Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

A la suite des violentes intempéries qui se sont abattues sur les Alpes Maritimes ...

4 Octobre 2015, 15:17pm

Publié par jeanyvespetit

La gare de Cannes...
La gare de Cannes...

A la suite des violentes intempéries qui se sont abattues sur les Alpes Maritimes, je tiens à exprimer ma solidarité auprès de toutes les familles durement touchées par ce drame.

Un grand merci pour tous les services de secours qui se sont mobilisés avec rapidité et compétence.

Notre territoire régional est exposé, une nouvelle fois, à d'importants et violents risques naturels. Il conviendra d’en analyser les causes et les conséquences afin de pouvoir apporter des réponses fiables et pérennes.

Pour ce qui concerne la situation relative aux transports régionaux, d'après les informations fournies, sur ma demande, par les Chemins de fer de Provence et la SNCF :

- la situation est normale sur les Chemins de fer de Provence, les équipes de cheminots sont déjà sur place pour injecter du ballast sur quelques endroits.

- Sur le réseau ferré national, la priorité de la SNCF est de rétablir les installations et de terminer d'évacuer les voyageurs encore bloqués.

L’évacuation en bus des voyageurs des gares des Arcs et de St Raphaël a été réalisée.
La SNCF élabore un plan transport allégé pour lundi entre Cannes et Nice car seule une voie serait disponible, avec des restrictions.

Le diagnostic de l’infrastructure n’est pas encore stabilisé et soumis à des reconnaissances complémentaires (à titre d’exemple, les installations de commande électrique ont été sous 1,5 m d'eau à Cannes....).

Je tiens à saluer les cheminots de la région PACA qui, depuis samedi soir, assurent la prise en charge des usagers et la sécurité des sites ferroviaires. Ils font tout leur possible pour une reprise progressive des circulations ferroviaires.

Commenter cet article

Adrien 12/10/2015 20:40

Bonsoir Mr Petit,

Merci tout d'abord de votre clarification et de vos précisions suite aux événements de la semaine passée ponctués par cette plus qu'inopportune grève des TER PACA.
Néanmoins aux yeux des usagers (et c'est bien normal) la non-immixtion que vous prônez confine en pareil cas sinon au soutien tacite envers les OS du moins à l'absence de réprobation. La conclusion est simple : les abus des OS (dont on ne remet nullement l'existence en cause, car elles doivent continuer à exister et s'exprimer librement - et elles le font si bien à Marseille !-) ne sont finalement pas désapprouvés par les élus du CR PACA. C'est aussi simple que cela...Qui ne dit mot consent, disais-je précédemment...
Le fait de mettre la pression unilatéralement sur le seul "Patron", le Directeur Régional SNCF PACA (interlocuteur légitime de l'AOT, celui qui gère ce beau bordel depuis quelques années ... chapeau à lui !) n'exonère en rien la Région de dénoncer les agissements coupables de la base, de la plèbe, quand ils sont si tangibles, si évidents.
Il ne s'agit plus ici ni d'ingérence, ni d'immixtion, mais de protestation directe envers les auteurs d'actions nettement abusives, cela n'aura échappé à PERSONNE. Nuance...
Mais une nouvelle fois l'idéologie et la solidarité des gauches (qui vous a fait élire) l'emportent, c'était prévisible et de bonne guerre.

Chacun reconnaîtra que le dialogue social suppose des efforts de part et d'autre :
- de la part de l'employeur : la Direction a sa part (et doit peut-être aussi se remettre en question),
- mais aussi de la part des employés et leurs représentants, qui ont aussi leur part. Même si tous les cheminots ne sont pas à blâmer (loin s'en faut), les usagers constatent au quotidien des comportements inappropriés et subissent des grèves très excessives ....75 jours l'an passé... (dont certaines seulement pour demander la réintégration d'employés ayant commis des fautes lourdes !).

C'est dur à reconnaître quand on est de gauche, c'est sur, mais le problème à la SNCF PACA n'est pas tant dans le dialogue social (perfectible, probablement) que dans les mentalités d'une minorité de cheminots qui arrive à bloquer et faire dérailler le système.

Le dernier épisode en date (=> les inondations + la grève nationale + la grève régionale dans la même semaine.... le tout dans un quotidien déjà dégradé en temps normal) et au cours duquel la Région se garde bien de prendre parti de manière trop ostentatoire, ne doit pas pour autant remettre en question votre action remarquable au cours des 6 dernières années, ainsi que les progrès visibles qui ont globalement été accomplis dans le domaine des transports en PACA (TER, LER, Chemins de Fer de Provence). Votre implication personnelle et au profit de l'ensemble des territoires de notre Région sont louables.
Les "petits bémols" ne sont rien par rapport à l'action globale, qui me semble objectivement nettement positive. Et je ne crois sincèrement pas qu'un changement de majorité arriverait à améliorer sensiblement la qualité et la régularité des TER... Ainsi à titre personnel, j'espère vous voir reconduit dans vos fonctions en décembre, si telle est votre ambition et si vous avez la chance d'être (ré-)élu.

Encore merci pour votre réponse,

Cordialement,

Adrien

jeanyvespetit 13/10/2015 10:28

Bonjour et merci pour votre message, notamment sa conclusion :-). On peut être de Gauche est ne pas avoir une vision partiale, surtout lorsque cela concerne une entreprise publique. Contrairement à ce que vous pensez, je dis clairement les choses aussi bien à la direction de la SNCF qu'aux responsables syndicaux. Par contre, je ne me met pas en scène médiatique comme certains en stigmatisant les syndicats ou les employeurs.Je peux vous affirmer qu'avec moi les usagers sont bien représentés et que la Régions assure avec force et détermination son rôle d'autorité organisatrice des transports. Bien à vous.

Adrien 09/10/2015 21:00

Bonjour Mr Petit, vous saluez en fin de post le travail des (valeureux) cheminots qui se sont attelés à remettre en état les installations ferroviaires durement touchées. Que ceux d'entre eux qui ont mis la main à la pâte en soient remerciés; leurs efforts ont permis de remettre en service sans trop de délais leur outil de travail ferroviaire azuréen, si durement touché.
Mais par contre quelle est votre position vis-à-vis des cheminots qui ont (malgré la demande de report formulée par leur Direction Régionale) refusé purement et simplement de reporter leur grève régionale ce jour vendredi (très impactante avec de très nombreuses suppressions).... tombant opportunément au lendemain d'une grève nationale déjà pénalisante surtout dans notre Région si éprouvée cette semaine. Sauf erreur, nous ne voyons pas de réaction publique du CR PACA face à ce comportement immoral, écœurant des organisations syndicales cheminotes de PACA qui démontrent par leur non-solidarité qu'elles se contrefichent su service publique. Sans annuler la journée de grève (peut-être légitime, et puis c'est un droit qu'il faut préserve je pense), le moindre des gestes des OS n'aurait-il pas du être de reporter cette journée (veille du week-end bien sur !) ?
Mais il ne l'ont pas fait....ils ont maintenu envers et surtout contre tous. Pour autant nous ne voyons pas trop de réaction(s) de l'Autorité Organistratrice de Transport qu'est le CR PACA, c'est dommage...L'usager de transport (qui est aussi quelques fois électeur), épuisé et désabusé par tant de déshérence dans les TER PACA ne pourrait-il pas finir par en déduire que "qui ne dit mot consent" ?

Bien cordialement,

Adrien

jeanyvespetit 10/10/2015 07:17

Bonjour,
Je suis intervenu, au nom de la Région, pour demander à la SNCF de tout faire faire pour éviter cette nouvelle grève, qui, de plus, se trouvait juste à la suite de ces violentes intempéries sur le 06. De toute évidence, le dialogue social ne fonctionne pas dans cette entreprise publique comme nous l'avions déjà constaté et dénoncé en 2014. J'ai indiqué à un quotidien régional qu'il est regrettable de ne jamais tenir compte de l'usager qui subit les conséquences de ce type de situation. Pour répondre à votre dernière phrase, je ne consent pas, mais depuis le début de ce mandat, j'ai fais le choix de ne pas m'immiscer dans les relations sociales de l'exploitant des TER, cela ne veut pas dire que je ne met pas la pression sur la SNCF pour éviter les grèves.
Bon WE