Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Levage de l’automoteur des CP accidenté et suite des opérations en vue de la réouverture de la voie ferrée ...

28 Février 2014, 18:29pm

Publié par jeanyvespetit

WP_20140228_013.jpg
Je suis allé, ce matin, à St Benoit, assisté au levage de l’automoteur des Chemins de fer de Provence accidenté le 8 février suite à la collision avec un rocher.

Les opérations se sont déroulées toute la journée avec les équipes des cheminots des CP, de la SNCF et d’une entreprise de levage.photo5-copie-1.JPG

L’opération s’est bien déroulée … puis les CP vont acheminer, ce week-end, deux automoteurs en renfort sur le haut de la ligne afin d’assurer au mieux les dessertes entre Digne et Annot … reste, ensuite, à déterminer progressivement le planning des actions à mener jusqu’au rétablissement des circulations ferroviaires sur la totalité de ligne entre Nice et Digne.photo2-copie-1

photo1.JPG

Sur ce sujet, j’ai eu plusieurs échanges avec Madame la Préfète des Alpes de Haute Provence qui doit répondre aux courriers du Président Vauzelle ainsi qu’au mien, adressé en tant que Président de la Régie Régionale des Transports.

De nos échanges, je retiens les points ci-après qui doivent être confirmés par écrit par Madame la Préfète :

- Dès lundi, la voie ferrée devrait contribuer à sécuriser la RN 2020 avec un « matelas » d’un mètre de hauteur sur 200 mètres pour une durée de 4 à 6 semaines ;

- Dans le cas d’une besoin de faire un échange  d’automoteur ou pour faire passer un train de travaux, le "matelas" pourrait-être retiré puis remis après le passage du ou des trains concernés ;

- La RN 2020 devrait être ouverte à partir du 3 mars  ou du 4 mars afin que les CP aient le temps de réparer la voie et de faire passer les automoteurs et les trains de travaux en direction de Digne;

- Une étude pour préciser la fin des opérations de sécurisations de la falaise située au-dessus de la voie ferrée et de la route devrait être réalisée dans les  jours à avenir ;

- Puis enfin les derniers travaux de sécurisations de la falaise devraient réalisés ;

- La circulation de trains commerciaux pourrait être envisagée avant la saison d’été … une réunion aura lieu le  6 mars qui devrait affiner ce programme !

 

 

A suivre donc !Banaudo 6812 vduc Guillaumasse 11-2-2011

Voir les commentaires

Nice-Breil-Tende-Cunéo : réponse du Ministre Cuvillier au Député FM Lambert ...

27 Février 2014, 08:41am

Publié par jeanyvespetit

Rien de bien nouveau dans la réponse  ... un peu tardive  ... du Ministre des transports à la question posée le 08/10/2013 par le député écologiste François Michel Lambert. que je remercie.

Il est à noter que dans le nouveau Gouvernement italien, M. Maurizio Lupi, ministre des infrastructures et des transports italiens, reste en place. Cela devrait permettre la poursuite des échanges avec la France en vue de parvenir rapidement à une actualisation de la convention de 1970 et à un accord financier.

 

QA-FML1.JPGQA-FML2.JPG

Voir les commentaires

Europe: Karim Zeribi opposé à l’ouverture du ferroviaire sans règles sociales claires...

26 Février 2014, 19:01pm

Publié par jeanyvespetit

 

image001CAQBJ9UG.jpgLOGO EELV fondblanc quadri Karim ZERIBI, Député européen

Commission des Transports et du Tourisme

 

Bruxelles, le 26.02.2014

 

 

 

Communiqué de Presse

 

Karim Zéribi: «La réforme du 4ème paquet ferroviaire européen cible une entreprise française à travers un texte législatif inacceptable! »

 

 

Ce mercredi 26 février, les députés européens ont voté en première lecture le quatrième paquet ferroviaire ayant pour objectif de libéraliser le marché du rail au sein de chaque État membres, de poser des règles en matière commune de gouvernance et des services publics de transport, ainsi que d’harmoniser les normes techniques et matérielles sur l’ensemble des réseaux ferroviaires européens.

 

Karim Zéribi, député européen, rapporteur pour le Groupe des verts européens pour le texte législatif relatif aux obligations de service public, émet de fortes réserves sur le vote des parlementaires européens : « Favorable au pilier technique, car il me paraît fondamental d’harmoniser les normes techniques et matérielles en Europe, je suis en revanche opposé à l’ouverture du marché sans règles sociales claires. Je considère que l’offre ferroviaire doit rester dans le giron du service public de transport, avec un État stratège et des opérateurs capables d’investir dans les infrastructures vieillissantes et insuffisantes. Je ne suis pas hostile à la présence de plusieurs opérateurs sur un réseau, mais celle-ci ne doit pas pénaliser l’offre de transport et les tarifs proposés à l’usager. Je ne souhaite pas que certains opérateurs privés se consacrent aux seules lignes rentables en laissant le reste du réseau à la charge de la puissance publique. »

 

« Force est de constater que le vote du Parlement européen aujourd’hui a entériné la vision dogmatique de la Commission avec de surcroit un texte législatif qui pénalise de manière tout à fait scandaleuse une entreprise de transport française de dimension internationale. Par ce vote, aujourd’hui, le Parlement a ciblé au nom du sacro-saint principe de réciprocité l’entreprise Keolis qui ne bénéficie d’aucun monopole et qui obtient tous ses marchés en France et à l’étranger par le biais d’appels d’offre. Considérant que l’Europe doit défendre l’intérêt général et non les intérêts particuliers, je vois là une attaque sous-jacente inacceptable de l’industrie et du savoir-faire français. »

 

« J’en appelle à la France et au ministre des transports pour réaffirmer notre conception du service public de transport ferroviaire et indiquer que l’objectif de l’Union européenne ne consiste pas, comme le pense la Commission, à mettre les entreprises européennes en compétition permanente pour créer du dumping social entre les salariés européen du secteur ferroviaire. Le quatrième paquet ferroviaire doit avoir un seul objectif : améliorer l’offre de transport, développer une Europe du rail via une infrastructure moderne, performante et sécurisée. »

 

 

 

 

Karim ZERIBI: 06.20.40.48.04

Voir les commentaires

Situation des Chemins de fer de Provence : ma lettre à Madame la Préfète du 04 ...

26 Février 2014, 10:11am

Publié par jeanyvespetit

  RRT.JPG                                                       Marseille, le 24 février 2014

                                                                          

                                                                       Madame le Préfet des Alpes de Haute-Provence

                                                                       8 rue du Docteur Romieu

                                                                       04016 Digne-Les-Bains Cedex

 

 

Madame le Préfet,

 

Suite au dramatique accident du 08 février 2014 qui a fortement endeuillé les territoires traversés par la ligne des Chemins de Fer de Provence, nous tenons à vous remercier pour la mobilisation sans faille des services de l’Etat ainsi que du soutien considérable apporté durant ces circonstances.

 

L’arrêté préfectoral n° 2014-26 autorise la circulation ferroviaire entre Nice et Entrevaux et entre Digne et Annot. Comme vous le savez, cette réouverture partielle de la ligne avait pour objectif de rassurer l’ensemble des usagers, les salariés mais aussi les commerçants du département des Alpes de Haute-Provence. Cette étape a été  cruciale pour écarter les doutes sur une éventuelle fermeture définitive de la ligne.

 

Nous sommes très conscient de la difficulté pour les services de l’Etat à trouver le parfait équilibre, d’une part, entre une sécurité optimale pour les automobilistes empruntant la RN 202 et, d’autre part, un retour à la normale pour le trafic ferroviaire. C’est pour cette raison que nous avons répondu positivement à la mise en place de matelas amortisseur sur la plateforme ferroviaire.

 

Par ailleurs, des travaux doivent être réalisés pour renforcer la falaise et rétablir des dispositifs de protection et de sécurité, qui prendront certainement plusieurs mois. En effet, le planning affiché pour la mise en place des protections montre une éventuelle reprise de l’axe ferroviaire après la période estivale : période phare pour l’activité des Chemins de Fer de Provence et pour l’acheminement de touristes dans les villes et villages situés le long du parcours.

 

Tout en réaffirmant avec force notre attachement aux normes de protection et de sécurité, il est de notre devoir d’attirer votre attention qu’un retour tardif aux conditions normales ne manquerait pas de mettre à mal l’économie de la Régie Régionale des Transports PACA qui a pris en charge l’exploitation de la ligne et ce depuis le 1er janvier 2014.

 

Afin que vous puissiez arbitrer en toute connaissance de cause, nous souhaitons vous faire un point sur les conséquences sociales et économiques d’une ouverture tardive du tronçon entre Entrevaux et Annot.  

 

D’un point de vue économique, une fermeture de la ligne entre Entrevaux et Annot aura un impact négatif sur les recettes voyageurs qui sera de 528 k€.

La fermeture partielle de la ligne aura des retombées sur l’attractivité et privera environ 250 000 touristes d’emprunter cette ligne notamment durant la période estivale. Cela aura un impact auprès des commerçants des Alpes de Haute-Provence qui risquent d’avoir des pertes conséquentes sur leurs chiffres d’affaires.

Enfin, cette situation pourrait avoir des conséquences certaines sur le climat social de l’entreprise.

 

C’est pour toutes ces raisons que nous nous permettons de faire appel à votre compréhension et votre bienveillance pour nous aider au mieux à surmonter cette situation très difficile. Nous espérons très sincèrement compter sur votre soutien et votre mobilisation en vue de prendre les mesures nécessaires pour une reprise totale de l’activité de la ligne avant la période estivale.

 

 

 

Je vous prie de croire, Madame le Préfet, en l'assurance de mes respectueuses salutations.

 

Jean Yves Petit

Président

 

 

Voir les commentaires

Pour une rapide ouverture de la ligne des CP: lettre de Michel Vauzelle au Préfet de région ...

24 Février 2014, 20:13pm

Publié par jeanyvespetit

MV-Cadot-1.JPGMV-Cadot-2.JPG

Voir les commentaires

Année de Transition 2014 du Contrat de Plan Etat / Région, intervention du groupe EELV ...

22 Février 2014, 10:04am

Publié par jeanyvespetit

BX-XAkLCEAAOeXF

Je suis intervenu à la suite de ma collègue afin d’apporter des précisions mais aussi des demandes sur les points ci-après :

 

Concernant l’accord de transition 2014 du CPER 2014/2020 (Contrat de Plan Etat/ Région), j’ai rassuré le groupe UMP qui laissait entendre que tous les projets du volet mobilité seraient bloqués, retardés, … cela, suite aux difficultés de l’Etat sur à la non mise en place de l’éco-taxe. Il n’y aura aucune incidence, ni retard sur les projets ciblés dans l’accord de transition, par exemple la 3ème voie entre Aubagne et Marseille ou bien l’augmentation de capacité  sur la ligne des Alpes entre Aix et Manosque.

Concernant le CPER 2014/2020 (Contrat de Plan Etat/ Région), j’ai demandé que soient intégrés les principes d’égalité des territoires et de solidarité territoriale afin que l’Etat contribue financièrement à la régénération et la modernisation de la Ligne des Alpes, la ligne de la Côte Bleue, la ligne entre Nice / Breil / Tende et bien entendu celle des Chemins de fer de Provence entre Nice et Digne ;

Enfin, concernant la mauvaise qualité de l’offre TER et la mise en place, par la SNCF, d’un plan de transport allégé (moins 60 TER par jour), j’ai indiqué que nous avions obtenu que l’accès aux trains à réservation obligatoire (TGV et Intercités) soit permis aux porteurs de la carte Zou ! et une substitution routière. Ensuite, une négociation est encours avec la SNCF pour définir le montant des pénalités suite à la non-conformité de l’offre (régularité et fiabilité) et sur le montant de la contribution annuelle suite à une offre inférieure, durant 3 mois, à cette prévue entre la Région et la SNCF.

 

Assemblée plénière du 21 février

 

Intervention de ma collègue Sophie Camard

 

Monsieur le Président, Mes chers collègues,


Notre groupe se félicite de cet accord passé entre l'Etat et la Région sur l'année 2014 d'autant plus que des inquiétudes existent sur l'avenir, et les enveloppes disponibles pour le prochain Contrat de Plan Etat Région.

 

Nous sommes la seule Région à avoir pu négocier une année de transition pour éviter une « année blanche ». La Région s'engage fortement, à hauteur de 70 M€ sur une enveloppe totale de 119 €.

 

Je salue donc le financement maintenu des centres de ressources pour 2014, les investissements pour l'enseignement supérieur, le syndicat mixte haut début, les logements étudiants, les programmes d'action pour la biodiversité, les parcs naturels régionaux, les contrats de rivière, tout le volet transition énergétique financé avec l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME). Avec 13 M€, ce volet permet de financer des projets pour le bâtiment durable, l'économie circulaire, les réseaux de chaleur et froid, des projets de recherche et des démonstrateurs (stockage de l'énergie, méthanation..).

Cependant, ces garanties de court terme devront être reconduites dans le prochain CPER, pour lequel nous sommes dans la phase de concertation.

Les enveloppes de l'Etat seront connues au deuxième trimestre mais nous sommes très inquiets. En retardant le volet Mobilité, l'Etat a déjà envoyé le signal qu'il n'a pas assez de moyens pour répondre aux besoins d'infrastructures de transports.

C'est la conséquence de la suspension de l'éco-taxe qui devait rapporter 1 Milliard € à l'Etat et financer ces infrastructures.

Les écologistes demandent l'application de cette taxe poids lourds, et surtout, qu'une part substantielle de cette taxe revienne aux Régions. Il n'y a pas de raison que la société Ecomouv, chargée de collecter la taxe, touche davantage d'argent que les collectivités locales, comme cela était initialement prévu.

Nous demandons aussi une renégociation des concessions d'autoroutes, privatisées par la droite entre 2002 et 2006, et sur lesquelles l'éco-taxe ne s'applique pas.

On en parle moins mais, après un bras de fer juridique de plusieurs mois, les redevances autoroutières versées à l'Etat ont pu être augmentées de 180 M€ à 290 M€ pour 2014. Cependant, les sociétés d'autoroute cherchent à se rattraper sur la durée et le prix des concessions. Et cette somme collectée reste négligeable rapportée :

au chiffre d'affaires des péages autoroutiers (7,6 Mds en 2011),

au résultat net global de ces sociétés (2 Mds € en 2011)...

et au montant de l'éco-taxe elle-même (1 Md €).

 

La Cour des Comptes a dénoncé le rapport de force très défavorable de l'Etat face aux concessionnaires d'autoroutes, adossés à de puissants groupes de BTP.

 

Je ne doute pas que nos collègues de droite, qui manifestent les mêmes inquiétudes que nous, sauront appuyer notre demande de retour de l'éco-taxe puisque c'est le gouvernement précédent qui l'a mise en place, ainsi que le célèbre contrat Ecomouv.

Voir les commentaires

Pour des navettes ferroviaires de substitution dans la Vallée de la Roya...

22 Février 2014, 09:09am

Publié par jeanyvespetit

Assemblée plénière du vendredi 21 février 2014

 

Vœu déposé par le groupe Front de Gauche

Soutenu par le groupe Europe Ecologie-Les Verts-Partit Occitan

 

Pour des navettes ferroviaires de substitution dans la Vallée de la Roya

 

Lors du débat sur ce vœu, je suis intervenu pour indiquer que, sur ma demande, la SNCF a prévu, après les vacances d’hiver, de remettre en circulation 1 puis 2 automoteurs entre Drap et Tende. J’ai attiré l’attention de l’assemblée plénière sur le fait, qu’à ce jour, rien n’est encore entrepris pour assurer la réouverture de la ligne entre Nice / Sospel / Breil / Tende. Actuellement fermée suite à un risque d’éboulement à hauteur de Nice St Roch, la falaise qui menace de s’effondrer est située sur un terrain de la ville de Nice. C’est donc à cette collectivité d’en assurer la maitrise d’ouvrage afin de sécuriser le périmètre et de permettre, à nouveau, la circulation des trains et la connexion des vallées avec la Métropole niçoise. On ne peut rester dans l’immobilisme et attendre des mois la réouverture de la ligne !

 

La coupure de la ligne SNCF entre Nice et Breil causée par un éboulement sur le territoire de la métropole niçoise crée des difficultés très importantes pour les habitants de la vallée de la Roya.
 Cette voie est une véritable ligne de vie pour cette partie de la région et un lien important avec la région Piémont en Italie. 
 Cette situation risque de durer longtemps, d’une part en raison du déblaiement qui doit être effectué sur un terrain propriété de la métropole Nice Côte d’Azur et d’autre part, à cause des refus de la SNCF de traiter cette question en urgence. 
 La SNCF a d’ailleurs saisi l’occasion de cet accident pour récupérer immédiatement les rames stationnées à Breil pour les utiliser sur d’autres lignes de la région. 
 Les habitants de la Roya et des Paillons, et notamment les élèves du lycée de Drap, ne peuvent concevoir de rester des mois sans moyen de transport collectif. 
 Les autocars de substitution sont insuffisants et inadaptés.  
 Il faut donc instaurer des navettes ferroviaires entre la Trinité et Breil-Tende.  
 Comment peut-on concevoir que ce qui est possible pour la régie régionale des transports sur la ligne des Chemins de fer de Provence ne soit pas réalisable par la SNCF ? 
   
 En ce sens, le Conseil régional Provence Alpes-Côte d’Azur réuni en séance plénière le 21 février 2014 : 
 Mandate son Président pour exiger de la SNCF qu’elle assure un service de substitution ferroviaire sur la ligne Nice – Breil – Tende en instaurant des navettes entre La Trinité et Breil – Tende au plus tard le 1er mars 2014.  

 

 Le financement de ce service sera assuré dans le cadre de la convention 2014 SNCF – Région PACA. 
 Dossier-3 1498

Voir les commentaires

Intempéries dans le Var et les Alpes-Maritimes : la Région vote un plan d’aide exceptionnelle d’urgence ...

22 Février 2014, 08:34am

Publié par jeanyvespetit

CP-Var.JPG

Voir les commentaires

Ligne des Alpes ... lettre aux Présidents de RFF et de SNCF par J. Giraud et JY Petit ...

22 Février 2014, 08:14am

Publié par jeanyvespetit

LDA1.JPGLDA2.JPG

Voir les commentaires

Le groupe EELV - Partit Occitan du conseil régional lors de l'assemblée plénière du 21 février ...

21 Février 2014, 17:20pm

Publié par jeanyvespetit

Groupe2.jpg

Voir les commentaires

1 2 3 > >>