Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Les Associations de Défense et de promotion du rail du Val Durance reçues à la Préfecture de la région PACA ...

4 Octobre 2016, 05:56am

Publié par jeanyvespetit

Les Associations de Défense et de promotion du rail du Val Durance reçues à la Préfecture de la région PACA ...

Ci-dessous, le communiqué suite à cette rencontre avec le SGAR à laquelle j'ai participé. Puisque l'actualité nationale se porte sur l'achat par l'Etat de 16 TGV pour assurer une activité de l'usine d'Alsthom à Belfort, j'espère fortement qu'il restera quelques millions pour acheter des voitures neuves pour le train de nuit Briançon / Paris afin d'assurer sa pérennité avec un service de qualité ...

COMMUNIQUE DE PRESSE

Vendredi 28 septembre dernier, l'Association de Défense des Services Publics du département des Hautes-Alpes avait organisé une rencontre avec le Secrétaire Général des Affaires Régionales (SGAR). Y participaient diverses associations, France Nature Environnement, NOS TER PACA, le rassemblement de 14 Conseils de Développement, de Briançon à Sisteron, le collectif de Briançon "Sauvons le Train de Val Durance", l'AGV....

Il s'agissait de faire part au représentant de l'Etat dans la Région PACA des conséquences très négatives de l'enclavement des Hautes-Alpes, plus spécialement sur le plan de l' activité économique et de la vie quotidienne des Hauts et Bas-Alpins. La question des liaisons ferroviaires fut au cœur de cette rencontre mais aussi celles du tunnel du Chambon et de nos relations transfrontalières avec les italiens.

Le Secrétaire Général des Affaires Régionales insista longuement sur la volonté de l'Etat et des Régions de restaurer la route de Vizille à Briançon, au delà même de la reconstruction du tunnel du Chambon. Une étude préalable commencera dès cette année avec la perspective d'un important investissement des Régions et de l'Etat sans doute. La délégation qui comptait une élue de La Grave regretta qu'il n'y ait pas eu d'évaluation comptable de l'impact économique de la situation des entreprises de la Romanche concernées (une centaine).

Sur le plan ferroviaire le représentant de l'Etat souligna d'abord la ferme résolution des pouvoirs publics de maintenir le train de nuit Paris-Briançon, ce que les usagers ne considéraient plus comme une évidence. En ce qui concerne les trains supplémentaires, en période de vacances, il assura qu'ils seraient mis en place pour les fêtes de fin d'année. Mais cette assurance ne porte que sur l'année 2016. la question de l'ouverture des locations paraissait ne dépendre que de la SNCF alors que l'Etat est bien l'autorité organisatrice.

Les prévisions du plan Etat-Région PACA, pour la période 2015-2020, devraient être respectées et financées sur la ligne des Alpes. Ces prévisions ne concernent, pour l'essentiel, que la réfection de la voie ferrée entre Montdauphin et Briançon, en 2017, et l'étoile de Veynes. La rénovation des lignes Grenoble et Valence-Veynes, pourtant nécessaire, est considérée par PACA comme importante mais la Région Auvergne-Rhône-Alpes en porte la responsabilité et ne semble pas y accorder la même importance. Les deux Régions et l'Etat doivent en discuter mais l'issue parait aux associations très incertaine, notamment pour la ligne Grenoble-Veynes. La mise en cause du classement UIC 7/9, décision unilatérale de SNCF réseau, apparaît comme un élément déterminant pour l'avenir de ces axes.

Les associations ont regretté le refus de l'Etat d'engager une étude globale et un grand débat public sur les différents accès aux Alpes d sud pour les 30 années à venir en tenant compte du risque de fermeture de certains axes ferroviaires, de la fin de la desserte par la gare d'Oulx avec la mise en service du tunnel Lyon/Turin.

Pour ce qui concerne la régularité et la qualité des liaisons ferroviaires, le problème reste entier, les usagers devront prendre les initiatives ad hoc. NOS TER PACA a réalisé une application qui permet à tout porteur d'un Smartphone de signaler, en temps réel et sans frais, la nature et les caractéristiques d'un disfonctionnement de circulation de train. Ces informations permettront aux associations de discuter, à partir d'informations précises, avec la SNCF et les pouvoirs Publics. Cette application mise en place depuis deux semaines a déjà trouvé près de 1000 utilisateurs.

Au total, la rencontre a permis de prendre acte d' informations souvent déjà connues mais qu'il était utile de confirmer, et de mieux comprendre la façon dont l'Etat aborde nos problèmes, sans pour autant satisfaire les souhaits des usagers. D'après notre interlocuteur, il appartient aux usagers de faire connaître leur volonté pour obtenir les évolutions jugées par eux nécessaires.

D'où l'importance de remettre en route les comités de ligne et de mettre en oeuvre un grand débat sur l'enclavement des Alpes du Sud.

Commenter cet article