Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

Lettre ouverte: mon bilan et ma candidature ...

12 Octobre 2015, 10:58am

Publié par jeanyvespetit

Lettre ouverte: mon bilan et ma candidature ...

Madame, Monsieur, CherEs amiEs,

J’arrive donc au terme de mon premier mandat au sein de la Région Provence-Alpes Côte d’Azur.

Elu conseiller régional en mars 2010, sur la liste d’union de Gauche et des Ecologistes conduite, au second tour, par Michel Vauzelle, j’ai assuré la fonction de Vice-Président en charge des transports et de l’éco-mobilité.

Durant tout ce temps, vous avez pu suivre mon activité et mon agenda sur mon blog et via ma lettre hebdomadaire.

Faire le bilan de ces presque six années de mandat serait trop long, il peut être résumé avec quelques mots clés :

  • Faciliter l’accès aux transports collectifs avec la carte Zou! qui offre une tarification attractive pour tous et avec PACAmobilité.fr qui permet de disposer d’une information de tous les modes de transports existants sur un itinéraire choisi ;
  • Garantir l’égalité des territoires :
    • en assurant la pérennité de lignes ferroviaires telles que la Ligne des Alpes, Nice/Sospel/Breil/Tende/Coni ou Nice/Digne
    • en permettant la réouverture de Carpentras/Avignon et celle, à venir, d’Aix/Rognac/Etang de Berre, et l’augmentation de l’offre entre Toulon et Hyères ;
    • en maillant le territoire régional avec les lignes routières (LER) et en assurant les connexions avec les aéroports, les ports et le réseau à Grande Vitesse ;
    • en développant l’intermodalité par le financement des gares routières et ferroviaires mais aussi et surtout des Pôles d’Echanges Multimodaux ;
    • en prenant en compte le « dernier Kilomètre » afin de poursuivre son trajet au-delà des gares avec l’autopartage, le vélo et ses parkings, le covoiturage, le transport urbain, …
  • Augmenter le nombre de trains et la fiabilité des circulations avec la modernisation du réseau ferré régional et celui des Chemins de fer de Provence ;
  • Assurer en priorité les investissements sur les transports collectifs et non sur les routes ;
  • Créer la Régie Régionale des Transports qui a pris en gestion directe les Chemins de fer de Provence sur la ligne Nice / Digne. Ce qui donne une plus grande expertise à la Région sur le ferroviaire ;
  • Développer l’usage du vélo avec le réseau des vélos routes et voies vertes.
  • Soutenir les associations qui font circuler des trains touristiques et gèrent des musée du rail (GECP, Eco Musée Breil, ATTCV, locomotive 6570, ...).

J’ai été un élu à 100% de mon temps pour ce mandat, avec mes deux coéquipiers et amis, Jean Claude Alberigo et Stéphane Coppey. Cela m’a permis d’assurer une proximité la plus grande et régulière possible sur notre grand territoire avec les usagers, les associations, les élus locaux, les collectivités, les conseils de développement, les syndicats, les entreprises, les salariés, …

La démocratie participative a été très soutenue avec deux réunions annuelles de chaque comité de ligne (TER, LER et CP) et les multiples concertations organisées avec les associations ou les comités de quartier.

Nous avons tenu à être le plus réactif possible pour apporter des réponses, des solutions, des décisions, … à toutes les sollicitations qui nous ont été soumises. J’ai été aidé, pour cela, par la très compétente et disponible Direction des transports de la Région que je tiens à remercier vivement.

J’ai également fait le nécessaire pour que tous les grands dossiers soient traités par notre collectivité régionale avec tous les acteurs concernés par tel ou tel projet, et cela, quel que soit la position des uns et des autres ; je pense à la percée ferroviaire sous le Montgenèvre, à la Ligne Nouvelle PCA, au tunnel routier de Tende, au contournement autoroutier de Fos/Salon, au contournement d’Orange, …

Bien entendu, dans ce bilan, il y a un point faible, c’est la difficulté récurrente de la SNCF à assurer la qualité, la régularité et la fiabilité de l’offre TER. Même si globalement les résultats sont meilleurs qu’avant 2010, il y a encore beaucoup trop de trains supprimés et en retard. L’absence d’un dialogue social de qualité génère chaque année trop de grèves, cela est inacceptable alors que dans le même temps, le nombre d’usagers augmente en ayant besoin d’avoir confiance dans le service public ferroviaire.

Cette carence de la SNCF est d’autant plus inacceptable que la Région a plus qu’assuré son rôle d’autorité organisatrice en investissant lourdement dans l’achat de 26 nouveaux trains, dans les gares, sur les voies ferrées et dans les lieux qui assurent le remisage et la maintenance des trains. Il s’agit bien là d’une politique volontariste de la part de la Région, en effet les voies ferrées et les gares appartiennent à l’Etat.

Et nous allons continuer de le faire durant le prochain mandat avec, je l’espère, votre soutien.

Je suis candidat, en 2ème position sur les Bouches du Rhône, sur la liste « La Région Coopérative, sociale, écologique et citoyenne » conduite par Sophie Camard et Jean Marc Coppola.

L’objectif de cette liste citoyenne soutenue par Europe Ecologie - Les Verts et le Front de Gauche, présente au 1er tour, est de se donner les moyens de gagner au second tour avec l’ensemble de la Gauche. Le scrutin proportionnel à deux tours rend possible la présence de plusieurs listes au 1er tour. Cela permet d’avoir des élus qui porteront des projets et des priorités que d’autres ne partagent pas.

M. Estrosi, candidat à la Présidence de la Région, Maire de Nice + Président de la Métropole Nice Côte d’Aur + député, … veut créer ce qui existe déjà, une police régionale des transports ou mettre en place la vidéo surveillance à bord des trains par exemple. Et il veut supprimer la carte Zou ! qu’il juge inefficace, bien que plus de 160 000 personnes en détiennent une.

Il veut financer la réalisation des grands projets routiers comme le tunnel de Tende, la déviation d’Orange ou l’A51 alors qu’il refuse de cofinancer, en tant que Maire et Président de la Métropole, l’accessibilité de la gare de Nice Riquier, la modernisation de la ligne Nice/Breil/Tende, celle des Chemins de fer de Provence et celle, très importante pour les 50 000 usagers quotidiens, de la ligne de la Côte d’Azur entre Mandelieu et Vintimille.

Il souhaite donc, comme sous la présidence de JC Gaudin, assurer 90% des investissements sur les routes alors que la compétence des routes relève des départements.

C’est un homme politique du passé !

A l’opposé, nous sommes celles et ceux qui représentons l’avenir en:

  • étant des éluEs à plein temps ;
  • investissant en priorité dans le développement de tous les modes de déplacement durables ;
  • facilitant l’accès à l’emploi, aux études, aux loisirs, à la culture, à la santé, à l’habitat, … et agir pour l’égalité des territoires ;
  • agissant contre le réchauffement climatique et en faveur de la qualité de l’air ;
  • rendant notre région attractive aux entreprises qui souhaitent venir s’installer sur notre beau territoire et aux millions de touristes qui contribuent à l’essor économique et à la création d’emploi.

Voilà, c’est parti pour l’écriture d’une nouvelle page commune !

Nous allons gagner !

Et ainsi pouvoir poursuivre ce que nous avons commencé de mettre en œuvre.

Pour cela il faut le soutien et l’implication de chacune et chacun, n’hésitez pas à me contacter !

jeanyvespetit@sfr.fr

Très amicalement,

Jean-Yves Petit

Commenter cet article