a également souligné les efforts consacrés depuis 1998 par la Région pour développer un service public ferroviaire de qualité et l’attachement farouche porté par Michel Vauzelle, le président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, à le défendre.


« La réunification de la SNCF, l’opérateur, et de RFF, le gestionnairedu réseau au sein d’un grand groupe public, est déjà une avancée majeure, de même que le pilotage du dispositif par l’Etat. Il y a, cependant, des améliorations à apporter à ce texte, ce à quoi nous travaillons au sein de l’Association des Régions de France en proposant des amendements substantiels ».


 

La place des Régions, qui contribuent financièrement très massivement au système ferroviaire, devrait ainsi être renforcée dans la gouvernance de l’établissement de tête où devraient être regroupées les principales fonctions stratégiques du groupe. De même Jean-Yves Petit a-t-il défendu une véritable unité du cadre social au sein du groupe public et la nécessité d’un versement Transport aux Régions afin d’assurer les investissements nécessaires à la modernisation et au développement du réseau existant. Il a enfin insisté sur la défense et le confortement du service public comme la Région l’a toujours fait.

Voir les commentaires

1 2 > >>