Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Le Conseil d’Etat rejette les recours d’annulation du moratoire sur le photovoltaïque: des milliers d’emplois menacés !

27 Novembre 2011, 07:48am

Publié par jeanyvespetit

Par un arrêt en date de novembre 2011, la plus haute juridiction administrative de France valide le texte qui suspendait pour 3 mois, la possibilité de conclure un contrat d’achat d’électricité photovoltaïque provenant de centrales d’une puissance supérieure à 3 kWc.
« Il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre », en l’occurrence les voix des représentants des consommateurs, des organisations syndicales, des collectivités, du parlement, des gestionnaires de réseaux, des ONG et des industriels ont été totalement ignorées.
Et pourtant, au-delà des engagements européens pris par la France pour 2020 (23% d’Energies renouvelables), cette décision compromet dangereusement la possibilité qu’ils soient honorés.
En effet, sans une réévaluation de la part du photovoltaïque (dans la mesure où ni l’éolien, ni la biomasse ne paraissent aujourd’hui capables de respecter leurs objectifs), le Grenelle de l’environnement est désormais réduit à « une peau de chagrin ».
La stratégie de l’Etat est incompréhensible, sauf à croire qu’elle s’emploie à balayer d’un revers de main, tout le potentiel de développement auguré par cette filière.
Cette attitude est d’autant plus surprenante qu’au même moment l’Etat élabore avec les Régions les Schémas Régionaux Climat Air Energie qui doivent mettre en place les dispositions du Grenelle dans les territoires, dont le développement des Energies Renouvelables.
Ce sont plusieurs milliers d’emplois qui seront à court terme supprimés, alors qu’il s’agit d’une des seules branches qui puissent s’enorgueillir d’avoir créer dans les 2 dernières années 20 000 emplois.
On a déjà observé une baisse de 30% par un ralentissement ou par un gel des effectifs, alors qu’il y a quelques mois le gouvernement donnait comme exemplaire de la croissance verte, les métiers de cette filière avec son corollaire en amont la formation !
De plus, il s’y ajoute une réelle volonté d’organiser un monopole au détriment de centaines de PME.
Face à cette absence de visibilité et de transparence sur le chiffrage des arguments du gouvernement, nous apporterons notre soutien au recours engagé auprès de la Commission européenne pour qu’enfin puisse être reconnu à sa juste valeur le potentiel économique et environnemental de la filière photovoltaïque.
Annick Delhaye
Vice-Présidente au développement soutenable, à l’environnement, à l’énergie et au climat

Voir les commentaires

La rencontre à propos du Train de nuit « Briançon / Paris »…

27 Novembre 2011, 07:43am

Publié par jeanyvespetit

Comme convenu,après avoir été alerté à différentes reprises par ma collègue Francine Daerden, adjointe au Maire de Briançon, membre d’Europe Ecologie / Les Verts, à propos de la situation catastrophique du train de nuit « Briançon / Paris, j’ai proposé la tenue d’une réunion avec les différents acteurs.

Celle-ci s’est tenue le 25 novembre à Briançon avec la participation d’un grand nombre d’éluEs des Hautes Alpes et de professionnels du tourisme avec la présence de la SNCF, de RFF (Réseau Ferré de France), du Sous Préfet.

En fait la Région s’est retrouvée, avec Joël Giraud et moi-même, à jouer le rôle de médiation entre la SNCF, RFF, les éluEs locaux et les professionnels du tourisme à la place de l’Etat qui, pourtant, est l’autorité organisatrice des TET (trains d’équilibres du territoire) et n’assume pas ses responsabilités. Faute de savoir quand le train de nuit va circuler, notamment durant les vacances de Noël et de février / mars, cette situation, inacceptable, a des conséquences graves sur l’économie et donc l’emploi du département des Hautes Alpes.

Lors de cette rencontre, des assurances ont pu données :

- RFF va garantir à la SNCF la circulation de ce train de nuit le 2 décembre et la SNCF va assurer le service commercial avec la possibilité de réserver sa couchette, le 9 décembre ;

- La SNCF va proposer une promotion sur les billets afin derendre ce train attractif et de rattraper le retard ;

- Dans le but d’améliorer l’information, une téléconférence aura lieu le 2 décembre entre la SNCF, RFF et les professionnels du tourisme ;

- RFF doit garantir, le plus vite possible, la circulation du train de nuit pour les vacances de Printemps 2012 ;

- La réservation et l’accessibilité des TGV au départ de la gare d’Oulx est garantie ;

- Pour assurer le retour des salariés et des étudiants entre Gap et Briançon, à compter du 11 décembre, 5 TER et 3 LER (bus régionaux) circuleront entre 15h50 et 20h00 ;

- Amélioration des conditions de correspondances entre les TER et la les TGVau départ de Valence.

J’ai rappelé qu’une importante concertation allait être lancée le long de la ligne des Alpes durant l’année 2012 pour déterminer la future offre de transports entre Marseille et Briançon pour 2013.

 

 

Avec Francine, adjointe EELV à Briançon et Joël, député, Maire de l'Argentière - photo G. Soulet

 

gare-briancon-30-mai-2011.jpg

Voir les commentaires

LGV PACA … ils se réveillent !!!

13 Novembre 2011, 07:51am

Publié par jeanyvespetit

Sur les Bouches du Rhône et sur le Var, on assiste au réveil de députés UMP à propos du projet de la LGV PACA…cela à quelques mois des prochaines élections législatives … et alors que ce sujet est traité de puis plus de 4 ans et que le tracé actuel a été décidé par le Gouvernement UMP en juillet 2010.

Certains semblent découvrir un projet dont ils ont pu, en tant que conseiller général du Var, voter le financement des études…et une motion demandant la gare de Toulon centre et que la vitesse ne soit pas le principal objectif. Notons que dans le même temps, ces élus ont accepté, sans rien dire, l’élargissement, en cours de réalisation, de l’autoroute à 3 voies entre La Ciotat et Bandol.

Sur les Bouches du Rhône, les maires UMP et communistes de la vallée de l’Huveaune se réunissent et font part, dans la presse, de leur inquiétude, à juste raison, quant aux différents scénarios proposés par RFF. Ils expriment leur opposition au tracé des métropoles considérant qu’il est le plus cher, le plus long et le plus destructeur , concrètement, cela veut-il dire « ne le faites pas chez moi mais chez le voisin !!! » ?

Dans le cadre de leur démarche unitaire, ces maires invitent le député UMP du secteur mais pas le vice-président du conseil régional, chargé des transports, qui pourtant habite, lui aussi, le même secteur et aurait pu, peut-être, apporter des précisions sur l’état du réseau ferré régional et la situation actuelle des TER.

Ces élus UMP/communistes ont décidé d’écrire à l’Etat et aux collectivités dont, la communauté urbaine MPM, le CG 13 et le conseil régional financeurs des études actuelles. Cela pour leur demander de ne rien proposer, financer ou réaliser sans l’accord des élus, c’est fort juste, il est essentiel que les élus soient informés et impliqués dans chaque projet. Par contre, nous pouvons nous étonner que, parmi les signataires, se trouve un vice président de la communauté urbaine et un vice président du CG 13 qui ont, eux aussi, voté une délibération pour financer ces études.

Quant au député UMP de la 9ème circonscription, qu’a-t-il fait et qu’a-t-il proposé auprès du Gouvernement Sarkozy/Fillon durant ces quatre années? Ce tracé et ce projet, faut-il le rappeler, c’est bien le Gouvernement qui en est le principal décideur.

Ce même député, fort attaché, dit-il, aux problèmes environnementaux, qu’a-t-il fait et proposé pour régler le problèmes des émissions de particules, aux conséquence s négatives pour la santé, en provenance, pour l’essentiel, des véhicules diesel dont les émissions sur les zones urbaines de Nice et Marseille dépassent les seuils européens ?

Il faut développer les transports collectifs dont les TER. Aujourd’hui, le réseau ferré régional est saturé et vieillissant, dans le même temps, le nombre d’usagers augmentent régulièrement et les trains sont bondés.

Des milliers d’usagers effectuent le trajet domicile / travail ou études dans de très mauvaises conditions faute d’une infrastructure suffisamment développée. Qu’ont proposé ces différents députés afin qu’il soit possible d’augmenter le nombre de trains régionaux entre Marseille et Menton, le long de ce littoral où vivent 4 millions de nos concitoyens ?

Faut-il rappeler que, depuis janvier 2010, le gazole a augmenté de 37 centimes d’€, l’essence de 20 centimes d’€ augmentation qui devrait se poursuivre.

Que l’on soit clair, nous avons besoin d’aménager notre territoire régional avec des transports collectifs de qualité et en nombre suffisant, cela, à l’horizon 2015 / 2020 / 2040…cela implique des choix qui … dépassent la seule échéance des élections législatives !

Si nous n’avons pas besoin d’une ligne à grande vitesse, nous avons besoin de développer le réseau ferré régional dès 2014, que proposez-vous ?

Voir les commentaires

Emission de France 3 "La Voix est libre" du 12/11/2011 -2ème partie

12 Novembre 2011, 09:08am

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

Emission de France 3 "La Voix est libre" du 12/11/2011 -1ère partie

12 Novembre 2011, 09:04am

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires