Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog de jean Yves Petit

lettre au Président de la République qui a choisi Marseille et plus précisément la Villa Talabot pour ses vacances ....

17 Août 2017, 11:38am

Publié par jeanyvespetit

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Marseille, le 18 août 2017

Les associations FNE PACA et NOSTERPACA ont appris, comme tout un chacun, que Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, avait choisi, pour ses quelques jours de vacances, la ville de Marseille et plus précisément la Villa Talabot.

Nos associations souhaitent en premier lieu un excellent séjour au Président et à son épouse, ainsi qu’un repos profitable avant une rentrée chargée.

FNE PACA et NOSTERPACA rappellent que Paulin Talabot a été Directeur général du Chemin de fer d’Avignon à Marseille puis, pour finir, Directeur général de la Compagnie du Chemin de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée. Nous considérons que le choix de résidence du Président de la République constitue un symbole fort de sa présence à Marseille.

Aussi, nos associations ont déposé ce jour à la Villa Talabot, à l’attention du Président de la République, le courrier ci-joint, attirant son attention sur les enjeux importants du transport ferroviaire de voyageurs dans la Région, ainsi que sur la situation financière préoccupante du système ferroviaire français, en demandant au Président d’intervenir auprès du gouvernement pour que cette question soit enfin prise en compte.

 

 FNE PACA - Fédération régionale de France Nature Environnement

14 Quai de Rive Neuve 13007 MARSEILLE

tél : 04 91 33 44 02 • fax : 09 65 34 51 00

Contact = Jean-Yves PETIT référent Transports & Mobilités Durables FNE PACA

06 14 89 96 28

contact@fnepaca.fr

 

  NOSTERPACA

14 Quai de Rive Neuve 13007 MARSEILLE

Contact = Stéphane COPPEY Secrétaire général

06 20 61 04 15

contact@nos-ter-paca.fr


 

 

Monsieur Emmanuel MACRON

Président de la République française

 

Marseille, le 18 août 2017

Monsieur le Président,

Les associations FNE PACA et NOSTERPACA ont appris, comme tout un chacun, que vous aviez choisi, pour quelques jours de vacances, la ville de Marseille et plus précisément la Villa Talabot.

Nos associations vous souhaitent en premier lieu ainsi qu’à votre épouse un excellent séjour ainsi qu’un repos profitable avant une rentrée chargée.

FNE PACA et NOSTERPACA ont l’honneur de vous rappeler que Paulin Talabot a été Directeur général du Chemin de fer d’Avignon à Marseille puis, pour finir, Directeur général de la Compagnie du Chemin de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée. Nous considérons que votre choix de résidence constitue un symbole fort de votre présence à Marseille.

FNE PACA et NOSTERPACA attirent votre attention sur les enjeux importants pour la métropole marseillaise de la question  des déplacements. L’impérieuse nécessité de réduire les émissions de gaz à effets de serre doit conduire à un accroissement des efforts en faveur des transports collectifs sur le territoire d’Aix-Marseille-Provence (une des métropoles les plus polluées de France), comme dans les autres grandes agglomérations de la région ainsi que dans les zones de montagne particulièrement sensibles à la pollution des transports routiers.

Pour cela, nous souhaitons un accroissement des efforts pour la pérennisation et le développement du réseau ferroviaire en Provence-Alpes-Côte d'Azur :

  • Augmentation de capacité des complexes ferroviaires de Marseille et Nice, avec la construction de la gare souterraine de Marseille ;
  • Modernisation de la liaison Marseille -Aix-en-Provence avec une intensification des investissements consentis ;
  • Modernisation de l’ensemble des lignes de « l’étoile de Veynes » reliant cette ville à Marseille, Briançon, Valence et Grenoble ;
  • Modernisation de la ligne internationale Nice – Breil – Cuneo avec la fin des limitations de vitesse pénalisant fortement les échanges entre Piémont, Côte d’Azur et Ligurie, ligne pour laquelle les engagements de la France ne sont pas à la hauteur des efforts de nos amis italiens ;
  • Maintien et développement du niveau de performance sur l’ensemble du réseau ferroviaire ;
  • Développement du potentiel ferroviaire pour le fret.

Au-delà de ces opérations importantes pour la région, FNE PACA et NOSTERPACA ont bien conscience que ces enjeux de développement des transports existent également dans les autres régions du pays.

Nos associations considèrent que l’avenir du transport ferroviaire ne peut être envisagé durablement sans un effort déterminé de l’Etat pour désendetter le système ferroviaire. Il s’agit là d’un sujet sur lequel les différents gouvernements qui ont œuvré à la tête du pays se sont abstenu de prendre les décisions nécessaires.

FNE PACA et NOSTERPACA vous demandent de donner au gouvernement les instructions nécessaires pour que la question de la dette ferroviaire soit enfin prise en compte avec sérieux et détermination, dans l’intérêt des générations futures.

Nous vous prions d’accepter, Monsieur le Président de la république, l’assurance de notre profond respect.

 

Pour FNE PACA                                                                                                                              Pour NosterPACA

Le Président                                                                                                                    Le Secrétaire général

 

 

 

Gilles MARCEL                                                                                                                Stéphane COPPEY

 

 

  FNE PACA - Fédération régionale de France Nature Environnement

14 Quai de Rive Neuve 13007 MARSEILLE

tél : 04 91 33 44 02 • fax : 09 65 34 51 00

Contact = Jean-Yves PETIT référent Transports & Mobilités Durables FNE PACA

06 14 89 96 28

contact@fnepaca.fr

 

  NOSTERPACA

14 Quai de Rive Neuve 13007 MARSEILLE

Contact = Stéphane COPPEY Secrétaire général

06 20 61 04 15

contact@nos-ter-paca.fr

Voir les commentaires

Un bel article de La Marseillaise sur le Maire de Marseille, le Tour de France et le vélo au quotidien ! ...

22 Juillet 2017, 17:31pm

Publié par jeanyvespetit

 

Voir les commentaires

Le tourisme à Vélo en plein développement grâce aux véloroutes et voies vertes ...

20 Juillet 2017, 10:19am

Publié par jeanyvespetit

le lien pour accéder à ce baromètre.

‌Bonjour,

Voilà une information, ci-dessous et ci-joint, qui devrait convaincre et aider les collectivités (Région, Départements, Métropoles, communautés d'agglomérations et communes) mais aussi l'Etat à plus investir sur ce type d'aménagements cyclables et des acteurs de la mobilité telle que la SNCF ou les exploitants de réseaux urbains et interurbains à mieux intégrer le vélo à bord des trains, cars et tramways et dans les gares (accessibilité et parkings sécurisés).

Une information qui devrait favoriser, par exemple,  la mise en place d'un comité de pilotage pour la véloroute du littorale (V65) afin de réaliser l'itinéraire entre la Camargue et Nice via Marseille et Toulon et finaliser dans les meilleurs délais les eurovéloroutes Via Rhôna et Méditerranée.

Cela conforte la
 pertinence d'un Tour Cyclable Métropolitain sur Aix-Marseille-Provence, proposition faite par l'association RAMDAM 

 


En gardant en mémoire que les aménagements cyclables favorisant le tourisme servent également aux déplacements quotidiens (domicile / travail ou étude) et aux loisirs sportifs.

C'est également une belle récompense pour le réseau associatif, dont l'AF3V, qui agit depuis des années en faveur d'une réseau européen, national, régional et local des véloroutes et voies vertes

Il faut donc continuer !

Bien cordialement
JYP

https://www.entreprises.gouv.fr/tourisme/barometre-du-tourisme-a-velo-france

https://www.entreprises.gouv.fr/files/files/directions_services/tourisme/territoires/developpement-durable/velo/barometre-2017-tourisme-velo-France.pdf

Baromètre du tourisme à vélo en France

 

Cette seconde édition en 2017 permet de confirmer que le tourisme à vélo est l’une des filières les plus dynamiques du marché touristique français. En effet, cette filière représentait, en 2016, 9 millions de séjours1 au cours desquels les Français ont pratiqué le vélo ou le VTT en France, correspondant à un chiffre d’affaires total de l’ordre de 2 Mds€. Il est vrai qu’avec près de 13 600 km de véloroutes et voies vertes aménagées et des itinéraires phares comme La Vélodyssée (littoral Atlantique), La Loire à Vélo (Val de Loire2) ou Le Tour de Bourgogne à vélo, notre pays possède de sérieux atouts sur le marché international du cyclotourisme.

Finaliser les 22 000 km du Schéma national des véloroutes et voies vertes (SN3V) devrait contribuer à consolider la position française en la matière. Ce réseau, reconnu comme étant de qualité, bien balisé, complété par un réseau de petites routes locales peu fréquentées, est en effet l’une des forces de la destination France en matière de cyclotourisme.

Une prise en compte nationale de ces enjeux s’est opérée en plusieurs temps. Devant une forme de tourisme aussi dynamique, quoique d’un poids relatif dans l’ensemble de la création de richesse liée à l’économie touristique, il est tentant de voir dans le tourisme à vélo une filière porteuse et un secteur exemplaire du point de vue de la structuration de l’offre et de la richesse de la demande. Toutefois, cette évaluation économique de l’activité touristique n’inclut pas les activités sportives liées au vélo (dont l’impact reste à évaluer précisément) et reste très concentrée dans certaines régions.

Voir les commentaires

Participez à l'initiative "mobilités" le 18 septembre 2017 dans les gares ferroviaires et routières de PACA ...

17 Juillet 2017, 08:00am

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

Alerte sur les décisions que s'apprêtent à prendre ou à soutenir la SNCF, l'Etat et la Région PACA ...

15 Juillet 2017, 13:23pm

Publié par jeanyvespetit


  

 

 

 

 

                                                                                  Marseille, le 12 juillet 2017

 

Madame, Monsieur,

 

Vous-mêmes et vos concitoyens sont attachés à ce que le train relie votre territoire aux villes et métropoles environnantes et plus éloignées.

 

Nous nous permettons de vous alerter sur les décisions que, sans vous consulter, s'apprêtent à prendre ou à soutenir la SNCF, l'Etat et la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur :

 

  • suppression annoncée à partir du 7 octobre du train de nuit Nice-Toulon-Marseille-Paris
    (et fragilisation du Briançon-Paris auquel il est raccordé à Valence), alors même que sa composition a été modernisée, qu'il est très fréquenté et qu'il constitue le seul moyen (hors l'avion) d'être présent à destination en début de matinée

 

  • diminution annoncée le 4 septembre de la fréquence des trains entre Aubagne et Marseille, alors que la congestion de l'A50 augmente chaque jour, et que la 3ème voie ferrée Aubagne-Marseille, promise pour un train toutes les 20 mn dans chaque sens, vient d'être construite pour 250 M€

 

  • abandon annoncé le 10 décembre de la desserte de Pertuis sous prétexte de contexte de travaux entre Aix et Marseille, sans influence directe sur cette partie du réseau ferré

 

  • ralentissement, annoncé le 10 décembre et pendant 4 ans, de tous les trains entre Aix et Marseille, et suppression d'un tiers d'entre eux, du fait d'une organisation sous-optimale des travaux sur cette voie visant à faire circuler, peut-être, un train de plus en heure de pointe dans 5 ans

 

  • suppression, pendant 2 à 4 mois et 4 étés de suite, de la liaison directe entre le Val de Durance et Marseille pour cause de travaux entre Aix et Gardanne, alors que ces trains pourraient être détournés par Rognac comme cela s'est fait en 2008-2009

 

  • annonce de la suppression prochaine de tous les trains entre Gap et Grenoble, du fait d'un abandon de la voie ferrée au profit de la route.

 

Face à l'ensemble de ces attaques en règle contre le service public de transport ferroviaire, nous vous demandons de bien vouloir mobiliser l'ensemble de vos contacts au niveau national et régional pour que ces décisions soient rapidement remises en cause, et qu'un niveau de service de transport optimal soit garanti sur votre territoire.

 

Restant à votre disposition pour tous compléments d'informations, nous vous prions de croire, Madame, Monsieur, en nos sentiments respectueux.

 

Gilles MARCEL,

Président de NOSTERPACA,

Président de FNE PACA

 

NOSTERPACA : association loi de 1901 n°W133014919 affiliée à FNE PACA - http://nosterpaca.over-blog.com/

Contact :: FNE PACA – 14 quai de Rive Neuve, 13007 Marseille – Tél. : 04 91 33 44 02 - nosterpaca@gmail.com

 

 

 

Voir les commentaires

Demande d'accès des vélos dans les tramways de Marseille et Aubagne ...

14 Juillet 2017, 07:43am

Publié par jeanyvespetit

le vélo et les tramway dans différentes villes en france

Association métropolitaine RAMDAM

(Rassemblement d’Associations pour les Modes de Déplacements Alternatifs dans la Métropole Aix-Marseille-Provence)

1005 Chemin du Viaduc

13090 Aix en Provence

 

A l’attention de Monsieur Jean Pierre Serrus

Vice Président

Métropole Aix Marseille Provence

58, boulevard Charles Livon
13007 Marseille

 

 

Marseille le13 juillet 2017

 

 

Objet : Accès des vélos dans les tramways de Marseille et Aubagne

 

Monsieur le vice Président,

 

Notre coordination d’associations, RAMDAM, a bien noté, dans l’Agenda de la mobilité métropolitaine, votre volonté de développer l’usage des modes de déplacement actifs et d’engager une rupture avec le « tout voiture » au sein de la Métropole Aix-Marseille-Provence.

 

Dans l’important retard, en matière d’aménagements et d’accessibilité, constatés et partagés par tous sur notre territoire,  le tramway de Marseille fait exception. Il a été dès sa mise en service plébiscité par les Marseillais pour ses nombreux avantages : ponctualité, confort, rapidité et accessibilité font du tramway un succès incontestable. C’est le seul aménagement des dernières années qui a réussi à réduire de manière cohérente la place de la voiture, participant ainsi à la pacification de la circulation le long de son trajet et à un début de désencombrement du centre-ville.

 

Permettez-nous cependant, aujourd’hui, de souligner une incohérence dans ce tableau globalement positif. Notre fédération RAMDAM, qui regroupe 6 associations de la promotion du vélo comme mode de déplacement alternatif à la voiture sur le territoire de la Métropole, constate, avec une totale incompréhension, que le tramway de Marseille est interdit aux vélos.

 

22 villes françaises font aujourd’hui, avec l’autorisation des vélos dans les tramways, le choix de la promotion de la multi-modalité dans les déplacements. Vous trouverez dans le document joint les différentes solutions adoptées par les villes citées qui déclinent les horaires et jours de semaine d’accès, ainsi que le nombre de vélos acceptés selon les spécificités et priorités des agglomérations concernés.

 

Marseille, une ville étendue dont le réseau de tramway a vocation urgente à se déployer d’avantage, doit s’inspirer de ces démarches. Dans cette ville aux déclivités douces, nombreux sont ceux, qui viendraient en ville en vélo, si un retour en tramway était possible.

 

A Aubagne, le tramway n’y est pas, à ce jour, formellement ouvert aux vélos. Les distances et le dénivelé sont à Aubagne moindres qu’à Marseille, mais le projet de liaison des deux tramways rendrait un fonctionnement cohérent attractif.

 

A l’image des TER qui, ces cinq dernières années, ont connu une augmentation de fréquentation par les cyclistes, l’autorisation du vélo dans le tramway permettrait notamment de :

 

  • se rendre depuis les arrêts du tramway à des endroits mal desservis par ce réseau naissant au maillage particulièrement ajouré et incomplet. Dans ce contexte, l’autorisation des vélos dans le tram serait un important pas vers une plus grande égalité face aux exigences quotidiennes de mobilité.
  • franchir des passages particulièrement mal aménagés pour le vélo (ex. : le pont Pierre Chevalier sur la L2 avec son interruption brusque de la piste cyclable)
  • amener des enfants vers des endroits trop éloignés pour y aller entièrement à vélo
  • profiter d’un déplacement aller ou retour au sec en cas d’intempérie
  • pouvoir rapatrier un vélo en cas de panne
  • remonter vers les pentes des quartiers éloignés du centre
  • revenir tard le soir après une longue journée et/ou de sorties culturelles ou privées
  • franchir des distances trop importantes pour certains cyclistes

 

Pour toutes ces raisons et pour faire du vélo un vrai moyen de déplacement quotidien pour tous les métropolitains, nous vous demandons, de permettre rapidement aux vélos l’accès aux tramways d’Aubagne et de Marseille.

 

Nous souhaitons être associés à la réflexion pour la mise en place de cet accès afin de vous faire part de notre expertise d’usagers et de cyclistes.

 

 

Veuillez agréer, Monsieur le vice Président, l’expression de notre considération.

 

 

Jean Yves PETIT,

Président de RAMDAM

 06 14 89 96 28

jeanyvespetit@sfr.fr

 

 

Veuillez trouver en pièces jointes :

 

  • Liste des Villes qui autorisent le vélo dans leur tramway

 

 

En copie :

Yannick TONDUT, DGA de la Métropole chargé de la mobilité, des déplacements, des transports et de l’espace public et voirie

 

Pierre REBOUD Directeur Général de la RTM

 

« Le  vélo : bon marché, bon pour le moral et la santé, bon pour la planète et bien plus rapide qu’une voiture en ville »

 

Voir les commentaires

Sauver l'étoile ferroviaire de Veynes !

14 Juillet 2017, 07:09am

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

NOSTERPACA "hors cadre" pour recevoir une subvention de la Région PACA ... soutenez son action !

26 Juin 2017, 07:17am

Publié par jeanyvespetit

Voir les commentaires

RAMDAM : Un an d’existence et une activité plutôt riche …

10 Juin 2017, 18:10pm

Publié par jeanyvespetit

Ce samedi 10 juin, nous avons tenu notre 1ère assemblée générale du Rassemblement d’Associations pour les Modes de Déplacements Alternatifs dans la Métropole Aix-Marseille-Provence - RAMDAM, à Aix en Provence, dans l'atelier de l'association ADAVA.

 

Rappelons-nous, dans la roue de la création de la Métropole Aix-Marseille-Provence nous avons décidé d’agir ensemble pour que soit intégrés les modes de déplacements actifs (piétons et vélos) dans les politiques publiques relatives à l’aménagement et au développement de ce vaste territoire.

Les associations qui agissent en faveur de l’usage du vélo et des modes alternatifs à la voiture individuelle des territoires d’Aix-en-Provence, d’Aubagne, de Marseille, de l’Ouest - Etang de Berre et de Salon ont décidé, le 18 juin 2016, de se fédérer et de créer l’association RAMDAM pour être l’interlocuteur de la Métropole qui a la compétence transport et mobilité.

Cette coordination d’associations « s’est bougée les mollets et les méninges » durant 1 an pour que la Métropole Aix-Marseille-Provence, le Département et la Région prennent en compte les besoins et les propositions des cyclistes et autres pratiquants de modes alternatifs dans ce nouveau territoire.

1 an après, notre association métropolitaine est connue et reconnue par ces trois collectivités territoriales mais aussi par le secteur professionnel de la mobilité, notamment la SNCF et la FNTV (routiers voyageurs) et par le réseau associatif dont FNE, AF3V, FUB (article annonçant la création de RAMDAM dans la revue Vélocité),

1 an après, notre association métropolitaine est connue et reconnue par ces trois collectivités territoriales mais aussi par le secteur professionnel de la mobilité, notamment la SNCF et la FNTV (routiers voyageurs) et par le réseau associatif dont FNE, AF3V, FUB (article annonçant la création de RAMDAM dans la revue Vélocité),

Cette rapide reconnaissance permet à RAMDAM d’être représenté au sein de tout nouveau conseil de développement métropolitain, mise en place le 6 avril 2017 et ainsi d’être présent au sein de la commission « Grande accessibilité, Mobilité et Infrastructures ». Une occasion supplémentaire de faire connaître nos propositions et nos constats mais aussi de suivre l’orientation de la Métropole en matière de mobilité.

Tout au long de cette 1ère année d’existence, nous avons porté les objectifs de notre association métropolitaine qui consistent à :

- promouvoir la création d'un réseau cyclable métropolitain (stationnement sécurisé et itinéraires protégés ou aménagés notamment pour les accès aux collèges, aux lycées, ...) ;

- faire des gares (ferroviaires et routières) de véritables lieux de l'intermodalité facilitant l'usage du vélo, développer les possibilités de mettre son vélo dans les cars ;

- aller vers un code de la rue métropolitain et une rupture en matière de gestion de la mobilité (stationnement, trottoirs et place des piétons et des vélos, réduction de la vitesse, transports collectifs, ...) ;

- développer la formation à l'usage du vélo dans les écoles et via les plans de déplacements inter entreprises ;

- poursuivre la réalisation des véloroutes et voies vertes sur le territoire métropolitain en lien avec le Département et la Région ;

- favoriser la création de maisons du vélo et de la mobilité, disposant d'ateliers vélos participatifs et mettre en place une coopération entre les différents ateliers ;

- instaurer une prime à l'achat de vélo sur l'ensemble du territoire métropolitain ;

- assurer la continuité et l'accessibilité de la chaîne de déplacement aux personnes handicapées ou à mobilité réduite.

 

Et, durant l'année à venir !

Nous allons poursuivre le développement du réseau associatif visant à assurer la plus grande présence sur le territoire métropolitain

Nous allons agir en faveur de notre projet « un tour cyclable métropolitain », ossature d’un réseau cyclable vivement attendu et proposer des boucles familiales métropolitaines sur des itinéraires sécurisés pour inciter à la pratique du vélo dès le plus jeune âge.

Mais aussi demander l’accès des vélos à bord des cars, tramways, trains, … et la sécurisation des itinéraires cyclables et du partage de la voirie

Nous poursuivrons nos démarches auprès de Gares et Connexions pour la mise en service de parkings à vélos sécurisés et faciliter l’accessibilité dans les gares et nos rencontres thématiques avec des acteurs locaux et le réseau associatif.

 

L'assemblée générale composé des associations adhérentes (CVV, LVDE, ADAVA, Action Vélo, APROVEL et Vélos Sapiens) a renouvelé son conseil d'administration, (Président : Jean Yves Petit, Trésorier : Olivier Domenach, Co-secrétaires : Alain Michel et Benjamin Clasen, administrateurs: Philippe Buffard, Olivier Jourdan, Pascal Bazile, Olivier Creutzer).

 

Voir les commentaires

Les candidats sont unanimes (quand ils répondent ...) : la France doit changer de braquet ...

8 Juin 2017, 07:56am

Publié par jeanyvespetit

Association métropolitaine RAMDAM
(Rassemblement d’Associations pour les Modes de Déplacements Alternatifs dans la Métropole Aix-Marseille-Provence)

Bonjour,

Dans le cadre de l'initiative "Parlons Vélos" portées par les fédérations FUB et AF3V, vous trouverez via le lien https://www.parlons-velo.fr/resultats la liste, par département, de celles et ceux qui ont pris la peine de répondre mais aussi prendre connaissance de leurs réponses.
Ci-dessous, vous trouverez le communiqué national de la FUB avec les différents résultats aux questions posées.
Quand on constate le peu de réponse sur la région PACA, il devient effectivement impératif de "changer de braquet !".
 
Vous en souhaitant bon lecture
 
Jean Yves Petit
Président de RAMDAM
0614899628
 

Les candidats sont unanimes : la France doit changer de braquet

7 juin 2017

 

Inédit : près de 500 candidats aux élections législatives ont donné leur avis sur la politique cyclable de la France.
 

Le 14 avril dernier était lancé le site parlons-velo.fr qui interpellait les politiques sur leurs projet de politique cyclable au plan national en leur proposant 10 mesures faisant l’unanimité dans le monde du vélo. L’initiative a tenu ses promesses, puisque sept candidats, qui ont totalisé en tout 75% des suffrages au premier tour, ont répondu très favorablement à l’enquête. Parmi eux : Emmanuel Macron.

La FUB et ses partenaires ont renouvelé l’opération dans le cadre des élections législatives. Près de 500 candidats, issus de toutes les tendances politiques ont répondu favorablement à l’appel et ont rempli le questionnaire proposé.

On notera que : 98 % de répondants, dont seuls 8 % ne font pas de vélo, se prononcent en faveur d’un plan vélo, 96 % en faveur de la création d’un fonds national vélo, 94 % souhaitent lancer un appel à projet «Territoire Cyclable», tandis que 92 % reconnaissent comme pertinent de rendre systématique l’apprentissage de la mobilité à vélo à l’école primaire ! La généralisation de la ville 30 (avec axes principaux qui resteraient à 50 km/h), proposition la moins plébiscitée, obtient le score important de 69 % des votes.
Les résultats complets sont sur parlons-velo.fr/resultats

Nous demandons donc à Nicolas Hulot, Ministre de la Transition Écologique et Solidaire et à Elisabeth Borne, Ministre des Transports, de mettre en œuvre une politique cyclable volontariste.

Cela tombe bien, le Conseil National de la Transition Écologique vient d’adopter un avis(1) qui est une feuille de route consensuelle et applicable immédiatement. Après Nantes en 2015, la grande conférence internationale Velo-city se tient le semaine prochaine à Arnhem (Pays Bas) : une occasion pour nos responsables d’y découvrir des solutions qui ont fait preuve de leur efficacité ailleurs dans le monde.

Pas de temps à perdre, la France est à la traîne... mais elle peut rejoindre rapidement le peloton de tête, si seulement elle s’en donne les moyens !

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>