Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Parlement Européen: Daniel Cohn-Bendit face à Viktor Orbàn, chef du Gouvernement Hongrois ...

18 Janvier 2012, 07:07am

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

Aubagne – Gémenos : lancement d’un site internet de covoiturage et d'infos transports sur les trois zones d'activités...

17 Janvier 2012, 09:18am

Publié par jeanyvespetit

Lundi 16 septembre, j’ai participé au lancement du site de covoiturage http://tousecomobiles.org/ mise en œuvre par l'association Mobilidées présente sur la zone d’activités d’Aubagne / Gémenos.

Ce site de covoiture, financé à 80% par la Région et l’ADEME, est une mesures proposées par le PDIE (plan de déplacement inter entreprises).

Organiser les déplacements « domicile/travail » ou bien à l’intérieur d’une zone d’activités est essentiel si l’on veut réduire la place de la voiture, favoriser l’utilisation des transports collectifs et introduire l’éco-mobilité à l’image du covoiturage ou bien du vélo.

Pour aller plus loin, l’association Mobilidées est entrain de procéder au recrutement d'un coordinateur(trice), financé à hauteur de 50% par la Région et l’ADEME,  afin de créer une interface entre les collectivités, les salariés et les entreprises et de concrétiser les différentes mesures issues du PDIE.

Il y a, en effet, beaucoup à faire pour relier la zone d’activités aux centres urbains, notamment celui de Gémenos où il n’existe aucun moyen de déplacement entre le centre du village et les entreprises …sainte-baume.jpg

Voir les commentaires

Rencontre entre les salariéEs de Fralib et le conseil régional...

17 Janvier 2012, 08:05am

Publié par jeanyvespetit

Une réunion a eu lieu lundi 16 janvier au sein du conseil régional avec les représentants des salariéEs de l’usine.
 
 
Le groupe Europe Ecologie/Les Verts était représenté par mon collègue Hervé Guerrera. Ci-après, vous trouverez un compte rendu très synthétique.
 
 
Deux réunions sont programmées :
 
 
§ Le 25 janvier :une réunion tripartite : Etat, la direction UNILEVER et le Comité d’entreprise. Si dans l’ordre du jour de cette réunion est inscrite « la liquidation du site », le CE prévoit de ne pas y participer.
 
§ Le 26 janvierune réunion est programmée avec les collectivités locales pour travailler sur les prospectives, sur le projet des salariés et une reprise en SCOOP.
 
 
-   Il a été décidé que la Région demande au préfet le report de la réunion du 25 janvier et appuie politiquement le projet de reprise.
 
-   La reprise pose toujours la question de la marque, de l’outil de travail et du chiffrage de l’ensemble. Les salariés souhaitent garder la marque « éléphant ». La production peut être assurée mais il faut encore améliorer la connaissance des filières d’approvisionnement et d’écoulement. Le souhait des salariéEs est  s’orienter vers une production équitable et respectueuse de l’environnement.
 
 
Mis à part chercher à provoquer le départ de chaque salarié, La direction d’UNILEVER refuse tout dialogue quant au maintien d’une activité industrielle sur le site de Gémenos.
Tribune Fralib

Voir les commentaires

LGV PACA : revoir le débat du samedi 14 janvier sur France 3...

14 Janvier 2012, 14:53pm

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

Perte du triple A – Eva Joly : « cette dégradation doit être l’occasion d’une prise de conscience »

14 Janvier 2012, 08:50am

Publié par jeanyvespetit

eva1-500x220Eva Joly, candidate des écologistes à l’élection présidentielle, réagit à la perte par le France de sa note AAA :

« La perte du AAA doit être l’occasion d’une prise de conscience qu’un autre monde doit naître. Nicolas Sarkozy a échoué, les cadeaux fiscaux abusifs ont creusé les déficits. L’austérité n’est pas une réponse, ni l’obsession de la croissance : l’heure est donc à porter la transition écologique de l’économie. Il n’y a pas de fatalité, c’est l’espoir d’une nouvelle révolution industrielle qui protège la planète et donne un travail de qualité à chacun. C’est exactement ce que j’ai proposé aujourd’hui avec mon pacte écologique pour l’emploi ».

http://jeanyvespetit.over-blog.com/article-eva-joly-l-ecologie-ouvre-un-nouveau-chemin-pour-creer-un-million-d-emplois-97102091.html 

Voir les commentaires

Eva Joly - L’écologie ouvre un nouveau chemin pour créer un million d’emplois...

13 Janvier 2012, 18:05pm

Publié par jeanyvespetit

 

million1-500x220.jpg

Publié le 13 janvier 2012

IMG_9223_redimensionner.jpgCe vendredi, Eva Joly est allée à la rencontre des salariés de M-real en Haute-Normandie, qui s’opposent à la fermeture de leur usine rentable et défendent sa conversion écologique. La candidate des écologistes y a développé son Pacte écologique pour l’emploi.

« La France poursuit des mirages et des impasses pour répondre au chômage, à commencer par l’espérance vaine d’une croissance retrouvée. La réponse des écologistes pour créer un million d’emplois, c’est l’économie verte et le vivre-mieux ; c’est l’économie de proximité ; c’est le retour du long terme dans l’économie par la rénovation du dialogue social. En changeant de perspective, de modèle, nous montrons aujourd’hui que nous sommes les seuls à ouvrir le chemin pour créer de nouveaux emplois », a déclaré Eva Joly.

Le Pacte écologique pour l’emploi repose sur cinq piliers :

1) La création nette d’un million d’emplois d’ici 2020 par la transition écologique (voir le chiffrage détaillé sur le document 1 million d’emplois).

2) Le développement d’une économie de la proximité par un plan de développement pour les entreprises locales et un engagement national en faveur de l’économie sociale et solidaire.

3) La protection des salariés et des entreprises contre la logique financière de court terme, en donnant aux salariés la moitié des sièges dans les conseils d’administration et un droit de préemption sur leur entreprise si elle est condamnée à la fermeture.

4) Le « travailler mieux pour travailler tous », en donnant aux salariés un droit d’opposition à toute mesure d’organisation du travail qui pourrait mettre en danger la santé au travail, et en ouvrant un dialogue national sur le partage du temps de travail.

5) La préférence sociale et environnementale, en Europe et à ses frontières.

« J’ai tenu à présenter ce pacte avant le sommet social décrété par Nicolas Sarkozy, qui est l’exemple même d’une politique de coups sans lendemain. Dans cette campagne, je ne serai pas une marchande d’illusions. Je ne vous mentirai pas. Je propose ce que je peux tenir en fonction du principe de responsabilité » a poursuivi Eva Joly.

Accédez au discours complet d’Eva Joly sur le Pacte écologique pour l’emploi

EVA-Alizay.jpg

Voir les commentaires

LGV PACA : la rencontre avec les associations et les collectifs pro et anti LGV ...

12 Janvier 2012, 19:16pm

Publié par jeanyvespetit

Le mercredi 11 janvier, à Toulon, j'ai invité, pour la quatrième fois, l'ensemble des associations et collectifs pro et anti LGV afin de leur faire un compte rendu du comité de pilotage de la LGV PACA qui s'est déroulé le 22 décembre à la Préfecture de Région à Marseille.

Plus de 50 personnes, représentants 35 associations ou collectifs, étaient présentes.

De toute évidence, les associations et les collectifs ont apprécié qu’un élu régional les informe sur la situation de ce projet et ce, quelque soit leur position. Une longue période fut consacrée à des échanges et des questions/réponses dans une ambiance d’écoute et de respect de l’autre.

Il est clair qu’entre les fortes oppositions exprimées à l'encontre du projet LGV présenté par RFF avant le comité de pilotage et les besoins de développement  en capacités ferroviaires, la voie est étroite !  C’est cette voie étroite que nous suivons, parce que notre priorité doit être d’offrir un service ferroviaire accessible à tous d’ici 2015, 2020 et 2040 sur notre région. Cela ne plait pas à tous, notamment aux plus radicaux qui se refusent à envisager que nous puissions faire évoluer ce projet dans le sens de ces priorités mais c’est pour nous la seule voie possible.

Bien entendu, au-delà de cette réunion, nous sommes disponibles pour répondre  à la demande des associations et collectifs  qui voudraient organiser des réunions d’information sur leur territoire.

 

Relire mon compte rendu sur le comité de pilotage du 22 décembre :

http://jeanyvespetit.over-blog.com/article-lgv-paca-un-autre-projet-est-aujourd-hui-possible-94247631.html

 

TLN1201-vue-ensemble1.jpg

Voir les commentaires

SNCF / RFF, une nouvelle étape vers un système ferroviaire plus intégré ?

11 Janvier 2012, 19:07pm

Publié par jeanyvespetit

Le 10 janvier à Paris, le comité d’établissement de RFF et le comité central d’entreprise de la SNCF m’ont invité, en tant que vice Président de la Région, à leur colloque « le système ferroviaire face à la libéralisation ».

A travers cette initiative, le CCE-SNCF et le CE RFF souhaitaient susciter un débat public sur le système ferroviaire français et son évolution depuis 1997.  

Je suis intervenu, l’après-midi, lors de la table ronde sur les évolutions possibles du système ferroviaire.

J’ai salué la démarche des cheminots de  RFF et ceux de la SNCF. En effet, il était essentiel que, suite aux assises du ferroviaire organisées par le Gouvernement, les salariés des deux établissements publics « prennent la main », fassent des propositions et agissent ensemble.

J’ai indiqué que la période actuelle était propice pour informer et interpeller les citoyens et les décideurs politiques et ainsi, peser sur les décisions publiques qui seront prises à la suite des échéances électorales  à venir.

Puis j’ai une nouvelle fois formulé les propositions issues des régions de France :

-       Une ressource financière dédiée au transport public régional pérenne et dynamique ;

-       Une loi de programmation et de financement des investissements, de la maintenance et de l’exploitation des infrastructures ferroviaires avec un rapport annuel sur sa mise en œuvre ;

-       La mise en place d’un système ferroviaire plus intégré, doté d’un pilotage unifié avec un Etat assurant le rôle de stratège ;

-      Que les Régions puissent devenir de véritables Autorités organisatrices de la mobilité durable en ayant la légitimité d’organiser l’ensemble des modes de transports sur le territoire régional. Elles doivent devenir les coordinatrices de l’offre de transport des différents niveaux des collectivités locales (information, tarification, …) ;

-      Enfin, que les schémas régionaux des infrastructures de transport (SRIT) et les schémas régionaux de transport (SRT) puissent avoir une valeur prescriptive.

Il en va de l’existence d’un réseau ferroviaire efficace et fiable permettant d’assurer une réelle mobilité durable.

Voir les commentaires

OIN de la plaine du Var: "Ego" ou "Eco" vallée ?

8 Janvier 2012, 19:24pm

Publié par jeanyvespetit

 402437_326126857417792_100000614413347_1084214_1175989823_n.jpgLa question mérite d’être posée lorsque ce projet reste entre les mains du maire de Nice, C. Estrosi et du Président du conseil général du 06, E. Ciotti, figures nationales de l’UMP… et lorsque le directeur de l’établissement public de l’OIN (opération d’intérêt national), qui relève donc de l’Etat, refuse, au dernier moment, de recevoir une députée européenne, deux vices président du conseil régional et des conseillers régionaux … et lorsque le Préfet des Alpes Maritimes n’est autre que l’ancien directeur de cabinet de C. Estrosi …

Il est vraiment temps de donner un autre visage à la politique et pousser vers la sortie les représentants de l’UMP lors des élections prévues en 2012…

 

 

De quelle OIN (opération d’intérêt national) voulons-nous ?

 

-       Oui à une « Eco »-vallée,

-       Non à une Opération nationale qui se résume à 4 opérations d’aménagement, tout HQE soient-elles!

-       Non à une Opération nationale où les partenaires et les citoyens sont privés de débat !

 

 

1/ Pour une éco-vallée qui se construise en véritable partenariat : avec la Région mais aussi et surtout avec les citoyens !

La Région Provence-Alpes-Côte d'Azur est un des partenaires principaux de l’Etablissement Public d’Aménagement de la Plaine du Var puisque, à ce jour et depuis 2008, elle contribue financièrement à hauteur de 15% des besoins de financement de l’opération d’aménagement, soit de l’ordre de 600 k€ par an pour la Région.

A l’occasion de sa prochaine séance plénière, le 17 février, le projet de territoire de l’OIN et un protocole financier visant à engager les collectivités partenaires de l’EPA pour les 15 prochaines années, seront soumis au vote des conseillers régionaux.

La Région, un partenaire qui, n’en déplaise à Monsieur Estrosi, a donc droit à la parole !

Extrait du Protocole financier.

Montant du versement annuel

sur les quatorze premières années (k€)                    sur la quinzième année (k€)

Etat                                         1 453                                                  1 145

NCA                                         318                                                     2 51

Ville de Nice                            -                                                         -

Conseil Régional PACA 726                                                     5 73

CG 06                                      182                                                     1 44

Total                                        2 680                                                  2 113

 

Ces montants (plus de 10 ME au total) correspondent principalement à la réalisation des 4 opérations d’Aménagement : Grand Arenas-Pôle multimodal, Nice-Méridia, La Baronne-Lingostière, et Saint-Martin du Var. Voilà le cœur du projet de territoire tel que résumé par les chiffres.

Le protocole ne porte en fait que sur des m2 de SHON : 680 000 m2 sur 4 opérations d’aménagement dont 370 000m2 de quartier d’affaires alors que le pays s’enfonce dans la récession, et que des milliers de m2 sont inoccupés.

 

DSC01154--Large-.JPGCe protocole engage les 5 partenaires pour 15 ans. Ne méritent-ils pas d’être considérés ?

Le 19 décembre 2011, il a été voté par le conseil communautaire et le dossier n'avait été remis aux conseillers qu'en début de séance ...

En Conseil d’administration de l’EPA, les élus régionaux se sont fait agressés par Monsieur Estrosi et menacés par le Préfet des Alpes-Maritimes de voir la Région remplacée par une autre institution comme partenaire de l’EPA si les conseillers régionaux ne votaient pas le protocole.

La ville de Nice a voté le protocole le 22 décembre. Dans les deux cas, l’Etat demandait que le protocole soit accompagné du projet de territoire pour que les élus puissent voter en connaissance de cause, ce qui n’a as été le cas.

Aujourd’hui encore, l’EPA montre à quel point il se désintéresse de son partenaire régional en annulant le rendez-vous prévu ce jour entre le Président Christian Tordo et les 8 élus régionaux venant à sa rencontre.

>> Pas d’OIN sans débat public

Encore une fois, il n’est pas acceptable que ce projet de territoire émerge suite à un simulacre de concertation publique qui n’a tout simplement pas traité des opérations d’aménagements mais de grands principes pour les 30 prochaines années!

Les conseillers régionaux se sont exprimés à maintes reprises sur ce sujet et ont porté une demande de débat public que la Commission Nationale du Débat public a refusé compte tenu de la règlementation sur les OIN. Pour autant, la CNDP a saisi la Ministre de l’Ecologie sur l’intérêt d’un tel débat. « Il serait par ailleurs pertinent, dans le cadre du projet de décret en préparation, que les opérations d’intérêt national (Saclay, Plaine du Var) figurent sur la liste des plans et programmes susceptibles de faire l’objet d’un débat public en application des dispositions de l’article L. 121-10 du code de l’environnement. » (Communiqué de décision de la CNDP du 7 décembre 2011)

Nous appuyant sur cette porte ouverte par la CNDP, nous continuerons à demander un débat public et soutiendrons les initiatives des Collectifs OIN en ce sens.

 

2/ De quelle OIN voulons-nous ?

Oui, il est nécessaire de ré-aménager la Plaine du Var pour lui donner une nouvelle cohérence et dynamique. Cette dynamique aurait pu être celle d’une véritable éco-vallée au sens de : 

- concilier l’économie et l’écologie dans cette plaine, comme par exemple accompagner et mettre en œuvre le projet d’écologie industrielle portée par les entreprises du territoire ;

- insister sur la création systématique de production d’énergie par la biomasse, les éoliennes individuelles, le solaire, la géothermie ;

- définir d’urgence des espaces agricoles inamovibles et ne pas transiger sur les espaces cultivables. Des espaces agricoles qui ne soient pas seulement symboliques pour alimenter les azuréens  de produits de qualité et de proximité. 

( Le projet admet d’ailleurs qu’alors que 435 ha étaient exploités en plaine en 1990, il n’en reste plus que 210 et ce qui est très grave, émiettés sur tout le territoire. Le même phénomène se reproduit sur les coteaux.)

Derrière  l’Objectif 5 du projet de territoire : « La création d’un nouveau modèle d’urbanisme dans lequel L'AGRICULTURE a toute sa place au sein d’un maillage avec le bâti et les espaces naturels sur les deux rives du fleuve. », le projet de territoire ne traite tout simplement pas le sujet et le renvoie à un groupe de travail.

- recentrer le projet sur du développement local et ne pas tout miser sur un positionnement international ;

- aménager en restaurant les continuités écologiques telles qu’elles ont été révélées dans l’Etude commandée par l’EPA à ce sujet ; 

- oui à une réelle prise en compte de la nature torrentielle de ce fleuve méditerranéen : moins de digues qui corsètent le flux de l'eau, davantage de surfaces d’épandage perméables dans le lit mineur, agricoles par exemple, préservation à tout prix des versants boisés etc..

- prévoir les connexions avec les Chemins de fer de Provence en valorisant les activités connexes et économiques…

- oui enfin à une réflexion globale et collective dans le cadre d’un débat public avec l’ensemble des acteurs du territoire, dans la transparence et la démocratie.

Oui, il nous semble juste et raisonnable de faire entendre une autre voie, qui n’est pas celle de l’opposition systématique mais celle de la proposition pour répondre aux objectifs fixés dans le projet initial de l’Opération « Eco-Vallée ».

Michèle RIVASI, Député européenne,

Les élus régionaux : André Aschieri (Vice-Président de la Région PACA, délégué au foncier agricole), Sophie Camard (Présidente de la Commission Emploi & Economie), Philippe Chesneau (Co-président du groupe EELV) Joëlle Faguer (déléguée aux solidarités internationales), Hervé Guerrera (délégué au SRADT- Shéma régional d'Aménagement Durable du territoire), Annabelle Jaeger (membre du CA de l'EPA Plaine du Var) Philippe Mussi, Jean-Yves Petit (Vice-Président délégué aux Transports), Christine Sandel (déléguée au littoral) 

et Mari-Luz Nicaise (conseillère municipale à Nice)

IMG_2438-copie-1.JPG

Voir les commentaires

Réunion publique: vers un RER marseillais ...

4 Janvier 2012, 21:30pm

Publié par jeanyvespetit

A4-affiche-Transports

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 > >>